Pratique n°1: la Connexion à Dieu

kisscc0-god-preacher-prayer-divine-presence-sacred-nature-5afd9146de2c52.69248160152656723891

Il existe une pratique à laquelle les hommes de la Terre entière s’adonnent depuis la nuit des temps sous diverses formes en fonction des époques, des cultures, des religions, et des contextes, et qu’ils appellent par différents noms:

Prière, Salat, méditation, communion, retraite, connexion, mise au point, aparté, contact, communication, ressourcement …

Qu’elle soit à connotation religieuse ou non, cette pratique consiste à se mettre dans sa bulle, à prendre un moment à soit, à se désaliéner de son quotidien, à arrêter le temps pour se ressourcer. Cette pratique s’apprête aussi bien en début de journée pour partir du bon pied, qu’en cours de journée pour se ressourcer, qu’en fin de journée pour se retrouver soi-même et faire son bilan.

Dans le monde infernal dans lequel nous vivons aujourd’hui, cette pratique occupe désormais une place primordiale et a profité d’un large regain d’intérêt sous la forme de toute sortes de disciplines de coaching mental, de techniques de relaxation, et autres variantes. Nous vivons dans une société extrêmement matérialiste et très peu spirituelle, et même les gens qui adhérent aux religions sont aujourd’hui affectés par ce mal car tout a été tellement dénaturé que même les religions sont devenues vides de spiritualité. Le Diable est bien conscient que l’homme est fait de chair et d’esprit et qu’il ne peut par conséquent pas vivre sans spiritualité, autrement il dépérirait telle une plante que l’on aurait arraché de terre. Afin de palier à ce manque, le Diable a prévu une alternative au besoin naturel des hommes de se connecter à leur Créateur en faisant la promotion de pratiques telles que le Yoga, la méditation et autres méthodes de relaxation, qui produisent, certes, un effet bénéfique sur le corps et sur l’esprit, mais qui ne comportent aucune référence à Dieu. Et quant aux religions, le Diable a depuis longtemps détourné leurs pratiques en y déguisant ses anciennes pratiques païennes sous l’habit de la religion. Le résultat est que toutes les pratiques religieuses sont aujourd’hui imprégnées de paganisme, d’association, quand elles ne consistent pas tout bonnement à l’adoration pure et simple des esprits/djinns.

Mais c’est les djinns qu’ils adoraient en réalité, la plupart croyaient en eux. Coran S34:V41

Il y a ceux qui suivent les religions orientales et qui tournent des roulettes ou accrochent de petits bouts de tissus avec des prières écrites dessus afin qu’elles parviennent aux esprits/djinns, ou font sonner des cloches qui produisent des sons à des fréquences qui ouvrent leur esprit à la possession, ou entrent dans des états de transe pour que les djinns les possèdent et leur procurent des visions… Tout cela n’a rien à voir avec Dieu et tout à voir avec le Diable.

02_wall_with_prayer_wheels2OLYMPUS DIGITAL CAMERAmaxresdefault (6)advanced_chakra_layout_the_resistancekhenpomastersdorje

Il y a tous ces occidentaux qui s’adonnent au yoga, à la méditation et à toutes sortes de techniques de soi disant relaxation, et qui  ignorent tout de ce que cachent réellement ces pratiques. Ils commencent avec des choses qui ont l’air anodines comme celle d’adopter diverses positions avec leur corps, ou de faire le vide dans leur tête en se focalisant sur un objet, ou d’écouter des sons émis à une certaine fréquence, ils croient que cela leur permet juste de se relaxer et d’être en harmonie avec eux-mêmes et avec l’univers, alors qu’en réalité ces techniques ont pour but d’ouvrir des portails en eux, ce qui va rendre possible leur possession par les djinns/diables sans même qu’ils ne le réalisent. Les gens qui adoptent ces pratiques se mettent souvent très vite à ne parler que d’amour universel, alors qu’en réalité ce sont les diables parmi les djinns qui suscitent en eux ce genre d’émotions dans le but qu’ils baissent la garde et soient ouverts à toutes sortes de choses et d’idées qu’à la base ils n’auraient jamais approuvé. Ceux qui montent en niveau dans ces pratiques passent très vite à un volet beaucoup plus religieux qui n’a plus rien à voir avec la simple séance de relaxation qu’on leur avait vendu au départ, et commencent à faire de la projection astrale et à percevoir toutes sortes de visions que les djinns produisent pour eux et alors qu’eux croient que tout cela vient de leur propre esprit. Toutes ces écoles de yoga et de méditation ne sont que des vitrines pour accrocher les naïfs, et se présentent toujours au début comme de simples écoles de relaxation alors que leur véritable but est de vous vendre une religion, et pas n’importe quelle religion, une religion à 100% diabolique qui consiste en l’adoration pure et simple des esprits/djinns. Adorer les djinns ne consiste pas forcément à les vénérer comme vous vénéreriez Dieu, mais tout simplement à voir en eux des entités positives qui peuvent contribuer à votre harmonie et qui peuvent vous apporter leur aide. Le simple fait que vous acceptiez qu’ils interagissent avec vous est déjà un acte d’association, car cela revient à accepter leur aide alors que Dieu nous demande de ne chercher d’aide qu’auprès de Lui et surtout pas auprès des djinns. Tous les djinns qui interagissent avec le monde humain sont tous unanimement des diables peu importe s’ils se présentent à vous comme tel ou sous forme angélique, peu importe qu’ils se disent malveillants ou bienveillants, ce sont des menteurs invétérés et impitoyables, alors que les bons djinns sont à des sphères d’énergie beaucoup plus hautes et n’interagissent jamais avec le monde des hommes, tout comme les hommes de bien ne cherchent jamais à entrer en contact avec les djinns.

Chakra_Nebula_by_Anaxsysmaxresdefault-1You can do anything you put your mind to

Il y a ceux qui dansent en tournant sur eux-mêmes ou se flagellent jusqu’au sang afin d’entrer en transe et se faire posséder par des djinns en croyant vivre une expérience physique de Dieu, alors qu’en réalité ce sont les diables parmi les djinns qui se jouent d’eux.

TOPSHOTS-TURKEY-DANCE-WHIRLING-DERVISH-FEATUREwhirling-dervishes-ceremony_5113867884afghan-shiite-muslim-flagellates-himself-during-ashura-procession-kabul-november-14-2013Ashura-1

Il y a ceux qui suivent des rites tribaux pour conjurer ouvertement les diables parmi les djinns qu’ils appellent esprits des ancêtres ou protecteurs, et qu’ils prennent pour des dieux et qu’ils appellent à venir les posséder en prenant cela pour un honneur extrême.

161010115501-inside-africa-masks-spc-c-00074209-full-169africna-dance-header-2inside-west-africas-vanishing-voodoo-rituals--the-worlds-most-secretive-and-misunderstood-religionreligiousritual

Il y a ceux qui brûlent un cierge, ou invoquent Jésus, Marie ou les soi disant saints ou prient devant une croix, et croient que c’est cela qu’est de se connecter avec Dieu, alors qu’en réalité tout ce qu’ils invoquent ne sont que des créatures de Dieu incapables ni d’entendre leurs prières et encore moins d’y répondre. Les Diables parmi les djinns se font un plaisir de leur faire croire que leur prières fonctionnent afin de les conforter dans leur association, et beaucoup de ces chrétiens ont régulièrement des rêves lucides et des visions éveillées sous la forme de Jésus ou de Marie, mais qui en réalité sont produits par les Diables parmi les djinns.

candle-and-christian-cross-closeup_qk_inlvc__F0000e4813732f1752f2a934c3fd7e716c6e2SONY DSCFrancis and Maryrs70894_dscn2203-lpr

Il y a ceux qui se drapent d’un bout de tissu sur eux, qui s’attachent un cube noir à la tête et qui s’enroulent une serpentin autour du bras et qui répètent mécaniquement un mantra en l’honneur de Dieu en acquiescement de la tête. Dieu ne vous demande pas d’acquiescer avec votre tête mais dans vos actes, Dieu vous demande de l’invoquer de façon réfléchie et personnelle et non pas de répéter un mantra à tue-tête tels des adeptes de Hare Krishna, ce qui a pour unique résultat de vous plonger dans un état de transe hypnotique, et idem pour votre soi disant danse pour Dieu. Dieu ne vous a jamais demandé de danser pour lui et encore moins en guise de prière, par contre le Diable aime que ses adeptes dansent pour lui jusqu’à en perdre l’esprit.

thumbnail (1)maxresdefault (3)maxresdefault (5)

Il y a ceux qui croient que se connecter à Dieu consiste à porter une longue barbe, ou à se draper d’une djellaba comme il y a 1400 ans, ou à se mettre un bout de tissu ou un couvre chef sur la tête, ou à diffuser de l’encens ou du itr/parfum islamique ou à faire défiler les petites billes de leur chapelet en répétant le même mantra à tue-tête jusqu’à se vider le cerveau, ou à répéter les même prières impersonnelles en y associant Muhammad et sa famille, Abraham et sa famille, tout en ponctuant cela d’une petite chorégraphie gestuelle.

habib-umar-shaykh-hamdi-tarimmuslim-young-girl-praying-mosque-footage-085586238_prevstillprieresubha-58b8e4f25f9b58af5c9121e9_8106518

Toutes ces pratiques que je viens de mentionner sont unanimement des pratiques païennes issus du Diable: les mantras, les rites pour entrer en transe, les bougies, l’encens, les chapelets, les tenues rituelles, les chorégraphies rituelles, les longues barbes, le cube, la bandelette en serpentin, la croix, l’invocation des saints, des prophètes, des compagnons du prophète, des apôtres …. Toutes ces choses ont en réalité été empruntées des rituels sataniques d’adoration du Diable, et vous n’en trouverez évidemment pas la moindre trace dans aucun Livre que Dieu a fait descendre.

a2cierge-pascalGettyImages-509707805-56a0c5205f9b58eba4b3ab99a96fba2fdc360fcfdd3f9bb6a5ba1575.image.750x50020180708_133013_1024x1024@2x

Evidemment, il n’y a pas que du mauvais dans la façon de prier des religions du Livre que sont le Christianisme, le Judaïsme et l’Islam. Tout ce que je dis c’est que dans leurs formes générales actuelles, elles sont bel et bien devenues des pratiques du Diable dans le sens où elles produisent plus de mal que de bien. Comme toujours, le Diable a l’habitude de prendre le bon et de l’arranger de telle manière à ne produire en finale que du mauvais… en tout cas le le minimum de bien. Ce message a pour but de retrouver la bonne formule de la Salat selon le Coran qui combine les 3 façons de prier des musulmans, des juifs et des chrétiens, en en gardant que le bon et en en éliminant le mauvais.

Ce que Dieu nous a prescrit dans ses Livres et qu’il désigne par Salat dans le Coran, est un acte qui consiste simplement à se connecter à Dieu sans y évoquer personne d’autre que Dieu, et cet acte n’est associé à aucun mantra, aucune chorégraphie, aucune tenue particulière, aucun objet spécifique, aucun rituel déterminé… Autrement toutes ces choses seraient spécifiées dans les Livres de Dieu. La Salat signifie littéralement la connexion avec Dieu et est un acte de communication réfléchie et personnelle avec Dieu, c’est un moment de communion avec Dieu, de retrait de toutes les choses terrestres dans le but de se consacrer à Dieu seul sans rien d’autre qui puisse accaparer notre attention. Toutes les formes de prières que je vous ai illustrées précédemment ne sont pas des pratiques de Dieu, mais des pratiques du Diable. Le Coran nous fournit le cadre complet et détaillé de ce que doit être la Salat selon les critères de Dieu et c’est ce que je vais vous montrer à travers ce message.

I- Nombre de Salat

Selon le Coran, il y a ni 5 Salats, ni 4, ni 3, mais 2 Salats obligatoires avec des timing bien déterminés. Ces timings ne sont pas calqués sur le cycle du soleil mais sont calqués sur notre horloge biologique.

La 1ère Salat est la Salat Al Fajr et signifie littéralement la Salat du Réveil.

La 2ème Salat est la Salat Al Icha et signifie littéralement la Salat du Coucher, plus précisément la Salat qui clôt les activités de vie de la journée.

Tout ce que Dieu crée se décline en 2 éléments de couples, et la Salat n’échappe pas à cette règle.

Et de toute chose Nous avons créé [deux éléments] de couple. Peut-être vous rappellerez-vous? Coran S51:V49

La Salat se décline selon les 2 éléments de couple que sont le Réveil et le Coucher, qui sont 2 moments incontournables de la journée de n’importe qui. Pas un seul homme sur Terre, peu importe son emploi du temps ou son mode de vie, ne peut dire que sa journée n’est pas ponctuée par ces 2 moments. Alors qu’avec la Salat islamique qui est calquée sur la position du Soleil, il y a beaucoup de gens sur Terre pour qui la Salat ne peut pas s’appliquer, notamment ceux qui habitent dans le cercle polaire et pour qui le Soleil ne se couche pas ou ne se lève pas des mois durant. La loi du Diable est toujours bancale alors que la vraie Loi de Dieu est universelle et s’adapte à toutes situations.

La Salat nécessite d’avoir de l’intimité

La Salat est un moment d’inimité entre nous et notre Créateur, elle nécessite donc de pouvoir s’isoler du reste du monde autant que possible, et ne s’apprête donc pas aux lieux publics. Et justement les timings que Dieu a choisi pour la Salat s’apprêtent parfaitement à cette exigence car ils correspondent justement à 2 moments de la journée où n’importe qui sur Terre est dans l’intimité de chez lui et peut donc effectuer sa Salat sereinement en toute tranquillité. La Salat est une communication entre nous et Dieu, de même que quand on veut avoir une discussion privé avec quelqu’un, on doit s’arrêter de faire ce qu’on est en train de faire, chercher un endroit où on n’est pas dérangé afin de pouvoir s’entendre parler, et être entièrement présent dans la discussion et non pas avoir l’esprit ailleurs.

La Salat du Réveil

La Salat du Réveil, comme son nom l’indique, doit être faite à notre réveil, et ceci quel que soit l’heure de notre réveil. Dieu sait très bien que nous avons des rythmes différents en fonction de nos modes de vie et de nos emplois du temps qui peuvent varier d’une journée à une autre. Par conséquent, Dieu ne nous impose pas une heure précise pour nous lever ou pour nous coucher, autrement Dieu l’aurait clairement prescrit dans ses Livres. Notre cycle de lever et de coucher relève de notre mode de vie en général, et dans ce registre, Dieu nous prescrit l’équilibre et la mesure, sans pour autant rien nous imposer. La Loi de Dieu est universelle et s’adapte à tout le monde alors que la loi du Diable ne sert qu’à nous ajouter des contraintes là où Dieu ne nous en pas mis. Dieu nous donne la liberté de nous lever et de nous coucher quand bon nous semble, alors nul sur Terre n’est en droit d’avoir quoique ce soit à y redire. En effet, quelle que soit l’heure de notre lever ou de notre coucher, cela ne doit en rien affecter la recevabilité de notre Salat en regard de Dieu, car c’est la Salat qui s’adapte à notre rythme et non pas nous qui devons nous adapter au sien… La Salat a été créé pour nous et nous n’avons pas été créé pour la Salat.

Dieu dit que la Salat est une prescription à mettre en oeuvre en des timings bien déterminés, et ces timings correspondent à notre lever et à notre coucher et non pas au lever et au coucher du Soleil.

La Salat est pour les croyants une prescription en des timings bien déterminées. Coran S4:V103

Dieu a créé la Salat pour répondre à nos besoins, par conséquent, il est normal qu’elle suive sur notre propre rythme … et non pas celui du Soleil. La Salat a pour objectif que nous soyons connectés à Dieu tout au long de notre journée, cela a donc du sens qu’il y aie une Salat en début de journée et une Salat en fin de notre journée… et quand je parle de journée, je parle de notre journée à nous et non pas de la journée au sens du lever et du coucher du Soleil.

Alors que la Salat selon le rite islamique n’est pas du tout adaptée à notre rythme quotidien, car elle est calquée sur le Soleil, alors que notre rythme à nous est calqué sur notre journée de travail. Nous avons tous un rythme qui nous est propre et nous savons tous combien il est difficile pour nous de le modifier, il n’y a pour cela qu’à voir les difficultés qu’on a pour adapter notre horloge biologique au passage de l’heure d’hiver et de l’heure d’été. Soi dit en passant l’imposition du changement d’heure n’a pas pour objectif réel de faire des économies d’énergie mais est l’oeuvre du Diable et a pour objectif d’ajouter des contraintes sur nous afin de nous rendre la vie encore plus difficile, car le Diable sait que plus il ajoutera de difficultés sur nous et plus il aura de chance de nous faire fléchir et d’accélérer notre chute. La Salat selon le rythme du soleil est également l’oeuvre du Diable et s’assimile à un changement d’heure permanent. En effet, le Soleil se couche et se lève à des heures différentes tout au long de l’année, et sous certaines latitudes la différence est énorme, ce qui oblige, pour observer la Salat, à devoir modifier en permanence son heure de réveil et de coucher. Il n’y a que le Diable pour inventer pareille torture!

Non seulement, c’est épuisant à l’extrême de suivre un tel rythme tout au long de l’année, mais combien même on s’efforcerait à le faire, calquer sa Salat sur le rythme du Soleil n’est en rien optimum pour demeurer connecté à Dieu toute la journée, cela produit même le résultat exactement inverse. En effet, en quoi faire la Salat en plein milieu de notre cycle de sommeil nous aiderait plus à rester connecté à Dieu durant la journée?

Faire cela est la chose la plus pénalisante et insensée qui soit, car 2 options s’offrent à nous si on suit un tel scénario: Soit on s’efforce à bien se réveiller pour pouvoir penser ce qu’on dit durant notre prière, et dans ce cas on n’arrive plus à se recoucher derrière, soit on cherche à se réveiller le moins possible afin de se recoucher plus facilement après, et dans ce cas on ne pense pas un mot de ce que l’on a dit durant notre prière. Quel que soit le scénario, on est perdant. Sans compter que se réveiller tous les jours en plein milieu de notre sommeil devient à la longue une véritable torture, et on ne peut même pas en prendre l’habitude car l’heure à laquelle le Soleil se lève varie tout au long de l’année. Quand la Salat tombe en plein milieu de notre cycle de sommeil, cela nous oblige à nous lever au moment ou notre sommeil est le plus réparateur, et quand la Salat tombe à la fin de notre cycle de sommeil, alors on a le plus grand mal à se recoucher derrière , et si on y arrive, alors on a le plus grand mal à se réveiller après. Si on avait voulu chercher la pire des tortures, on n’aurait franchement pas pu trouver mieux. N’importe quel spécialiste du sommeil vous dira que suivre une telle pratique est ce qui se fait de pire pour casser votre horloge biologique et pour créer à la longue un état de fatigue chronique qui ne nous permet pas d’être suffisamment alerte durant la journée…ce qui arrange parfaitement les affaires du Diable.

Cela va en réalité même encore plus loin, supposons le scénario hautement improbable qu’on arrive à se lever sans aucune difficulté pour faire la Salat, supposons que cela ne nuise en rien à la qualité de notre sommeil, supposons qu’on arrive à se concentrer à la perfection durant notre prière tout en arrivant à se recoucher sans mal, est-ce pour autant que cette Salat va nous bénéficier en quoi que ce soit pour le restant de notre journée?

Absolument pas! Car le simple fait de devoir se recoucher après la Salat efface tous les effets escomptés par la Salat. En effet, la Salat a pour but de se concentrer sur Dieu afin de l’avoir à l’esprit pour le restant de la journée, ce qui aura pour effet de nous protéger contre le pêché et le vice.

Objectif de la Salat = Avoir Dieu en tête

C’est bien Moi Dieu, point de divinité excepté Moi-même. Adore-Moi donc et met en oeuvre la Salat afin de m’avoir à l’esprit. Coran S20:V14

Objectif de la Salat = Être protégé du pêché

Récite ce qui t’est révélé du Livre et met en oeuvre la Salat. En vérité la Salat préserve de l’immoralité et du vice…Même si le fait d’avoir Dieu à l’esprit est encore plus efficace. Coran S29:V45

A quoi sert-il de faire la Salat en plein milieu de notre sommeil si à notre réveil on a complètement perdu notre concentration sur Dieu? Il faudrait alors refaire la Salat au réveil afin de démarrer la journée avec Dieu à l’esprit…

la Salat du Coucher

Il est tout aussi stupide, insensé et contre-productif de s’efforcer à rester éveillé tard pour faire la Salat de la nuit qui à certaines périodes de l’année tombe à une heure avancée. Cela n’a aucun sens de procéder de la sorte, La Salat du Coucher, qui étymologiquement parlant signifie la Salat qui clôt les activités du jour, comme son nom l’indique est censée marquer la fin de notre journée à nous, et non pas la fin de la journée du Soleil. Cela n’a donc aucun sens de s’efforcer à veiller tard pour faire la Salat de la nuit, et ainsi de devoir la faire dans un état somnolant où on n’a qu’une seule envie, c’est d’aller se coucher le plus vite possible. Vous devez percevoir la Salat du Coucher comme un acte qui consiste à faire son bilan de la journée avec Dieu, comme un enfant qui rentre de l’école et qui fait le bilan de sa journée avec son père ou sa mère, ou un mari qui rentre du travail et qui fait le bilan de sa journée avec sa femme, ou inversement. Est-ce que cela du sens de devoir attendre les profondeurs de la nuit pour faire son bilan? Evidemment que non! Une fois qu’on n’est plus à l’oeuvre et qu’on est tranquillement installé, c’est là que naturellement on a envie de faire notre débriefing.

Une fois de plus, le Diable ne peut pas mieux faire pour transformer la Salat en véritable instrument de torture. C’est la double peine que de devoir veiller tard la nuit pour faire la dernière Salat, et d’avoir ensuite à se lever tôt le “matin” pour faire la première Salat, il n’y a vraiment que le Diable pour inventer une torture pareille, et il n’y a vraiment que des gens égarés par le Diable pour ne rien y trouver à redire.

Le résultat de la Salat version islamique telle qu’inventée par le Diable est que non seulement elle n’est pas bénéfique car elle n’est absolument pas optimisée pour avoir Dieu en tête au moment où on en a besoin, mais pire encore, ses timings sont tels qu’elle contraint la plupart la plupart des musulmans à devoir tricher avec ses horaires. Pour la Salat du Icha, la plupart arrivent encore à tenir éveillés pour la faire, par contre pour la Salat Al Fajr, la très grande majorité des musulmans ne la font qu’à leur réveil, donc une fois que son horaire est déjà largement dépassé. Je ne parle même pas des 3 autres Salat islamiques que sont le Dhour, le Asr et le Maghrib, qui tombent à des heures où la plupart des gens sont en pleine activité, et sont donc dans l’incapacité totale de se libérer pour les faire, ce qui les contraint à les décaler, et bien souvent à devoir les faire toutes enchaînées les unes à la suite des autres… Cette Salat islamique est un véritable désastre!

La loi déformée du Diable est non seulement un calvaire à mettre en oeuvre et ne nous profite en rien, mais pire encore, humainement parlant, elle n’est tout simplement pas faisable. ce qui met les gens qui cherchent tout de même à l’observer dans un état permanent de mauvaise conscience, de devoir non accompli, car il est juste impossible pour eux de s’y tenir. Or Dieu juge les gens selon leurs croyances, même erronées, donc selon les croyances islamiques ceux qui ne font pas les prières à l’heure sont répréhensibles devant Dieu… En tout cas, dans leur tête, eux savent pertinemment qu’ils sont en manquement par rapport à leurs obligations.

La Salat est pour les croyants une prescription en des timings bien déterminées. Coran S4:V103

Dieu assigne un culte à chaque communauté, et Dieu les juge par rapport à leur propres croyances.

A chaque communauté, Nous avons assigné un culte à suivre. Qu’ils ne disputent donc point avec toi l’ordre reçu! Et appelle à ton Seigneur. Tu es certes sur une voie droite. Coran S22:V67

Ce n’est pas parce ce que c’est Dieu qui leur a assigné ces cultes que cela signifie pour autant que leurs cultes correspondent à la voie de Dieu. Par exemple, Dieu a assigné le culte des Maya, le culte des religions orientales (bouddhisme, hindouisme, shintoïsme…), le culte des tribus qui consiste à adorer les diables parmi les djinns, le culte de la religion vaudou, … tous les cultes existant bons comme mauvais. Or la plupart de ces cultes sont régis par des croyances et des pratiques qui sont très éloignées de celles qui sont contenues dans les Livres de Dieu, et c’est pourtant bien Dieu qui les a imposées.

En réalité, Dieu assigne à chaque communauté le culte qui correspond à l’état de cette communauté dans sa majorité. Plus une communauté est à majorité injuste et plus son culte sera injuste sur le modèle de sa propre injustice. Quel que soit le culte que Dieu assigne, il y a toujours un moyen de trouver sa propre voie de salut individuel. Plus le culte est injuste et plus il faudra se mettre en marge de la pratique commune de ce culte pour atteindre son salut auprès de Dieu.

Chez les musulmans, leur culte est exactement à leur image en général, c’est à dire dénué de sens, rigide, sadomasochiste, barbare, caverneux, violent, pervers, et hypocrite. En public, les musulmans défendent bec et ongles leurs pratiques et sont les premiers à en faire l’éloge, alors qu’en privé ils sont les premiers à les détester, à traîner des pieds pour les mettre en oeuvre, à tricher avec et à les transgresser secrètement. Les faux croyants parmi eux croient tromper Dieu, mais Dieu les a pris à leur propre jeu, car non seulement leur petite comédie de façade ne leur permettra en rien d’assurer leur salut, mais pire encore, elle n’aura servi qu’à leur gâcher la vie, et les voilà donc perdants sur les 2 tableaux.

Dis: «Voulez-vous que Nous vous informions de ceux qui seront plus grands perdants par rapport à leurs œuvres? Ceux qui ont mal orienté leurs efforts dans la vie ici-bas tout en pensant bien faire. Coran S18:V103-104 

Les hypocrites et les mécréants sont les mêmes, excepté que les hypocrites, en plus d’être des mécréants, ont cherché à duper Dieu, il est donc normal qu’ils doivent payer pour cela un prix supplémentaire. Alors que les mécréants peuvent au moins profiter de leur vie terrestre comme bon leur semble.

Dieu rassemblera ensemble hypocrites et mécréants, tous en Enfer. Coran S4:V140

Les hypocrites cherchent à tromper Dieu, mais Dieu les a eu à leur propre jeu. Et lorsqu’ils se lèvent pour la Salat, ils se lèvent avec paresse et par ostentation envers les gens et c’est à peine s’ils invoquent Dieu. Coran S4:V142

Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur. Coran S4:V145

Comme je vous le disais, plus une communauté est injuste dans son ensemble et plus le culte que Dieu leur assigne sera injuste à leur propre image, et plus il faudra se mettre en marge de la pratique commune de ce culte si on veut être en règle avec les vraies limites de Dieu. Cette voie en marge de l’islam conventionnel correspond aux musulmans qui ont une foi pure en Dieu, c’est à dire qui se contentent de Dieu et qui n’incluent dans leur pratique de la religion ni le Prophète Muhammad, ni ses compagnons, ni les grands savants de l’islam (Boukhari & Co), ni les imams, muftis, cheikhs, …ni les pseudo érudits de la religion, mais qui comptent seulement sur Dieu seul pour toute chose. Ce sont ceux qui par instinct suivent le vrai dans leur culte et laissent de côté ce qui leur semble faux. Ce sont ceux qui se focalisent sur les bonnes actions plutôt que sur les rites dénués de sens, et qui n’ont en réalité rien à voir avec la vraie Religion de Dieu, mais ont tout à voir avec la tradition de leurs pères. Ce sont ceux qui s’abstiennent autant que possible du pêché par crainte de Dieu et non pas par crainte d’être démasqué. Tous ceux qui se comportent de cette manière sont les vrais croyants quelle que soit leur communauté d’appartenance.

Ce sont ceux-là que Dieu m’envoie libérer de ces fausses religions pour les initier aux vraies pratiques de Dieu, à ce qui a du bon sens, à ce qui est simple et efficace et dont les bénéfices sont visibles immédiatement. Ceux qui malgré tout persisteront en dépit des preuves et du bon sens dans leurs fausses pratiques, auront juste fourni la preuve contre eux-mêmes qu’ils méritent le châtiment qui va s’abattre sur eux, et seront les grands perdants aussi bien dans cette vie que dans l’au-delà.

La Salat selon le cycle du Soleil est une invention du Diable pour établir un culte à sa propre gloire, car le Soleil est appelé l’Etoile du Matin, qui est une des appellations de Satan. On retrouve la même référence au Dieu Soleil, Satan, dans le christianisme, et on retrouve des références cachées à Satan dans tous les symboles et pratiques de toutes les religions.

soleil2Pope Benedict XVI Celebrates First Vespers And Te Deum Prayershqdefaultsoleil6ed47671bb652e3ba234ecdf8ddf311a

La Croix a également des origines païennes et est une référence à Satan et n’a rien à voir avec Jésus vu que Jésus n’a jamais été crucifié.

croix6a503-pre-christiancrossesiron cross 2

L’étoile de David n’a rien à voir avec le prophète David et est un symbole satanique signifiant 666, le nombre du Diable, on retrouve ce même symbole sur les billets de dollar et sur le talisman satanique de Saturne.

666_hexagram_star_of_davidstar of david moneysattal

Le croissant de lune et l’étoile à 5 branches, le pentagramme, sont aussi des symboles sataniques faisant référence au Diable.

Significance-Crescent-Moon-Islam-833x4741024px-UrfaMuseumNabonidSymboleisis-semiramis-comparisoninvertedcrosseclipseJAN96931

Dans la vraie Religion de Dieu, il n’y a ni référence au Soleil ni à la Lune, ni à aucun autre symbole car Dieu n’a pas de représentation, nul ne sait à quoi Dieu ressemble. La Religion de Dieu est uniquement dans l’esprit et dans les actes et non pas dans les symboles.

Preuve ultime n°1 que la Salat ne suit pas le cycle du Soleil

La preuve ultime que la Salat, version islamique, selon la position du ^Soleil, est une pure invention du Diable est que cette Salat ne peut pas s’appliquer pour tous les gens qui habitent dans le cercle polaire ou à proximité, et ils sont des centaines de millions à être dans ce cas sur Terre.

478px-Arctic_circle.svg

Pour tous ces gens il est tout bonnement impossible d’effectuer leur Salat selon le cycle du Soleil, car il y a certain nombre de jours à l’année, et cela peut aller jusqu’à 6 mois, où le Soleil ne se couche tout simplement pas.

Sous ces latitudes, il y a aussi des périodes ou le Soleil se couche mais où la durée d’un jour n’excède pas quelques heures, ce qui obligerait, si on suit la règle islamique, à enchaîner toutes les Salats quasiment les unes à la suite des autres … ce qui n’a évidemment aucun sens.

Ceci représente donc une preuve irréfutable que la Salat selon les règles de l’islam ne peut pas venir de Dieu, car il est impossible que Dieu puisse donner une règle bancale. Alors que la Salat selon le Coran consistant en une Salat au réveil et une au coucher est applicable en toutes situations.

Preuve qu’il n’y a que 2 Salats obligatoires

Quand l’islam parle de 5 Salat, le Coran lui n’en nomme que 2. Dieu aurait-il oublié de mentionner les 3 autres Salats?

Nous n’avons rien omis d’écrire dans le Livre. Coran S6:V38

Evidemment Dieu n’a rien omis d’écrire dans le Coran et encore moins la plus importante des pratiques qu’il nous a prescrit, la Salat. Cette histoire de 5 Salats a été inventée de toutes pièces par le Diable et les musulmans ne doivent cette croyance que sur la base de ce hadith ô combien invraisemblable et ridicule.

Ibn Hazm et Anas ben Mâlik : Le Prophète avait ensuite dit :

« Et Dieu prescrivit ensuite à ma Umma cinquante prières rituelles. A mon retour, je passais près de Moïse qui me dit : Qu’est-ce que Dieu a prescrit pour ta Umma ? Cinquante prières, répondis-je. Retourne voir ton Seigneur ! ta Umma ne supportera pas cela. En Effet, je retournais auprès du Seigneur et Il me déchargea de la moitié. Mais de nouveau de passage près de Moïse, je lui dis : Il a retranché la moitié. Retourne auprès de ton Seigneur ! ta Umma ne supportera pas cela. Je retournais et Dieu me déchargea d’une nouvelle moitié. De retour auprès de Moïse, il me dit : Retourne auprès de ton Seigneur ! ta Umma ne supportera pas cela. Je retournais et Dieu me dit : Elles sont cinq et elles sont cinquante. Je ne change point ma parole. Je retournais chez Moïse qui me dit : Retourne voir ton Seigneur ! J’ai honte maintenant du Seigneur, répliquais-je. Enfin, Gabriel m’emmena à Sidrat-ul-Muntaha (Lotus des confins) où je vis des couleurs que je ne connaissais pas, puis on me fit entrer dans le Paradis où il y avait des habâyl de perles et un sol en musc.«

Le Prophète Muhammad serait monté au ciel pour que Dieu lui donne le nombre de Salats, Dieu n’a-t-il pas pu écrire le nombre de Salat directement dans le Coran?

Dieu lui aurait alors prescrit 50 Salats par jour ! Comment Dieu pourrait prescrire une chose aussi insensée et tout simplement infaisable? Cela ferait plus d’une Salat toutes les demi-heures si on renonce définitivement à se coucher!

Ensuite, le prophète Muhammad aurait croisé le prophète Moïse qui par chance errait dans les parages… encore une histoire totalement impossible car Dieu nous dit clairement que les morts ne peuvent pas côtoyer les vivants ni physiquement ni en songe.

Et s’en suit une négociation invraisemblable entre Dieu et Muhammad, avec Moïse en embuscade, pour réduire le nombre de Salats de 50 à 5. On retrouve dans ce hadith cette fibre de la négociation propre aux arabes de l’époque du Prophète, ce qui est bien la preuve qu’il a été forgé de toute pièce par quelqu’un qui a vécu à cette époque là … Evidemment Dieu n’est ni un commerçant ni n’accepte la négociation,  Dieu ne se trompe jamais dans ce qu’il prescrit, et son ordre n’est jamais discuté, et encore moins par ses prophètes.

Rien dans ce récit n’est crédible ou recevable, tout est insulte à Dieu, aux prophètes Muhammad et Moïse et à notre intelligence. Un tel récit ne peut être que la pure invention du Diable. Et on y retrouve cette même lourdeur, sous forme de répétitions, qui est propre à un grand nombre d’autres hadiths inventés par le Diable.

En réalité, ce n’est pas du tout un hasard que l’islam compte 5 piliers, 5 Salats et soit représenté par l’étoile à 5 branches. Le Diable signifie par ce nombre 5 que c’est lui qui a forgé cette religion et que cette religion fait parti de ses pièges pour nous faire chuter avec lui en enfer.

piegeDudiable

Le corps humain est fait de 5 extrémités: les 2 bras, les 2 jambes et la tête. A l’image de celui qui est attaché sur un pentagramme par ses 5 extrémités et qui est dans l’incapacité totale de se dégager, le Diable tient les musulmans par les 5 piliers de l’islam, les 5 salats, et l’islam dans son ensemble, symbolisé par le pentagramme… et effectivement la plupart d’entre eux sont dans l’incapacité totale de s’en dégager et de réaliser l’empreinte du Diable dans toutes leurs pratiques. La zone de contrôle totale du Diable est symbolisée par le Cercle, d’où l’usage du cercle dans tous les rituels sataniques. Le Cercle est la zone où le Diable a un contrôle total et absolue pour celui qui accepte de s’y positionner. Ceux qui adhérent à l’islam du Diable et non pas celui du Coran sont dans le cercle, donc sous le contrôle totale du Diable, complètement dans l’illusion.

man_pentagramc681ae646961f196b2a03b422d05f00c

Ceux qui sont dans le cercle sont sous le contrôle total du Diable et deviennent de simples marionnettes entre ses mains.

ChrisRamsey1
Chris Ramsey (Christ, Ramses), un démon sous forme humaine, montre comment ceux qui sont pris dans piège du Diable, symbolisé par le pentagramme, deviennent de simples marionnettes entre ses mains

On retrouve cette symbolique dans le désormais célèbre festival Burning Man où les gens vivent l’illusion du Diable pendant une semaine et où la coutume est de brûler à la fin du festival un homme dont l’ossature est sous la forme d’un pentagramme dans les flammes symbolisant l’enfer. Le Diable ne cache même plus son plan, mais la plupart des gens sont aujourd’hui trop aveugles pour voir quoique ce soit.

the-man-pentagram-curtburning-man-3

En résumé cette histoire de 5 Salats est bel et bien une invention du Diable lui permettant de s’assurer de la perte de ceux qui s’y tiennent. En effet, le Diable sait parfaitement qu’en imposant 5 Salats obligatoires par jour à des horaires impossibles et qui varient tout au long de l’année, les hommes n’ont tireront aucun bénéfice pour eux-mêmes et ne pourront jamais tenir cette cadence sur la durée, et la plupart finiront par ne plus les faire du tout, ou les faire en décalé, ou toutes enchaînées à la suite… avec ce sentiment de mauvaise conscience permanent du devoir non-accompli. Le Diable aime cultiver chez l’homme la mauvaise conscience et le doute, car c’est ainsi qu’il nous fragilise et nous rend plus vulnérable à ses attaques.

Dieu a fait le choix de nommer les 2 Salats obligatoires et de préciser leur timings de façon explicite dans un seul et unique verset du Coran. Dans nul autre verset, il n’est nommé de Salat. Dieu ne fait rien au hasard et nous montre ainsi qu’il n’a rien oublié dans le Coran et qu’il n’y a bel et bien que 2 Salats obligatoires.

Ô vous qui avez foi! Que ceux qui sont sous votre autorité vous demandent permission avant d’entrer, ainsi que ceux des vôtres qui n’ont pas encore atteint la puberté, à trois occasions: avant la Salat Al Fajr (Sala du Lever), quand vous vous isolez pour vous changer sans être vu , et après la Salat Al Icha (Salat du Coucher); trois occasions où vous êtes susceptibles d’être dévêtus. En dehors de ces moments, aucune contrainte spéciale  n’est à préconiser ni pour vous ni pour eux, (c’est normal) que vous soyez amenés à vous côtoyer les uns des autres de façon intime. C’est ainsi que Dieu vous expose clairement Ses versets, et Dieu  est Omniscient et Sage. Coran S24:V58 

Preuve ultime n°2 que la Salat ne suit pas le cycle du Soleil

Ce verset dit qu’on est susceptible d’être dévêtu avant la Salat al Fajr et après la Salat Al Icha, ce qui situe bien la Salat al Fajr au moment de notre réveil et la Salat al Icha à celui de notre coucher, car c’est bel et bien avant de nous lever et après nous être couché que l’on est dans cette situation, et ceci quelque soit la période de l’année et quel que soit le lieu où on vit sur Terre.

Si on suppose que la Salat est selon le cycle du Soleil comme le stipule l’islam, dans certaines périodes de l’année (en hiver) et sous les latitudes les plus éloignées de l’équateur, la Salat Al Icha tombe très tôt. J’ai pris un exemple avec la ville de Storuman en Suède où la Salat Al Icha est 14h.  Il n’y a évidemment aucune raison que l’on soit dévêtu après la Salat Al Icha si elle est à 14h. Il n’est donc pas possible que la Salat Al Icha se situe au coucher du Soleil sinon ce verset serait bancal.

carte_suede_taille_villes_routes_autoroutes_voie_ferree_aeroport_site_touristique_altitude

De même la Salat Al Fajr tombe très tôt à certaines périodes de l’année, et les gens se dévêtissent une fois la Salat terminée pour se recoucher. Le verset dit bien qu’on est susceptible d’être dévêtu avant la Salat Al Fajr et en aucun cas après. Il n’est donc pas possible que la Salat Al Fajr se situe au lever du Soleil sinon ce verset serait bancal.

Le fait que Dieu nomme ces 2 Salats, alors qu’ailleurs Dieu parle toujours de Salat sans les nommer, sert à nous signifier que ces 2 Salats ont un timing fixe (celui correspondant tout simplement à leurs noms, Fajr = Lever, Icha = fin des activités de vie / fin de journée) et sont donc obligatoires. Alors que quand Dieu parle de Salat sans les nommer, c’est pour nous parler de Salats additionnelles ou de la Salat en général. Evidemment, Dieu nous donne la possibilité, en plus des 2 Salats obligatoires servant à démarrer et à clore notre journée, de faire autant de Salats que nécessaire et ceci à n’importe quelle heure du jour comme de la nuit.

Dans tout le reste du Coran, il n’y a que 2 autres versets qui parlent d’un timing pour la Salat et le timing suggéré est cette fois-ci bel et bien en rapport avec le Soleil, et je vais vous montrer que cela n’entre en rien en contradiction avec le verset précédent.

Et accomplis la Salat aux deux extrémités du jour et aux heures proches de la nuit. Les bonnes œuvres dissipent les mauvaises. Ceci est à titre de rappel pour ceux qui veulent se rappeler. Coran S11:V114

Accomplis la Salat au déclin du soleil jusqu’à l’obscurité de la nuit. Coran S17:V78

Il faut bien noter que dans les 2 versets ci-dessus Dieu, à dessein, parle de Salat sans les nommer, et ceci pour plusieurs raisons.

La première raison est pour bien nous souligner qu’il n’y a aucune Salat obligatoire à ces timings.

La deuxième raison est parce qu’à certaines périodes de l’année ou dans les pays situés à des latitudes proches de l’équateur (où la nuit et le jour ont à peu près la même durée et varient peu au cours l’année), les 2 Salats obligatoires Al Fajr et Al Icha ont un horaire qui peut être compatible avec le lever et le coucher du Soleil. En parlant de Salat sans les nommer précisément, Dieu nous signifie par là qu’aucune Salat n’est obligatoire durant ces timings, mais nous suggère par cette tournure de faire correspondre, si on en a la possibilité, la Salat Al Fajr et la Salat Al Icha avec le lever et le coucher du Soleil. Mais cela reste du domaine de la suggestion et n’est en rien une prescription obligatoire sinon le verset le mentionnerait de façon claire comme cela a été le cas avec le verset S24:V58 qui non seulement a nommé les 2 Salats Al Fajr et Al Icha, mais les a aussi fixé clairement dans le temps.

La troisième raison est pour nous suggérer les configurations de la journée qui s’apprêtent bien à la Salat, au cas où on ressentirait le besoin de faire des Salats additionnelles. En effet, le lever et le coucher du Soleil font partis des miracles de Dieu et symbolisent l’alternance de la vie et de la mort, dont seul Dieu est le Détenteur, ces 2 moments sont donc naturellement propices à l’évocation de Dieu et à sa contemplation si nos disponibilités le permettent. De plus, nous sommes particulièrement fragiles face au Diable quand le jour et la nuit se mélangent, car l’organisme et l’esprit humain présentent une certaine inertie face au changement, et les diables profitent de cet état intermédiaire dans lequel nous sommes momentanément pour nous assaillir encore plus. Il est donc conseillé de garder Dieu à l’esprit durant ces moments afin de ne pas être assailli par le Diable, cela peut être à travers une Salat additionnelle ou par la simple évocation de Dieu (le dhikr).

Contrairement aux recommandations de l’Islam, ce n’est en rien un objectif en soi d’accumuler autant de Salats que possible. La Salat doit être un acte naturel et spontané qui répond à un besoin de se connecter à Dieu et ne doit pas être quelque chose de forcée. Je vous rappelle que Dieu a créé la Salat pour nos besoins et non pas pour ses besoins à Lui, Dieu n’ayant aucun besoin. C’est à chacun de s’adapter à son propre rythme et de recevoir en conséquence de qu’il est prêt à donner, et nul reproche ne doit être fait à personne.

La Salat est un acte qui permet de se connecter à Dieu, et le rôle de la Salat du Réveil permet d’initialiser cette connexion en vue de la maintenir pour l’ensemble de la journée et de passer en revue avec Dieu nos objectifs du jour, exactement comme un enfant évoquerait son programme du jour avec ses parents avant de démarrer sa journée, ou un apprenti planifierait en début de journée ses activités du jour avec son maître. Quand Dieu parle de Salat du Réveil, elle n’est pas forcément à faire immédiatement après notre réveil mais dans l’ordre que l’on veut dans notre petit rituel du matin. Tout ce qui compte c’est de la faire avant de démarrer nos activités du jour. Vous devez vous habituer à l’approche souple et large de la vraie Religion de Dieu, qui n’a rien à voir avec l’approche psychorigide et étroite des sectes du Diable que sont l’Islam, le Judaïsme et le Christianisme. Quel meilleur Législateur que Dieu?

Dis: «Est-ce vous qui apprendrez à Dieu votre religion, alors que Dieu sait tout ce qui est dans les cieux et sur la Terre?» Et Allah est Omniscient. Coran S49:V16

Dieu n’a pas crée la religion pour qu’elle s’ajoute comme un fardeau sur notre vie, mais bien au contraire, Dieu a créé la Religion pour nous soulager au mieux dans notre vie.

Nous n’avons pas fait descendre le Coran sur toi pour te mettre en difficulté. Coran S20:V2

Dieu veut vous faciliter la vie et non pas vous la rendre plus difficile. Coran S2:V185

Nous te faciliterons à la voie la plus facile. Coran S87:V8

Si la définition de la Salat selon le Coran est plus libre et moins encadrée que celle de la version islamique (qui ne vient pas du Coran), ce n’est pas parce que Dieu a omis d’en donner la description détaillée, bien au contraire, Dieu a exposé de façon claire et précise tout ce qu’il y avait à en dire sans rien oublier de mentionner, et Dieu est logiquement resté silencieux là où il n’y avait rien à ajouter. Dieu fait des lois larges afin qu’elles soient adaptées à toutes époques, en tout temps, en tout lieu, et à tout type de personnes. Comme pour toutes ses lois, Dieu nous dessine un périmètre, et il nous laisser gérer à l’intérieur de ce périmètre. De cette manière, chacun peut adapter sa pratique selon sa façon de faire, selon ses besoins spécifiques, et selon les circonstances du moment, tout en restant dans les limites du périmètre de Dieu. Dieu nous expose clairement ses limites dans le Coran, et il est évidemment important de ne pas les transgresser, mais par contre, il est tout aussi important de ne rien y ajouter.

Il ne faut pas transgresser les limites claires de Dieu

Quiconque prend en haute considération les interdits de Dieu cela lui sera meilleur auprès de son Seigneur. Coran S22:V30

Ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs. Coran S23:V7 

Dieu nous met clairement en évidence ses limites

Telles sont les limites de Dieu, Dieu les met clairement en évidence pour des gens qui savent bien. Coran S2:V230

Dieu veut vous exposer les choses clairement et vous montrer les voies de ceux (bien guidés) qui vous ont précédés et accueillir votre repentir. Coran S4:V26

Ainsi Dieu met clairement en évidence ses versets aux gens peut-être s’y conformeront-ils?  Coran S2:V187

Ainsi Dieu vous met clairement en évidence ses versets peut-être cela vous fera-t-il réfléchir? Coran S2:V219

Et Il met clairement en évidence ses versets aux gens peut-être se souviendront-ils? Coran S2:V221

Ainsi Dieu vous met clairement en évidence ses versets peut-être raisonnerez-vous? Coran S2:V242

Ainsi Dieu vous met clairement en évidence ses versets peut-être serez-vous reconnaissants? Coran S5:V89

Ainsi Dieu vous mets clairement en évidence ses versets peut-être vous guiderez-vous ?S3:V103

La Loi du Coran est claire et parfaitement mise en évidence, alors il ne faut surtout pas aller chercher des détails ailleurs là où Dieu n’en a pas mis. Rappelez vous de la parabole de la vache que Dieu a demandé de sacrifier aux Enfants d’Israël sans leur donner plus de précisions, et ceci en connaissance de cause. Au lieu de sacrifier la vache qui leur semblait le mieux convenir sans chercher plus loin, les Enfants d’Israël ont posé question sur question pour savoir précisément quelle vache ils devaient sacrifier alors que Dieu ne leur demandait pas de sacrifier une vache en particulier, mais la vache de leur choix. Le résultat a été qu’ils se sont rendus la tâche difficile alors que l’ordre de Dieu était des plus simples, et le résultat a été qu’ils ont failli ne pas obéir à l’ordre divin … et ont fini par encourir la colère de Dieu et sa malédiction.

Voudriez-vous interroger votre Messager comme auparavant on interrogea Moïse? Quiconque substitue l’incrédulité à la foi s’égare certes du droit chemin. Coran S2:V108

Ô vous qui avez foi! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous étaient divulguées, vous mécontenteraient. Et si vous posez des questions à leur sujet, pendant que le Coran est révélé, elles vous seront divulguées. Dieu vous a pardonné cela. Et Dieu est Pardonneur et Indulgent. Coran S5 :V101

Un peuple avant vous avait posé des questions similaires, pour en fin de compte, refuser de croire [aux réponses à ces questions]. Coran S5 :V102

Cette parabole de la vache nous invite à ne surtout pas reproduire ce genre de comportement, car les conséquences d’un tel comportement sont extrêmement graves et ont conduit leurs auteurs à recevoir la malédiction de Dieu sur eux et la malédiction de toute la création. En effet, on mesure aujourd’hui les répercussions d’un tel comportement quand on voit la complication extrême des règles du judaïsme alors qu’ils étaient partis d’une loi composée de 10 commandements simples. Et on retrouve la même complication dans les règles de l’Islam qui ont suivit exactement la même voie que le Judaïsme.

islamlivresjuiflivre

En nous créant des Lois bien délimitées tout en les laissant simples et larges, Dieu permet à sa pratique d’être universelle et de couvrir tous les cas de figures possibles. Ainsi chacun peut adapter sa pratique selon son besoin et prendre sa religion à bras le corps en en étant le propre acteur. Cette façon de faire s’assimile au bon leader qui fixe un cap clair à son équipe et qui laisse ensuite chacun exprimer sa propre sensibilité. Une telle approche a fait ses preuves et se révèle être bénéfique aussi bien à titre individuel qu’à titre collectif, car elle permet à chacun d’avoir ses propres spécificités sans pour autant que cela ne devienne l’anarchie, alors que l’approche du Diable ne respecte pas nos spécificités et fait de nous des clones, et s’impose à nous par la force, broyant nos individualités.

Vous devez absolument oublier l’ancien état d’esprit des religions, qui est en réalité celui du Diable, et avoir une approche de la religion conforme au véritable état d’esprit de Dieu. Dans la véritable religion de Dieu, chacun est acteur de son propre avenir et chacun a pleinement sa carte à jouer avec Dieu. Dieu nous offre à chacun le premier rôle et ne demande qu’à voir ce que nous sommes capables de faire pour atteindre les sommets auprès de lui. Alors que les sectes du Diable fonctionnent comme notre société fonctionne aujourd’hui, ce qui est normal, car les 2 sont tenus par le Diable, elles nous condamnent à tous jouer éternellement les seconds rôles et à demeurer pour toujours en bas de l’échelle, car les dès sont pipés. Vous devez donc changer votre façon de voir la religion et devenir pleinement acteur de votre vie et de votre religion et vous verrez que Dieu vous élèvera aux rangs les plus élevés aussi bien dans cette vie que dans l’au-delà, et vous aurez tous l’impression d’occuper une place spéciale auprès de Dieu, et ce ne sera pas qu’une impression mais bel et bien la réalité.

En vérité, l’homme n’obtient que [le fruit] de ses efforts. Coran S53:V39

 Il est Celui qui est élevé aux degrés les plus hauts. Coran S40:V15

Oubliez également le Dieu tyrannique, ne tolérant pas la moindre incartade et manquant cruellement de bon sens, qui est dépeint par les sectes du Diable que sont l’Islam, le Judaïsme et le Christianisme, car Dieu est tout l’inverse de cela, la preuve en est cette vie terrestre que nous vivons, où Dieu nous laisse librement expérimenter nos propres choix en nous laissant une très grande marge de manœuvre.

Imaginez vous la compassion, la compréhension, la mansuétude, la patience que pourrait avoir envers vous la personne la plus bienveillante que vous connaissiez… Hé bien Dieu sera toujours infiniment plus bienveillant que cette personne ne pourra jamais l’être avec vous. La Loi de Dieu est à l’image de Dieu et de tout ce que Dieu nous montre de Lui à travers sa création, elle est donc pleine de bon sens, de sagesse, d’intelligence, de bonté, d’amour, de générosité, de tolérance… Alors que si on prend l’Islam, le Judaïsme, le Christianisme et les autres religions, on a l’impression que Dieu a tout réussi à la perfection dans tout ce qu’il a entrepris… excepté en matière de religion où Dieu se serait monumentalement raté.

Je parlais en début de ce message de 2 Salats “obligatoires“, en réalité, rien n’est vraiment obligatoire dans loi de Dieu, tout est sur la base du volontariat et chacun reçoit proportionnellement à ce qu’il donne, celui qui donne beaucoup reçoit beaucoup, celui qui donne peu, reçoit peu, et celui qui ne donne rien ne reçoit rien. Celui qui néglige sa Salat en paie le prix directement sur lui-même, car celui qui se détourne de Dieu devient complètement vulnérable au pêché et s’aveugle, et risque donc de s’attirer sur lui toutes sortes de mauvaises choses. La Salat n’est que le reflet de notre relation avec Dieu.

Et cherchez votre répit dans l’endurance et la Salat, certes la Salat est quelque chose d’extrêmement difficile à tenir excepté pour ceux qui font passer Dieu avant eux-mêmes. Coran S2:V45

La Salat n’est facile que pour celui qui a une haute estime de Dieu, et qui sait l’importance de se faire violence pour Dieu et qui préfère Dieu à sa propre personne. Car La Salat c’est tout simplement notre relation avec Dieu, elle reflète cette connexion permanente entre nous et Dieu, celui qui la néglige, néglige Dieu, celui qui la fait avec paresse, c’est celui qui cherche à fuir la compagnie de Dieu. En réalité, celui-là, c’est Dieu qui ne veut pas de sa compagnie du fait de son injustice et qui suscite en lui cette paresse. C’est pour cela que nous devons prier Dieu pour que l’on soit pleinement disposé à se laisser aller à lui sans la moindre gêne.

Celui que Dieu veut guider Il fait en sorte qu’il soit disposé à se livrer complètement à Lui. Coran S6:V25

Est-ce que celui qu’il a disposé à se livrer à Lui et le voilà alors muni d’une lumière de la part de son Seigneur… Alors malheur à ceux dont les cœurs sont trop durs pour évoquer Dieu, ceux-là sont dans un égarement évident. Coran S39:V22

La vraie religion de Dieu s’adresse à des gens de haute qualité qui sont doués d’intelligence et qui de leur propre chef observent les prescriptions de Dieu, non pas parce qu’ils y sont contraints ou parce qu’ils ont quelqu’un sur leur dos pour les surveiller, mais parce qu’ils savent que c’est pour leur propre bénéfice et sont suffisamment intelligent pour se gérer eux-mêmes sans qu’on doive les assister. Alors que les sectes du Diable s’adressent en majorité aux basses classes, le genre de personnes qu’il faut surveiller en permanence et tenir par le bâton, autrement, ils chercheraient à s’esquiver, le genre de personne qu’il faut accompagner pas à pas et à qui il faut tout expliquer dans le moindre détail, autrement ils feraient du sur place et seraient incapables de la moindre initiative personnelle. Les gens des sectes comme l’Islam, le Judaïsme, le Christianisme et de toutes les autres religions sont principalement dans le mimétisme, ces sectes forment des suiveurs à la chaîne, alors que la Religion de Dieu est dans la réflexion propre et forme des maîtres à la chaîne.

S16:V75 Dieu propose en parabole un homme qui n’est pas propriétaire de lui-même et qui n’est capable de rien, et un autre à qui Nous avons accordé de Notre part une bonne attribution dont il peut faire usage aussi bien à titre privé qu’à titre public. [Ces deux hommes] sont-ils égaux? Louange à Dieu! Mais la plupart d’entre eux ne savent pas.

S16:V76 Et Dieu propose en parabole deux hommes: l’un d’eux est muet, incapable de quoique ce soit par lui-même et totalement à la charge de son maître; Ou qu’il l’oriente, il ne rapporte rien de bon; serait-il l’égal de celui qui commande ce qui équitable et qui est sur le droit chemin

Les gens des sectes font partie de la première catégorie d’hommes cités dans cet exemple, ils sont tels des esclaves et sont de véritables boulets, alors que ceux qui suivent la vraie religion de Dieu font partie de la deuxième catégorie, des hommes pleinement libres et qui sont en position dominante.

II- En quoi consiste la Salat?

La Salat selon la Vraie Religion de Dieu est quelque chose de naturel et de personnel qui relève de la relation que chacun a construit avec Dieu, à l’image de la relation propre qu’un père a avec chacun de ses enfants. Vous devez donc l’adapter à votre sensibilité et la faire à votre façon, afin d’être le plus naturel et le plus à l’aise possible avec Dieu. Dans ce message, je vais vous décrire l’esprit général qui caractérise la Salat, vous adapterez votre pratique à votre guise selon ce que Dieu vous inspire. Dans la Vraie religion de Dieu, comme je vous l’ai dit précédemment, chaque croyant est à l’initiative et bénéficie d’une accès direct et privilégié à Dieu… non pas comme dans les sectes où les croyants sont de simples suiveurs, tel un troupeau de moutons, complètement coupés de Dieu par les faux bergers (imams, prêtes, rabbins, moines, …) qui se sont autoproclamés comme les intermédiaires indispensables pour pouvoir accéder à Dieu, et qui leur disent quoi faire et quoi penser au lieu de laisser Dieu occuper ce rôle. Dieu appelle cela de l’association, et être un associateur revient à un être un mécréant, car l’associateur comme le mécréant n’a aucune relation directe avec Dieu et attribue à d’autres que Dieu ce qui relève de Dieu seul. Meneurs comme suiveurs portent la même responsabilité face à Dieu quand il s’agit d’association. Nul ne doit laisser quelqu’un le prendre pour maître et nul ne doit prendre d’autres maîtres excepté Dieu.

Le Coran ne donne aucune obligation de gestes particuliers, de chorégraphies, ou d’incantations particulières à faire durant la Salat, et cela n’est pas un oubli, car la Salat est tout simplement un moment de retraite avec Dieu, une communication directe, il y a donc une infinité de façon de mettre en oeuvre cette communication. Chacun a sa propre méthode pour entrer en contact avec Dieu et pour lui parler, et une même personne peut s’adresser différemment à Dieu d’une Salat à une autre. Dieu nous donne cependant des suggestions sur ce que doit être notre relation en général avec lui.

Positions possibles durant de la Salat

Vous devez voir la Salat comme une séance de méditation avec Dieu, on sait tous que certaines positions corporelles et également certains environnements sonores peuvent aider à atteindre des degrés de concentrations supérieurs. Et dans ce domaine Dieu nous propose dans le Coran des positions qui peuvent être propices à la prière comme celles de se tenir debout, d’être incliné, prosterné, agenouillé, à plat ventre visage contre terre, assis, couché sur le côté… et bien d’autres.

Et ils se jettent à plat ventre visage contre terre, en pleurant, et cela augmente leur humilité. Coran S17:V109

Et accomplissez la Salat, et acquittez la Zakat, et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent. Coran S2:V43

Ils sont ceux qui se repentent, qui adorent, qui louent, qui jeûnent, qui s’inclinent, qui se prosternent, qui commandent le convenable et interdisent le blâmable et qui observent les lois de Dieu… et fais bonne annonce aux croyants. Coran S9:V112

Soyez assidus aux Salats et surtout la Salat du milieu; et tenez-vous debout devant Dieu, avec humilité. Coran S2:V238

qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Dieu et méditent sur la création des cieux et de la terre Coran S3:V191

Est-ce que celui qui, aux heures de la nuit, reste en dévotion, prosterné et debout, soucieux de l’au-delà et espérant la miséricorde de son Seigneur. Coran S39:V9

Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant la grâce et l’agrément de Dieu. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Coran S48:V29

Toutes ces positions sont des positions de soumission à Dieu et doivent être adoptées non pas dans le cadre d’une chorégraphie millimétrée comme le font les musulmans, mais doivent être prises naturellement dans la continuité de notre prière selon notre inspiration du moment. Il faut s’imaginer parler à Dieu, comme si Dieu était devant nous, comme on s’adresserait à un monarque qui serait juste en face de nous.

Dieu nous suggère ces positions sans les associer forcément à la Salat car il n’y a pas de chorégraphie particulière à observer durant la Salat sinon vous vous doutez bien que Dieu l’aurait clairement spécifié. Ces positions peuvent être adoptées aussi bien au cours de la Salat qu’en dehors de la Salat si on envie de s’adresser à Dieu, elles doivent être naturelles et ne suivent pas forcément un ordre précis. Dieu nous a donné un large éventail de positions qui naturellement expriment la soumission et qui servent à augmenter notre concentration, et vous pouvez en ajouter autant que vous voulez du moment que ces positions vous permettent d’augmenter votre niveau de concentration et du moment que qu’elles sont suffisamment décentes pour l’évocation de Dieu.

Ton = Ni en criant ni en chuchotant

Concernant la façon de prier, Dieu ne nous donne qu’une seule prescription dans ce domaine: dans le cas on prie à voix haute, on doit adopter un ton intermédiaire, ni à voix trop haute ni en chuchotant, ce qui ne nous interdit pas de prier aussi silencieusement dans notre tête.

Et dans ta Salat, ne récite pas à voix haute; et ne l’y abaisse pas trop, mais cherche le juste milieu entre les deux».  Coran S17:V110 

L’alternance des positions: debout, incliné, prosterné, agenouillé, à plat ventre, assis, allongé sur le côté, est connue pour être propice à la concentration et à la méditation, de même alterner des prières silencieuses et à voix haute permet aussi de produire un effet différent et se révèle être bon pour notre concentration et pour notre écoute active de Dieu. Simplement, il ne faut pas changer de positions trop rapidement, sinon cela produit exactement l’effet inverse.

A chacun de trouver la façon de faire qui lui conviennent le mieux en fonction de ses habitudes et de ce qui le met à l’aise. Par exemple les chrétiens qui ont l’habitude prier agenouillé peuvent continuer de le faire ainsi et introduire de nouvelles positions comme celles énumérées dans le Coran. Les juifs qui prient debout ou assis peuvent y ajouter la prosternation ou l’agenouillement et d’autres positions. Les Musulmans peuvent conserver leurs positions et y ajouter de nouvelles positions comme celles de s’agenouiller, de se mettre à plat ventre face contre terre, ou assis, et ils peuvent enlever les gestes superflus et réduire le nombre de changements de positions qui s’il est trop élevé nuit à la concentration et hachent trop nos prières. Ils peuvent par exemple commencer debout, puis s’incliner et se prosterner sur 1 cycle ou 2 et ensuite poursuivre leur prière assis ou agenouillé, et ponctuer cette prière de temps en temps par une prosternation. La prière ne doit pas devenir une chorégraphie mécanique où c’est le mouvement qui prend le dessus sur la prière.  Combien de musulmans accomplissent leur chorégraphie à une vitesse hors du commun sans même avoir le temps de prononcer la moindre parole à chaque position. Mieux vaux diminuer le nombre de changements de position et allonger les invocations à chaque position afin de pouvoir atteindre la concentration nécessaire. Il faut trouver un juste milieu, ce qui doit vous guider est la recherche de la concentration optimale et l’adéquation avec les prières que vous êtes en train de dire à Dieu. Dieu n’a fixé aucune chorégraphie particulière, vous devez bien être conscients de cela, toutes ces positions doivent être adoptées naturellement.

Voici une liste de positions non exhaustive qui sont propices à la prière et qui sont toutes acceptables:

priereimage1prayer (1)man-praying294083539_salat_positions-0171206-prayer-rug-tease_jcr0edpraying-girl-on-knees

man-person-black-and-white-people-photography-contemplation-sitting-religion-child-black-monochrome-photograph-prayer-middle-emotion-spirituality-interaction-photo-shoot-ease-monochrome-rkl16.06.26.019aerial_shot_of_people_in_white_robes_sitting_on_the_floor__praying__in_vietnam

Paroles de la Salat

A ce sujet, à nouveau, Dieu ne prescrit rien de particulier et c’est bien normal, car ce qu’on dit durant la prière ne doit pas être mécanique mais doit être quelque chose de spontané et d’interactif, et varie d’une Salat à une autre. Combien de gens font la prière en répétant tout le temps les mêmes paroles impersonnelles à tel point qu’ils ne pensent même plus ce qu’ils disent, cela se traduit par le fait qu’ils n’arrivent même plus à se concentrer dans leurs prières tellement la forme de leur prière est mécanique. Le résultat d’une telle Salat est que souvent ils se trompent dans leur prière et oublient telle invocation ou telle position, car leur prière n’est pas réfléchie mais se réduit à un mantra qui les fait entrer dans un état momentané de quasi transe hypnotique, en gros leur cerveau entre en position off, d’où leurs oublis récurrents… Ce qui est le contraire même de ce que doit être la Salat. Faire la Salat de cette manière est comme quelqu’un qui prend part à une discussion mais qui demeure totalement absent durant la discussion, l’esprit complémentent hagard, alors que Dieu exige que nous soyons pleinement présent dans notre Salat/Connexion avec Lui et préconise que notre Salat soit la plus réfléchie possible.

Dieu nous donne une liste de prières possibles dans le Coran et dans ses autres Livres afin de nous inviter à nous en inspirer. Aucune parole en particulier n’est à réciter obligatoirement, sinon Dieu nous l’aurait clairement spécifié.

Il y a un très grand nombre de prières qui sont citées dans le Coran et qui font parti des meilleures prières qu’on puisse faire, c’est pourquoi Dieu les a spécialement mentionné dans le Coran afin qu’on puisse s’en inspirer et les reprendre, en voici juste quelques exemples et la liste est très longue:

Et il est des gens qui disent: «Seigneur! Accorde nous une bonne vie ici-bas, de même qu’un bonne vie dans l’au-delà; et préserve-nous du châtiment du Feu!» Coran S2:V201

Seigneur, ne nous châtie pas s’il nous arrive d’oublier ou de commettre une erreur. Seigneur! Ne nous charge pas d’un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles. Coran S2:V286

Seigneur, nous avons foi, inscrit nous du nombre des témoins S5:V83 

Seigneur, nous avons la foi; pardonne-nous donc nos péchés, et protège-nous du châtiment du Feu Coran S3:V116

Seigneur, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place nous, à notre mort, avec les gens de bien. Coran S3:V193

Seigneur, ne fait pas dévier nos cœurs après que Tu nous aies guidés; et accorde-nous Ta miséricorde. C’est Toi, certes, le Grand Donateur! Coran S3:V8

Seigneur, parfais-nous notre lumière et pardonne-nous… Tu es celui qui rend toute chose possible. Coran S66:V8

….

Il y a des centaines de suggestions supplémentaires dans le Coran et tout autant dans la Torah et les Évangiles.

Il y a tout de même une prière que Dieu a tout particulièrement distingué en la mettant dans une sourate à elle toute seule et en faisant la sourate d’introduction du Coran: la Fatiha. Dieu nous invite par cela à reprendre cette prière comme un leit motiv car elle s’apprête parfaitement à ce à tout croyant aspire tout au long de sa vie. Le fait que Dieu l’aie positionné en introduction du Coran nous invite à la mettre en introduction de notre Salat en guise d’entrée en matière, de salutations préalables à Dieu avant d’entrer dans des prières plus personnelles. Il est logique dans votre prière à Dieu de démarrer par des glorifications, des confirmations de la foi et des remerciements (comme cela est le cas dans la Fatiha), avant d’aborder des prières plus personnelles… exactement comme vous procéderiez si vous deviez vous adresser à un monarque, en faisant commencer votre discours par des éloges et des remerciements, avant de passer à l’objet même de votre requête.

Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Louange à Dieu, Seigneur de l’univers. Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Maître du Jour de la rétribution. C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours. Guide-nous dans le droit chemin, Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. Coran S1

C’est donc à chacun de reprendre les prières que Dieu nous suggère dans le Coran et dans ses autres Livres pour les utiliser dans sa Salat. Vous pouvez également lire des parties du Coran, de la Torah ou de la Bible, dans la langue que vous pratiquez et non pas dans leur langue d’origine, Dieu nous demande de comprendre ce que l’on dit, alors que si vous prononcez des paroles que vous ne comprenez pas, cela ne sert à rien et cela ne vous encouragera pas à faire la Salat et à vous investir dedans. Dans le même registre, ce n’est absolument pas une priorité ou une obligation d’apprendre par cœur les versets des Livres de Dieu, Dieu veut surtout que ces versets soient dans nos cœurs et vivent à travers nos actes. Donc vous pouvez faire la Salat sans avoir à apprendre quoique ce soit par cœur, mais en lisant directement dans les Livres de Dieu, dans votre langue, et dans une position confortable, et non pas forcément en restant debout. Il faut vous mettre à l’aise pour être le plus détendu possible durant la Salat, Dieu n’a pas fait de la Salat un moment de torture ou une séance de sport.

Enfin, vous pouvez bien sûr ajouter vos prières personnelles et faire de la Salat un moment d’échange interactif avec Dieu ou vous alternez prière, silence, et écoute de l’inspiration divine.

Choses à ne pas dire durant la Salat

Il n’y a aucune formule particulière que Dieu nous préconise de dire durant la Salat. Par contre, il y a bien une chose à ne pas dire durant la Salat qui est celle d’évoquer autre que Dieu durant la Salat comme y inclure un hommage obligatoire au Prophète Muhammad et à sa famille, ou au prophète Abraham et à sa famille, ou à Jésus ou à Marie, ou à n’importe quel Saint ou à n’importe qui d’autre que Dieu. La Salat doit être 100% adressée à Dieu et ne doit concerner que Dieu et vous-mêmes.

Durée de la Salat

Concernant la durée de la Salat, il n’y a aucune prescription particulière à ce sujet, cela dépend de votre emploi du temps du moment, de votre ferveur, de ce que vous avez à dire à Dieu… Le principal est d’arriver à entrer dans un état de concentration suffisant qui vous permette de penser pleinement à Dieu et qui vous apporte un apaisement de l’esprit, de l’âme et du corps, car la Salat est un moment de retrait de la vie où le temps est comme arrêté, alors si votre Salat ne dure que quelques secondes comme c’est le cas avec beaucoup d’entre vous, alors votre Salat n’aura en fin de compte servi à rien. Pour savoir si votre Salat a été bénéfique, il faut que vous sortiez de votre Salat le corps, l’esprit et le cœur apaisé.

Maintenant que je vous ai montré que la Salat n’est pas en fonction des positions du Soleil et ne tombe pas en même temps que vos activités du jour. Chacun devrait normalement pouvoir s’organiser pour se donner un peu de temps au réveil et avant de se coucher afin de faire la Salat à tête reposée et dans les meilleures conditions, sans être dans l’urgence.

Adaptation de la Salat si on est en déplacement

Et quand vous êtes en déplacement, ce n’est pas un péché pour vous de raccourcir la Salat. Coran S4:V101

Dieu nous permet si on est en déplacement de raccourcir notre Salat, ce qui est bien normal, car quand on est en déplacement il arrive que nous n’ayons pas ou peu de moments d’intimité, il se peut qu’on soit en compagnie de personnes qu’on ne peut pas laisser seuls trop longtemps, et bien souvent nous avons un emploi du temps plus chargé que celui de notre quotidien. Dieu nous autorise à raccourcir la Salat, ce qui ne signifie pas pour autant que nous devons systématiquement la raccourcir lorsqu’on est en déplacement comme le font les musulmans, Dieu nous offre cette option seulement au cas où la situation le nécessiterait.

Si vous craignez (de ne pouvoir faire votre Salat normalement), alors priez en marchant ou sur vos montures. Puis quand vous êtes en lieu sûr, invoquez Dieu comme Il vous a enseigné ce que vous ne saviez pas.  Coran S2:V238-239

Il arrive que nous soyons à l’extérieur au moment de la Salat et que nous n’ayons pas la possibilité de faire la Salat comme on a l’habitude de la faire dans l’intimité de chez nous ou que cela serait mal vu et pourrait nous attirer des ennuis, ou pour tout autres raisons, alors Dieu nous offre la possibilité de la faire tout en marchant ou sur nos montures (voitures, motos, trains, bus, tram, avions…). La Salat en cours de déplacement est une Salat en mode dégradé par rapport à celle qu’on fait d’habitude. La différence entre la Salat normale et la Salat en déplacement est comparable à la différence entre quelqu’un qui passe une communication avec un téléphone satellite en pleine cohue, qui a du mal à entendre et à se faire entendre, et qui ne peut pas rester trop longtemps en communication, à celui qui passe un appel tranquillement de chez lui à partir de son téléphone fixe, en pantoufle dans son fauteuil et qui est en condition optimale pour discuter à son aise.

Tenue à porter durant la Salat

Ô enfants d’Adam, dans chaque lieu de salat portez votre parure (vos habits). Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il [Dieu] n’aime pas ceux qui commettent des excès. Coran S7:V31

La seule prescription que Dieu nous donne dans ce domaine est d’être habillé normalement dans une tenue avec laquelle on pourrait apparaître en public, et donc ni dévêtu ni en pyjama.

Il n’y a aucun voile à mettre, ni couvre chef, ni djellaba, ni petite cube noir sur la tête, ni bandelette autour du bras, ni longue robe…. Il n’existe pas de tenue officielle pour la pratique religieuse. Il n’y a que dans les sectes du Diable et dans les rituels sataniques qu’il y a des tenues imposées. Rien dans le Coran ou dans les autres Livres de Dieu ne parle de tenue spéciale à mettre en rapport avec la religion de Dieu en général.

priereMG_6798thumbnail (1)muslim-young-girl-praying-mosque-footage-085586238_prevstillToutes ces codes vestimentaires ont été inventés par le Diable et n’ont jamais été prescrits par Dieu

La Qibla/direction de la Salat

Dieu n’a prescrit aucune direction vers laquelle on devrait s’orienter pour faire la Salat. Aucun verset du Coran ni dans aucun autre Livre de Dieu ne prescrit une telle chose, et ce n’est évidemment pas un oubli de Dieu. Ce qui est normal car Dieu est partout et nulle part à la fois, et même si on arrivait à localiser Dieu, il ne sert à rien d’être tourné dans sa direction pour s’adresser à Lui. Dieu nous entend partout où nous sommes, quelle que soit la direction où on se tourne, qu’on le prie à voix haute ou silencieusement dans notre tête. Prier en direction de la Kabaa est une pure pratique du Diable héritée des pratiques païennes préislamiques, et vous ne trouverez jamais une telle prescription dans le Coran. La Religion de Dieu n’a jamais changé d’un pouce, il n’y a donc jamais eu de direction/Qibla pour la Salat, et si tel avait été le cas, alors Dieu l’aurait également prescrit à Moïse, à Jésus et à tous les autres prophètes, mais cela n’a jamais été le cas.

Conseils général sur la Salat

Dieu aime la constante et la fidélité plus que tout, comme n’importe quelle maître apprécierait cela de ses serviteurs. Donc Dieu apprécie que l’on soit constant et assidu dans notre Salat, que ce soit en qualité qu’en régularité.

et qui sont assidus dans leur Salat. Coran S23:V9

et ceux qui sont assidus dans leur Salat. S70:V34

Dieu aime ceux qui se font violence pour Lui, et qui Le préfèrent à eux-mêmes, et qui savent fournir les efforts qu’il faut pour se rendre digne de Dieu. Dieu sait que l’homme est faible et passe par des hauts et des bas. Quand on est en phase de ferveur dans notre foi, il est facile de faire sa Salat avec force et intensité, mais c’est quand ce n’est pas le cas que Dieu nous teste vraiment et attend de ses meilleurs serviteurs d’être tout même présents et de fournir leur effort pour Lui, et de résister contre l’illusion du Diable. Car tout est dans la tête, tout n’est qu’illusion, il n’y a que ceux qui savent se transcender pour Dieu pour passer outre à travers ces états et qui arrivent à percer l’illusion…comme quelqu’un qui passe au dessus des nuages et qui retrouve la lumière du Soleil.

Et commande à ta famille la Salat, et efforce toi à la patience pour la faire. Coran S20:V132

La Salat a pour but de nous retirer du fil conducteur de la vie terrestre pour nous plonger momentanément avec Dieu dans l’au-delà. La Salat doit donc avoir un effet réel sur nous. Il n’est pas normal de sortir de sa Salat dans le même état qu’on y est entré, si tel est le cas, alors cela signifie que nous n’avons pas fait la Salat convenablement. Le vrai serviteur que Dieu apprécie est celui qui renonce à tout pour Dieu. Imaginez que vous entrez dans votre Salat en colère, vous devez, POUR DIEU, vous asseoir sur votre colère, car Dieu n’a pas à supporter vos humeurs, et se mettre en colère revient à ne pas accepter la décision de Dieu. On doit mettre de côté nos propres rancœurs quand on s’adresse à Dieu de même qu’on s’efforcerait à les masquer si on est en face d’un monarque ou d’une personne pour qui on a du respect. La Salat sert à nous transcender au-delà de nos limites, à renoncer à nous mêmes pour Dieu, et à se laisser complètement aller à Dieu quelque soit l’état dans lequel on se trouve.

ceux qui abdiquent (devant Dieu) dans leur Salat. Coran S23:V2

III- Prérequis pour la Salat

Dieu exige 2 choses pour que notre Salat soit bénéfique et produise les effets escomptés:

  • être en mesure de savoir ce que l’on dit
  • être en état de pureté.

Ne pas faire la Salat en état d’ivresse

Ô vous qui avez foi! N’approchez pas de la Salat alors que vous êtes ivres jusqu’à ce que vous sachiez ce que vous dites. S4:V43

Quand Dieu parle d’état d’ivresse, ce n’est pas seulement l’ivresse liée à l’alcool, mais de façon plus générale, la perte de conscience liée à la prise de tous psychotropes. La prise d’une substance psychotrope n’implique pas forcément que l’on ne puisse pas faire la Salat, la seule condition que Dieu met est celle de s’assurer que l’on est en mesure de savoir ce que l’on dit, donc d’être capable de se concentrer et de réfléchir. Le test que vous pouvez faire est celui de savoir si vous êtes capables de vous concentrer pour lire un livre, alors si vous en êtes capables, alors vous pouvez faire la Salat.

Se purifier avant la Salat

Ô vous qui avez foi! N’approchez pas de la Ṣalat … quand vous êtes en état d’impureté– à moins que vous ne soyez en voyage – jusqu’à ce que vous vous soyez lavé. S4:V43

Lavage suite à une relation sexuelle

L’état d’impureté est l’état consécutif à une relation sexuelle. Après l’acte sexuel nous devons nous laver au moins localement avant de pouvoir faire la Salat. Délibérément, Dieu ne parle pas de lavage intégral, car Dieu sait qu’il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir se laver intégralement, il y a beaucoup de gens qui n’ont pas la possibilité de de le faire en tout temps pour des raisons matérielles, et même pour ceux qui ne sont pas dans ce cas de figure, il leur arrive parfois de se trouver dans des situations où il n’est possible pour eux de procéder à un lavage intégral. Cependant, l’idéal est bien sûr un lavage intégral sous forme de douche ou de bain car l’acte sexuel n’implique pas seulement une souillure physique mais aussi une impureté spirituelle. Il n’y a que le lavage intégral qui puisse permette de repartir comme neuf, aussi bien le corps comme l’esprit. Pas besoin de religion pour cela, même les gens non religieux se sentent bien mieux suite à un lavage intégral consécutif à un acte sexuel plutôt qu’un simple nettoyage local. Mais Dieu nous laisse tout de même la liberté de choisir l’une ou l’autre de ces options pour les raisons que je viens de vous énoncer, car si ce n’était pas le cas, Dieu l’aurait clairement précisé.

Ablutions dans les autres cas

Ô vous qui avez foi! Lorsque vous vous levez pour la Salat, lavez vos visages et vos mains jusqu’aux coudes; passez les mains mouillées sur vos têtes et sur vos pieds jusqu’aux chevilles. Et si vous êtes pollués «junub», alors purifiez-vous; mais si vous êtes malades, ou en voyage, ou si l’un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouviez pas d’eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains. Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants. Coran S5:V6

Dieu nous prescrit de faire les ablutions de façon systématique juste avant de faire la Salat excepté si on vient de se laver ce qui fait office d’ablutions. Notez qu’il ne doit pas y avoir un trop grand laps de temps entre la Salat et les ablutions, même si on tient les ablutions comme disent les musulmans (ne pas aller aux toilettes ni émettre de gaz entre-temps). Les ablutions servent à nous purifier juste avant la Salat, si un trop grand laps de temps est laissé entre les ablutions et la Salat, alors on perd cette état de pureté. Notez également qu’il n’y a aucune précision sur le nombre d’itérations des ablutions, car il n’y a aucune obligation là-dessus. Les musulmans disent qu’il faut faire 3 fois chaque lavage, or ce n’est pas vrai, c’est encore là une pratique du Diable, beaucoup de choses associées au Diable portent le nombre 3, comme la Trinité Père, Fils, Saint Esprit que le Diable a inventée, le 3 signifie 666, le nombre du Diable. Toutes les histoires ou il faut répéter 3 fois la même chose sont des histoires forgées par le Diable. C’est une signature du Diable qui ne trompe pas et dont vous pouvez vous servir pour identifier la marque du Diable.

hqdefault (1)

Notez enfin que Dieu n’impose pas de se laver intégralement les pieds mais uniquement de passer nos mains mouillés dessus, contrairement à ce que disent les musulmans.

Cas où on n’a pas accès à l’eau

Mais si vous êtes malades, ou en voyage, ou si l’un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouviez pas d’eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains. Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants.  Coran S5:V6

Si on n’a pas accès à l’eau alors Dieu nous invite à passer nos mains dans un sol naturel pur et de nous en enduire les mains et le visage.

Allah ne veut pas vous imposer de contraintes, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants. Coran S5:V6

Effectivement Dieu ne cherche pas à nous rendre la vie plus compliquée en nous demandant de faire les ablutions, ce n’est pas du tout une prescription symbolique … loin de là… La preuve en est, Dieu insiste bien en nous disant que même si on n’a pas d’eau à proximité, alors il faut tout de même s’enduire les mains et le visage d’une terre pure en guise d’ablutions … et cela n’est pas anodin.

But des ablutions…très important!

L’explication réside dans le fait que les diables parmi les djinns apprécient tout particulièrement tout ce qui est souillure, et quand nous sommes souillés, ils peuvent plus facilement nous imprégner de leur énergie négative et ainsi prendre le dessus sur nous en enveloppant nos esprits de leur négativité et de leurs ténèbres. Suite à une relation sexuelle, la souillure des liquides séminaux attire un certain type de démons ce qui a pour résultat de polluer notre propre esprit de pensées mauvaises et de le rendre impur à la pensée de Dieu. Il en est de même pour la souillure produite quand nous effectuons nos besoins naturels. Et même en dehors de ces 2 situations, nous sommes tout de même pollués dans une certaine mesure, c’est pour cela que Dieu préconise de faire précéder notre Salat systématiquement par des ablutions à l’eau ou au moins à mettre en contact de notre visage un sol naturel et pur. En effet, tout au long de la journée une fine couche de sueur, brillante et glissante, se dépose sur notre peau et sur nos cheveux, cette couche est particulièrement appréciée par les diables, car elle leur permet de mieux exercer leur emprise sur nous. Cette fine couche de sueur fonctionne comme un conducteur d’énergie pour les diables, permettant à leur énergie noire de mieux pénétrer notre esprit. Les ablutions à l’eau ou avec un sol naturel permettent de supprimer cette couche de sueur, d’eau impure, et ainsi de nous libérer de l’emprise néfaste des diables, et en même temps, permettent une meilleure conductivité de l’énergie positive que Dieu nous envoie au cours de notre Salat. Ceci est vérifiable dans la vie de tous les jours, quand nous avons cette couche de sueur fine sur nous, cela a tendance à nous étouffer, à nous provoquer des mal de têtes, à nous plonger petit à petit dans une spirale négative, et on voit à quel point l’effet d’une douche ou le simple fait de se laver le visage au savon nous sort d’un seul coup de cet état. A peine purifié, on se sent d’un seul coup mieux, comme libéré d’un filet invisible qui nous étouffait aussi bien au niveau du corps qu’au niveau de l’esprit.

IV- La Salat Collective

Comme tout ce que Dieu crée, Dieu le crée sous forme de 2 éléments de couple. En plus du fait que la Salat se décline en  2 Salats quotidiennes: une pour démarrer la journée et une pour la clore. La Salat en elle-même se décline également sous 2 formes: une Salat individuelle dans l’intimité de chez nous et une Salat collective pour célébrer Dieu en compagnie des autres croyants et pour faire profiter les uns les autres des bienfaits que Dieu nous a procurés.

On retrouve cette double composante dans toutes les autres pratiques de Dieu: une composante individuelle, juste entre nous et Dieu, et qui est de loin la composante la plus importante, et qui régule notre quotidien, et une composante collective qui nous permet de percevoir Dieu à travers les autres, et qui est plus épisodique. La générosité de Dieu sur nous est double car Dieu nous accorde de ses bienfaits directement à titre individuel, et Dieu nous accorde de ses bienfaits à travers la collectivité. Par exemple, lorsque Dieu nous accorde un savoir ou un bienfait quelconque de façon directe, ceci nous profite à titre individuel et cela profite aussi à toute la collectivité, car Dieu nous prescrit le partage et la générosité dans tout ce qu’il nous donne. C’est ainsi que Dieu décuple de façon exponentielle son bienfait sur nous. On retrouve également cette double déclinaison individu/collectif dans tout ce que Dieu crée à travers le cosmos, les éléments de la nature, le règne animal et dans tous les autres domaines.

L’individu passe cependant avant le collectif, car c’est notre relation individuelle à Dieu qui fait de nous ce qu’on est, alors que le collectif n’est que la somme de nos individualités. C’est pour cela que le gros de nos efforts et de notre pratique religieuse doit se faire à titre individuel, et c’est en agissant à titre individuel que nous apporterons notre contribution positive à la collectivité. C’est exactement comme à l’école, il y a l’apprentissage personnel qui doit passer en priorité, et c’est la réussite individuelle qui permet une émulation positive au niveau du groupe et non pas l’inverse. Mais cette émulation peut aussi aller dans l’autre sens, si l’ensemble des individus d’une société sont à majorité mauvais, alors le collectif devient nuisible pour l’individu… ce qui correspond à la situation que nous vivons actuellement sur Terre dans toutes les composantes de notre société, c’est pour cela qu’aujourd’hui, il est préférable de vivre dans sa bulle et de mettre en oeuvre son propre salut par soi-même plutôt que d’agir en communauté. Il n’y a qu’en s’aidant soi-même qu’on peut aider les autres, surtout dans une société en phase terminale comme la notre où les chances de salut de la plupart sont déjà épuisées.

La Salat Collective du jour de rassemblement

Ô vous qui avez foi! A l’appel de la Salat au jour du rassemblement, accourez à l’invocation de Dieu et laissez tout négoce. Cela est bien meilleur pour vous, si seulement vous saviez! Coran S62:V9

Les musulmans assimilent le vendredi au jour du rassemblement, car cela correspond bien à leur jour de rassemblement, mais dans d’autres communautés, le jour du rassemblement, qui est le jour de la semaine qui est non travaillé, peut correspondre à un autre jour de la semaine comme le samedi pour les juifs ou le dimanche pour les chrétiens. Il est normal que la Salat collective aie lieu en un jour où la plupart des gens ne travaillent pas afin que tout le monde puissent se rendre disponibles. Aujourd’hui chaque pays a son jour de rassemblement ou de repos hebdomadaire, c’est de ce jour-là que ce verset parle et non pas d’un jour en particulier.

Timing de la Salat collective

Soyez assidus aux Salats et surtout la Salat du milieu; et dressez-vous pour Dieu dans l’obéissance totale. Coran S2:V238

Les 2 Salats quotidiennes du réveil et du coucher sont des Salat individuelles et requièrent donc d’avoir de l’intimité, et cela tombe bien, Dieu les a prescrit à des timings où n’importe qui est justement dans l’intimité de chez lui.

Par contre, la Salat du jour du rassemblement est une Salat collective et requiert donc d’être en public. Il est donc logique que la Salat collective soit en plein milieu de la journée, car c’est le timing qui est susceptible de convenir le mieux à la majorité des gens, alors que si cette Salat avait lieu aux extrémités de la journée comme les 2 Salats individuelles quotidiennes, beaucoup de gens auraient du mal à se rendre disponibles, surtout que la Salat collective tombe durant leur jour de repos, le seul jour où ils peuvent se lever plus tard ou faire quelque chose de leur soirée.

Dieu appelle la Salat collective sous le nom de Salat du milieu pour 2 raisons: parce qu’elle est en milieu de journée, et parce qu’elle est au milieu des gens.

Si Dieu insiste sur cette Salat plus particulièrement que sur les autres, en disant “surtout la Salat du milieu“, c’est parce que Dieu sait que la Salat collective nécessite un effort supplémentaire par rapport à la Salat individuelle quotidienne. En effet, la Salat collective nous oblige à nous déplacer hors de chez nous, de plus elle nous prend plus de temps que la Salat individuelle, et enfin parce que cette Salat tombe durant notre jour de repos, on doit donc prendre de notre temps libre pour s’y rendre au lieu de faire autre chose à la place… d’où l’insistance de Dieu de ne pas la laisser tomber. Mais elle n’est cependant obligatoire que si on est en mesure de s’y rendre, Dieu ne nous demande pas d’annuler nos déplacements et nos vacances juste parce qu’il faut se rendre à la Salat collective.

Concernant l’horaire exacte de cette Salat, Dieu une fois de plus nous laisse la liberté de choisir comme des grands et ne nous imposent rien là où il n’y a aucun sens à imposer un horaire arbitraire. En effet, ce qui compte c’est que la Salat collective soit en plein jour afin de convenir à un maximum de personnes. Donc à chaque communauté de déterminer une heure qui convienne à tous selon le mode de fonctionnement qui leur est propre.

Le but n’est pas de récréer la roue, c’est à chaque communauté d’adapter sa pratique actuelle de façon à la faire coller à la véritable règle de Dieu. Par exemple, dans les pays où le jour de repos hebdomadaire est le Dimanche cette Salat peut être faite le Dimanche, pour ceux où c’est le Samedi, elle peut être faite le Samedi…etc etc. Ce qui doit motiver le choix du jour de la Salat collective est le fait que cela soit un jour non travaillé, afin qu’une majorité de gens puissent se rendre disponibles, et non pas le fait de vouloir conserver absolument le jour où vous la faisiez selon vos anciennes croyances. Par exemple, pour les musulmans qui habitent dans des pays non musulmans, il n’y a aucun sens à maintenir la Salat collective le vendredi alors que c’est un jour travaillé… voyez tous les problèmes que cela vous attire et tout le non sens d’un tel choix.

Quant à l’horaire de cette Salat, si l’horaire actuel de votre rassemblement hebdomadaire vous convient, alors vous pouvez le maintenir, mais sachez juste qu’il n’y a pas d’heure précise imposée par Dieu hormis le fait que Dieu a prescrit que cette Salat devait tomber en plein dans la journée et non pas dans ses extrémités.

Déroulement de la Salat collective

Dieu ne précise pas dans le Coran comment cette Salat doit être faite ce qui une fois de plus n’est pas un oubli mais est pleinement délibéré. A partir du moment que vous avez compris ce qu’est la Salat de façon générale: une connexion avec Dieu, un retrait de la continuité de la vie pour se consacrer à Dieu seul, alors nul besoin de vous faire un dessin pour savoir comment mettre en oeuvre cela, aussi bien à titre individuel qu’à titre collectif. Comme je vous l’ai dit précédemment, Dieu n’a strictement rien oublié dans le Coran, Dieu nous dessine le périmètre, les limites, nous donne les grands lignes et l’esprit derrière la Salat, et pour le reste, Dieu ne demande qu’à voir ce que nous sommes capables de proposer pour le surprendre et pour lui plaire. Quoi de mieux que de laisser à chacun la liberté de d’entreprendre sa propre action pour Dieu et que chacun puisse exprimer sa propre spécificité avec laquelle Dieu l’a crée? Dieu veut une société faite d’individus tous différents par leurs spécificités mais tous unis autour de Lui, alors que le Diable veut une société de clones qui écrasent les spécificités de chacun et qui broie nos personnalités.

La Salat collective peut se décliner sous la forme d’une commémoration collective de Dieu et d’un échange entres les croyants autour de Dieu, échange qui peut se décliner sous toutes sortes de formes.

Et c’est à peu près ce que fait déjà chaque communauté à sa manière, on y retrouve effectivement toujours une prière collective et un prêche plus ou moins interactif. La forme dominante dans les religions actuelles est d’avoir un imam, rabbin, prêtre, pasteur… qui fait un prêche et les autres croyants écoutent. Cette forme est à proscrire absolument car elle est mauvaise à plusieurs niveaux. D’abord, Dieu n’a jamais créé de fonction officielle d’imam, de prête, de rabbin ou de pasteur … Ce sont les gens qui ont inventés ces fonctions et en ont fait un métier à part entière. Chose qui n’a aucun sens, car être croyant n’est pas un métier, et il n’y aucune hiérarchie entre les croyants. Il y a Dieu Seul au dessus de tous, et nous sommes tous au MÊME NIVEAU en dessous de Dieu.

S12:V40 Vous ne donnez votre obéissance, au lieu de la donner à Lui (Dieu), qu’à des [gens affublés de] titres que vous avez inventés vous et vos ancêtres et sur lesquels Dieu n’a fait descendre aucune autorité. Le pouvoir n’appartient qu’à Dieu. Il vous a commandé de ne donner votre obéissance qu’à Lui (Dieu). Telle est la religion droite; mais la plupart des gens ne savent pas.

Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme maîtres à la place de Dieu, alors qu’on ne leur a commandé que de prendre Dieu pour unique Maître. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. Coran S9:V31 

Deuxièmement, cette forme de prêche est à proscrire car ils ne sont pas enrichissants, pas interactifs, pas en rapport avec l’actualité, mais plutôt répétitifs et soporifiques, du fait du vide de leur contenu et de leur manque d’interactivité. De plus, le fait que,  toutes les semaines, ce soit toujours la même personne qui fasse le prêche, rend son contenu encore plus vide et encore moins intéressant.

Dieu nous demande d’être intelligent, de faire marcher notre cerveau. Si on ne parle plus de religion et qu’il fallait se réunir toutes le semaines pour traiter d’un sujet en particulier, est-ce que cela a du sens de procéder selon le fonctionnement des offices religieux actuels? Evidemment que non! Cela n’a aucun sens de se réunir pour que ce soit toujours la même personne qui s’exprime et pour que ces réunions prennent toujours la même forme, celle d’une conférence, une des formes la moins bonne pour s’enrichir collectivement… et la plus soporifique. Un tel rassemblement doit plutôt ressembler à une séance de brainstorming, de petits groupes de gens qui échangent entre eux, car si le groupe compte trop de personnes alors il n’y a plus d’échanges, et il faut d’une semaine à l’autre changer le format de ces réunions en les adaptant en fonction des intervenants et des sujets traités. Il faut que ces réunions pour évoquer Dieu et pour partager le savoir de Dieu n’aillent pas dans un seul sens, et ne soient pas répétitives et figés, mais qu’au contraire elles soient interactives, dynamiques et adaptées.

Le but de la Salat collective est de faire profiter les uns des autres de ce que Dieu nous a appris et de commémorer Dieu tous ensemble. Alors il faut procéder intelligemment afin que ces rassemblements hebdomadaires soient le plus profitables possible, car ces séances collectives ne sont pas faites pour parler de la pluie et du beau temps ou pour colporter les ragots, mais uniquement pour obtenir les réponses de Dieu dont chacun a besoin dans sa vie, et pour s’élever individuellement et collectivement sur le plan spirituel. Ces séances ne sont pas des groupes de discussions à l’américaine pour faire passer le temps ou pour trouver des gens qui nous ressemblent… loin de là… elles sont là uniquement pour nous apporter les réponses cruciales dans notre propre cheminement vers Dieu, et pour qu’on puisse en retour faire profiter de notre savoir aux autres, et pour souder les croyants entre eux de façon à ce qu’il forment tous une seule et même grande famille.

Concernant la commémoration collective de Dieu, elle peut prendre la forme d’une prière dont les gestes et les paroles sont organisés à l’avance afin que tout le monde sache quel mouvement faire et quelle parole dire. Il suffit pour cela de distribuer la notice en début de séance et tout le monde saura quelles prières collectives réciter et quelles positions adopter. Et cette commémoration peut changer d’une semaine à  l’autre, et ne doit pas forcément rester figée comme c’est le cas dans toutes les religions. Dieu nous demande de faire dans la simplicité, ce qui compte c’est l’esprit et non la forme, simplement prier Dieu tous ensemble en restant assis pourrait amplement suffire, exactement comme les gens peuvent le faire à l’église.

Il existe une infinité de façons de procéder, et c’est à chaque communauté de mettre en oeuvre sa propre version et de la faire évoluer. Dans la vraie religion de Dieu, vous êtes désormais acteur et la pratique de Dieu est quelque chose de vivant et non pas de mort, de figé dans le temps, comme cela est le cas dans vos religions actuelles.

En cette société au bord de l’agonie, il ne faut pas vous attendre à ce que les choses changent au niveau collectif. Le sort de la plupart des gens est déjà scellé, il y a donc peu de chance que cette forme de prière collective voit le jour. Que celui qui a la crainte de Dieu en lui et le souci de l’au-delà se conforme à ce rappel de Dieu à titre individuel, et pour le reste, il n’y a pas lieu de se soucier du devenir des autres, car chacun ne peut se sauver que lui-même. Agissez donc pour vous-mêmes si ce message de Dieu vous parle, agissez!

Conclusion

Faites preuve de bon sens et utilisez en religion la même intelligence et esprit d’initiative dont vous faites usage dans les autres domaines de la vie. Vous ne risquez pas de mal faire si vos intentions sont sincères car les règles de Dieu sont extrêmement simples et laissent peu de place au doute, et Dieu donne toujours la bonne inspiration aux gens de bien.

Dans tout ce que je vous ai énoncé, je n’ai strictement rien inventé, rien forcé, rien tiré de son contexte, je n’ai fais que vous rappeler ce que Dieu nous prescrit dans le Coran, alors que toutes vos pratiques actuelles ne trouvent pas leur justification dans le Coran, ni même dans vos propres livres. Je n’ai fait que vous mettre en évidence ce qui était déjà clairement mis en évidence dans le Coran mais que vous n’arriviez pas à voir comme tel car vous étiez aveuglés par les fausses interprétations de vos sectes. Vous ne risquiez pas de trouver la justification de vos pratiques dans le Coran ou dans les autres Livres de Dieu, car vos pratiques ne viennent pas des Livres de Dieu mais ont été forgées par le Diable.

Vous devez définitivement abandonner vos anciennes croyances sectaires et embrasser la vraie pratique de Dieu, car si vous le ne faites pas, cela signifie que ce n’est pas la vérité de Dieu qui vous intéresse, mais uniquement la poursuite de vos propres traditions. Ce que je vous ai montré ne peut être contesté ni au niveau des preuves, vu que tout ce que je vous ai énoncé vient uniquement du Coran sans l’intervention d’aucune source extérieure, ni au niveau du bon sens. Vous êtes les premiers à pâtir des excès et du non sens de vos croyances actuelles, alors si malgré tout vous préférez persister dedans en dépit des preuves et du bon sens, dans ce cas, il n’y a plus rien qui puisse vous faire revenir à la raison.

Ceci est un clair rappel de Dieu, et je suis le messager et l’avertisseur de Dieu, je vous invite à tenir compte de ce rappel de Dieu pour votre propre intérêt, et je vous avertis explicitement que si vous persistez dans votre déni et que vous ne tenez pas compte de ce rappel de Dieu, vous serez de ceux sur qui le châtiment de Dieu va tomber prochainement.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close