Le Code Vestimentaire selon le Coran

I- Le vêtement spirituel

S7:V26 Ô enfants d’Adam! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, et faisant office pour vous de plumage – Même si c’est la conformité à Dieu qui est en réalité le meilleur des vêtements – C’est un des signes de Dieu, peut-être recouvriront-ils la mémoire?

Avant même de parler de tenues vestimentaires sous forme physique, ce verset nous rappelle qu’il existe un vêtement qui nous accompagne en toute circonstance.

Ce vêtement est le vêtement spirituel que procure la recherche active de la conformité aux règles de Dieu.

Le meilleur vêtement selon Dieu.

Quelqu’un qui cherche activement à se conformer aux règles de Dieu, en vue de devenir une meilleure personne et d’avoir plus de grâce à ses yeux, aspirera logiquement à ce qui plait à Dieu et se détournera de ce qui ne plait pas à Dieu. Or la tentation du diable n’a de prise que sur celui dont le cœur est attiré par ce qui ne plait pas à Dieu. Donc une telle personne sera naturellement hermétique à toute tentation confondue, et n’aura même pas à lutter pour y résister.

Dieu nous donne la meilleure méthode pour nous prémunir contre la tentation du diable sans avoir à fournir le moindre effort, et cette méthode consiste à mener une vie ou notre quotidien est motivé par la recherche de la satisfaction de Dieu.

Quand on voit les pratiquants de chaque religion, on se demande sur quelle base ils justifient leur code vestimentaire. Je prends l’exemple du salafiste: longue barbe non taillée, moustache courte ou rasée,  cheveux longs ou rasés, couvre-tête, kamis, pantalon ou bermuda … c’est d’une précision!!!!

Le diable veut nous enlaidir et nous faire ressembler à des singes….. Est-ce cela que Dieu, le Dieu de la beauté, prescrit pour ce qui se fait de mieux dans sa création, l’Homme?

Dieu a créé tous les Hommes, on peut donc s’attendre à ce que la Loi de Dieu pour les Hommes soit aussi universelle que Dieu l’est lui-même … Or, ce n’est clairement pas le cas avec le code vestimentaire que je viens de citer.

Les Lois de Dieu servent à nous rendre la vie plus facile, et à nous élever, alors que les lois issus du diable sont tout le contraire: elles rendent la vie des gens plus difficiles et rabaissent et enlaidissent les gens. Il serait de mauvaise foi de dire que le code vestimentaire adopté par les juifs orthodoxes ou les salafistes ou autres…. les rendent plus beaux ou leur rendent la vie plus facile au quotidien.

On va plus facilement vers la personne qui nous ressemble que vers la personne qui n’a rien à voir avec nous.  Les codes vestimentaires religieux créent des barrières et de mauvais préjugés entre les Hommes, ce que le diable apprécie,  alors que les véritables Lois de Dieu favorisent les bonnes relations entre les Hommes.

S20:V2 Nous n’avons pas fait descendre le Coran sur toi pour te rendre la vie difficile

Pour comprendre les prescriptions de Dieu en terme de code vestimentaire, il faut comprendre les objectifs qui sont derrière:

  • Nous élever, nous rendre plus nobles, plus respectables, plus beaux
  • Nous faciliter la vie
  • Nous protéger contre la tentation subie ou induite

 

Les codes vestimentaires des diverses religions ne remplissent pas vraiment ces objectifs, alors que vous verrez que le Coran, véritable Loi de Dieu, les remplit parfaitement.

En résumé, avant même de parler de code vestimentaire proprement  dit, Dieu nous dit que le meilleur des vêtements est celui que confère l’aspiration à Dieu et l’obéissance à ses Lois, ce vêtement spirituel est le meilleur des vêtements, car c’est celui qui nous protège contre toutes tentations confondues. 

Prescription n°0: Aspirer à se conformer aux règles de Dieu

II- Le regard et la pudeur

Au lieu de s’en prendre à eux-mêmes, les puritains portent la faute sur les autres lorsqu’ils se retrouvent eux-même pris dans la tentation et exigent des autres qu’ils se conforment à leur propre puritanisme.

Les puritains de toute religion croient plaire à Dieu par leur puritanisme, or est ce que Dieu est lui-même un puritain ou nous demande de l’être?

La réponse est non, car Dieu n’aime pas les extrêmes mais le juste milieu. Comme je le mentionnais plus haut, Dieu est universel, sa Loi l’est donc tout autant … Or la Loi des puritains ne convient qu’à eux-mêmes …  et encore. Ce critère suffirait à disqualifier les codes vestimentaires adoptés par les diverses religions.

Qui mieux que Dieu, Créateur de tous les Hommes, peut trouver une Loi qui donne satisfaction à tous?

Vous allez justement voir que la Loi que prescrit le Coran en la matière est effectivement déjà accepté de tous les Hommes, religieux ou non, comme étant la norme générale de décence.

Prescription n°1: Restreindre le regard

S24:V30 Dis aux croyants de restreindre leur regard et de préserver leur pudeur

S24:V31 Dis aux croyantes de restreindre leur regard et de préserver leur pudeur

Dieu utilise le mot “restreindre” qui implique que l’on doit contrôler notre regard dans les 2 sens:

  • ce qui entre dans notre regard
  • ce qui sort de notre regard

Contrôler ce qui entre dans notre regard nous sert à enlever de notre champs de vision ce qui est source de tentation. En fonction du contexte, cela peut se traduire par tourner la tête, baisser les yeux, regarder dans le flou,… En effet, nos yeux sont la porte d’entrée de la tentation, si on la filtre aussitôt qu’elle se présente à nous, le tentation ne pourra pas prendre racine en nous.

Contrôler ce qui sort de notre regard nous sert à ne pas susciter la tentation chez l’autre, en effet, on sait tous que beaucoup de choses passent par le regard. Un regard insistant ou impudique, rechercher les autres du regard, fixer du regard … suffit à susciter la tentation chez certain(e)s.

Prescription n°2: Préserver sa pudeur

En effet, en dehors de la tenue vestimentaire, le comportement pudique, aussi bien chez les hommes que chez les femmes, est ce qui coupe court à tout mal entendu et qui ne laisse pas de place au doute … or on sait que le diable se cache là ou le doute réside. Être pudique, ce n’est pas être puritain, mais c’est le fait de ne pas avoir les idées mal placées, et de ne pas laisser apparaître dans notre comportement ce qui peut être mal interprété.

 

B9714465422Z.1_20180119102337_000+GVRAHBJU0.1-0

La pudeur réside dans le regard et le comportement, et ne tient pas à un bout de tissu…

Concernant les hommes, voila tout ce que Dieu prescrit dans le Coran, nul trace de prescription du port de la barbe, couvre-tête, kamis, papillotes… tout ceci a été inventé et est forcément l’oeuvre du diable.

Dieu nous dit de façon générale:

  • là ou j’ai légiféré, suivez ma Loi, ni plus, ni moins
  • là ou je n’ai pas légiféré, c’est qu’aucune loi n’a lieu d’être

Aucune loi de Dieu ne prescrit aux hommes de porter la barbe, ou de porter tel ou tel vêtement … en effet, Dieu ne fait pas de Lois arbitraires juste pour nous soumettre, Dieu fait uniquement des Lois pour nous bénéficier et nous protéger. En quoi porter une barbe nous bénéficie ou nous protège, en quoi porter une barbe fait de nous un meilleur homme ou un plus mauvais homme …. ?

Les musulmans vous diront que ceci n’est pas dans le Coran, la Loi de Dieu, mais dans la Sounnah, la Loi du prophète. Mais outre le fait, que le Prophète n’a pas sa propre Loi, mais que la seule véritable Loi est celle de Dieu, le Coran rappelle aux gens que le prophète n’a jamais demandé cela aux gens, mais que ce ne sont que des mensonges proférés en son nom:

S7:V157 Ceux qui suivent le Messager, le Prophète gentil qu’ils trouvent mentionné par écrit chez eux dans la Thora et l’Evangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux.

Le prophète applique la loi de Dieu pour lever le fardeau et les jougs qui étaient sur les gens, et non pas pour leur en imposer de nouveaux. Ce n’est certainement pas le prophète qui a imposé aux hommes le port de la barbe ou tout autre détail d’ordre cosmétique, alors que Dieu n’a rien légiféré en ce sens. Tous ces détails d’ordre cosmétique relèvent de la sphère personnelle, Dieu ne légifère dans le domaine des goûts et des couleurs…

En résumé:

Pour les Hommes, Dieu prescrit en terme de code vestimentaire:

  • Restreindre le regard
  • la pudeur

 

Quand vous voyez ce genre de règles imposées par les exégètes musulmans, on voit bien que ce n’est pas l’habit qui fait la pudeur et que ce genre de code vestimentaire n’apporte que des inconvénients pour aucun bénéfice:

homme

Pour les femmes, Dieu ajoute des prescriptions supplémentaires du fait de leur beauté naturelle. En effet, les faits le prouvent, les hommes et les femmes ne sont pas égaux dans ce domaine.

Dieu nous informe dans le Coran que l’Homme a été créé avec un désir naturel pour les femmes, l’acquisition d’enfants et de biens matériels:

S3:V14 On a enjolivé aux gens l’attrait pour les désirs que procurent femmes, enfants, accumulation sans limite d’or et d’argent, chevaux dressés, bétail et champs; tout cela est l’objet de jouissance pour la vie présente, alors que c’est près d’Allah qu’il y a bon retour. 

Dieu donne les moyens aux hommes d’assouvir ce désir naturel avec leurs épouses respectives, et de canaliser ce désir quand il n’est pas approprié (par le fait de penser à Dieu, par la pudeur et la restriction du regard) … mais le problème se pose avec les hommes qui n’obéissent pas aux prescriptions de Dieu en la matière, c’est de ceux-là que Dieu veut protéger les femmes en leur prescrivant des règles supplémentaires en matière de code vestimentaire, et non pas pour chercher à cacher les femmes ou à les amoindrir par rapport aux hommes.

 

III- le code vestimentaire

Voila ce que Dieu prescrit en plus pour les femmes qu’Il ne prescrit pas aux hommes:

S24:V31 Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès.

En arabe:

 وَقُل لِّلۡمُؤۡمِنَـٰتِ يَغۡضُضۡنَ مِنۡ أَبۡصَـٰرِهِنَّ وَيَحۡفَظۡنَ فُرُوجَهُنَّ وَلَا يُبۡدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا مَا ظَهَرَ مِنۡهَا‌ۖ وَلۡيَضۡرِبۡنَ بِخُمُرِهِنَّ عَلَىٰ جُيُوبِہِنَّ‌ۖ وَلَا يُبۡدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا لِبُعُولَتِهِنَّ أَوۡ ءَابَآٮِٕهِنَّ أَوۡ ءَابَآءِ بُعُولَتِهِنَّ أَوۡ أَبۡنَآٮِٕهِنَّ أَوۡ أَبۡنَآءِ بُعُولَتِهِنَّ أَوۡ إِخۡوَٲنِهِنَّ أَوۡ بَنِىٓ إِخۡوَٲنِهِنَّ أَوۡ بَنِىٓ أَخَوَٲتِهِنَّ أَوۡ نِسَآٮِٕهِنَّ أَوۡ مَا مَلَكَتۡ أَيۡمَـٰنُهُنَّ أَوِ ٱلتَّـٰبِعِينَ غَيۡرِ أُوْلِى ٱلۡإِرۡبَةِ مِنَ ٱلرِّجَالِ أَوِ ٱلطِّفۡلِ ٱلَّذِينَ لَمۡ يَظۡهَرُواْ عَلَىٰ عَوۡرَٲتِ ٱلنِّسَآءِ‌ۖ وَلَا يَضۡرِبۡنَ بِأَرۡجُلِهِنَّ لِيُعۡلَمَ مَا يُخۡفِينَ مِن زِينَتِهِنَّ‌ۚ وَتُوبُوٓاْ إِلَى ٱللَّهِ جَمِيعًا أَيُّهَ ٱلۡمُؤۡمِنُونَ لَعَلَّكُمۡ تُفۡلِحُونَ

C’est sur la base de ce verset que les exégètes musulmans justifient l’obligation du port du voile pour la femme, or vous remarquez qu’il n’est écrit nul part dans ce verset que les femmes doivent mettre quoique ce soit sur la tête.

Si les capes d’invisibilité existaient, les exégètes musulmans les prescriraient certainement aux femmes, mais pas besoin, ils ont la burqa et le niqab qui remplissent déjà cette fonction. Dieu a-t-il créé la femme, avec sa beauté, pour qu’elle doive se cacher toute sa vie? Comment les hommes et les femmes pourraient se plaire, se rencontrer, et fonder une famille, si l’homme ne peut voir le visage de sa femme qu’une fois marié????

La liste est longue en matière de non sens quand il s’agit de trouver une logique dans les pratiques issues du diable ….

femme

Que de règles inventées pour justifier l’injustifiable….. le diable se cache souvent derrière les bonnes intentions.

prescription n°3:  Ne pas montrer plus que ce que montre déjà votre beauté naturelle

Le débat sur ce verset porte sur la partie: “de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît “. C’est plus précisément sur le “ce qui en paraît” que les interprétations divergent, certains disent que “ce qui en paraît” fait allusion au visage, d’autres limitent cela aux yeux et aux mains … d’autres ne laissent plus rien paraître de la femme, comme avec le niqab … et d’autres plus réformistes disent que “ce qui en paraît” est ce que la femme décide d’en laisser paraître, ça serait donc à la carte.

LEB6yadlizQM4YTURKVCTcNNjlw@450x237

Mais cette phrase ne dit rien de tout cela, toutes ces interprétations ne sont que des suppositions, il faut s’en tenir à ce que dit strictement ce verset pour s’approcher de la vérité.

Pour commencer les exégètes musulmans n’ont pas tout à fait été fidèle en traduisant “زِينَتَهُنَّ ” par “atours”. En effet, le mot utilisé dans le verset a un sens plus large et signifie la “beauté” de façon générale.

وَلَا يُبۡدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا مَا ظَهَرَ مِنۡهَ” veut littéralement dire “et qu’elle ne révèle de leur beauté que ce qui en demeure visible”.

Si une femme cherche à ne laisser voir de sa beauté que ce qu’elle ne peut cacher, que reste-t-il?

Sa beauté naturelle.

Par exemple, une femme que Dieu a doté de formes généreuses, aura beau s’habiller avec des vêtements amples, cela ne masquera pas complètement ses formes, c’est ce que Dieu désigne par “sauf ce qui en demeure visible”.

Une femme qui a un joli visage aura beau ne porter aucun maquillage, elle n’en demeurera pas moins belle, voilà encore ce qui peut entrer dans l’expression “sauf ce qui en demeure visible”.

Qu’elles soient voilées ou pas, on ne perçoit pas de la même manière une femme qui limite sa beauté à sa beauté naturelle d’une femme qui cherche à mettre en valeur sa beauté, ce n’est pas une question de beauté, mais cela est plutôt révélateur du but que recherche cette femme. On voit donc bien que ce n’est pas le voile qui fait la personne.

Prenez l’exemple de beaucoup de femmes voilées, d’un côté elles portent le voile, et d’un autre, elle se maquillent encore plus que les femmes qui ne portent pas le voile. En effet, elles cherchent à compenser avec un maquillage exagéré l’enlaidissement qu’engendre le port du voile … un déséquilibre qui en engendre un autre. Si elles s’en étaient tenu à ce que Dieu prescrit dans le Coran, elles n’auraient pas à subir la frustration qu’engendre le fait de devoir s’enlaidir en se mettant un voile sur la tête, et du coup n’auraient pas besoin de compenser cette frustration.

Maquillage-d_Été-Nos-8-Inspirations-Coups-de-Cœur-Pour-Femme-Voilée

02maqu-avant-apres-610x281 (1).jpg

Voila bien là un signe du diable, le diable nous pousse à la faute et nous fait ensuite compenser les dommages causés par notre faute initiale par une nouvelle faute. C’est bien le diable qui veut enlaidir ce que Dieu a fait beau par nature, qui veut nous priver de ce que Dieu autorise et qui nous fait du bien, tout en nous prescrivant ce que Dieu interdit et qui nous fait du mal.

Dieu n’interdit pas pour autant le maquillage, on fait tous la différence entre le maquillage tapageur et le maquillage discret. L’un est provoquant alors que l’autre sert juste à ne pas donner l’impression d’être une femme négligée. Dieu ne demande pas aux femmes de se négliger et de ne pas être coquette, mais juste de ne pas être provocantes. Comme dans tout, Dieu n’aime pas les excès.

prescription n°4: Couvrir ses formes

la prescription de Dieu aux femmes continue avec:

S24:V31  et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ….

D’abord une parenthèse concernant “جُيُوبِہِنَّ‌ۖ ”  que les traducteurs ont traduit par “poitrines”.

جُيُوبِہِنَّ‌ۖ ” est issu de mot “جيب” signifiant littéralement “poche”, ce verset dit donc que les femmes doivent jeter leur voile sur leurs “poches”, ce qui fait référence de façon plus générale aux formes féminines: fesses, seins,  cuisses… Cette interprétation se confirme par le bon sens car effectivement, on sait tous que ce sont les formes féminines de façon générale qui suscitent le désir sexuel chez les hommes.

On en vient au mot “بِخُمُرِهِنَّ“/”khimar” sur lequel les exégètes musulmans se basent pour justifier la prescription aux femmes du port du voile.

Voyons ce que désigne le khimar  à l’époque de Muhammad et à notre époque:

  • Khimar au sens d’usage l’époque de Muhammad = nom d’un vêtement sous forme de grand tissu souvent noir en une seule pièce qui couvre le corps de la femme de la tête aux pieds, y compris le visage.
  • Khimar au sens d’usage de maintenant = nom d’un vêtement sous forme de petit carré de tissu dont la couleur peut varier et qui  sert à couvrir uniquement la tête, et pas le corps ni le visage

Les salafistes se basent sur le Khimar tel que défini à l’époque de Muhammad, et en concluent que ce verset prescrit aux femmes de toutes époques et de toutes cultures de porter la burqa ou le niqab.

Face au tollé général, les exégètes musulmans plus modérés ont retenu le sens actuel du mot khimar et ont interprété ce verset comme la prescription faite aux femmes de mettre un voile sur la tête, sans pour autant se couvrir le visage…

Quelque soit le sens que prend le mot Khimar, il n’est dit absolument nulle part dans le Coran que les femmes doivent se couvrir la tête ou se cacher le visage. Dieu précise pourtant dans ce verset les parties féminines que ce khimar est censé couvrir en parlant de “poches”, et Dieu aurait oublié de préciser le plus important qui est de couvrir la tête, ou le visage selon les dires des musulmans?

Pour comprendre ce verset, il faut le remettre dans le contexte de la société préislamique quand le Coran a été révélé.

En réalité, la pratique du port du voile intégral n’a pas été instauré par le Coran et Muhammad comme le disent les exégètes musulmans, mais était déjà une pratique bien établie depuis des siècles au sein de la société arabe préislamique.

Les femmes de la bonne société préislamique (donc cela ne concernait pas les esclaves ou les prostitués) portaient effectivement un khimar pour leurs déplacements extérieurs, un tissu souvent de couleur noir en une seule pièce qui leur couvrait le corps de la tête au pied, y compris le visage (équivalent du niqab et de la burqa d’aujourd’hui).

Roland Guérin de Vaux (1903-1971), père dominicain et archéologue qui a dirigé l’équipe catholique ayant travaillé sur les manuscrits de la mer Morte découverts dans onze grottes à proximité des ruines de Qumrân   , a publié dans Revue Biblique , sur la base de ces manuscrits (copiés entre le 3ième siècle avant J.C. et le 1er siecle après J.C), un article intitulé: “Sur le voile des femmes de l’ancien Orient” ou il nous en apporte la preuve incontestable:

téléchargement -1

téléchargement - 1.1téléchargement 0

téléchargementtéléchargement 2téléchargement 3

téléchargement 7.png

 

Ces écrits antérieurs à l’islam nous confirment sans conteste que cette pratique du port du voile intégral pour les femmes existait bien avant la venue du Coran.

Si on suit la logique des exégètes musulmans et qu’on en conclue que Dieu a vraiment prescrit le voile intégral pour les femmes, cela surprend de voir que la Loi de Dieu et la Loi des païens (donc du diable) se rejoignent. Depuis quand Dieu et le diable ont des règles communes?

Pour comprendre ce qu’il en est vraiment, analysons les raisons pour lesquels les femmes de la société préislamique portaient ces grands voiles intégral.

Les femmes orientales de la bonne société pré-islamique portaient ce grand voile noir intégral en référence à Al-Lat, déesse de la fertilité, la principale divinité vénérée à la Mecque par les païens, considérée comme une des 3 filles de Dieu que les païens assimilaient à Houbal.

Le symbole de ce voile noir intégral est que Al-Lat, comme toutes les déesses de la fertilité, était mariée au Dieu Soleil, et devait donc se protéger intégralement de lui pour ne pas se brûler, on retrouve cette même symbolique avec les vierges noires, qui avait acquis cette couleur du fait de leur union au Dieu Soleil.

The-Manchurian-Candidate-Jameson-Mardi-Gras-mask-2.jpg

Femme païenne de la société pré-islamique (prêtresse d’Al-Lat dans le film Manchurian Candidate, 2004)

Cette symbolique se confirme avec la Kaaba qui à l’époque païenne était dédiée au culte d’Al-Lat. Le voile noir de la Kaaba et la pierre noire sacrée, à la forme de la tête d’un nouveau né,  qui y est incrustée dans ce qui ressemble à un vulve féminin, symbolise justement Al-Lat, la déesse de la fertilité.

black-stone-mecca.jpg

Les femmes de la bonne société qui s’habillaient de la sorte se voyaient attribuées le titre de prêtresse d’Al-Lat. En se revendiquant parmi les dignitaires d’Al-Lat, elles pouvaient justifier la légitimité de leur haut rang au sein de la société préislamique.

Ce code vestimentaire permettait également aux femmes de bonne naissance de conserver une peau claire et douce et ainsi se distinguer des femmes des plus basses classes, qui elles travaillaient découvertes sous la chaleur torride du soleil de la péninsule arabique.

tell.png

Ce code vestimentaire ne servait en rien pour objectif de préserver la pudeur ou de restreindre la tentation:

tele0.png

En effet, ce code vestimentaire permettait aux femmes de voir sans être vue et de jeter leur dévolu sur l’homme qui convenaient à leur goût. Et ce n’est pas un hasard que le fin du verset fait allusion au même genre de pratique afin de clairement montrer les pratiques en la matière quand le Coran a été révélé:

S24:V31 …. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leur beauté...

Une preuve supplémentaire que ce voile intégral préislamique n’était pas motivé par la pudeur est le fait que les femmes de basse naissance, telles les esclaves et les prostitués, étaient quant à elles quasiment nues. Si  les règles de la société pré-islamique étaient motivées par la pudeur, alors on n’aurait pas ce mélange des extrêmes.

On comprend maintenant mieux le contexte de la société préislamique quand le Coran est descendu. Les femmes de bonnes naissances arboraient leurs grands voiles pour afficher leur haut rang dans le culte d’Al-Lat, pour se démarquer des femmes de basses naissances par leur peau claire et délicate, et pour s’abroger la place du prédateur sexuel plutôt que celle du prédaté, en arpentant de dessous leurs voiles sans être vus. Quant aux femmes de basses naissances, elles étaient contraintes à la quasi nudité, tels des objets sexuels pour les dignitaires qui font leur marché.

Alors est-ce que le Coran a été envoyé par Dieu pour appuyer et reprendre les pratiques du diable ou pour nous en libérer?

Si on s’en tient aux exégètes de l’islam, la femme avant le Coran c’était la femme drapée d’un voile qui la cache complètement, la femme après le Coran c’est aussi la femme drapée d’un voile qui la cache complètement.

S7:V157 Ceux qui suivent le Messager, le Prophète gentil qu’ils trouvent mentionné par écrit chez eux dans la Thora et l’Evangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux.

Or le Coran a justement été envoyé pour lever les fardeaux et les jougs, lever le fardeau du voile intégral et lever les jougs qui réduisent les femmes de basse naissance à l’humiliation de la nudité.

La ou le diable dit aux femmes: “soyez intégralement couvertes au point que, telles de momies, on ne distingue plus rien de vous OU soyez nues au point de perdre toute dignité et respect pour vous-mêmes“, Dieu a révolutionné la société arabe préislamique en prescrivant la juste voie du milieu: “Couvrez simplement ce qu’il est normal de couvrir, vos formes féminines qui font partie intégrante de votre intimité et de votre respect pour vous-mêmes … et ceci pour toutes les femmes, de bonnes naissances ou pas“… voila qui a vraiment libéré la femme préislamique des jougs, des fardeaux et de l’humiliation!

Donc pour l’époque du prophète ce verset invitait les femmes à rabattre leurs voiles sur leurs formes et non pas le mettre sur leur visage et tête. Mais est-ce que Dieu prescrit aux  femmes, quelque soit leur époque quelque soit leur culture, d’en faire de même, de toutes s’habiller selon les coutumes en usage d’une petite contrée du désert il y a plus de 1400 ans? Dieu est-t-il vraiment resté bloqué la dessus?

Evidemment que non! ce verset pris dans le contexte de la révélation du Coran est une révolution et une libération pour la société préislamique, une avancée majeure, tout en respectant leurs coutumes et style vestimentaires bien à eux.

Alors que prescrit vraiment Dieu pour les femmes de culture différentes et vivant à des époques différentes et en conformité avec leur identité propre?

Le miracle du Coran est qu’il utilise à la fois une langue arabe dialectique et en même temps littéral.

Le sens dialectique parle aux gens qui vivent à une époque ou ce sens dialectique est encore d’usage, alors que le sens littéral s’applique quand le sens dialectique du mot a perdu son usage, et ce sens littéral correspond au sens étymologique du mot, un sens beaucoup plus riche que les usages dialectiques qui en dérivent.

Le mot “بِخُمُرِهِنَّ“/Khimar est issu du mot “خمر“, qui signifie étymologiquement  “quelque chose qui couvre” dans le sens le plus général qui soit. Par exemple “خمر” est aussi le mot utilisé pour désigner le “vin”, et de façon générale tout ce qui couvre l’esprit. Donc khimar fait tout simplement allusion à un vêtement qui couvre, donc le contraire du vêtement moulant .

Donc la traduction de ce verset en appliquant ce qui a été expliqué donnerait dans le langage naturel de notre époque:

S24:V31 Et dis aux croyantes de restreindre leurs regards, de préserver leur pudeur, et de ne pas dévoiler plus que ce que dévoile déjà leur beauté naturelle, et de couvrir leurs formes féminines; et qu’elles ne montrent ce qui fait leur beauté qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès.

 

 

Une fois de plus, on voit que la vraie de Loi de Dieu en la matière correspond aux normes de décence généralement admises: on fait tous la différence entre la femme qui porte une tenue qui lui colle au corps de la femme qui met une tenue qui couvre ses formes. Combien de femmes voilés de la tête au pieds portent une tenue qui dessine le corps alors que Dieu prescrit l’inverse?

S24:V31 … Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures … 

Cette pratique n’existe plus, mais on sait tous que les femmes et les hommes ont trouvés bien d’autres ruses pour se faire passer pour des gens décents tout en cherchant autre chose. Donc, si on veut appliquer cette partie du verset, il faut obéir à l’esprit qui est derrière cette injonction, qui est de ne pas se comporter secrètement de façon indécente tout donnant l’apparence de la décence.

Prescription n°5: Mettre des vêtements qui soient suffisamment longs 

Voici le dernier verset du Coran qui légifère en la matière:

S33:V59 Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles/Jelbebs: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Une fois de plus, rien n’indique dans ce verset que les femmes des croyants doivent mettre leurs grands voiles sur la tête.

Le jelbeb est le nom d’un vêtement courant utilisé à l’époque du prophète,  que les femmes enfilaient sur leurs vêtements de maison au cas ou elles devaient sortir, et qui pouvaient aussi bien couvrir le corps que la tête.

Ce verset prescrit aux femmes de l’époque de Muhammad de rabattre leurs jelbebs sur elles, et il n’est jamais fait mention de s’en couvrir la tête…

Ce verset est parfaitement adapté aux femmes de l’époque de Muhammad qui avaient l’habitude de porter des jelbebs dans leurs cultures et traditions, Dieu ne les choque donc pas en leur prescrivant de le porter, mais de façon appropriée: ni de manière à cacher tout le corps, comme les femmes qui s’en drapaient la tête, ni de manière à ne rien cacher de ses atours, comme les femmes qui laissaient leurs jelbebs complètement ouverts.

Maintenant est-ce que Dieu prescrit aux femmes du monde entier, quelque soit l’époque à laquelle elles vivent et quelle que soit leurs cultures de porter toutes un jelbeb ou un khimar?

Evidemment que non! Et pour appliquer ce verset de façon universelle à toute femme, quelle que soit son époque, quelle que soit sa culture, il faut s’appuyer sur le sens littéral, étymologique du mot Jelbeb.

jelbeb vient du mot “جلب”, qui veut dire “ce qui permet de se déplacer d’un endroit à un autre”, donc cela peut se traduire dans le contexte du verset par un vêtement qui permet d’aller d’un endroit à un autre, donc “un vêtement d’extérieur”.

voyons maintenant ce qui est dit dans le reste de ce verset:

S33:V59 Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles

” يُدۡنِينَ“/ramener vient du mot “أدنى” et quand il s’agit de vêtement, ce mot veut dire “allonger”.

أدنى الثَّوْبَ : أرخاه وأطاله

Donc, ce verset demande tout simplement aux femmes de mettre des vêtements d’extérieur qui soient suffisamment longs, ce qui correspond une fois de plus aux normes générales de décence.

Et le verset se termine avec la raison pour laquelle Dieu demande aux femmes de mettre des vêtements longs quand elles sont en déplacement :

S33:V59 … elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées …

En effet,  le fait pour une femme de s’habiller avec des vêtements longs aura pour résultat qu’elle sera identifiée par les hommes comme une femme qui ne cherche pas à provoquer l’attention sur elle, et du coup, les femmes qui s’habillent comme tel auront moins tendance à être importunées par les mauvais hommes, qui dirigeront en priorité leur dévolu sur les femmes dont la tenue provoque.

Du coup, la traduction juste pour ce verset serait:

S33:V59 Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de se vêtir dans leurs déplacements avec des vêtements suffisamment longs, ce qui rendra plus propice leur identification comme telles (des femmes décentes croyantes), et fera qu’elles ne seront pas importunées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux

 

IV – Résumé

En résumé, voila les règles que Dieu prescrit à la femme en terme de code vestimentaire selon le Coran:

  1. Être pudique
  2. Restreindre son regard
  3. Se limiter à sa beauté naturelle
  4. Couvrir ses formes 
  5. Mettre des vêtements suffisamment longs

Evidemment, ceci est ce vers quoi une femme croyante doit tendre, une femme ne peut pas toujours coller en tout point à ce code, tout est question de foi, tout est question de sincérité. Dieu n’exige de nous que ce que nous pouvons produire.

Robe-Longue.jpg

Mettre le voile, cela Dieu ne l’a jamais prescrit, mais être pudique et ne pas chercher à augmenter sa beauté naturelle, cela Dieu l’a bien prescrit…. Cette femme ne suit pas ce que prescrit le Coran en la matière.

Voila qui a beaucoup plus de sens et de justice que le code vestimentaire des exégètes de l’islam ou des autres religions. En effet, les critères de décence selon Dieu correspondent en tout point aux normes de décence généralement admises en dehors de toute religion. Voila qui est donc conforme à la justice et à la sagesse de Dieu, car Dieu ne va pas créer la femme jolie pour l’obliger à s’enlaidir, Dieu ne cherche pas cacher la femme mais plutôt à la protéger des mauvais hommes. Dieu nous donne des règles pour que la tentation ne se propage pas parmi nous, tout en nous rendant les choses le plus simple possible.

Quand la Loi de Dieu s’identifie à ce qui est universellement et instinctivement reconnue par les Hommes comme étant le bien et la justice, cela signifie qu’on a bien à faire la vraie loi de Dieu et non pas à la loi du diable.

Dieu a envoyé le Coran à tous les Hommes, peu importe leur religion ou leurs origines ou l’époque à laquelle ils vivent, il faut donc s’attendre à ce que la loi de Dieu soit adaptée à tous et en tout temps, autrement Dieu ne serait équitable envers nous. Et justement, quand on s’en tient à ce que dit le Coran sans se laisser influencer par les mensonges du diable, on réalise que la loi de Dieu est Parfaite de justice et de sagesse, et que la loi de Dieu n’a pas pour but de nous mettre plus en difficulté, ce n’est pas une contrainte, mais au contraire, la loi de Dieu légifère à minima pour une efficacité maximale. La Loi de Dieu n’est pas celle qui va diviser les Hommes, mais celle qui va tous les unir autour de Dieu. Alors quand on voit tous ces gens de toutes les religions, chacun avec leurs tenues plus ou moins contraignantes, on réalise bien que cela n’a pas contribué à unir l’humanité mais à la diviser, et que cela n’a pas eu pour résultat de faciliter la vie des gens mais au contraire de leur rendre la vie plus difficile.

La Loi de Dieu est faite pour les Hommes et non pas pour Dieu, tout ce que Dieu interdit est ce qui nuit aux Hommes, et tout ce que Dieu autorise est ce qui bénéficie aux Hommes, c’est le critère général pour déterminer si une Loi est réellement issu de Dieu ou non. Alors quelle que soit votre religion ou non religion, vous pouvez vous-même vous poser la question quant à la validité de vos pratiques, et de les apposer à côté de ce que le Coran prescrit vraiment, pour réaliser que la Loi de Dieu est la meilleure Loi, et de vous y conformer pour votre propre intérêt.

La preuve que Dieu cherche à nous faciliter les choses autant que possible vient avec le verset S24:60:

S24:V60 Et quant aux femmes atteintes par la ménopause et qui n’ont plus l’intention de se marier, nul reproche à elles d’ôter leurs vêtements d’extérieur, sans volonté d’afficher leur beauté, même si c’est mieux pour elle de préserver leur pudeur. Allah est Audient et Omniscient.

A partir du moment ou une femme n’est plus en âge de subir la convoitise des mauvais hommes et qu’elle ne cherche plus à séduire les hommes, Dieu lui allège sa prescription dès que possible… Alors que Dieu aurait pu maintenir les mêmes règles durant toute la vie de la femme. Cela confirme bien ce que je vous disais plus haut, que Dieu cherche à nous rendre les choses le plus facile possible, et que les règles de Dieu ne sont pas arbitraires mais servent un objectif bien précis, alors quand l’objectif est rempli, la loi n’a plus lieu d’être.

Dieu préconise cependant aux femmes, même si elles ne sont plus en âge de plaire et qu’elles ne cherchent pas à le faire, à quand même préserver leur pudeur en évitant si possible de se dévêtir en public (même si Dieu leur autorise cela),  car Dieu sait que l’esprit de certains mauvais hommes peut être très mal tourné, et cherche donc à protéger les femmes par cette recommandation.

 

V- Conclusion

On est loin des tenues vestimentaires imposées par les diverses religions, la Loi de Dieu en la matière est universelle. Une femme pudique, qui ne cherche pas le regard des hommes, qui ne cherche pas à mettre en avant ses formes féminines, qui porte des vêtements suffisamment long, qui ne cherche pas à augmenter sa beauté naturelle, correspond aux normes générales de décence admise par toutes les sociétés quelle que soit leur époque, et est une femme qui ne suscitera pas la tentation chez les hommes. Un homme pudique qui n’offense pas les femmes ni du regard ni par son comportement, et qui se protège contre la tentation, voilà ce que Dieu prescrit aux hommes dans ce domaine.

Est-ce cela que Dieu nous prescrit? de s’enlaidir tel des singes? de porter des capes, de longs chapeaux des turbans? Non! C’est bien la la signature du diable que de chercher à nous humilier et à nous rendre la vie plus difficile…. On retrouve souvent le même look chez les extrémistes religieux que chez les satanistes  … les cheveux longs our rasés, la tenue noire, les robes de sorciers satanistes ….. Cela n’est en rien étonnant, car tous ces codes vestimentaires sont issus du diable.

Les exégètes de toutes les religions croient que c’est mieux d’être plus contraignant que pas assez, alors que Dieu dit: faites ce que je vous dit, NI PLUS, NI MOINS … car c’est Dieu qui connait le meilleur dosage pour chaque chose, et en dehors de la loi et du dosage de Dieu, il n’y a rien d’autre que la loi du diable, qui n’est la que pour nous nuire, car le diable est notre ennemi juré, ce que Dieu ne cesse de nous rappeler.

Cet article rétablit la vérité sur la Loi de Dieu en matière de code vestimentaire, et d’autres articles viendront pour rétablir ce que Dieu dit vraiment dans le Coran concernant les autres pratiques: la prière, le jeune, le pèlerinage, le mariage, le divorce, l’héritage, l’aumône, le comportement général …. et vous réaliserez comme j’ai pu vous le montrer avec cet article que ces pratiques ont été complètement détournées de leur sens par le diable, et servent maintenant l’inverse de l’objectif pour lequel Dieu les avaient prescrites à la base. Il ne faut donc pas s’étonner que ces fausses pratiques donnent de si faibles résultats, ne permettant ni de se rapprocher de Dieu, ni de mieux se protéger contre la tentation du diable, …, mais se résument à un fardeau. Cela rappelle la métaphore que Dieu donne de ceux qui ne suivent pas sa Loi, Dieu les compare à des ânes portant des bibliothèques entières de livres de science, non seulement la science de ses livres ne leur profite pas, mais pire encore, ces livres représentent un véritable fardeau.

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s