La Salutation selon le Coran

Introduction

Je tiens d’abord à bien souligner que dans tout ce que je vais dire dans cet article, je ne suis pas en train de parler de tous les musulmans, juifs, et chrétiens à titre individuel. Je suis bien conscient que chaque individu est différent. Les points de critique qui sont émis concernent ces doctrines telles que traditionnellement mises en oeuvre.

Le Salut selon l’islam traditionnel

Les musulmans ont l’habitude de se saluer entre eux en disant “Assalamou Alaykoum” (“السلام عليكم” ou “Que la paix soit sur vous“) et exigent en retour qu’on leur rendre la pareille, par un “Wa Alaykoum Assalam” (“و عليكم السلام” ou “Que sur vous soit la paix“), ou par ce qu’ils considèrent comme étant encore une meilleure salutation, “Wa Alaykoum Assalam Wa Rahmatou Allahi Wa Barakatouhou” (“و عليكم السلام و رحمة الله و بركاته” ou “Que sur vous soit la Paix, la Miséricorde de Dieu et sa Bénédiction“).

Voilà comment les musulmans interprètent le Coran en terme de salutations. Et c’est par la version abrégée de cette salutation, “Salam“, qu’ils se saluent généralement entre eux, mais qu’ils saluent aussi les non musulmans et les non arabophones!!!

La plupart d’entre eux s’étonnent ensuite d’être fusillés du regard en retour de leur “Salam“, et comme à leur habitude, s’érigent en victimes et se confortent dans leur illusion que personne ne les aime, en dehors de leur communauté, pour le simple fait qu’ils soient identifiés comme étant musulmans.

On reconnaît, au passage chez les musulmans, cette même fâcheuse tendance à se victimiser, qu’on retrouve aussi chez les juifs. Ce qui n’est en rien étonnant, étant donné que les musulmans ont repris, à la lettre, exactement la même voie d’égarement que les juifs avant eux, et ceci, malgré les avertissements insistants du Coran à ce sujet.

Les Religions se sont muées en sectes

Musulmans, comme juifs, ne réalisent pas que si une certaine catégorie de gens, en dehors de leur communauté, les honnissent, ce n’est pas du simple fait qu’ils soient musulmans ou juifs, mais plutôt en raison de leur fermeture d’esprit, de leur manque criant de réflexion personnelle et de bon sens, et surtout de leur sentiment de supériorité vis à vis de ceux qui ne partagent pas leurs croyances. Ce sont en réalité les musulmans et les juifs, dans leur ensemble, qui méprisent les autres, et qui reçoivent en retour et à juste titre, le mépris de ceux qu’ils méprisent au fond d’eux-mêmes.

Les musulmans aiment citer le verset suivant, pour se convaincre qu’ils sont des victimes, et pour trouver une justification qui les honore au mépris dont ils font l’objet. Voici la traduction fallacieuse islamique du verset en question, parenthèse incluse:

Vous, (Musulmans) vous les aimez, alors qu’ils ne vous aiment pas; et vous avez foi dans le Livre tout entier. Et lorsqu’ils vous rencontrent, ils disent: «Nous croyons» et une fois seuls, de rage contre vous, ils se mordent les bouts des doigts. Dis: «mourez de votre rage». En vérité, Allah connaît fort bien le contenu des cœurs. S3:V119

Les traducteurs musulmans ont pris la liberté d’ajouter cette parenthèse afin d’avoir, eux, le bon rôle, et ceux dont ils se disent victimes, le mauvais.

Bien évidemment, ce verset ne s’applique nullement aux musulmans pour la simple raison que ce verset s’adresse aux véritables croyants, qui jamais ne se revendiqueraient en tant que sectaires juifs, chrétiens, ou musulmans, mais plutôt en tant qu’hommes libres de foi, ayant Dieu pour Unique Guide, et le Coran pour Unique Autorité. Ce qui n’est en rien le cas des musulmans, qui prennent leur pseudo “oulémas/savants” pour guides, et leurs Hadiths pour autorité. Les musulmans osent s’attribuer ce verset, alors même qu’ils ont désertés en masse le Coran, pour mettre en oeuvre à la place leurs Hadiths. La plupart des musulmans ne sont, en réalité, en rien de vrais croyants au sens du Coran, mais sont plutôt des sectaires, imprégnés d’association et d’idolâtrie.

Et la plupart d’entre eux ne croient en Dieu qu’en pratiquant l’association. S12:V106 

Mais ils se sont divisés en sectes, chaque secte exultant de ce qu’elle détenait. S23:V53

Oriente tout ton être en vouant exclusivement la religion à Allah, telle est la nature première qu’Allah a originellement donnée aux hommes – pas de changement à la création d’Allah -. Voilà la religion de droiture; mais la plupart des gens ne savent pas. Revenez repentants vers Lui; conformez vous à Lui dans la crainte, accomplissez la Salat et ne soyez pas parmi les associateurs, parmi ceux qui ont divisé leur religion et sont devenus des factions, chaque parti exultant de ce qu’il détenait. S30:V32

Les musulmans sont aujourd’hui tellement aveuglés par leur égarement qu’ils n’arrivent même pas à  percevoir que les versets ci-dessus s’appliquent en réalité à eux en tout point.

Quand Allah nous dit que la religion n’est qu’une affaire entre le croyant et Lui, les musulmans y associent le prophète Muhammad, ses compagnons, leurs pseudo oulémas/savants, et leurs Hadiths forgés, qui ne sont ni issus d’Allah ni du prophète Muhammad.

Quand Allah dit que la Vraie Religion de droiture est une Religion Unique inaltérable depuis la toute première création de l’homme, les musulmans prétendent que c’est leur islam forgé qui est cette Religion Unique originelle. Or ne voient-ils pas que l’islam, tout comme les autres fausses religions que sont le christianisme et le judaïsme, ne répondent pas à la définition de la Religion Unique INDIVISIBLE d’Allah, mais n’existent que sous forme de factions, chacune exultant de ce qu’elle détient et décriant les autres. En effet, il n’y a pas UN islam, ni UN christianisme, ni UN judaïsme, mais DES islams, DES christianismes, DES judaïsmes, sous forme d’une myriade de factions incalculables.

Les musulmans, et les gens des autres religions, ne voient-ils pas qu’ils ne sont en majorité rien d’autres que des associateurs, étant donné qu’ils ne comptent pas sur la Guidée EXCLUSIVE d’Allah (C’est TOI SEUL que nous servons en exclusivité, et c’est auprès de TOI SEUL que nous cherchons assistance. S1:V6), mais qu’ils comptent sur leurs experts en religion pour leur servir de guides et de relais vers Allah?

Maintenant que l’ordre des choses a été rétabli, et que le Véritable Croyant se distingue désormais clairement du sectaire et de l’associateur qu’est le musulman, le chrétien, ou le juif moyen, le verset cité précédemment par les musulmans pour se donner le bon rôle, s’avère en réalité être le verset qui, précisément, les condamne.

Vous, (VÉRITABLES CROYANTS QUI OBÉISSEZ DIRECTEMENT AU CORAN … ET NON PAS LES MUSULMANS QUI OBÉISSENT PLUTÔT AUX HADITHS, NI LES CHRÉTIENS, NI LES JUIFS) vous les aimez (LES MUSULMANS, JUIFS, ET CHRÉTIENS PENSANT PARTAGER LA MÊME FOI EN DIEU), alors qu’ils ne vous aiment pas; et vous avez foi dans le Livre tout entier (ALORS QUE LES MUSULMANS, CHRÉTIENS, ET JUIFS NE PRENNENT DU LIVRE QUE CE QU’ILS PENSENT ALLER DANS LEUR SENS). Et lorsqu’ils vous rencontrent, ils disent: «Nous croyons» (ALORS QU’ILS N’ONT PAS UNE FOI PURE EN ALLAH SEUL, AUTREMENT, ILS LE PRENDRAIENT DIRECTEMENT POUR UNIQUE GUIDE, AU LIEU DE PRENDRE D’AUTRES GUIDES QUE LUI) et une fois seuls, de rage contre vous, ils se mordent les bouts des doigts. Dis: «mourez de votre rage». En vérité, Allah connaît fort bien le contenu des cœurs (MALADIE, INJUSTICE, HYPOCRISIE, HAINE, PARESSE…). S3:V119

Musulmans, juifs, et chrétiens prétendent être des croyants, mais ce verset expose clairement aux VRAIS croyants, qu’en réalité, musulmans, juifs, et chrétiens ne sont pas d’authentiques croyants au sens du Coran, mais des sectaires, des associateurs et des idolâtres, et qu’ils n’ont pas du tout foi au Livre tout entier, mais uniquement en ce qui les arrange bien.

Bien évidemment, le Coran étant atemporel et s’appliquant en tout temps, à l’époque du prophète, ce verset désignait bel et bien les vrais croyants qui avaient suivi la voie du prophète Muhammad. Ces derniers pensaient à bien des juifs et des chrétiens de leur époque, pensant partager la même foi en Dieu qu’eux. Or ils s’avèrent qu’ils n’en étaient rien, pour les mêmes raisons que les musulmans, chrétiens, et juifs d’aujourd’hui.

Pour confirmer que les musulmans, dans leur ensemble, font bels et bien parti aujourd’hui des faux croyants désignés par ce verset, voyez comment ces derniers traduisent systématiquement, à leur avantage, le mot “Mouslimine/مسليمين” dans le Coran, par “musulmans“, trichant avec le véritable sens des mots, en assimilant ce mot à un nom propre les désignant, eux, les musulmans. Alors qu’en réalité, ce mot n’est absolument pas un nom propre, mais plutôt un adjectif, un qualificatif, qui signifie “ceux qui sont en voie de rédemption“. le mot “Mouslimine/مسليمين” ne risque donc pas de s’appliquer aux musulmans, car ils ne sont en rien “en voie de rédemption“, étant donné qu’ils sont sur une toute autre voie, la voie égarée de leur secte, au lieu de la Voie Parfaite d’Allah et du Coran. En réalité, les musulmans, dans leur ensemble, ne sont absolument pas “en voie de rédemption“, mais plutôt “en voie d’égarement“.

La preuve que les musulmans prennent uniquement du Livre, le Coran, ce qu’ils pensent être à leur avantage, et qu’ils délaissent délibérément ce qui les condamne, se trouve dans la traduction qu’ils donnent de l’unique verset du Coran où les “Mouslimine/مسليمين” sont apparentés à “des criminels“. Les musulmans ont alors pour une fois fait une entorse à leur règle de traduction, en traduisant exceptionnellement le mot “Mouslimine/مسليمين” par “les soumis” au lieu de “les musulmans“, afin qu’il n’y ait aucune confusion possible que ce verset puisse être perçu comme une assimilation des musulmans à des criminels, étant donné que la description qui suit leur ressemble effectivement farouchement.

Devrions-nous considérer les soumis (AU LIEU DE TRADUIRE PAR “LES MUSULMANS” SELON LEUR RÈGLE HABITUELLE) comme des criminels? Qu’est-ce qui ne va pas dans votre logique? Auriez-vous un autre livre à étudier? Dans lequel vous trouvez tout ce que vous souhaitez? Ou bien avez-vous obtenu de notre part une autorisation spéciale qui court jusqu’au Jour de la Résurrection, vous autorisant à décréter tout ce que vous voulez ? S68:V35-39

Pourtant, ce verset, POUR UNE FOIS, désigne bel et bien “les musulmans“, étant donné que ceux décrits comme des “criminels” leur correspondent en tout point:

“Auriez-vous un autre livre à étudier?”

N’est-ce pas précisément les musulmans qui ont adopté un autre livre, les Hadiths, afin de leur servir de source de loi en dehors du Coran?

“Dans lequel vous trouvez tout ce que vous souhaitez? Ou bien avez-vous obtenu de notre part une autorisation spéciale qui court jusqu’au Jour de la Résurrection, vous autorisant à décréter tout ce que vous voulez ?”

Les Hadiths ne permettent-ils pas aux musulmans de justement pouvoir décréter ce qu’ils veulent, et de faire leur religion à la carte?

Ce verset va jusqu’à relever la mauvaise foi des musulmans: “Qu’est-ce qui ne va pas dans votre logique?”

En effet, sur quelle logique se basent les musulmans pour traduire toutes les occurrences, dans le Coran, du mot “mouslimine/مسليمين“,  par “les musulmans“, sauf dans l’unique verset où les “musulmans/mouslimine/مسليمين” sont apparentés à des “criminels“: Devrions-nous considérer les musulmans/mouslimine/مسليمين comme des criminels?

En effet, leur seule logique est de s’attribuer systématiquement le bon rôle, et de ne faire dire au Coran que ce qui confirme leur propre voie d’égarement. D’autres avant eux, les juifs, ont fait de même, en refusant systématiquement toute critique qui condamne leur égarement. Ils se sont crus intelligents, comme les musulmans, à tricher avec le sens des mots, mais tout ce qu’ils ont gagné du fait de cette injustice, est de recevoir sur eux la Colère et la Malédiction de Dieu.

Dans le même registre, les musulmans traduisent systématique le mot “حديث/Hadith” par “parole/discours“, alors que la plupart des versets contenant ce mot, font sans conteste allusion à ces mêmes “Hadiths” que les musulmans ont adopté à la suite, et en place du Coran.

Voici les versets de Dieu que Nous te récitons en toute vérité (LE CORAN). Alors en quel HADITH (حديث), APRES DIEU ET SES VERSETS, croiront-ils ? S45:V6 

N’ont-ils pas médité sur le royaume des cieux et de la terre, et toute chose qu’Allah a créée, et que leur terme est peut-être déjà proche? En quel HADITH (حديث) croiront-ils APRES CELA? S7:V185 

APRES CELA, en quel HADITH (حديث) croiront-ils donc ? S77:V50 

Allah insiste pourtant à travers d’autres versets encore plus explicites, pour signifier aux musulmans qu’ils ne doivent en aucun cas adopter les Hadiths à la place du Coran, mais les musulmans ne veulent rien entendre, sous aucun prétexte.

Allah a fait descendre le meilleur Hadith (LE CORAN EST LE MEILLEUR HADITH), un Livre dont les versets se reprennent, les peaux de ceux qui vénèrent leur Seigneur en frissonnent, ensuite leurs peaux et leurs cœurs s’apaisent au message de Dieu, telle est la guidée de Dieu, il guide avec qui il veut, et quiconque Dieu égare, n’a point de guide S39:V23 

On découvre aujourd’hui à travers les récits rapportés par les historiens non musulmans, donc non partisans, que la loi islamique d’aujourd’hui, qui repose à 100% sur les Hadiths, s’avère être, ni plus ni moins, que l’ancienne loi païenne préislamique, la Loi du Taghut, qu’Allah leur avait pourtant commandé de rejeter, déjà, à l’époque du prophète Muhammad.

N’as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu’on a fait descendre vers toi (le Coran) et à ce qu’on a fait descendre avant toi? Ils veulent prendre la loi du Taghut, alors qu’il leur a été commandé de la rejeter. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l’égarement. S4:V60

Puis Nous t’avons révélé CE LIVRE en toute vérité, confirmant les livres antérieurs et prévalant sur eux. Tu dois juger parmi eux d’après les révélations de Dieu, et ne suis pas leurs désirs s’ils diffèrent de la vérité qui t’est venue… Tu dois juger parmi eux d’après les révélations de Dieu qui te sont parvenues. Ne suis pas leurs désirs, et PRENDS GARDE qu’ils ne te détournent d’une partie de ce que Dieu t’a révélé… Est-ce la loi du temps de l’ignorance (LA LOI DU TAGUT) qu’ils veulent adopter ? QUELLE LOI EST MEILLEURE QUE CELLE DE DIEU pour ceux qui s’en disent convaincus (LES MUSULMANS PRÉTENDENT CROIRE AU CORAN ET POURTANT LE DÉLAISSENT POUR LES HADITHS)? S5:V48-50

Tous ces versets que je viens de citer ne sont-ils pas suffisamment explicites?

Ces versets ne dénoncent-ils pas clairement le fait que les musulmans, à la suite du prophète Muhammad, aient mis leur foi dans les Hadiths, alors qu’auparavant ils suivaient le Coran?

Les musulmans peuvent-ils encore ignorer les lourds avertissement de Dieu et continuer à faire la sourde-oreille?

Les musulmans ne craignent-ils pas de subir, à l’image des Enfants d’Israël, la colère d’Allah, ou bien tout ce qui leur importe réellement, c’est de faire perdurer coûte que coûte leur voie actuelle d’égarement?

Le Salut selon le Coran

Si je vous raconte tout cela, alors que le sujet de cet article porte sur la prescription d’Allah en terme de salutations, c’est que justement, les musulmans utilisent le même genre de déformation des versets du Coran que je viens de vous illustrer, pour assimiler leurs faux préceptes islamiques aux véritables préceptes d’Allah, ceux du Coran.

En effet, nul besoin du Coran pour se douter qu’Allah n’a jamais prescrit au monde entier, arabophone comme non arabophone de se saluer en utilisant une forme de salutation typiquement arabe. Mais une fois de plus, les musulmans, veulent généraliser leurs fausses pratiques au monde entier, et interprètent les versets du Coran à tord et à travers pour les faire coller à leur propre mode de fonctionnement.

Pour justifier que le Coran prescrit qu’il faut se saluer en disant:  “Salam Aleykoum” ou une de ses variantes, les musulmans citent toujours le même verset:

Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à nos versets (le Coran), dis: «Que la paix soit sur vous (Salam aleykoum/سَلَامٌ عَلَيْكُمْ)! Votre Seigneur S’est prescrit à Lui-même la miséricorde. Et quiconque d’entre vous a fait un mal par ignorance, et ensuite s’est repenti et s’est réformé… Il est, alors, Pardonneur et Miséricordieux».  S6:V54

وَإِذَا جَاءَكَ الَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِآيَاتِنَا فَقُلْ سَلَامٌ عَلَيْكُمْ ۖ كَتَبَ رَبُّكُمْ عَلَىٰ نَفْسِهِ الرَّحْمَةَ ۖ أَنَّهُ مَنْ عَمِلَ مِنكُمْ سُوءًا بِجَهَالَةٍ ثُمَّ تَابَ مِن بَعْدِهِ وَأَصْلَحَ فَأَنَّهُ غَفُورٌ رَّحِيمٌ S6:V54

Premièrement, qu’on soit musulman ou pas, cela ne veut rien dire de se saluer dans une langue qui nous est étrangère. Chacun doit plutôt utiliser la langue du pays où il se trouve.

Salam Aleykoum” signifie littéralement “Paix sur vous” ou “Salut à vous“. Le sens véritable de “Salam Aleykoum” se réfère à une salutation pacifique qui peut prendre autant de formes que possible en fonction des langues et des coutumes. En français, cela équivaudrait à tout simplement dire “Bonjour“, “Bienvenue“, “Salut“, “Bonsoir” , ce qui s’apparente effectivement à des paroles de paix.

Combien de musulmans qui me disent “Salam” pour me saluer et qui me traitent ensuite d’égaré, en me citant le verset ci-dessus, du fait que je leur réponde par un simple “Bonjour“. Quand on habite en France et qu’on parle le français, il faut s’exprimer en pur français, et non pas en phonétique arabe!

Ce genre d’abus est la raison pour laquelle beaucoup de français se ferment d’ores et déjà face aux musulmans, à peine leur ont-ils asséné leur “Salam“. EXPRIMEZ-VOUS dans la langue d’usage de votre pays, et encore plus si vous êtes étrangers à ce pays. Allah nous invite à respecter les mœurs et coutumes en vigueur dans le pays où on se trouve, du moment que ceux-ci sont conformes à sa Loi Divine, le Coran. Il est donc préférable pour un musulman qui s’adresse à un non arabophone, musulman ou pas, de le saluer par une salutation propre à la langue de son pays, et non pas de prononcer phonétiquement le mot “Salam” en guise de salut, mot qui en français ne veut strictement rien dire, et ne représente pas la façon usuelle de s’y saluer.

Deuxièmement, ce verset ne concerne nullement la façon de laquelle nous devons nous saluer, mais ce verset fait parti de tout un récit qui prend ses débuts dans les versets précédents, et qui invite le prophète et les croyants à accueillir favorablement ceux qui reviennent vers Allah repentants, et de leur annoncer qu’Allah est disposé à leur pardonner. Voici le contexte complet de ce verset et vous verrez que ce verset ne représente en réalité en rien une obligation d’Allah à se saluer entre croyants par un “Salam Aleykoum“.

Et ne repousse pas ceux qui, matin et soir, implorent leur Seigneur, cherchant sa Face. Ils n’ont pas de compte à te rendre, et tu n’as pas de compte à leur rendre. En les repoussant donc, tu serais du nombre des injustes. Ainsi, éprouvons-Nous les gens les uns par les autres, pour qu’ils disent: «Est-ce là ceux qu’Allah a favorisés parmi nous?». N’est-ce pas Allah qui sait le mieux lesquels sont reconnaissants? Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à nos versets, dis: «Que la paix soit sur vous! Votre Seigneur S’est prescrit à Lui-même la miséricorde. Et quiconque d’entre vous a fait un mal par ignorance, et ensuite s’est repenti et s’est réformé… Il est, alors, Pardonneur et Miséricordieux». S6:V52-54

Le “Salam Aleykoum” qui est en début de citation, ne fait que reprendre la façon usuelle dont les arabes, croyants comme non croyants, ont pour habitude de se saluer, ET n’est pas l’objet même de cette prescription. La véritable prescription contenu dans ce verset est plutôt:

Et lorsque viennent vers toi ceux qui croient à nos versets, dis: «Que la paix soit sur vous! Votre Seigneur S’est prescrit à Lui-même la miséricorde. Et quiconque d’entre vous a fait un mal par ignorance, et ensuite s’est repenti et s’est réformé… Il est, alors, Pardonneur et Miséricordieux».

Autre verset mal compris par les musulmans qui aiment se lancer à tout va des “Salam Aleykoum” et de se donner, tout fier d’eux-mêmes, la répartie par un “Wa Alaykoum Assalam Wa Rahmatou Allahi Wa Barakatouhou“.

Si on vous fait une salutation, saluez d’une façon meilleure; ou bien rendez-la. Certes, Allah tient compte de tout. S4:V86

D’abord, peu importe la façon de se saluer, ce qui compte vraiment c’est que notre salutation soit pacifique et accompagné de bienveillance. Et ensuite, ce verset ne dit en rien qu’il faut se saluer systématique par un “Salam Aleykoum“, et encore moins qu’une meilleur salutation consisterait à renvoyer un “Wa Alaykoum Assalam Wa Rahmatou Allahi Wa Barakatouhou“, cette salutation n’est d’ailleurs jamais citée nulle part dans le Coran.

Ce à quoi nous invite ce verset est d’accueillir les gens au moins aussi chaleureusement qu’on a été accueilli par eux. Renvoyer une meilleure salutation peut se traduire par quelqu’un qui vous dit un simple “Bonjour“, et à qui vous répondez par un “Bonjour, ça va?“, ou quelqu’un qui hoche simplement la tête pour vous saluer, et que vous hochez la tête en retour, en accompagnant votre salut d’un sourire bienveillant, ou quelqu’un qui vous embrasse en guise de salutation, et que vous embrassez en retour et enlacez dans vos bras…. etc etc. On est loin des “salamalecs” prononcés sans conviction par la plupart des musulmans.

Un autre verset que les musulmans utilisent à tort pour justifier, sur la base du Coran, leur forme de salutation, est le verset suivant:

Ne vois-tu pas ceux à qui les conversations secrètes ont été interdites? Puis, ils retournent à ce qui leur a été interdit, et se concertent pour pécher, transgresser et désobéir au Messager. Et quand ils viennent à toi, ils te saluent d’une façon dont Allah ne t’a pas salué, et disent en eux-mêmes: «Pourquoi Allah ne nous châtie pas pour ce que nous disons?» L’Enfer leur suffira, où ils brûleront. Et quelle mauvaise destination! S58:V8

Les musulmans prennent ce verset pour justifier que la seule forme de salutation agréée par Allah se résume à leur “salamalecs“. Pour les musulmans, Allah Lui-Même salue le prophète Muhammad selon leur propre usage, et tout autre forme de salut ne serait donc, selon eux, pas d’Allah. Vous voyez les musulmans du monde entier, toutes origines confondues, se lancer des “Salam Aleykoum“, sur une simple base phonétique, alors même que la majorité des musulmans dans le monde ne parlent même pas arabe… Cela n’a pas de sens!

Allah ne salue pas le prophète Muhammad au même titre que nous on se salue entre nous, étant donné qu’ils ne s’agit pas d’un échange direct, de vives voix, entre Allah et le prophète Muhammad. On ne peut donc pas utiliser ce verset pour le transposer à notre manière de nous saluer entre nous.

Il faut en réalité considérer l’intégralité du verset ci-dessus pour bien comprendre de quoi il est réellement question:

Ne vois-tu pas ceux à qui les conversations secrètes ont été interdites? Puis, ils retournent à ce qui leur a été interdit, et se concertent pour pécher, transgresser et désobéir au Messager. Et quand ils viennent à toi, ils te saluent d’une façon dont Allah ne t’a pas salué, et disent en eux-mêmes: «Pourquoi Allah ne nous châtie pas pour ce que nous disons?» L’Enfer leur suffira, où ils brûleront. Et quelle mauvaise destination! S58:V8

Ce verset ne parle donc pas de salutations en tant que telles, mais plutôt de la façon dont les ennemis de Dieu, ceux qui prennent part aux réunions secrètes, s’adressent au prophète Muhammad, le saluant par des sobriquets, ou lui attribuant des titres ou des qualificatifs qu’Allah ne lui a jamais attribué.

On sait à travers le Coran que les ennemis de Dieu se sont servis de 2 méthodes pour faire barrage à la lumière de Dieu.

La première méthode a été de chercher à se mettre le prophète Muhammad dans la poche, et pour cela, ils se sont efforcés de s’adresser à lui de manière extrêmement flatteuse, et donc de le saluer avec des formulations élogieuses et pompeuses du genre: “Puit de science“, “Lumière de Dieu“, “Grand Maître“, “Grand Sage“, “Vénérable” … etc etc, ce qui ne correspond pas aux qualificatifs donnés par Allah au prophète Muhammad dans le Coran. Evidemment, Allah n’a pas envoyé le prophète pour s’ériger en maître au dessus des gens, mais simplement pour transmettre son message et pour servir de modèle.

Il est impossible que quelqu’un à qui Allah a donné Le Livre, la Faculté de Juger et la Prophétie, d’aller après cela dire aux gens: “Soyez mes serviteurs et non pas ceux Allah“, mais il dirait plutôt: “Soyez les disciples directs d’Allah conformément à ce que vous avez toujours enseigné du Livre, et conformément à ce que vous avez jusqu’à présent étudié “. Il ne vous commande pas de prendre pour maîtres les anges et les prophètes. Vous commanderait-il de rejeter la foi une fois engagé dans la voie de la rédemption? S3:V79-80

Le prophète Muhammad, étant insensible à ce genre de flatterie, et ne cherchant nullement l’élévation sur terre, les ennemis de Dieu ont alors cherché à le détruire par tous les moyens, notamment en le portant en dérision, et en dénigrant son titre de prophète, messager et avertisseur de Dieu.

Voilà donc à quoi attrait ce verset, il ne s’agit nullement de dire qu’il n’existe qu’une seule façon de se saluer, la façon islamique, mais ce verset condamne plutôt la façon non agréé par Allah avec laquelle les ennemis de Dieu s’adressaient au prophète Muhammad.

Les versets suivant représentent la preuve ultime que quand Allah utilise le mot “Salam/Paix/Salut/سلام” dans le Coran, il ne s’agit pas à proprement parler de prononcer spécifiquement ce mot en guise de salutation, mais c’est plutôt le sens que cache ce mot qui importe.

لَا يَسۡمَعُونَ فِيہَا لَغۡوً۬ا وَلَا تَأۡثِيمًا إِلَّا قِيلاً۬ سَلَـٰمً۬ا سَلَـٰمً۬ا  S56:V25-26

Les musulmans traduisent ce verset en se basant sur la simple phonétique du mot “Salam/Paix/Salut/سلام” sans considérer le véritable sens qu’il y a derrière:

Ils n’y entendront (au paradis) ni futilité ni blasphème; mais seulement les propos: «Salām! Salām!»… S56:25-26

Bien heureusement, les seules paroles prononcés au paradis ne se limitent pas à “Salam! Salam!“, car sinon le paradis s’apparenterait à un asile de fous pour musulmans égarés … ce qui ressemblerait plutôt à l’enfer.

Si vous lisez tout le contexte de cette sourate dans laquelle apparaît ce verset, il s’agit pour Allah de décrire le lieu de repos des 3 catégories de gens qui composeront l’au-delà: Les gens de l’enfer, les gens du paradis, et les gens du paradis “supérieur“. Ce verset est mentionné pour décrire le séjour des gens du paradis “supérieur“, ceux qu’Allah appelle les “avancés/السابقون” (ceux qui sont en tête de la classification des croyants selon le classement d’Allah), afin de faire le parallèle avec le séjour des gens de l’enfer.

Contrairement aux gens de l’enfer qui seront tous ennemis les uns des autres, et qui se maudiront et s’insulteront tous mutuellement, les gens du paradis supérieur ne seront pas pollués par les futilités, insultes, et blasphèmes qu’on entend en enfer, mais n’entendront que des discussions apaisés et nobles, sources de paix.

Ce verset ne veut en rien dire que les gens du paradis passent leur temps à dire “Salam! Salam!“, tels des perroquets, et d’y voir une confirmation du mode de salutation islamique. Mais ce verset signifie simplement que les discussions du paradis ne sont que pacifiques aussi bien sur le plan verbal que spirituel. On pourrait donc traduire ce verset plus justement par:

Ils n’y entendront (au paradis) ni futilité ni blasphème; mais uniquement des paroles de paix renvoyant à d’autres paroles de paix. S56:V25-26

Cet autre verset nous confirme bien que les gens du paradis ne se cantonnent pas à se dire “Salam” en guise de salutations entre eux, mais plutôt qu’ils se saluent tous pacifiquement et de façon bienveillante, peu importe la forme exacte que leur salut peut prendre.

دَعْوَاهُمْ فِيهَا سُبْحَانَكَ اللَّهُمَّ وَتَحِيَّتُهُمْ فِيهَا سَلَامٌ ۚ وَآخِرُ دَعْوَاهُمْ أَنِ الْحَمْدُ لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ S10:V10

Là, leur invocation sera «Gloire à Toi, Ô Allah»/”Soubhanallah“, et leur salutation: «Salām», [Paix!] et la fin de leur invocation: «Louange à Allah/”Hamdoulilah“, Seigneur de l’Univers». S10:V10 

Les musulmans, sans surprise, traduisent ce verset selon leur conception erroné de l’islam, basé sur leurs expressions religieuses toutes faites, telles des formules magiques à prononcer au mot près, ou plutôt au son près. Alors que le véritable sens des versets va bien au-delà de leur aspect phonétique.

Les formules religieuses

En effet, le discours des musulmans est en permanence ponctué par des formules toutes faites, comme certaines citées dans ce verset: “Soubhanallah“, “Starfirallah“, “Hamdoulilah“,”Mashaallah“, qui finissent par perdre leur sens, et sont prononcés sans grande conviction. Alors que Dieu ne nous a jamais prescrit d’utiliser ce genre de formulations au mot près, mais plutôt de les exprimer selon nos propres mots dans un cadre justifié, ET DE NE SURTOUT JAMAIS PRONONCER SON NOM EN VAIN NI DE GALVAUDER SA PAROLE. Rappelez vous le 3éme commandement des 10 commandements: TU N’ÉVOQUERAS PAS LE NOM DE TON SEIGNEUR EN VAIN, alors si avez vraiment la crainte d’Allah en vous, n’utilisez plus ce genre de formules à tort et à travers.

Par exemple “Hamdoulilah” qui signifie “Louange à Allah” peut s’exprimer en louant tout simplement Allah avec des mots naturels, comme de dire “Allah est Généreux“, ou “Allah est bon“,… etc, et non de prononcer ce genre de formule à tout va, de façon gratuite et systématique, pour ponctuer votre discours comme le font les musulmans, mais uniquement quand cela s’y apprête vraiment. Autre exemple pour illustrer mon propos, supposons que vous recevez un bienfait qui vous tombe du ciel sans que vous ne vous y attendez, alors au lieu de simplement dire “Hamdoulilah/Louange à Allah“, ce qui est certes très bien, vous pouvez exprimer cette louange par un langage naturel tel: “Allah tu es Généreux, le Grand Donateur, le Riche… Merci“. Il n’est pas nécessaire de toujours prononcer ces prières à haute voix, pour être entendu des autres, le dire dans votre cœur peut avoir encore plus de valeur aux yeux d’Allah.

A voir les musulmans prononcer ces prières toutes faites, telles des formules magiques, et sans grande conviction, parfois même de façon automatique et complètement irréfléchie, c’est comme si les musulmans n’avaient plus que l’emballage de la religion, en ayant complètement perdu son contenu.

Voici leur traduction, à les entendre, le paradis ressemblerait farouchement à une assemblée de musulmans se lançant les formules d’usage qu’on leur connait, qu’ils prononcent bien souvent sans foi ni conviction…

Là, leur invocation sera «Gloire à Toi, Ô Allah», et leur salutation: «Salām», [Paix!] et la fin de leur invocation: «Louange à Allah, Seigneur de l’Univers». S10:V10 

La véritable traduction de ce verset, DANS UN LANGAGE NATUREL, donne ceci:

(Au paradis), leur invocation sera à la Gloire d’Allah, et leur salutation ne sera que pacifique, et la fin de leur invocation sera à la Louange d’Allah, Seigneur des Mondes. S10:V10

Glorifier Allah n’est pas simplement dire “Gloire à Allah“, mais peut prendre une infinité de formes de glorification. De même donner un salut de paix ne se limite pas seulement à dire “Salam“, mais peut s’exprimer avec autant de mots, de gestes, de comportements, d’intonations de la voix… etc etc, que possible, et la même chose s’applique à tout le reste de ces formules religieuses génériques.

Conclusion

En terme de salutations, la prescription de Dieu est de se saluer de façon pacifique et bienveillante, peu importe la manière. Cela va de soit, que ce salut doit être prononcé dans la langue en usage dans le pays où on se trouve, et ne se résume pas au son phonétique produit par le mot “Salam“, comme il est d’usage chez les musulmans du monde entier, qu’ils soient arabophones ou non.

Ceci n’empêche évidemment pas de se saluer à travers un “Salam” et ou une de ses variantes si vous vous exprimez en langue arabe, ou dans les pays arabophones, pays où ce type de salutations est d’usage, et n’est pas exclusivement réservé aux musulmans, mais bien à tout le monde, musulmans comme non musulmans.

L’autre unique prescription de Dieu en la matière, et qui coule de source pour toutes personnes bien éduquées, est de réserver aux gens au moins un accueil aussi chaleureux que celui qu’ils nous offrent. Il ne s’agit donc pas de se renvoyer des salamalecs à rallonge comme on l’entend à tout va avec les musulmans, mais plutôt de toujours faire le geste de plus, l’effort de plus, le formule de politesse de plus … en terme de salutations, pour honorer la personne que l’on a en face de nous, au moins autant que celle-ci nous a elle-même honorée.

Quant à la façon de s’exprimer en général, Dieu ne nous demande pas de ponctuer nos discours par des formules religieuses toutes faites, mais plutôt de traduire ces formules religieuses selon nos propres termes, et d’en user à bon escient, et avec conviction… autrement, ces formules religieuses perdent toute leur valeur, et ne deviennent plus que des éléments de langage.

La loi d’Allah est simple et pleine de bon sens, et s’apprête aux hommes du monde entier, croyants comme non croyants, alors que les lois arbitraires du Diable ne servent qu’à nous formater et à semer la division entre les hommes.

On a bien la preuve aujourd’hui qu’un simple “Salam” peut être source de conflit et de haine, alors que si les musulmans avaient réellement suivis la prescription de Dieu en la matière, ils n’auraient pas à subir pas ce genre de désagrément qu’ils subissent au quotidien.

Malheureusement pour les musulmans, leur égarement ne se limite pas à leur façon de saluer les gens et à se saluer entre eux, mais concerne tous les autres aspects de la religion. A eux, donc, de tirer les conclusion nécessaires, et de rallier la véritable Prescription de Dieu, la Prescription du Coran.

Je ne dis pas que tous les musulmans, juifs, chrétiens sont équivalents, cela dépend de la pureté de leur foi, de la justice de leurs actes, et de leur capacité à raisonner et à se remettre en question.

Recommandations

Si c’est la voie de la Vérité et du Salut qui vous intéressent vraiment, et non pas de faire perdurer coûte que coûte vos propres croyances établies, je vous invite à poursuivre votre lecture en prenant connaissance, si ce n’est pas déjà fait, de la liste de ces articles qu’Allah me fait vous transmettre.

Avertissement d’Allah aux musulmans, ou la transition entre la Religion Pure d’Allah à l’islam païen et sectaire actuel

La vraie Salat selon le Coran

Le vrai Ramadan selon le Coran

La vraie Zakat selon le Coran

Le vrai code vestimentaire selon le Coran

Preuves que je suis le messager de Dieu (version longue)

Preuves que je suis le messager de Dieu (version courte, mais différente de la version longue)

Sachez que je ne cours derrière personne, je n’ai rien à vendre, je ne vous demande pas de croire en moi ou pas, Allah me suffit amplement pour témoin. Je ne fais pas la promotion de ma propre personne, mais uniquement la promotion de la Voie de Dieu et de la Vérité. Le Rôle qu’Allah m’a assigné consiste uniquement à transmettre fidèlement son Rappel et Avertissement, je ne suis donc aucunement responsable du choix de chacun. C’est Allah qui guide qui Il veut parmi ses serviteurs, en sachant que pour augmenter vos chances d’obtenir la Grâce d’Allah, il faut s’efforcer d’être le plus juste possible, et de prendre la vérité pour unique boussole, même si celle-ci va à l’encontre de vos propres certitudes établies, et d’adopter Allah pour Seul et Unique Guide, car si vous voulez jouer sur les 2 tableaux, en gardant en même temps qu’Allah, vos autres “guides“, cela ne risque pas de fonctionner pour vous.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s