Traduction du Coran 23 (Sourate 23) MESSAGE TRÈS IMPORTANT !

Les croyants

Sourate 23

Cette sourate occupe une place centrale dans le Coran. D’abord, parce qu’elle définit clairement ce qu’est un vrai croyant de même que ce qu’il n’est pas, à savoir ni un associateur, ni un idolâtre, ni un sectaire. Ensuite, parce qu’elle contient un clair Rappel qui ne saurait laisser personne indifférent. Enfin, parce qu’elle délivre un lourd avertissement concernant le châtiment à venir, et qui nous indique à quel point celui-ci est désormais très proche. Dieu nous montre la place centrale qu’Il a accordée à cette sourate en faisant que le numéro de cette sourate (sourate 23) corresponde au numéro de sa traduction (Traduction du Coran 23), sachant que c’est Dieu qui m’a inspiré dans quel ordre je devais traduire le Coran, de même que le découpage en chapitres que je devais en faire. Et comme Dieu ne laisse jamais rien au hasard, Il a fait que cette sourate soit publiée au 15ième jour du Ramadan (le 10/10/2022), à savoir exactement en son milieu, et cela sans aucune préméditation de ma part, ce qui nous confirme la place centrale qu’occupe cette sourate. Comme vous le savez maintenant, chaque année, Dieu me révèle à moi, son ultime messager, un message extrêmement important au moment du Ramadan, et cette année, ce message réside dans cette nouvelle traduction de la sourate 23, et vous verrez une fois de plus que ce message tombe à pic par rapport au cours actuel des événements. En réalité, ce n’est pas tant le contenu de ce message qui devrait le plus vous faire réagir, mais plutôt le fait que celui-ci a valeur d’avertissement. Craignez donc Dieu si vous ne ne voulez pas être détruits !

23:1 Bienheureux sont les croyants,

23:2 qui sont révérencieux dans leur Salat,

23:3 qui se détournent des futilités,

23:4 qui s’acquittent de la Zakat,

23:5 qui préservent leur chasteté,

23:6 — Excepté s’agissant de leurs épouses ou de leurs esclaves, auquel cas, ils ne seront pas blâmés.

23:7 Quant à ceux qui cherchent au-delà de cette limite, ceux-là sont les transgresseurs. — 

23:8 qui prennent soin des dépôts qui leur sont confiés et qui respectent leurs engagements,

23:9 et qui sont assidus dans leur Salat.

23:10 Ceux-là seront les héritiers.

23:11 Ils hériteront du plus Haut Paradis et y demeureront pour l’éternité.

Ces versets résument l’essentiel de ce que devrait être un vrai croyant. En premier lieu, ressort la Salat qui est mentionnée par deux fois, ce qui nous montre toute l’importance que Dieu accorde à ce rite. Le croyant doit se montrer révérencieux lorsqu’il accomplit sa Salat, car celle-ci doit refléter tout son respect et sa crainte de Dieu, de même que sa soumission totale. Le croyant doit aussi être assidu dans sa pratique de la Salat, car c’est là son rendez-vous quotidien avec Dieu. Celui qui prend grand soin de sa Salat et qui lui accorde la plus haute importance, celui-là est vraiment sincère dans sa relation avec Dieu. Tandis que celui qui la néglige ou la bâcle, celui-là ne peut prétendre être sincère dans sa foi. Le croyant se distingue aussi par le fait qu’il se détourne autant que possible des futilités, car en trop grand nombre, celles-ci nous éloignent de Dieu et ne font que nous tirer vers le bas. Cela dit, les futilités peuvent dans certains cas avoir du bon, quand il s’agit de vouloir faire le vide dans sa tête, et à condition que celles-ci n’occupent pas la majeure partie de notre temps et n’impliquent aucun mal sous-jacent. Le croyant s’acquitte de la Zakat, à savoir qu’il existe sur ses revenus une part déterminée pour les nécessiteux. Le croyant préserve sa chasteté et n’a de relations sexuelles qu’avec ses épouses ou ses esclaves. L’esclavage étant aujourd’hui aboli, ce cas de figure n’est donc plus à prendre en considération. Quiconque va au-delà de cette limite a violé la loi de Dieu, et pourra donc s’attendre à des représailles de la part de Dieu. Enfin, le croyant prend grand soin des dépôts qui lui sont confiés, que ceux-ci prennent la forme de biens matériels ou de confidences, et il respecte toujours ses engagements. Les croyants qui agissent ainsi occuperont les plus hautes places au Paradis, et y demeureront pour l’éternité. Tout cela peut à première vue sembler facile, mais la difficulté de l’épreuve réside avant tout dans sa durée. Ceux qui occuperont les plus hauts rangs au Paradis seront donc ceux qui auront fait le plus preuve de patience et de constance dans la mise en œuvre de leur foi, et cela, tout au long de leur vie. À ce sujet, Je constate que de plus en plus de croyants lâchent petit à petit prise, et la raison à cela est que leur foi est aussi mauvaise que faible, du fait qu’ils ne l’entretiennent pas assez en pratiquant les bonnes œuvres et en s’abstenant de commettre les péchés. Vous devez être bien conscients que ce que vous faites, vous le faites avant tout pour vous-mêmes, et pour personne d’autre. Sachez que Dieu m‘a inspiré de me mettre totalement en retrait de la vie des croyants, ceci, afin qu’ils puissent prendre pleinement leur vie en main et faire leurs preuves par eux-mêmes. Le moment de vérité est donc venu, le moment où chacun n’aura d’autre choix que de révéler à Dieu sa vraie nature profonde. Celui qui est sincère dans sa foi et qui y consent les efforts nécessaires, celui-là trouvera certainement Dieu à ses côtés. Tandis que celui qui ne l’est pas et qui est à la traine, celui-là ne pourra que finir grand perdant.

23:12 Et Nous avons initialement créé l’homme à partir d’un extrait d’argile.

23:13 Puis, Nous en avons fait une goutte de sperme reposant dans un lieu de dépôt sûr.

23:14 Puis, de cette goutte de sperme, Nous avons formé une cellule-œuf, qui formera à son tour un embryon, embryon à partir duquel Nous formons les os et les revêtissons ensuite de chair. Puis, Nous procédons à l’ultime étape de sa création, lui donnant ainsi sa forme finale. Béni soit donc Dieu, Le Plus Extraordinaire de tous les créateurs !

23:15 Puis, après cela, vous allez mourir.

23:16 Puis, au jour de Résurrection, vous serez ressuscités.

Dieu nous énumère dans ces versets les étapes successives par lesquelles tout homme doit passer, et ce, de sa création originelle, en passant par sa naissance sur terre et sa mort, pour finir par sa résurrection. On voit que c’est là un Parfait Connaisseur qui s’exprime, et qui mieux que le Créateur de toutes choses pour parler de sa propre création ? Notre science moderne a déjà démontré les différentes étapes de la formation du fœtus telles qu’elles nous ont été rapportées dans ces versets, mais n’est pas encore en mesure de faire le lien entre l’extrait d’argile et la goutte de sperme. Sans doute ne le sera-t-elle jamais, étant donné que la science qui traite des origines de la création relève exclusivement de Dieu. Cela nous prouve une fois de plus que le Coran ne peux provenir que de Dieu, car ce n’est que récemment que toutes ces étapes ont été mises à jour. Cela nous montre aussi que la vie n’est en rien le fruit du hasard, comme le pensent ceux qui ne croient pas en Dieu, mais qu’elle ne résulte que de la seule volonté de Dieu. En effet, Dieu nous dit dans ces versets que nous serons tous ressuscités un jour, ce qui signifie que la mort ne représente pas la fin, mais plutôt le début d’une toute nouvelle ère, celle de la vie éternelle auprès de Lui. Ceux qui ne croient pas en Dieu pensent que l’existence de l’homme commence sous forme d’une goutte de sperme et se termine à la mort de son corps physique. Mais, ces derniers passent complétement à côté des phases les plus importantes, que sont notre création originelle et notre résurrection pour la vie éternelle, en Enfer ou au Paradis. Leur conception de la vie se limite à leur existence terrestre, tandis celle-ci s’étend à l’infini et dépasse en réalité de loin tout ce que l’on peut imaginer.

23:17 Et Nous avons créé au-dessus de vous sept portails. Et rien ne Nous échappe s’agissant de la Création.

Ce verset nous apprend qu’il existe dans le ciel sept portails, vortex, trous noirs, ou voies d’ascension, que les anges empruntent pour faire le va-et-vient entre les cieux et la terre, et ce, en un temps record. Il existe sept portails, pour autant de cieux, ce qui indiquerait que chaque portail conduit à un ciel différent. Rien n’échappe à la connaissance de Dieu, et Dieu connait bien évidemment tous les secrets de l’univers. Là, aussi, notre science moderne n’a découvert que très récemment l’existence de ces vortex, ce qui prouve une fois de plus que le Coran ne peut émaner que de Dieu. À l’heure actuelle, on sait juste que ces vortex jouent le rôle de portails menant à des endroits extrêmement éloignés dans l’univers, mais on n’en est encore qu’au stade de la théorie, étant donné qu’on ne sait pas comment les observer directement.

23:18 Et Nous avons fait descendre du ciel une eau avec mesure, et Nous l’avons depuis maintenue à la surface de la terre. Et Nous sommes par ailleurs parfaitement capable de la faire repartir.

On a découvert récemment que toute l’eau qui se trouve à la surface de la terre ne prend pas ses origines de la terre, mais provient en réalité de l’espace. Le premier miracle est que Dieu a fait descendre cette eau en quantité parfaite : ni trop élevée au point que toutes les terres soient submergées, ni trop faible au point que la terre et ses habitants en viennent à manquer d’eau. Un autre miracle, encore une fois découvert seulement récemment, est le fait que Dieu a mis en place un mécanisme pour empêcher que cette eau ne s’échappe dans l’espace, en créant une atmosphère autour de la terre pour piéger l’eau à sa surface, et ce, à travers le cycle de la pluie. Et si Dieu le voulait, Il pourrait faire partir toute l’eau qui se trouve sur la terre, et Il nous a déjà montré qu’il en était parfaitement capable à travers l’exemple de la planète Mars, qui autrefois avait comme la terre une atmosphère et de l’eau à sa surface, et qui aujourd’hui en est totalement dépourvue.

23:19 Et grâce à cette eau, Nous avons fait pousser pour vous des vergers de dattiers et de vignes, qui produisent des fruits en abondance, et dont vous vous nourrissez.

23:20 De même qu’un arbre qui pousse au Mont Sinaï, qui produit une huile à oindre et dans laquelle les mangeurs trempent leur pain.

23:21 Et vous avez assurément dans les bestiaux matière à réfléchir : Nous vous faisons boire de ce que contiennent leurs ventres, et ils satisfont bon nombre de vos besoins. Et de surcroit, ils vous servent de nourriture.

23:22 Et au même titre que les bateaux, ils font office de moyen de transport pour vous.

Rien de ce qui est dans ce monde n’est le fruit du hasard, mais tout a été minutieusement pensé par Dieu, et ce, pour notre propre confort et bien-être. Dieu a créé pour nous une grande variété d’aliments qui poussent tout seuls dans la nature et qui sont consommables en l’état, sans nécessiter la moindre intervention de notre part. Dieu souligne ici les aliments les plus bénéfiques et qui sont les plus appréciés de nous, comme les dattes, le raisin, qui permet notamment de faire du vin, l’huile d’olive, le lait, et la viande. Cela coupe court à tout débat concernant le type d’alimentation que nous devons adopter, et il n’y a donc absolument pas lieu de changer de régime alimentaire pour devenir par exemple végétarien ou vegan. Le corps humain a besoin d’une alimentation qui est à la fois complète et équilibrée, afin de poursuivre une croissance optimale et pour se maintenir en bonne santé. Ceux qui s’interdisent certains aliments se privent eux-mêmes des bienfaits de Dieu et mettent en péril leur propre santé. Sous prétexte de protéger la vie animale, le Diable a introduit ces nouveaux types de régimes alimentaires, et ce, dans le but de nous affaiblir physiquement et pour nous égarer de la voie de Dieu, mais aussi, pour nous aliéner de la nature première que Dieu nous a donnée. Ce que Dieu autorise est le bien, et ce qu’Il interdit est le mal, et celui qui suit ses propres règles ne peut que s’égarer très loin et finir grand perdant. Aujourd’hui, le vrai problème, ce n’est pas tant de manger de la viande, mais plutôt les conditions dans lesquels les animaux sont élevés et abattus. C’est sur ces points qu’il faut donc chercher à agir, et non pas en s’interdisant de consommer de la viande. Mieux vaut par conséquent accepter de payer sa viande plus chère, quitte à en manger moins, plutôt que de chercher toujours le prix le plus bas, et ainsi cautionner l’élevage intensif et prendre le risque de s’intoxiquer par la même occasion.

Dieu a consacré une partie des animaux à notre service, les bestiaux, afin qu’ils nous servent de compagnons et pour satisfaire un certain nombre de nos besoins. En effet, les bestiaux nous fournissent de leur lait, une boisson à la fois suave et aux nombreux bénéfices, de même que de leur viande, un met à la fois délicieux et extrêmement consistant, qu’on savoure généralement lors de nos repas de fête. Les bestiaux nous permettent également d’accomplir les tâches difficiles, comme le labourage de la terre ou le transport de matériaux lourds, et servent à nous transporter, nous permettant de couvrir de longues distances et d’atteindre des lieux difficiles d’accès pour nous à pied. Ceci n’est évidemment pas le fruit du hasard, et sans la grâce de Dieu sur nous, nous serions totalement incapables de les dompter, et les bestiaux ne seraient alors plus que des animaux sauvages comme les autres. 

23:23 Et Nous déléguâmes Noé auprès de son peuple. Ce dernier leur dit alors : « Ô mon peuple, adorez Dieu. Vous n’avez pas d’autre dieu que Lui. Ne Le craignez-vous donc pas ? »

23:24 Ce à quoi les notables de son peuple qui avaient refusé de croire répondirent : « Ce n’est là qu’un homme comme vous qui cherche simplement à se donner de l’importance. Et si Dieu avait vraiment voulu nous avertir, ce seraient alors des anges qu’Il nous aurait envoyés à la place. Quoi qu’il en soit, rien de tel ne nous a jamais été rapporté, pas même venant de nos ancêtres les plus reculés. »

23:25 « Ce n’est là qu’un homme atteint de folie. Contentez-vous donc de l’ignorer en attendant que cela finisse par lui passer. »

23:26 « Seigneur, invoqua alors Noé, apporte-moi ton aide, car mon peuple m’a traité d’imposteur. »

23:27 C’est alors que Nous lui révélâmes : « Construis une arche sous notre supervision directe et suivant les instructions que Nous te révélerons au fur et à mesure. Puis, quand notre ordre viendra et que la poche de magma bouillonnera au point d’exploser, embarque à son bord un couple de chaque espèce ainsi que les tiens, excepté ceux parmi eux sur qui la sentence du châtiment a déjà été prononcée. Et n’essaie pas d’argumenter avec Moi en faveur de ceux qui ont été injustes. Ceux-là sont d’ores et déjà voués à la noyade.

23:28 Puis, quand toi et les tiens aurez pris position à bord de l’arche, remercie-Moi avec la prière suivante : « Loué soit Dieu pour nous avoir sauvés du peuple injuste. »

23:29 Et adresse-Moi cette autre prière : « Seigneur, fais-moi débarquer sur une terre hospitalière. Tu connais mieux que quiconque la meilleure terre où débarquer. »

23:30 Il y a en tout cela bien des leçons à tirer. Et Nous sommes certes là pour vous éprouver.

Comme à toutes les époques, les hommes adoptent des intermédiaires et des idoles en dehors de Dieu, au lieu d’adorer Dieu Seul en exclusivité. Et comme à chaque fois, Dieu leur envoie un clair avertisseur, comme Il m’a envoyé moi à vous, pour leur commander de n’adorer que Lui et de ne suivre que ce qu’Il a fait descendre. Les hommes réagissent toujours de la même manière, à savoir qu’ils traitent leur messager d’imposteur, de fou, de possédé, d’ensorcelé, et pensent qu’il cherche juste par ce moyen à se donner de l’importance. Ils se rassurent aussi en se disant que rien de tel ne leur a jamais été rapporté par leurs ancêtres, que soi-disant s’ils ne changeaient pas de voie, ils allaient subir le châtiment de Dieu. Or, c’est tout à fait normal qu’ils ne trouvent aucune trace de ce châtiment chez leurs premiers ancêtres, étant donné que ce châtiment n’est pas encore tombé en ce qui concerne leur peuple. Ils optent ainsi toujours pour la même stratégie, qui consiste à ne tenir aucunement compte du rappel de leur messager, en se disant simplement que cela finira bien par lui passer. Sauf que ce qui est annoncé finit toujours par se réaliser, et ce, quand plus personne ne s’y attend, et que même le messager et les croyants commencent eux-mêmes sérieusement à douter. De même, le châtiment que je vous annonce de la part de Dieu est inéluctable, et il tombera quand Dieu en donnera l’ordre, et cela peut désormais arriver d’un jour à l’autre. Soyez donc prêts ! Dans ces versets, Dieu parle de magma bouillonnant prêt à exploser, car c’est l’éruption simultanée d’un grand nombre de volcans sous-marins qui a provoqué cet immense tsunami qui a submergé la terre entière. Là aussi, nous avons la preuve que le Coran ne peut émaner que de Dieu, étant donné que l’on n’a découvert que très récemment ce qui déclenche les tsunamis, à savoir un séisme sous-marin ou une éruption volcanique. Dieu a finalement sauvé Noé et les siens, et les a fait débarquer sur une terre hospitalière, ce qui montre à quel point Dieu est Miséricordieux et veille sur ses serviteurs dans les moindres détails. Il y a en tout cela bien des leçons à tirer, et Dieu a fermement l’intention de nous éprouver tous, excepté que la plupart des hommes ne sont pas du tout enclins à le faire, mais préfèrent plutôt nier et persister dans leur entêtement jusqu’au bout.

23:31 Puis, Nous créâmes après eux d’autres générations.

23:32 Et Nous envoyâmes en leur sein un messager issu d’eux-mêmes pour leur dire : « Adorez Dieu, vous n’avez pas d’autre dieu que Lui. Ne Le craignez-vous donc pas ? »

23:33 Mais, les notables de son peuple parmi ceux qui avaient refusé de croire et traité de mensonge le rendez-vous de l’au-delà, et à qui Nous avions accordé l’opulence dans cette vie présente, ont dit : « Ce n’est là qu’un homme comme vous, qui mange de ce que vous mangez et qui boit de ce que vous buvez. »

23:34 « Si vous obéissez à un homme comme vous, vous irez alors droit à votre perte. »

23:35 « Vous promet-il, qu’une fois morts et devenus poussière et os, vous ressortirez vivants de vos tombes ? »

23:36 « Impossible ! Ce qu’on vous promet là est tout juste impossible ! »

23:37 « Il n’y a de vie que dans ce monde ici-bas. C’est ici que nous mourrons, et c’est également ici que nous vivons. Et nous ne serons jamais ressuscités. »

23:38 « Ce n’est là qu’un homme qui a forgé un mensonge qu’il impute à Dieu, et nous n’avons aucunement l’intention de croire en lui. »

23:39 « Seigneur, invoqua-t-il alors, apporte-moi ton aide, car mon peuple m’a traité d’imposteur. »

23:40 Et la réponse de Dieu fut : « D’ici peu, ils le regretteront amèrement. »

23:41 Le Cri Foudroyant les saisit alors, et cela, en toute justice, et il ne resta plus d’eux qu’un tas de ruines. Que disparaissent à jamais les injustes !

Ceux qui refusent de croire s’étonnent toujours que leur messager ne soit en fin de compte qu’un homme tout à fait ordinaire comme eux, qui mange de ce qu’ils mangent et boit de ce qu’ils boivent. Tout comme la plupart sont aujourd’hui choqués à l’idée que leur messager puisse faire ses courses à Carrefour comme eux, et consommer les mêmes produits du commerce qu’eux. Sauf qu’il en a toujours été ainsi, et si les gens tombent à chaque fois dans la même erreur, c’est qu’ils ont transformé leurs messagers en idoles et en ont fait des êtres mythologiques, et cela, du fait de leur propre tendance à l’idolâtrie. Si la plupart des gens refusent de croire, c’est aussi parce que leur orgueil les empêche de se soumettre à un simple homme comme eux, et parce qu’ils n’acceptent pas le choix de Dieu. En effet, ils veulent que Dieu choisisse plutôt l’une de leurs grandes figures, et non pas un illustre inconnu, qui de surcroît est farouchement opposé à leurs croyances. Ils ne comprennent pas que ce choix n’a jamais appartenu aux hommes, mais que c’est toujours Dieu qui choisit qui sont ses messagers. Pour les mêmes raisons que celles que je viens d’évoquer, la très grande majorité des gens refusent aujourd’hui de croire en moi. Pourtant, je ne suis en rien différent des autres messagers, et mon message est tout à fait identique au leur et s’accorde en tous points avec ce que Dieu a fait descendre dans ses livres. Les gens veulent en réalité un messager qui dise amen à tout, or Dieu ne m’a pas envoyé pour les cautionner dans leur égarement ni pour chercher leur approbation, mais uniquement pour leur transmettre son Rappel, et ce, de la façon la plus claire possible, n’en déplaise aux négateurs.

23:42 Puis, Nous créâmes après eux d’autres générations.

23:43 Nulle communauté ne saurait ni avancer ni retarder son terme.

Chaque communauté s’étend sur un certain nombre de générations. Puis, quand vient la dernière génération, Dieu détruit alors collectivement tous les injustes parmi eux, et n’épargne que ses bons et loyaux serviteurs. Nulle communauté ne saurait avancer son terme, ce qui signifie que peu importe l’ampleur de ses crimes, cela n’accélèrera en rien la venue du châtiment de Dieu, et ce dernier ne tombera qu’au terme qui lui avait été initialement fixé. De même, aucune manœuvre ne saurait retarder le châtiment de Dieu une fois que celui-ci a atteint son terme. Cette communauté qui est la nôtre n’a pas encore atteint son terme, ce qui explique pourquoi ce châtiment collectif dont je vous parle ne s’est pas encore produit. Cependant, on voit le châtiment de Dieu s’intensifier tous les jours plus, frappant de plus en plus de régions du monde, et ce, de plus en plus violemment. Mais, cela ne représente qu’un tout petit échantillon du châtiment à venir, et l’accélération de ces événements et leur violence croissante nous permet de savoir à quel point on s’en rapproche. De même qu’à l’époque de Noé, le châtiment de Dieu avait concerné le monde entier, du fait que les hommes constituaient une seule communauté, de même il en sera pour nous aujourd’hui, étant donné que nous vivons à nouveau dans une société globale.

23:44 Puis, Nous envoyâmes nos messagers les uns à la suite des autres. Mais, à chaque fois qu’un messager se présenta à sa communauté, ses membres le traitèrent d’imposteur. Nous les détruisîmes donc tous les uns après les autres, et Nous fîmes d’eux des récits légendaires. Que disparaissent à jamais les gens qui ne veulent pas croire !

23:45 Puis, Nous envoyâmes Moïse et son frère Aaron, munis de nos miracles, et accrédités d’une autorité incontestable.

23:46 À Pharaon et à sa maison. Mais, ces derniers s’enflèrent d’orgueil et les prirent totalement de haut.

23:47 « Allons-nous croire, dirent-ils, en deux simples hommes comme nous, alors que nous avons leur peuple en tant qu’esclaves ? »

23:48 Ils les traitèrent donc tous deux d’imposteurs, et furent ainsi de ceux qui subirent la destruction.

23:49 Et Nous donnâmes le Livre à Moïse, dans l’espoir qu’ils suivent la bonne guidée.

La même chose se répète aujourd’hui, à savoir que Dieu m’a envoyé à vous en tant que messager, mais la plupart des gens persistent à croire que je suis un imposteur, alors que mon message est en identique à celui de tous les autres messagers. Ne voyez-vous pas les événements dans le monde ? Ne voyez-vous pas qu’il est en train de se passer quelque chose ? Et qu’il est donc normal que Dieu vous envoie un avertisseur pour vous avertir des événements à venir ? En réalité, peu importe le nombre de preuves ou la grandeur des miracles, les injustes ne croiront de toute façon jamais, car du début à la fin, ils n’ont jamais réellement eu l’intention de croire. Dieu a donné le Livre à Moïse, dans l’espoir que les gens suivent la bonne guidée, mais la plupart d’entre eux ont préféré suivre leurs propres passions. De même aujourd’hui, Dieu nous a donné le Coran pour nous servir de guide, mais là aussi, la plupart des gens ont fini par totalement s’en détourner.

23:50 Et Nous fîmes du fils de Marie et de sa mère un symbole. Et Nous leur donnâmes refuge sur une terre en hauteur, bien à l’abri de tous les dangers et traversée par une source d’eau.

Marie est un symbole de pureté et de droiture pour les femmes du monde entier, car elle a su préserver sa virginité et parce qu’elle a consacré sa vie entière à l’adoration de Dieu. En récompense, Dieu la prit totalement sous son aile et lui donna pour fils, Jésus, dont la seule naissance constitue le plus grand des miracles, et qui de surcroit, fait partie de ses serviteurs les plus rapprochés. Dans un autre verset, il est même dit que ce sont les anges eux-mêmes qui approvisionnaient directement Marie en nourriture dans le temple où elle se consacrait à l’adoration de Dieu, ce qui est le signe incontestable de son haut degré de pureté. Quant à Jésus, Dieu le distingua de tous les hommes en faisant de lui un être totalement pur, étant donné que sa mère était elle-même pure, et sachant qu’il n’avait pas de père, ce qui faisait donc office de père pour lui était son chromosome Y, et celui-ci lui venant directement de Dieu, est donc également parfaitement pur. Dieu a accompli à travers Jésus les plus grands miracles, comme de ressusciter les morts, de redonner la vue à l’aveugle-né, ou de guérir le lépreux, apportant à travers lui la preuve de Sa Toute-Puissance. Jésus est un symbole de pureté et de droiture pour les hommes, et il constitue la preuve vivante que l’Homme mérite d’occuper le très haut rang que Dieu lui a destiné. On sait tous qu’à nos tout débuts, cela n’était pas forcément d’évident, notamment quand Adam a échoué face à Satan, ce qui a provoqué sa chute et la nôtre par la même occasion, confortant ainsi l’idée que nous ne méritions pas un tel rang. Mais, Jésus, qui est une sorte de deuxième version d’Adam améliorée, avec l’expérience du bien et du mal en plus, a su cette fois-ci rétablir la balance en étant capable de repousser toutes les attaques et ruses du Diable, et a donc apporté la preuve qu’après sa chute, l’Homme retrouvera un jour son état de pureté originelle, et ce n’est qu’à ce moment-là qu’il méritera alors ce rang élevé. Cela dit, ce privilège exceptionnel n’est réservé uniquement qu’à ceux qui auront réussi leur épreuve terrestre, à savoir ceux qui auront appris de leurs erreurs et qui les auront corrigées tout au long de leur vie, et qui reviendront vers Dieu avec un cœur totalement sain.

Dieu a protégé Marie, alors qu’elle était enceinte de Jésus, en lui donnant refuge sur une terre en hauteur, bien à l’abri de tous les dangers et traversée par une source d’eau, ceci, afin qu’elle puisse mener à bien sa grossesse, jusqu’à la naissance de son fils, Jésus. En effet, comme on l’apprend dans d’autres versets, Dieu avait avant cela commandé à Marie de quitter son peuple pour aller seule en pleine nature pendant toute la période de sa grossesse, et pendant tout ce temps, c’est directement Lui qui subvenait à tous ses besoins et qui la protégeait contre tous les dangers. Jésus et Marie sont le symbole vivant que celui qui est capable de préserver sa pureté, et ce, en s’abstenant de tous péchés et en établissant avec Dieu une relation qui soit exempte de toute injustice, celui-là atteindra le stade suprême qu’un homme ne puisse jamais atteindre. C’est précisément cet état de perfection absolue que l’Homme retrouvera une fois ressuscité et intégralement purifié de ses péchés. Il aura alors un tel degré de pureté et une si grande proximité avec Dieu que plus rien ne lui sera refusé, et il aura dès lors tout ce qu’il souhaite pour l’éternité, conformément à la promesse de Dieu.

23:51 Ô messagers, mangez de ce qui est sain et pratiquez les bonnes œuvres. Je connais, certes, vos moindres faits et gestes.

Les messagers de Dieu ne sont en fin de compte que des hommes ordinaires, avec leurs excès, leurs défauts, et leurs péchés. En effet, s’ils avaient été des hommes parfaits comme le pensent les égarés, Dieu n’aurait pas besoin de leur prodiguer ce genre de rappel. Dieu commande à ses messagers de ne consommer que de ce qui est sain et de pratiquer les bonnes œuvres. Car, Dieu veut faire d’eux des modèles pour les autres, et parce qu’il est indispensable pour eux de préserver leur pureté et d’être constamment orientés vers le bien, autrement ils seraient dans l’impossibilité de mener à bien leur mission.

23:52 Et cette communauté qui est la vôtre constitue une seule et même communauté, et Moi, je suis votre Seul et Unique Maître. Craignez-moi donc !

23:53 Mais, au lieu de cela, ils se sont déchirés entre eux et éparpillés en différentes sectes, chaque secte se prévalant de ce qu’elle détient.

23:54 Laisse-les donc à leurs délires pour un temps.

Les hommes sont à l’origine une seule et même communauté, et Dieu est leur Seul et Unique Maître. Mais, ces derniers ont suivi les pas du Diable et se sont divisés en d’innombrables sectes, chaque secte se prévalant de ce qu’elle détient et revendiquant la suprématie sur les autres. Toutes les religions du monde sont nées de cette division, dont le Diable se sert pour égarer les hommes et les monter les uns contre les autres. Tandis que la Vraie Religion de Dieu constitue une seule et même religion, et celle-ci consiste à prendre Dieu pour Seul et Unique Maître et à ne suivre uniquement que ce qu’Il a fait descendre, et cela, en dehors de toutes sectes. Voilà donc ce qu’est la religion d’Abraham, et celle de tous les autres messagers, moi y compris. La Religion de Dieu sert à unifier les hommes et à gommer leurs différences, tandis que toutes ces sectes du Diable qu’on appelle aujourd’hui “religions” servent exactement l’objectif inverse. À l’origine, Dieu a envoyé ses messagers afin de rassembler les hommes sous une seule et même bannière, la sienne, et pour les libérer de tous jougs et entraves. Mais, à peine leurs messagers les ont-ils quittés, que les hommes se sont déchirés entre eux, et ce, par pur esprit de rivalité, divisant ainsi leur religion en différentes sectes. Pourtant, Dieu nous a bien prévenus de ne pas faire de la religion un sujet de division et de ne pas chercher à l’imposer par la force, car il ne doit y avoir aucune contrainte en matière religion… mais les hommes ont fait exactement l’inverse. C’est donc sur la base de ce fanatisme religieux poussé à l’extrême, et aussi, de la volonté de contrôler les hommes, que sont nées toutes les sectes que l’on connait aujourd’hui sous les noms d’Islam, de Christianisme, de Judaïsme, et les innombrables branches qui les composent, qui représentent autant de sectes dans la secte, chacune d’entre elles étant cantonnée à son propre dogme et prétendant être la seule dépositaire de la vérité au détriment de toutes les autres. Tandis qu’aucune d’entre elles ne détient la vérité, et toutes sont en réalité dans l’égarement le plus complet et à l’opposé même de ce qu’est la Vraie Religion de Dieu, qui, elle, consiste à faire comme Abraham, et à avoir sa propre dévotion en dehors de toutes sectes. Dieu me commande à moi, son messager, de même qu’aux croyants, de ne surtout pas nous préoccuper des sectaires, car ils sont plongés tellement loin dans leurs délires qu’il ne sert strictement à rien de leur prodiguer le rappel. Dieu se chargera d’eux et rétribuera chacun d’eux selon ses œuvres, et Dieu suffit bien assez pour se charger de ses serviteurs.

23:55 Ceux-là, pensent-ils vraiment que parce que Nous les comblons en richesses et en enfants, cela signifie pour autant que Nous les approuvons ?

23:56 Qu’ils se détrompent ! C’est plutôt que Nous Nous empressons de leur solder l’intégralité de leur compte dans cette vie présente. Mais cela, ils n’en sont pour le moment pas conscients.

Les gens qui veulent suivre leur propre voie inventée et n’en faire qu’à leur tête ont tous le même raisonnement, qui est de croire que Dieu est satisfait d’eux, juste parce qu’ils sont riches et entourés d’enfants. Mais, comment Dieu pourrait-Il bien les approuver, tandis qu’ils suivent une voie qui est totalement opposée à la sienne ? En effet, ceux qui donnent des associés à Dieu et qui ne font que suivre leurs propres désirs ne peuvent en aucun cas espérer l’approbation de Dieu. Dieu s’empresse en réalité de leur solder dans cette vie présente l’intégralité de leurs bonnes œuvres, car dans l’au-delà, ils n’auront strictement rien, si ce n’est le feu de l’Enfer éternel. On a beau montrer à ces sectaires et à ces idolâtres que leur voie est à l’opposée même de celle préconisée par Dieu, mais ils y demeurent tout autant attachés et pour rien au monde ils ne voudraient en changer. Car, la vérité les concernant est qu’ils n’ont jamais été de vrais croyants, mais qu’ils ne font que mentir à Dieu et se mentir à eux-mêmes.

Prenez par exemple ceux qui adhérent à l’Eglise Catholique. En dépit du fait que celle-ci subisse scandale sur scandale, et qu’elle invite ses membres à adorer les idoles qu’elle a fait de Jésus, de Marie, et des saints, et qu’elle leur commande de prendre des intermédiaires incontournables en dehors de Dieu, leurs ecclésiastiques, et de suivre de fausses règles qu’elle a elle-même inventées, comme le célibat des prêtres, l’interdiction du divorce, et bien d’autres, ses membres continuent malgré tout de s’en revendiquer, alors qu’ils sont les premiers témoins de ses aberrations. Et la même chose s’applique exactement à toutes les religions du monde, y compris le Judaïsme et l’Islam. La vérité est que ceux qui se revendiquent de ces soi-disant religions n’ont rien de vrais croyants, mais ne sont que des sectaires et des idolâtres, et avant tout, de grands injustes et de grands hypocrites. Aujourd’hui, ils ne réalisent pas vraiment la gravité de ce qu’ils font, car Dieu les a aveuglés du fait de leur immense injustice. Mais, au jour du Jugement Dernier, Dieu leur fera réaliser la pleine mesure de leurs actes, et ils n’auront alors d’autres choix que de reconnaître les véritables criminels qu’ils sont.

Quand vous voyez ces musulmans, juifs, chrétiens, bouddhistes, et autres, vous les voyez remplis de fierté, comme si la simple appartenance à leur religion les rendaient en quoi que ce soit supérieurs aux autres ou meilleurs en tant qu’individus. Dieu n’aime pas les gens remplis d’orgueil, c’est pourquoi Il les couvre d’humiliation et d’ignominie en faisant d’eux les sectaires qu’ils sont, et non pas des hommes libres, et en les rendant complétement aveugles quant aux innombrables aberrations qu’on leur enseigne dans leurs religions. Les sectaires aiment plus que tout l’image faussement dévote que leur procure leur religion, car tout chez eux n’est qu’apparence et hypocrisie. Ce qu’ils recherchent avant tout, ce n’est pas Dieu, la réforme, et la vérité, mais plutôt la compagnie des hommes comme eux, et de trouver un groupe qui les accepte tels qu’ils sont vraiment et qui les protège, de même qu’une identité à laquelle ils peuvent se rattacher. Ces gens-là correspondent à la définition même de ce qu’est un sectaire et un associateur, étant donné qu’ils se regroupent en sectes et fonctionnent comme telles, et que leur religion est basée sur l’association, non pas l’association avec Dieu, mais l’association avec les hommes comme eux, et Dieu ne sert que de prétexte à tous ces hypocrites.

23:57 Les vrais croyants, ce sont ceux qui sont profondément habités par la crainte de leur Seigneur.

La crainte de Dieu va de pair avec le fait d’être un croyant, et il n’existe aucun vrai croyant qui ne soit pas profondément habité par ce sentiment. Ceux qui ne craignent pas Dieu sont ceux dont la foi est mauvaise, ou bien ceux qui ont une fausse conception de Dieu, à l’image de ceux qui adorent Jésus Christ comme étant Dieu Lui-Même, et qui sont persuadés que Dieu pardonne tout et qu’il n’y a absolument pas lieu de Le craindre. Vous avez également tous ces adeptes des doctrines new age, qui ont une conception de Dieu totalement erronée, et qui pensent que Dieu ne punit personne, et que l’Enfer, cet endroit avec des flammes où sont censés brûler ceux qui désobéissent à Dieu, n’existe que dans l’imaginaire des gens. Ceux qui pensent qu’il n’y a pas lieu de craindre Dieu ne réfléchissent que très peu, car comment Dieu pourrait-Il bien être le Véritable Souverain des cieux et de la terre, si on peut Lui désobéir sans en craindre les conséquences ? En effet, comme tout souverain, Dieu doit être obéi, autrement, son pouvoir serait nul, et pour se faire, Il doit être capable de châtier ceux qui transgressent sa loi. Ce qu’il faut aussi bien comprendre, et que les rebelles à Dieu n’arrivent toujours pas à comprendre, c’est qu’il ne s’agit pas seulement d’obéissance aveugle, mais que la loi de Dieu n’a rien d’arbitraire, et que si Dieu l’a mise en place et qu’Il punit sévèrement ceux qui la transgressent, c’est pour une très bonne raison. En effet, si Dieu ne nous avait pas mis des règles précises à suivre et que chacun pouvait n’en faire qu’à sa tête , alors l’univers tout entier, de même que tous les êtres qu’il contient, sombreraient très vite dans le vice et la corruption, et la vie se transformerait alors en véritable cauchemar. Dieu mérite d’être craint plus que quiconque, car nul ne punit comme Lui, et si quelqu’un devait être craint plus que Lui ou que son châtiment était plus sévère que le sien, alors Dieu ne mériterait pas son titre de Souverain Suprême. Même les anges les plus rapprochés vivent dans la crainte permanente de Dieu, car eux connaissent mieux que quiconque de quoi Dieu est vraiment capable, et sans réelle crainte de Dieu, nul ne peut prétendre être un vrai serviteur de Dieu. Certes, l’amour infini que l’on a pour Dieu, de même que l’éternel gratitude qu’on Lui doit, doivent être les premiers moteurs qui nous poussent à Lui obéir, mais cela ne doit rien enlever à la crainte absolue qu’Il doit susciter en nous, et cela, pour l’éternité. Car, celui qui ne craint pas Dieu ne Lui accorde pas le respect qui est dû à son rang, et celui-là est totalement inconscient. Vous pouvez très facilement savoir quels sont les vrais croyants, simplement en regardant ceux qui sont réellement habités par la crainte de Dieu et ceux qui ne le sont pas. Les vrais croyants, eux, au simple souvenir de Dieu, s’abstiennent de faire le mal et s’attèlent à faire le bien.

23:58 Ceux qui croient fermement dans les versets de leur Seigneur.

Les vrais croyants sont ceux qui prennent très au sérieux les versets de leur Seigneur, tandis que les autres ne leur accordent que peu d’importance, et vont jusqu’à les mettre en doute, voire même jusqu’à les contester. Pour les croyants, ce que Dieu a fait descendre est aussi important que Dieu Lui-Même, et ils ne badinent donc pas avec les versets de Dieu. Bien au contraire, ils passent toute leur vie à méditer dessus et à réfléchir sur leurs moindres détails, pour en tirer le maximum de bénéfices pour eux-mêmes. Quant aux autres, le peu d’importance qu’ils accordent aux versets de Dieu est à l’image du peu d’importance qu’ils accordent à Dieu Lui-Même. Peu importe ce que leurs langues peuvent prétendre, ce sont avant tout les faits qui parlent pour eux, et ceux-là ne sont en rien de vrais croyants.

23:59 Ceux qui n’associent rien ni personne à leur Seigneur.

Les vrais croyants n’associent rien à Dieu, ce qui signifie qu’ils ne prennent ni idoles, ni guides, ni intermédiaires, ni protecteurs, en dehors de Dieu. Ils considèrent les messagers de Dieu comme étant de simples hommes comme eux, mais que Dieu a distingués des autres en les comblant de ses bienfaits et en faisant d’eux ses porte-voix. Ils n’accordent à ces derniers aucun pouvoir particulier, et plus important que tout, ils ne leur vouent aucun culte. Ils n’obéissent qu’aux règles de Dieu, à savoir celles qu’Il a fait descendre dans ses livres, et n’associent pas à Dieu ce qui n’est pas issu de Lui, comme par exemple les Hadiths ou tout autre enseignement qui n’est pas basé sur ses livres. On trouve aujourd’hui florilège de ces “nouveaux” enseignements, soi-disant censés nous guider et nous éclairer, alors qu’ils ne correspondent en rien aux véritables enseignements de Dieu. Ce sont là les faux enseignements du Diable, et ils ne sont que fausses sagesses et paroles trompeuses, et ont pour seul but de nous égarer de la voie de Dieu. Enfin, les vrais croyants s’appuient sur Dieu directement, et ne prennent aucun autre appui en dehors de Lui, que ce soit leur communauté, leur famille, leurs amis, leurs leaders, ou quiconque d’autre.

23:60 Ceux qui donnent de ce qui leur a été donné, le cœur rempli d’effroi à l’idée qu’ils doivent un jour faire face à leur Seigneur.

Le vrai croyant cherche naturellement à faire bénéficier les autres de toutes les bonnes choses dont il bénéficie lui-même, que ce soit de l’argent, des biens, un savoir-faire, une science, ou une aptitude particulière. Car, le croyant sait très bien qu’il devra rendre des comptes concernant tout ce qu’il a reçu, et que s’il ne s’acquitte pas de la part de Dieu, il devra un jour en payer le prix, ce qui le remplit d’effroi à l’avance. Si par exemple, un croyant reçoit une certaine somme d’argent et qu’il la dépense intégralement pour lui-même sans rien en donner aux nécessiteux, il sait qu’il a commis là une faute grave et que celle-ci lui sera reprochée au jour du Jugement Dernier. Le croyant est conscient que tout est sujet à épreuve dans cette vie, et que lui-même ne possède rien en propre, mais que tout appartient en réalité à Dieu. Par conséquent, il demeure extrêmement vigilant quant à la gestion de ses biens, et quant à son comportement de façon générale, car il sait qu’on lui demandera un jour des comptes sur tout ce qu’il aura fait durant sa vie. Tandis que les égarés sont à des années lumières de toutes ces réflexions, et ne réalisent pas du tout que leurs actes ont un prix, et sont persuadés qu’ils ne doivent ce qu’ils possèdent qu’à leur propre mérite, et cela ne fait que les rendre plus imbus d’eux-mêmes et les égarer davantage qu’ils ne l’étaient déjà.

23:61 Ceux-là se précipitent dès qu’ils voient une opportunité de faire le bien, et ils sont généralement les premiers à le faire.

Les vrais croyants sont ceux qui se précipitent dès qu’ils voient une opportunité d’accomplir une bonne œuvre. Car, pour eux, la recherche des bonnes œuvres s’assimile à une immense chasse au trésor, et pour rien au monde ils ne voudraient en laisser passer une sans l’ajouter à leur compte. Les croyants sont généralement les premiers à accomplir les bonnes œuvres, à savoir que ce sont eux qui ouvrent la voie aux autres et qui leur montrent le bon exemple à suivre. Il faut forcément être un vrai croyant pour accorder autant d’importance aux bonnes œuvres, car dans la plupart de cas, on n’a absolument rien à y gagner dans l’immédiat. Mais, comme les vrais croyants croient fermement en l’au-delà et en la rétribution des actes, ils savent donc pertinemment qu’ils retrouveront auprès de Dieu la moindre de leurs bonnes œuvres. Pour un vrai croyant, avoir l’opportunité d’accomplir une bonne œuvre, c’est comme de trouver un billet de 500 euros par terre, il est hors de question pour lui de ne pas se saisir de l’occasion. Les croyants sont bien conscients que c’est là le seul et unique moyen pour eux d’obtenir leur salut, et l’importance qu’ils accordent aux bonnes œuvres est la preuve visible de la sincérité de leur foi et de leur bonne guidée. Tandis que ceux dont la foi est faible, voire inexistante, n’accordent que très peu d’importance à l’accomplissement du bien, pour la bonne et simple raison qu’ils ne croient pas vraiment en l’au-delà, et pensent donc qu’ils n’ont rien à gagner à faire le bien. La quête des bonnes œuvres fait partie de l’ADN du croyant, et le croyant qui n’accorde pas d’importance à l’accomplissement du bien, celui-là ne peut en aucun cas prétendre être un bon croyant. Dieu a particulièrement béni ses meilleurs serviteurs, en parsemant leur chemin d’opportunités de faire le bien. Car, Dieu sait qu’Il peut compter sur eux, et aussi, parce que Dieu leur veut le plus grand bien, c’est pourquoi Il dirige vers eux tous ceux qu’Il veut aider et se sert d’eux comme ses relais sur terre. Celui qui voit autour de lui beaucoup d’opportunités de faire le bien, et pour qui cela est facile et qui y prend un immense plaisir, celui-là a été particulièrement béni de Dieu, et cela est un signe pour lui que Dieu le compte parmi ses rapprochés. 

23:62 Et Nous ne chargeons une âme que selon ses propres capacités. Et Nous détenons auprès de Nous un registre qui ne prononce que la vérité. Et nul ne subira la moindre injustice.

Dieu connait les capacités de chacun d’entre nous, et nous assigne une épreuve qui nous est parfaitement adaptée et qui est totalement à notre portée. Nul ne pourra donc se trouver d’excuses ou blâmer Dieu pour son propre échec. Car, Dieu détient auprès de Lui un registre complet de toutes nos actions, et ce dernier ne prononcera que la vérité nous concernant. Au jour du Jugement Dernier, ce sont nos actes qui parleront pour nous et qui détermineront notre sort, et il n’y aura donc aucune injustice possible.

23:63 Mais, leurs cœurs demeurent totalement aveugles à tout cela. Sans compter qu’ils ont à leur actif d’autres méfaits dont ils se rendent coupables.

Les gens de l’Enfer sont très loin des préoccupations du croyant, et qui ont été listées dans les versets précédents. Aveugles qu’ils sont, ils profitent de leur vie terrestre tant qu’ils peuvent profiter, sans se poser la moindre question quant à leur avenir plus lointain. Ils ne sont nullement habités par la crainte de Dieu et n’accordent que très peu importance à ses versets. Ils n’hésitent pas à prendre des associés et des guides en dehors de Dieu, et n’ont que faire de l’accomplissement du bien et de leur rendez-vous de l’au-delà. Sans compter qu’ils ont à leur actif bien d’autres méfaits dans lesquels ils sont installés, au point de ne même plus réaliser leur mal. En effet, ces criminels sont tellement ancrés dans leurs péchés qu’ils ne les voient même plus. Sourds, muets, aveugles, ils avancent les yeux bandés vers l’inconnu, sans se douter qu’ils se dirigent en réalité tout droit vers un précipice de feu.

23:64 Jusqu’au jour où Nous frapperons du châtiment les plus aisés d’entre eux, et voilà qu’ils crieront à l’aide.

23:65 Il ne sert à rien, aujourd’hui, de crier à l’aide, car personne ne viendra pour vous sauver de Nous.

Quand le châtiment de Dieu arrive, ce sont d’abord les membres les plus aisées de la société qui sont d’abord frappés en premier, ceux-là mêmes qui sont généralement aux avant-postes quand il s’agit d’égarement. Ceci a pour résultat d’affoler la population, sachant que ces notables leur servaient de repères et avaient pour rôle de les rassurer. En voyant ces derniers tomber, et ce, en dépit de leurs immenses richesses et puissance, les criminels parmi la population seront alors totalement pris de panique, se sentant désormais vulnérables maintenant qu’ils n’ont plus ce qu’ils considéraient comme leurs protecteurs, et sentant le souffle du châtiment de Dieu se rapprocher d’eux. Ils hurleront alors pour qu’on leur vienne en aide, sauf que personne ne viendra les aider, car c’est précisément en cela que consiste le châtiment de Dieu.

23:66 Ce n’est pas faute qu’on vous ait maintes et maintes fois rappelés à nos versets, mais vous preniez alors à chaque fois vos deux jambes à votre cou.

23:67 Vous enflant d’orgueil, et prenant un malin plaisir à les dénigrer lors de vos interminables veillées à converser entre vous.

Ces gens qui supplieront de toutes leurs forces qu’on leur vienne en aide, sont ceux-là mêmes qui prenaient leurs jambes à leur cou ou qui se muraient dans un silence assourdissant dès lors qu’ils étaient rappelés aux versets de Dieu. Ils les rejetaient alors avec dédain et mépris, et prenaient un malin plaisir à s’en moquer lors de leurs interminables veillées à converser entre eux. Ces gens-là pensent-ils vraiment que Dieu va répondre à leurs supplications ? En réalité, ils savent très bien que non, car ils savent pertinemment comment ils se sont comportés par le passé, mais c’est la force du désespoir qui les poussera malgré tout à vouloir y croire jusqu’au bout. Combien j’ai croisé de gens qui sont semblables à ceux décrits dans ces versets ? Je dirais même que la très grande majorité de ceux que j’ai croisés agissent de cette manière, et je n’exagère en rien. Quand vous leur parlez de Dieu et de ses versets, c’est comme si vous les insultiez ou que vous les ennuyiez profondément, et ils vous regardent alors avec un profond air de mépris et de lassitude, avec le sourire en coin qui en dit long sur ce qu’ils pensent réellement de vous, ou bien ils se murent dans le silence et vous laissent parler tout seul, comme si ce que vous disiez était tellement absurde que cela ne mérite même pas une réponse de leur part. Et à peine vous les quittez, que vous pouvez être sûrs que la discussion va très rapidement basculer sur vous, et vous devenez alors l’objet de toutes les critiques et moqueries, et l’ennemi commun à abattre. Je n’ai qu’une seule chose à dire à ces gens-là : Profitez bien de votre vie tant que vous pouvez, car très bientôt, et bien plus vite que vous ne l’imaginez aujourd’hui, le châtiment de Dieu s’abattra sur vous, et il ne vous servira alors à plus rien d’appeler à l’aide, et personne n’aura pitié de vous ni ne viendra vous pleurer.

23:68 Ne méditent-ils pas sur ce qu’on leur dit ? Ou bien leur a-t-on dit autre chose que ce qu’on avait déjà dit à leurs tout premiers ancêtres ?

23:69 Ou bien ont-ils échoué à identifier leur messager, ce qui expliquerait pourquoi ils ne l’ont pas reconnu comme tel ?

23:70 Ou bien disent-ils qu’il est atteint de folie ? Pourtant, il est venu à eux avec la pure vérité. Excepté que la plupart d’entre eux ont horreur de la vérité.

23:71 Et si la vérité devait se conformer à leurs passions, les cieux et la terre, de même que tout ce qu’ils contiennent, sombreraient alors très vite dans le vice et la corruption. Non ! Nous leur avons bel et bien apporté leur Rappel, tandis qu’eux cherchent par tous les moyens à l’esquiver.

Ceux qui refusent de croire, ne méditent-ils pas sur ce qu’on leur dit ? En réalité, peu importe ce qu’on peut bien leur dire, ils ne se sentent absolument pas concernés, car leurs esprits sont bien trop préoccupés par tout autre chose et parce qu’ils n’ont clairement pas l’intention de renoncer à leurs fausses croyances établies. Pourtant, ce qu’on leur dit ne diffère en rien de ce qui avait déjà été dit à leurs tout premiers ancêtres, mais là aussi, ils préfèrent se voiler la face et fermer leur cerveau. Ils ont une idée fixe en tête, celle de poursuivre à tout prix leurs passions, et tout ce qui les empêche d’atteindre ce but, ils le balaient d’un revers de bras et font comme si de rien n’était. Ceux qui refusent de croire, ont-ils échoué à identifier leur messager, ce qui expliquerait pourquoi ils ne l’ont pas reconnu comme tel ? Or, il est très difficile de le confondre avec un autre, sachant qu’il correspond en tous points à tous les autres messagers, tels qu’ils sont décrits dans le Coran, et que son message se distingue clairement de tous les autres, étant donné qu’il émane de Dieu. Ou bien préfèrent-ils dire qu’il est tout simplement fou, se trouvant ainsi une excuse facile pour rejeter son rappel sans même avoir à le prendre en considération ? Pourtant, ce dernier n’a absolument rien de fou et son discours n’est que bon sens, sagesse, et vérité, et ne fait que reprendre au détail près ce qui est contenu dans les versets de Dieu. Mais, ceux qui refusent de croire ont horreur de la vérité, et dès lors qu’ils y sont confrontés, ils font demi-tour immédiatement et prennent leurs deux jambes à leur cou. Leur souhait le plus cher serait que le monde entier se conforme à leurs propres désirs insensés, auquel cas, les cieux et la terre, de même que tout ce qu’ils contiennent, sombreraient alors très vite dans le vice et la corruption. Non ! C’est bel et bien le rappel de Dieu qu’ils ont reçu ! C’est bel et bien le rappel de Dieu que vous lisez-là, et moi je suis l’avertisseur que Dieu vous a envoyé ! Tandis que les injustes cherchent par tous les moyens à l’esquiver. Pensent-ils, que parce qu’ils détournent simplement le regard et se bouchent les oreilles, cela aura une quelconque incidence sur ce que sera leur issue finale ? Qu’ils entendent ce rappel ou non, le sort qui leur est réservé sera exactement la même, étant donné qu’ils sont bien déterminés à demeurer des criminels.

23:72 Ou bien leur demandes-tu de mettre la main à la poche ? Or, le salaire de ton Seigneur est infiniment meilleur. En effet, Il est Le Plus Généreux des pourvoyeurs.

23:73 Assurément, tu les appelles à un droit chemin.

23:74 Tandis que ceux qui ne croient pas en l’au-delà s’obstinent à s’en écarter.

23:75 Et quand bien même Nous les prendrions en miséricorde et que Nous les délivrerions de tous leurs maux, qu’ils persisteraient malgré tout dans leur rébellion et continueraient à s’enfoncer toujours plus dans leur aveuglement.

23:76 Et Nous avons été jusqu’à les saisir par le châtiment, mais ils n’ont pas pour autant cédé à leur Seigneur ni n’ont daigné L’implorer.

23:77 Jusqu’au jour où Nous déchaînerons contre eux un châtiment terrible, et ils y seront alors dans le désespoir le plus complet.

Est-ce que j’ai déjà demandé à quiconque d’entre vous de sortir un seul centime de sa poche ? Non ! Je n’attends absolument rien de personne, contrairement à tous les imposteurs, qui eux, ont tous une démarche intéressée. Le salaire de Dieu me suffit amplement, et Dieu est de loin Celui qui paie le mieux, et effectivement, Il m’a plus que bien loti. Assurément, j’appelle à un droit chemin, tandis que la plupart des gens s’obstinent à s’en écarter. Que Dieu utilise la carotte ou le bâton, ceux qui refusent de croire au Rappel ne font que s’enfoncer toujours plus dans leur rébellion et aveuglement. En effet, que Dieu les punisse pour leurs crimes ou qu’Il les délivre de leurs maux, ils persistent malgré tout dans leur horrible entêtement, fermement décidés à ne rien Lui concéder et ne se résolvant jamais à L’implorer. Ceux qui refusent de croire sont dans une perpétuelle fuite en avant, mais ils finiront tout de même par être rattrapés, et ce sera là un jour terrible pour eux. En effet, ils seront alors contraints à un très lourd châtiment, ce qui les plongera dans le désespoir le plus complet, car ils acquerront la certitude absolue qu’ils ne pourront plus jamais s’en soustraire. Et dans tous les cas, ils n’ont aucune envie sincère de se soumettre à Dieu, ils savent donc pertinemment que même leur repentir ne leur servirait strictement à rien.

23:78 Et c’est Lui qui a créé pour vous l’ouïe, la vue, et l’intelligence. Mais, peu d’entre vous en sont reconnaissants.

Dieu a créé pour nous l’ouïe et la parole, pour nous permettre de communiquer entre nous, la vue, pour qu’on puisse admirer la beauté de sa création et être en mesure de nous y orienter par nous-mêmes, et enfin l’intelligence, pour nous donner la possibilité d’apprendre et de comprendre, et ainsi d’acquérir le savoir et le discernement. Mais, peu de gens sont reconnaissants, et la plupart pensent que tout cela nous est dû. Si Dieu a créé des gens aveugles, sourds, muets, et avec une intelligence limitée, c’est justement pour nous montrer que cela n’est pas le cas, et nous faire comprendre que nous devons Lui être reconnaissants pour tous ses bienfaits. Ceux qui s’abstiennent de remercier Dieu ne tireront aucun profit de ce qui leur a été donné, et ils chuteront encore plus bas que les animaux. En effet, Dieu nous a dotés de ces sens afin que l’on puisse s’en servir dans le but de nous élever, et ainsi atteindre le haut rang qu’Il veut pour nous. Tandis que ceux qui succombent à leurs bas instincts, plutôt que de se servir de leurs sens pour les dominer, ceux-là sont condamnés à devenir encore pire que les animaux. En effet, ce sont avant tout nos sens qui nous distinguent des animaux et qui justifient le fait que Dieu nous ait placés au sommet de la création. Par conséquent, ceux qui refusent de s’en servir ou qui les utilise à mauvais escient, ceux-là ne diffèrent en rien des animaux. Vous entendez beaucoup de gens qui ne croient pas en Dieu déclarer de leur propre aveu qu’ils ne sont ni plus ni moins que des animaux. Ces gens-là ne croient pas si bien dire, et si ce qu’ils disent est absolument vrai les concernant, c’est parce qu’ils ont refusé de se servir de leur cerveau pour s’élever et ainsi réaliser tout le bienfait de Dieu sur eux. 

23:79 Et c’est Lui qui vous a disséminés sur terre, et c’est vers Lui que vous serez rassemblés.

C’est Dieu qui nous a disséminés sur terre en différents groupes, ceci, afin que nous puissions nous rencontrer mutuellement, et ainsi réaliser un peu plus toute l’étendue de sa grâce sur nous. Et il est tout aussi facile pour Lui de nous rassembler, et c’est exactement ce qu’Il fera lors du rendez-vous qu’Il nous a fixé dans l’au-delà. Dieu dit dans un autre verset que même si nous parvenions à nous enfuir jusqu’aux confins de l’univers, qu’il serait tout aussi facile pour Lui de nous ramener ensuite à Lui. Il ne sert donc à rien de vouloir fuir Dieu, comme la plupart des gens s’évertuent à le faire, car le retour vers Lui est inéluctable. Bien au contraire, les gens feraient plutôt mieux de courir vers Dieu, afin d’espérer obtenir pour eux-mêmes la meilleure issue possible. Car, ceux qui cherchent à fuir Dieu seront non seulement tous rattrapés et mis aux arrêts, mais bien pire encore, ils seront aussi trainés de force vers le châtiment, pour brûler en Enfer pour l’éternité.

23:80 Et c’est également Lui qui donne la vie et la mort, et qui fait alterner le jour et la nuit. Allez-vous finir par entendre raison ?

La vie et la mort ne relèvent en rien du hasard, mais ne tiennent qu’à la seule volonté de Dieu. Dieu alterne le jour et la nuit, et nous fait ainsi passer quotidiennement de l’un à l’autre de ces deux états que sont la vie et la mort. Mais, la plupart des gens s’obstinent à ne pas croire en l’au-delà, parce qu’ils ne veulent croire qu’en ce qui est visible de leurs yeux. Pourtant, notre science moderne nous a permis de démontrer qu’il existe plein de choses qui sont invisibles à nos yeux, et qui n’en demeurent pas moins réelles. Selon ce même principe, ce qui relève aujourd’hui pour nous de l’invisible, comme Dieu, les anges, les diables, le monde spirituel, l’au-delà, sont tout ce qu’il y a de plus réels, et il suffit pour cela de savoir en détecter les signes pour nous convaincre de leur réalité. Dieu nous envoie tous les jours d’innombrables signes, nous apportant ainsi la preuve de son existence, mais ne peuvent les voir que ceux qui sont dotés de vue. Quant à celui que Dieu a rendu aveugle du fait de son injustice, celui-là passera complétement à côté de tous ces signes, et ne verra en fin de compte que ce qu’il veut voir.

23:81 Hélas non ! Ils tiennent exactement le même faux discours que tenaient déjà leurs tout premiers ancêtres.

23:82 Ils disent : « Une fois morts et devenus poussière et os, serions-nous vraiment ressuscités ?

23:83 On nous promet cela, ainsi qu’à nos ancêtres, depuis déjà bien longtemps. Ce ne sont là que les mêmes vieilles sornettes qu’on nous ressasse depuis la nuit des temps. »

Hélas pour la plupart des gens, ils n’ont toujours pas retenu la leçon, et ils répètent encore et toujours le même discours irréfléchi que tenaient déjà leurs tout premiers ancêtres. C’est à croire qu’ils se sont passé le mot ! En effet, les gens continuent de s’étonner qu’une fois morts et devenus poussière et os, ils puissent à nouveau revenir à la vie et retrouver leur corps tel qu’ils l’ont quitté. Pour eux, ce n’est là qu’une histoire inventée que les hommes ressassent depuis la nuit des temps. Or, Celui qui a créé les hommes à partir de rien, n’est-Il pas capable de les ramener à la vie une fois morts ? Cela est en réalité encore plus facile pour Lui, mais la plupart des gens ne réfléchissent pas. Chaque nouvelle génération d’hommes s’est crue plus intelligente et plus évoluée que la précédente, et a balayé d’un revers de bras tout ce qui appartient au passé. Pourtant, il y a des choses qui ne changent pas avec le temps, et qui ne changeront sans doute jamais, comme l’existence de Dieu, du Diable, du bien, du mal, de l’Enfer, du Paradis, de la Résurrection et du Jugement Dernier. L’Homme n’est assurément pas plus évolué aujourd’hui qu’il ne l’était à ses tout débuts, et il ne faut pas confondre le progrès technologique avec notre évolution en tant qu’individu. En effet, quand on voit le monde dans lequel on vit aujourd’hui, bien que notre technologie n’ait jamais été aussi avancée, l’Homme, lui, n’a jamais autant régressé, et ce, autant par sa décadence morale que par son degré d’ignorance. Dieu nous a pourtant bien prévenus que cela arriverait, à savoir que l’Homme ne cessera jamais de chuter jusqu’à atteindre la plus basse des conditions. Cela se confirme aujourd’hui, étant donné que nous vivons à l’époque de la fin des temps, la plupart des hommes reconnaissant de leur propre aveu n’être ni plus ni moins que des animaux. Mais, ils sont en réalité devenus bien pire que cela, du fait qu’ils n’ont jamais été aussi éloignés de Dieu et de la vérité.

23:84 Demande leur donc : « À qui appartient la terre et tout ce qu’elle renferme, si vraiment vous prétendez être véridiques ? »

23:85 Ils te répondront alors tous d’une même voix : « Dieu ! ». Objecte-leur :  « En ce cas, pourquoi ne reconnaissez-vous pas son Rappel ? »

Quand on demande aux gens des religions qui a créé les cieux et la terre, ils répondent tous d’une même voix que c’est Dieu. Mais, si vraiment ils croyaient en Dieu comme ils le prétendent, alors pourquoi ils ne reconnaissent pas son Rappel ? C’est qu’en réalité, la dernière chose qu’ils veulent, c’est de se rappeler, et ils veulent coûte que coûte continuer à n’en faire qu’à leurs têtes et à se maintenir dans leur illusion.

23:86 Ou demande leur encore : « Qui est le Maître des sept cieux, et le Maître Absolu du Trône Suprême ? »

23:87 Là aussi, ils te répondront tous sans hésiter : « Dieu ! ». Dis leur : « Ne Le craignez-vous donc pas ? »

Quand on demande aux associateurs qui est aux commandes de l’univers, ils répondent tous sans hésiter que c’est Dieu. Mais alors, s’ils prétendent reconnaître Dieu comme leur Seul et Unique Maître, comment se fait-il qu’ils Lui donnent des associés sans en craindre les conséquences ? C’est qu’en vérité, ces gens-là n’ont jamais été de vrais croyants, mais préfèrent largement leurs associés à Dieu, et ils se cachent derrière de faux prétextes, comme de prétendre que leurs associés sont uniquement là pour les rapprocher davantage de Dieu. Dieu les conforte dans leurs propres contradictions, en faisant en sorte qu’ils ne réalisent pas la gravité d’un tel acte de trahison. Car, s’ils en avaient vraiment conscience, ils seraient alors instantanément saisis de terreur. Mais, Dieu veut les maintenir dans leur état d’aveuglement jusqu’à ce que le châtiment les atteigne, car Dieu ne guide pas les traîtres, ingrats et infidèles. Pour donner des associés de Dieu tout en étant totalement à l’aise avec cela, il faut sacrément être égaré, c’est dire le niveau d’égarement des gens des religions. En effet, la plupart d’entre eux n’ont de croyants que le nom.

23:88 Et pose leur enfin la question : « Qui a entre ses mains le pouvoir sur toutes choses, et qui peut défendre n’importe qui, et contre qui nul ne peut être défendu, si vraiment vous prétendez être véridiques ? »

23:89 Ils te répondront tous une fois de plus spontanément : « Dieu ! ». Fais-leur alors remarquer : « Comment est-ce donc possible que vous vous soyez laissés envoûtés à ce point ? »

23:90 C’est plutôt qu’ils savent pertinemment que Nous sommes venus à eux avec la vérité et qu’eux ne sont que de fieffés menteurs.

Les hommes, peu importe leurs croyances, savent tous pertinemment au fond d’eux-mêmes que Dieu détient entre ses mains tous les pouvoirs. La preuve en est que quand ils sont dos au mur, tous n’invoquent que Lui en exclusivité. Mais là encore, si vraiment comme ils le prétendent, ils reconnaissent que Dieu détient tous les pouvoirs et que nul ne peut les protéger contre Lui, alors comment se fait-il qu’ils prennent d’autres protecteurs en dehors de Lui en la personne de Jésus, de Marie, de Muhammad, et de bien d’autres, et qu’ils vouent à ces derniers un culte au même titre qu’à Dieu ? C’est à croire qu’ils ont été envoûtés, pour penser que leurs soi-disant protecteurs puissent les protéger d’une quelconque manière que ce soit contre Dieu, alors que ce ne sont-là que de simples êtres humains comme eux. La vérité à leur sujet, c’est qu’ils savent pertinemment qu’ils ne doivent adorer que Dieu, mais font mine de ne pas comprendre ce qui leur est reproché, afin de préserver le culte qu’ils vouent à leurs associés.

23:91 Dieu ne s’est jamais attribué le moindre fils et il n’y a aucun autre dieu à ses côtés. Et si tel avait été le cas, alors chaque dieu serait cantonné à sa propre création, et ils chercheraient tous à prendre le dessus les uns sur les autres. Dieu est infiniment plus Glorieux que la fausse image qu’ils conçoivent de Lui.

23:92 Il est Le Connaisseur de l’Inconnaissable et du Connaissable. Il est infiniment plus Haut que tous ceux qu’ils Lui associent.

Penser qu’il puisse exister d’autres dieux en dehors de Dieu ou que Dieu puisse avoir un fils qui partage les mêmes caractéristiques que Lui, n’a en réalité aucun sens en soi. En effet, Dieu ne peut par définition être qu’unique, et son pouvoir ne peut être qu’absolu, autrement, Il ne serait tout simplement pas Dieu. Car, si plusieurs dieux existaient, alors forcément, leur pouvoir ne pourrait pas être absolu, étant donné que celui-ci se limiterait uniquement à leur propre création et n’aurait aucune portée sur celle des autres. Cela impliquerait aussi qu’il existe nécessairement entre eux une hiérarchie, car, comme on vient de le démontrer, leur pouvoir étant limité, et non pas absolu, cela rend possible de les comparer entre eux et de les classer par ordre de puissance. Ceux qui attribuent un fils à Dieu ou qui Lui donnent des égaux n’ont donc absolument rien compris à ce qu’est vraiment “Dieu”, et ils ne font que dire n’importe quoi sans réfléchir.

La réalité est que Dieu est infiniment plus Glorieux que ce que les associateurs et les idolâtres conçoivent de Lui. En effet, en Lui donnant des associés, les associateurs écornent l’image de Dieu et réduisent son pouvoir, comme si Dieu avait besoin d’un quelconque associé pour régner sur ce monde. Dieu est bien trop Glorieux pour s’attribuer un fils ou pour dépendre d’un quelconque associé, et Il est infiniment plus Haut que tous ceux qu’on Lui associe. Dieu est le Connaisseur de toutes choses, aussi bien du Connaissable, à savoir de ce qui est connu par autre que Lui, que de l’Inconnaissable, qui n’est connu que de Lui en exclusivité, ce qui Lui procure ce caractère unique et Le place dans une catégorie totalement à part et qui n’est propre qu’à Lui. Toute la Gloire et la Majesté de Dieu résident justement dans le fait qu’Il est un Dieu Unique, et qu’Il n’a ni alter ego, ni associé, ni intermédiaire, ni fils, ni compagne, ni début, ni fin, ni limite, et qu’Il est tout simplement Insaisissable, et qu’Il demeurera pour toujours Le Mystère Absolu. Ceux qui donnent des associés à Dieu ne réalisent pas que Dieu, en sa qualité de Créateur, n’est pas comme tout un chacun, et que par conséquent, tout ce qui s’applique à nous autres créatures, ne s’applique absolument pas à Lui. Les associateurs projettent sur Dieu ce qui est propre à l’Homme, comme le fait d’avoir une progéniture, une compagne, des alter egos, des intermédiaires, et ils s’inventent un faux “dieu” à leur propre image. Tandis que Dieu est infiniment au-delà de tout que l’on peut imaginer ou concevoir de Lui, et on ne connait de Lui que ce qu’Il a bien voulu nous révéler sur Lui-Même, et quant à ce qu’Il ne nous a pas révélé, il nous est impossible de le découvrir par nous-mêmes.

Quand les associateurs parlent de Dieu, il ne s’agit pas du tout du même Dieu que celui des croyants, à savoir Celui qui se définit Lui-Même dans le Coran, mais d’un faux “dieu” qui n’est que le reflet de leurs propres mensonges et égarements. Tandis que le Vrai Dieu, Lui, est infiniment plus Glorieux et plus Haut que tout ce que les sectaires et associateurs décrivent de Lui. En effet, le “Dieu” des musulmans est à l’image des musulmans, le “Dieu” des chrétiens est à l’image des chrétiens, le “Dieu” des juifs est à l’image des juifs, et ce sont là des dieux différents du fait qu’ils soient irréconciliables, et ils sont imparfaits, à leur image, et n’ont de réalité que dans leur imaginaire. Tandis que le Vrai Dieu, Lui, est un Dieu Unique et Inchangé, et Celui-là existe bel et bien et n’est que Perfection Absolue, et c’est Lui qui est véritablement aux commandes, indépendamment du fait qu’on croit en Lui ou non.

23:93 Dis : « Seigneur, si jamais je devais assister au châtiment qui leur est promis.

23:94 Ne me fais pas subir, ô Seigneur, le même sort que celui des injustes. »

23:95 Nous Nous réservons cependant le droit de t’y faire assister ou non.

Dieu me commande à moi, son ultime messager, de même qu’aux croyants, de faire cette prière. Car, nous sommes tous coupables d’un très grand nombre de péchés, et nul d’entre nous n’est donc pour le moment à l’abri du châtiment à venir. Il nous faut donc prier pour que Dieu ne nous réserve pas le même sort que celui qu’Il réserve aux injustes, car rien n’est encore décidé. Ce châtiment est tellement terrible que sa seule vue est un traumatisme en soi, il n’est donc pas souhaitable pour nous d’y assister. Dieu se réserve cependant le droit de nous y faire assister ou non, et Lui Seul sait ce que chacun de nous doit traverser comme épreuves.

23:96 Repousse la mauvaise action par une action qui soit meilleure. Nous savons mieux que quiconque les véritables intentions de chacun.

Dieu nous commande de repousser la mauvaise action par une action qui soit meilleure, ce qui ne signifie pas forcément par une bonne action, mais à minima par une action de moindre mal. En effet, plus on répondra par le bien, mieux ce sera pour nous, car en agissant ainsi, on se prémunit non seulement nous-mêmes contre le mal, mais on évite aussi tout escalade pouvant mal tourner. Dieu connaît mieux que quiconque les véritables intentions de chacun, et fait donc la différence entre celui qui est mal intentionné et celui qui commet le mal par ignorance. C’est pourquoi, Dieu nous invite toujours à la retenu dans nos ripostes, car on a tout à y gagner à rester prudent. Dans la plupart des cas, mieux vaut répondre au mal par le bien ou ne pas y répondre du tout, excepté si Dieu nous inspire d’agir autrement. En effet, Dieu est Le Meilleur des vengeurs, et il vaut mieux donc éviter de se faire justice soi-même, mais laisser plutôt Dieu en décider. Dieu enverra alors quelqu’un d’autre pour nous venger, ou bien Il mettra le droit de notre côté, ou bien Il interviendra Lui-Même directement.

23:97 Et dis : « Seigneur, prémunis-moi contre les attaques furtives des diables.

23:98 Et empêche-les, ô Seigneur, de se manifester en ma présence. »

Les attaques furtives des diables sont de loin les plus efficaces, car elles nous prennent de court au moment où nous sommes généralement les plus vulnérables. Il n’y a que Dieu qui puisse nous en protéger, et nous donner la force nécessaire pour les repousser. Ces attaques surprises prennent souvent la forme de tentations qui sont aussi puissantes que soudaines, également appelées des “pulsions”, et celles-ci nous poussent dans la plupart des cas à commettre le pire. Il est toutefois possible de les repousser, à condition de les rejeter aussitôt qu’elles nous arrivent, et ce, sans la moindre hésitation.

On voit de plus en plus de cas de personnes commettant des crimes horribles suite à ce genre d’attaques diaboliques, comme de massacrer sans raison leur propre famille ou de commettre d’autres crimes du même acabit, ce qui est le signe que la fin est proche pour nous. Le Diable prend alors le contrôle sur la personne, par surprise et avec autorité, et lui fait faire ensuite tout ce qu’il veut. Dans certains cas, cet état où la victime est sous emprise diabolique peut durer des heures, voire même des jours, période durant laquelle celle-ci n’est plus vraiment elle-même, mais entre dans un état second, où elle n’a plus le contrôle sur son corps et n’est plus en mesure d’interagir avec le monde extérieur. Les gens de son entourage pensent alors avoir à faire à la même personne qu’ils connaissent, alors que celle-ci n’est pas vraiment là, mais se trouve dans un sommeil profond, et c’est en réalité le Diable qui agit à sa place. Puis, quand la victime retrouve enfin ses esprits, elle ne peut que constater l’étendue des dégâts, et il ne lui reste alors plus que de vagues souvenirs de ce qui s’est passé durant son absence, voire même plus aucun souvenir dans les cas les plus extrêmes. Les médecins appellent cela une crise de démence, et cataloguent ceux qui en font l’objet de schizophrènes, de bipolaires, de fous, et de bien d’autres qualificatifs qui ne correspondent pas réellement à leur véritable mal. La vérité concernant ces gens, est qu’il ne sont atteints par aucune maladie, mais que leur égarement est tel que le Diable peut prendre très facilement le contrôle sur eux.

Il faut également prier Dieu pour que les diables ne se manifestent pas en notre présence, car Lui Seul peut les en empêcher. Dans nombre de foyers, les diables sont extrêmement actifs, jouant toutes sortes de mauvais tours à leurs occupants, et les importunant sans cesse, de jour comme de nuit. Ce n’est certainement pas dans les maisons des bon et loyaux serviteurs de Dieu que ce genre de manifestations dites “surnaturelles” se produisent, mais généralement dans les maisons des égarés, de ceux qui invoquent les esprits, de ceux qui pratiquent la magie, ou bien de ceux qui adorent ouvertement le Diable. Du fait de leur grand égarement, la plupart des gens ne sont même pas conscients que ce sont les diables parmi les djinns qui sont à l’origine de ces manifestations surnaturelles. Ces troubles provoqués par les diables sont aussi nombreux que variés, comme de bouger des objets ou de les cacher, d’ouvrir et de fermer des portes, des robinets, ou des appareils électroniques, de produire des bruits non-identifiés souvent sous la forme de grands fracas, d’imposer une atmosphère néfaste de par leur présence, générant toutes sortes de conflits entre les occupants et provoquant chez eux toutes sortes de maladies non-expliquées. Et les diables peuvent aller jusqu’à produire des voix audibles dans l’esprit des gens et se manifester à eux visuellement en prenant l’apparence de leur choix, ceci, afin de leur jouer des tours et de les harceler jusqu’à épuisement. 

23:99 Puis, quand la mort se présente à l’un d’eux, il dit : « Seigneur, fais-moi revenir sur terre,

23:100 afin que je puisse reprendre ma vie en main et faire cette fois-ci le bien. » « Impossible ! » Lui répondra-t-on. C’est là une requête qu’ils formuleront tous. Une barrière infranchissable a été érigée entre eux et le monde des vivants, les empêchant d’y revenir, et ce, jusqu’au jour de Résurrection.

Une fois que la mort se présentera à eux, ce n’est qu’à ce moment-là que ceux qui refusaient de croire finiront enfin par réagir. Ils demanderont alors à ce qu’on leur accorde une deuxième chance, en les laissant revenir sur terre pour qu’ils puissent reprendre leur vie en main et corriger leurs actes. C’est là une requête qu’ils formuleront tous, tandis que quand ils étaient encore vivants, tous persistaient dans leur horrible entêtement, refusant toute remise en question et n’accordant que peu d’importance au bien. Cela leur sera bien évidemment refusé, car ils ne sont rien d’autre que des menteurs, et ils demeurent exactement les mêmes criminels qu’ils ont toujours été dans leur vie d’avant. Il est impossible pour les morts d’entrer en contact avec le monde des vivants, car s’ils en avaient la possibilité, ils pourraient alors témoigner de ce qu’ils y ont vu, ce qui fausserait totalement l’épreuve. Tous ces gens qui croient communiquer avec les morts, communiquent en réalité avec des diables parmi les djinns qui se font passer pour tels, afin d’égarer les hommes d’autant plus facilement. Beaucoup de gens sont par exemple persuadés de communiquer avec leurs proches décédés. Alors que ces derniers ne sont en réalité que des diables, dont le but est de les rassurer, en leur faisant croire que l’Enfer n’existe pas et qu’il n’y a aucun châtiment dans l’au-delà, et que le Paradis est ouvert à tous, les encourageant ainsi à poursuivre dans leur voie d’égarement, sans avoir à en craindre les conséquences.

23:101 Puis, quand on soufflera dans la trompette, tout lien de parenté disparaîtra ce jour-là. Et les proches ne chercheront même plus à s’enquérir les uns des autres.

23:102 Ceux dont la balance sera lourde, ceux-là seront ceux qui auront passé leur épreuve avec succès.

23:103 Tandis que ceux dont la balance sera légère, ceux-là seront ceux qui auront provoqué leur propre perte, et qui brûleront en Enfer pour l’éternité.

Les liens de parentés n’ont de validité que le temps de notre vie terrestre et participent à notre épreuve. Dieu nous a disposés de telle manière que chaque membre de la famille puisse servir d’épreuve à l’autre. Mais, dans l’au-delà, tout lien de parenté disparaîtra, et les proches ne chercheront même plus à s’enquérir les uns des autres. Les égarés misent aujourd’hui sur leurs parents, frères et sœurs, et autres membres de leur famille, pensant que les liens qui les unissent sont indéfectibles, mais viendra forcément un jour où ils réaliseront que cela n’est absolument pas le cas. En effet, quand viendra le jour du Jugement Dernier, le criminel sera même prêt à livrer femme et enfants, et tout ce que la terre contient s’il en avait la possibilité, rien que pour échapper au châtiment. C’est pourquoi Dieu nous commande de Le prendre, Lui, pour Seul et Unique Pilier, et de ne pas prendre pour pilier autre que Lui, pas même notre propre famille. Car, on ne peut vraiment compter que sur Dieu, Lui Seul ne nous fera jamais faux bond, et parce cela constitue une forme d’association que de croire que la famille puisse se substituer à Dieu. Et ceux qui adhérent à une telle croyance sont dans l’égarement le plus complet. Le croyant, lui, sait pertinemment que personne au monde ne peut se substituer à Dieu, et il ne mise donc que sur Dieu en toutes circonstances, sachant que Dieu est de loin le meilleur Appui sur lequel on puisse se reposer. 

Au jour du Jugement Dernier, chacun sera tributaire de ses propres œuvres, et nul ne pourra porter le fardeau d’autrui ni faire porter le sien par d’autres. Celui dont la balance sera lourde, cela signifiera pour lui qu’il a passé son épreuve avec succès, et que Dieu a jugé qu’il a suffisamment bien agi durant sa vie. Tandis que celui dont la balance sera légère, cela signifiera pour lui qu’il a échoué dans son épreuve, et que Dieu a jugé qu’il n’en a pas assez fait. Les bonnes œuvres qui seront comptabilisées pour le jour des Comptes concernent uniquement celles que l’on a accomplies à l’intention de Dieu, et à condition d’avoir une foi pure de toute forme d’association. Et si tel n’est pas le cas, alors Dieu nous paie le salaire de nos bonnes œuvres durant notre vie terrestre, ce qui implique que nous n’aurons rien dans l’au-delà, si ce n’est le feu de l’Enfer. La première condition pour réussir son épreuve terrestre consiste donc d’abord à croire en Dieu, en ses messagers, en ses livres, et à ne prendre aucun guide, intermédiaire, protecteur, ou idole, en dehors de Lui, et la deuxième, à multiplier les bonnes œuvres tout au long de sa vie. Beaucoup de gens pensent que faire le bien peut suffire, tandis qu’ils ne croient même pas en Dieu ou ne sont que des associateurs. Ceux-là, leurs œuvres sont totalement vaines et leur destinée est l’Enfer pour l’éternité, car les actes sans la foi ne valent absolument rien. Inversement, beaucoup pensent aussi que leur seule foi en Dieu suffit, et négligent les bonnes œuvres et ne s’abstiennent pas suffisamment de faire le mal, ce qui fait que leur foi n’a aucune valeur. Ceux-là partageront exactement le même sort en Enfer que les autres. Ce qu’il faut pour réussir, c’est la foi accompagnée des œuvres, et seuls ceux qui sont dans ce cas de figure sont véridiques dans leur engagement envers Dieu.

23:104 Le feu consumera leurs visages, qui y seront crispés de douleur.

23:105 « Mes versets ne vous étaient-ils pas récités ? Tandis que vous, vous les traitiez alors de mensonges ? »

23:106 « Seigneur, répondront-ils, nous nous sommes laissés dépasser par notre propre misère, ainsi, sommes-nous devenus des égarés. » 

23:107 « Seigneur, fais-nous sortir de là, et si cette fois-ci nous récidivons, cela signifiera alors pour nous que nous sommes vraiment coupables. »

23:108 « Demeurez-y dans l’ignominie, ignobles et abjectes que vous êtes, et ne m’adressez plus jamais la parole ! », leur répondra-t-Il.

23:109 Rappelez-vous quand il y avait un groupe parmi mes serviteurs qui disait : « Seigneur, nous croyons en Toi. Pardonne-nous donc et aie pitié de nous. Il n’y a pas plus Miséricordieux que Toi. »

23:110 Mais, vous les preniez alors en raillerie, jusqu’à en oublier mon Rappel, et vous leur riiez au nez.

23:111 Aujourd’hui, Je les ai récompensés pour ce qu’ils ont su faire preuve de patience et d’endurance, en faisant que ce soient eux qui triomphent au bout du compte.

Les criminels brûleront dans le feu de l’Enfer pour l’éternité, et ses flammes consumeront totalement leurs visages, crispés de douleur. Ces criminels juraient pourtant qu’ils ne seront jamais châtiés, et persistaient à traiter de mensonges les versets de Dieu. Et ils osent ensuite réclamer une seconde chance, se trouvant tout un tas de fausses excuses, comme s’ils pouvaient comme par miracle se transformer d’un seul coup en gens de biens. Mais, cela leur sera bien évidemment refusé, et ils demeureront dans l’ignominie du châtiment, ignobles et abjectes qu’ils sont, et Dieu ne leur adressera plus jamais la parole. En effet, les gens de l’Enfer ne sont que des menteurs, et si Dieu les laissait revenir sur terre, ils reproduiraient alors exactement le même mauvais comportement qui les avait autrefois conduits en Enfer. Au lieu de prendre en considération le Rappel de Dieu, ces criminels prenaient plutôt en raillerie ceux qui le leur prodiguaient, et leur riaient au nez. Au final, Dieu a fait triompher ses serviteurs sur eux, en faisant qu’ils puissent accéder au Paradis, en récompense pour la patience et l’endurance dont ils ont fait preuve.

23:112 Il leur demandera : « Combien d’années êtes-vous restés sur terre ? »

23:113 Ce à quoi ils répondront : « Sans doute une journée, voire même moins. Pose plutôt la question à ceux qui en tiennent le compte. »

23:114 Il leur répondra : « Vous n’y êtes en réalité restés que très peu de temps. Si seulement vous en aviez alors conscience. »

La vie terrestre est semblable à une matrice. De l’intérieur, le temps semble s’y écouler très lentement, tandis que de l’extérieur, on s’aperçoit qu’il s’y écoule en réalité très rapidement. Ainsi, ce qui nous semble être des siècles sur terre, équivaut en fin de compte à moins d’une journée dans le monde réel. En effet, Dieu dit dans un autre verset qu’une journée auprès de Lui équivaut à mille ans sur terre. Pour vous persuader que notre perception du temps est une notion tout à fait relative, vous n’avez pour cela qu’à voir ce qui se passe durant notre sommeil : Parfois, on a l’impression d’avoir dormi une éternité, alors qu’en réalité, on a dormi à peine quelques minutes, et l’inverse est également vrai. Ainsi, durant l’épreuve terrestre, on a tous l’impression que la vie dure une éternité, mais plus on se rapproche de la fin, et plus on réalise qu’elle est en fait beaucoup plus courte qu’on ne le pensait. Cela fait en réalité partie de l’épreuve terrestre que la vie nous semble aussi longue au moment où on est en train de la vivre, ceci, afin que Dieu puisse ressortir tout ce que l’on cache au fond de nous-mêmes. En effet, seul le temps peut jouer le rôle de révélateur de notre véritable nature profonde. C’est pourquoi, Dieu nous recommande de nous armer de patience et d’endurance, et de ne pas laisser le temps nous jouer des tours, car cette épreuve est en réalité bien plus courte qu’elle n’y paraît. Tandis que ceux qui tombent dans ce piège que représente le temps, finissent petit à petit par perdre pied, jusqu’à se croire éternels sur cette terre et en oublier complétement leur rendez-vous de l’au-delà avec Dieu, s’assurant ainsi de leur propre perte. Seuls les vrais croyants sont conscients que cette vie présente est en réalité très courte, et par conséquent, prennent leur mal en patience et s’en remettent à Dieu pour qu’Il leur rende cette attente la plus supportable possible.

23:115 Sans doute pensiez-vous que Nous vous avions créés sans véritable but, et que vous ne seriez jamais ramenés à Nous ?

Ceux qui ne croient pas en Dieu et en l’au-delà pensent que la vie ne poursuit pas de but et qu’elle n’est que le pur fruit du hasard, qu’ils appellent sous le terme pseudo-savant d’Evolution. Voilà donc ce à quoi se résume leur conception extrêmement simpliste de la vie, alors que la vérité est infiniment plus grandiose et complexe. Dieu nous a créés, non pas parce qu’Il se sentait Seul et qu’Il voulait avoir de la compagnie, car en réalité, Dieu n’a besoin de personne et se suffit totalement à Lui-Même, mais dans un but bien précis, qui pour le moment nous échappe en partie, et que nous apprendrons à découvrir au fur et à mesure que nous avancerons dans notre existence et que nos connaissances se développeront. L’infinie complexité de la création, aussi bien dans l’infiniment petit que dans l’infiniment grand, le fait que nous soyons chacun dotés d’une âme et d’une personnalité qui nous soient propres, tout cela démontre que la vie ne peut pas être le simple fruit du hasard, mais qu’elle poursuit un but infiniment plus complexe. Il est normal que pour le moment ce but nous échappe en partie, car nous ne sommes en réalité qu’au début de notre existence. C’est comme de demander à un enfant ce qu’est pour lui le sens de la vie, on se doute bien que sa réponse sera des plus simplistes, et que ce n’est qu’avec l’âge qu’il en acquerra une vision plus élaborée, si tant est qu’il suive la voie de Dieu. Aujourd’hui, nous ne sommes qu’à la toute première étape de notre existence, celle qui correspond à l’épreuve terrestre, et ce n’est qu’à l’issue de cette étape que la porte de tous les possibles s’ouvrira à nous. À l’heure actuelle, nous ne savons que très peu de choses, si ce n’est que cette vie terrestre consiste pour nous en une expérimentation du bien et du mal, et que nous devons absolument suivre les règles de Dieu si nous voulons en sortir victorieux. Pour ce qui est de l’étape suivante, on n’en a tous qu’une très vague idée, car notre condition actuelle ne nous permet pas d’en appréhender la vraie nature. Mais, ce qui est sûr et certain, c’est que le plan de Dieu ne s’arrête pas du tout à la fin de notre vie terrestre, mais bien au contraire, c’est plutôt à partir de cette étape que tout commencera réellement pour nous, et ce plan se poursuivra ensuite pour l’éternité, nous permettant petit à petit de découvrir le véritable dessein de Dieu. Cependant, nous ne le découvrirons jamais dans sa totalité, car Dieu et son dessein sont deux choses indissociables, et leur mystère ne sera donc jamais percé à jour, ce qui rend la vie d’autant plus palpitante. En effet, si un jour nous pouvions connaître Dieu et son dessein à 100%, nous perdrions alors complétement goût à la vie et la trouverions très vite ennuyeuse. Car, Dieu a insufflé en nous de son essence Divine, faisant ainsi de nous des êtres infinis, ce qui fait que tout ce qui est fini nous est insupportable.

23:116 Exalté soit donc Dieu, le Seul Véritable Souverain ! Pas d’autre dieu que Lui, le Seigneur du Trône de la Générosité.

Gloire à Dieu qui nous a créés, et qui ne nous a pas ensuite abandonnés pour nous laisser seuls livrés à nous-mêmes, mais qui a prévu pour nous un plan qui n’a pas limite, et qui a fixé pour nous des objectifs intermédiaires à atteindre, pour nous élever progressivement à l’infini vers Lui. Pas d’autre dieu que Dieu, le Seul Véritable Souverain, le Seigneur du Trône de la Générosité. En effet, un des principaux attributs de Dieu est sa générosité extrême. Car, Dieu n’a besoin de rien ni de personne, et pourtant, Il nous a créés et honorés de sa présence, et nous a ensuite fait cadeau d’un don ininterrompu. On ne pouvait pas rêver meilleur Dieu ! Gloire à Dieu ! Le Dieu Le Plus Parfait qu’on ne puisse jamais imaginer.

23:117 Et quiconque invoque un autre dieu avec Dieu, alors qu’il n’existe aucune preuve évidente à cela, celui-là devra en assumer la pleine responsabilité devant son Seigneur. Assurément, Dieu n’accorde pas la réussite aux traîtres, infidèles et ingrats.

Ceux qui invoquent un autre dieu avec Dieu devront en assumer la pleine responsabilité devant Lui. Ces gens-là ne pourront jamais véritablement se justifier de ce qu’ils ont fait, étant donné qu’il n’existe pas la moindre preuve que d’autres dieux existent en dehors de Dieu, mais que toutes les preuves tendent plutôt à prouver le contraire. C’est là quelque chose d’extrêmement grave que d’invoquer un autre dieu avec Dieu, car cela constitue la plus grande des trahisons que l’on puisse commettre envers Dieu, Lui qui est notre Seul Véritable Créateur, Pourvoyeur, et Maître. Dieu n’accorde pas la réussite aux traîtres, infidèles et ingrats, et les laisse dans leur immense injustice jusqu’à ce que le châtiment les atteigne.

23:118 Et dis : « Seigneur, pardonne et fais miséricorde. Il n’y a pas plus Miséricordieux que toi. »

Le croyant ne peut que prier Dieu de pardonner et de faire miséricorde, et ce, à tout le monde. Car, le croyant ne souhaite aux autres que le bien, et si un mal doit toucher quelqu’un, ce sera alors uniquement de sa propre faute. Le fait que Dieu nous invite à prier pour qu’Il pardonne et fasse miséricorde, alors qu’Il est déjà Le Plus Miséricordieux de tous, nous montre que la miséricorde de Dieu n’a pas de limite, et qu’elle s’étend sans cesse, et ce, à l’univers tout entier. Nous ne pouvons donc qu’espérer que Dieu pardonne au maximum de gens possible, car en réalité, si ce n’est l’infinie miséricorde de Dieu sur nous, nul d’entre nous ne mériterait véritablement son pardon.