Traduction du Coran 25 (Sourate 21)

Les prophètes

Sourate 21

21:1 L’heure des comptes approche pour les hommes, tandis que dans leur insouciance ils s’en détournent. 

21:2 Il ne leur vient pas un seul nouveau rappel de la part de leur Seigneur, sans qu’ils ne l’écoutent d’une oreille distraite et ne le prennent sur le ton de la dérision.

L’Heure est de plus en plus proche, mais la plupart des hommes continuent de vivre dans l’insouciance, ne tenant aucunement compte de la gravité du moment. Ils ne veulent surtout pas entendre parler de l’Heure et de tout ce qui s’y rapporte, car cela risquerait de perturber l’illusion dans laquelle ils sont profondément plongés. Et dès lors qu’un rappel leur parvient, ils l’écoutent d’une oreille distraite et le prennent sur le ton de le dérision.

21:3 Leurs esprits sont préoccupés par bien autre chose. Et les injustes disent durant leurs conversations secrètes : « N’est-ce pas là juste un homme comme vous ? Allez-vous donc vous laisser ensorceler alors que vous y voyez parfaitement clair ? »

Quand les injustes se retrouvent juste entre eux, ils se disent : “Est-ce celui-là le messager de Dieu ? En quoi est-il différent des autres ?”. Ils pensent que simplement en l’écoutant, ils risquent d’être atteints par la même folie contagieuse que lui. Car, c’est ainsi qu’ils perçoivent le messager de Dieu, comme un fou ou un ensorcelé. Ces gens-là ne comprennent pas que s’ils sont autant perturbés par lui, cela n’a rien à voir avec de la magie, mais c’est parce qu’il dit la vérité venant de Dieu, et que celle-ci ne laisse personne indifférent.

21:4 Dis : « Mon Seigneur sait tout ce qui se dit, que ce soit dans les cieux ou sur terre. » Assurément, Il entend tout et Il sait tout.

21:5 Alors qu’eux disent : « Ce Coran n’est qu’un ramassis de rêveries, ou il l’a lui-même inventé, ou bien il n’est rien d’autre qu’un poète. Qu’il nous produise donc un miracle, comme l’ont fait ceux avant lui. »

Les injustes oublient que Dieu entend toutes leurs conversations secrètes. À travers leur double discours, ils pensent pouvoir duper Dieu et son messager, mais ils ne dupent en fin de compte qu’eux-mêmes sans le réaliser. Dieu nous révèle dans ce verset le fond de leur pensée, à savoir que le Coran n’est pour eux qu’un ramassis de rêveries, ou qu’il est tout droit sorti de l’imagination du prophète Muhammad, ou que ce dernier n’est qu’un simple poète. Ils exigent avant de croire qu’ils produisent pour eux un miracle, comme l’ont fait ses prédécesseurs. Mais, cela n’est pas entre ses mains, car les miracles ne relèvent que de Dieu, et ce n’est donc là qu’un faux prétexte qu’ils avancent pour justifier le fait qu’ils ne croient pas. Dans tous les cas, les miracles n’ont jamais donné foi à celui qui ne l’avait pas avant, et on en a la preuve à travers tous les récits qui nous sont rapportés dans le Coran.

21:6 Et avant eux, aucune cité parmi celles que Nous avions détruites n’avait cru. Alors, pourquoi eux croiront-ils ?

Les injustes qui n’ont pas cru au prophète Muhammad, de même ceux qui ne croient pas en moi aujourd’hui, ne sont en rien différents de leurs prédécesseurs qui avaient été détruits par le passé. En effet, ils partagent exactement la même injustice et les mêmes faux raisonnements, il n’y a donc pas lieu de s’étonner que tout comme eux, ils ne croient pas.

21:7 Et Nous n’avons envoyé avant toi que des hommes que Nous guidions par inspiration. Demandez donc aux érudits du Livre si vous l’ignoriez.

21:8 Et Nous ne leur avons pas donné de corps qui ne consommaient pas de nourriture, et ils n’étaient pas non plus des immortels.

Dieu a toujours procédé de la même manière, à savoir qu’Il élit des messagers parmi les hommes, qu’Il guide ensuite par inspiration. Aucun messager n’a parlé de vive voix avec Dieu, excepté Moïse, qui a eu ce privilège à une seule occasion, et qui est donc l’exception qui confirme la règle. Les messagers de Dieu sont des hommes tout à fait ordinaires, à savoir qu’ils mangent de ce que mangent leurs semblables, et partagent exactement la même condition de mortels qu’eux. Les gens n’arrivent pas à s’imaginer le messager de Dieu faire ses courses au supermarché du coin comme eux, et mener une vie tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Or, il en a toujours été ainsi avec tous les précédents messagers. En effet, les messagers de Dieu demeurent exactement les mêmes hommes qu’ils étaient avant d’être élus, excepté qu’ils sont inspirés par Dieu et qu’ils ont été chargés de transmettre son rappel. Le rôle de messager de Dieu n’est pas un emploi à plein temps, mais une casquette supplémentaire à porter, et ces derniers doivent donc continuer à mener leurs propres vies, tout en remplissant à côté leur rôle de messager. En toutes époques, la raison première qui a poussé les gens à ne pas croire est le fait qu’ils conçoivent les messagers de Dieu comme des êtres extraordinaires, et qu’ils n’arrivent pas à se faire à l’idée que cela ne soit pas le cas. Ceux qui partagent cette conception des messagers de Dieu commettent là une grave erreur, car ce n’est pas tant le messager qui est important, mais plutôt le message dont il est porteur. Mais cela, seuls les doués d’intelligence s’en rappellent.

21:9 Puis, Nous avons tenu la promesse que Nous leur avions faite, en les sauvant eux et ceux que Nous avons bien voulu, et en détruisant les outranciers.

Ce qui prouve qu’ils sont d’authentiques messagers, c’est qu’à la fin, Dieu les sauve eux et ceux qui les ont suivis, et détruit les autres. La plupart des gens veulent toujours avoir une preuve irréfutable avant de croire, or ce n’est pas la bonne façon de réfléchir. D’abord, il faut croire en l’invisible, et une fois que l’on a apporté ses preuves à Dieu, ce n’est qu’à ce moment-là que sa promesse se réalise.

21:10 Nous vous avons fait descendre un Livre qui contient votre rappel. Ne réfléchissez-vous donc pas ?

Dieu envoie aux gens leur rappel sous la forme la plus claire qui soit, à savoir d’un livre papier sur lequel ils ont tout le loisir de méditer. Excepté que la plupart des gens ne veulent pas réfléchir, mais cherchent à se maintenir coûte que coûte dans leurs croyances établies.

21:11 Que de cités avons-Nous détruites du fait de leur injustice ? Et après eux, Nous avons formé une nouvelle population.

Que de cités ont été totalement anéanties par Dieu, parfois même du jour au lendemain, et leur population remplacée par d’autres ? La menace de Dieu n’est donc pas à prendre à la légère et les exemples du passé sont très nombreux.

21:12 À peine ressentirent-ils notre rigueur qu’ils s’enfuirent précipitamment.

21:13 Ne fuyez pas ! Retournez plutôt au confort de vos vies et à vos demeures, car il vous faudra tôt ou tard rendre compte de vos actes.

21:14 « Malheur à nous, se dirent-ils, nous étions vraiment des injustes ! »

21:15 Et dès lors, ce sentiment de culpabilité ne les quittera plus, jusqu’à ce que Nous les moissonnions, les laissant à l’état de cadavres.

Combien a-t-on vu de scènes de ce genre ? Des populations entières fuyant en toute hâte leurs habitations, craignant pour leurs vies, en raison de menaces d’éruptions volcaniques, de tremblements de terre, de tempêtes violentes, d’attaques militaires imminentes, et autres ? Ce que Dieu évoque là est donc quelque chose qui nous est très familier, ce qui nous montre que la menace qui est brandie est tout ce qu’il y a de plus réelle. Les gens pensent qu’en prenant la fuite, ils pourront ainsi sauver leurs vies. Mais, ils ne perdent rien pour attendre, car ils leur faudra tôt ou tard rendre compte de leurs actes. C’est seulement quand Dieu les traite en criminels qu’ils réalisent leur injustice, et dès lors, ce sentiment de culpabilité demeurera en eux jusqu’à ce que Dieu finisse par les moissonner. Au lieu de tenir compte de l’avertissement de Dieu, les criminels reviennent à leurs mauvais comportements d’avant à peine sentent-ils le danger s’éloigner. Mais, ce qu’ils ignorent, c’est que Dieu les attend au tournant. 

21:16 Et Nous n’avons pas créé le Ciel et la terre, et ce qui se trouve entre les deux, par esprit de jeu.

21:17 Si Nous avions voulu Nous octroyer une distraction, celle-ci n’impliquerait alors que Nous-mêmes, si telle avait vraiment été notre intention.

Le Diable cherche à nous faire croire que Dieu s’ennuyait tout seul dans son coin, et qu’Il aurait décidé de créer le monde simplement pour combler l’ennui, mais ce n’est là qu’un pure mensonge inventé. En effet, si Dieu avait voulu s’octroyer une distraction, celle-ci n’aurait alors concernée que Lui-Même, sans impliquer les autres. En réalité, tout ce que Dieu entreprend sert un objectif supérieur, et Dieu a donc un plan de grande ampleur pour l’ensemble de la création. C’est là quelque chose de très rassurant pour nous que de savoir que notre vie sert à quelque chose, même si la routine du quotidien nous pousse parfois à penser le contraire. La vérité est que même les choses qui nous paraissent les plus rébarbatives ont un sens caché profond, et il nous faut donc faire preuve de patience jusqu’à ce que celui-ci se manifeste à nous. Ce qui est sûr et certain, c’est que sans Dieu, notre vie serait d’un ennui profond, et nous serions alors condamnés à errer sans but pour l’éternité, comme on peut le voir dans de nombreux films de science-fiction. Le fait de savoir que Dieu a un plan pour nous est source d’espoir et nous aide à mieux supporter les difficultés du quotidien, et nous donne aussi l’envie de vivre toutes les étapes de la vie avec plus d’intensité. Car, chacune d’entre elles a son importance, et il faut donc savoir profiter du moment présent, sans chercher à aller trop vite, la patience étant mère de toutes les vertus.

21:18 Mais, le fait est que Nous lançons la vérité contre le faux, et celle-ci ne manque jamais de l’atteindre et le fait disparaître instantanément. Malheur donc à vous pour les blasphèmes que vous proférez à l’encontre de Dieu !

Le Diable et ses partisans profèrent tout un tas de mensonges sur Dieu, comme quoi la vie ne serait que le fruit du hasard, qu’ils appellent sous le nom pseudo-savant de “Evolution”, ou que Dieu nous aurait créés juste pour combler l’ennui, ou qu’Il se serait attribué untel ou untel pour fils… et la liste de leurs mensonges est très longue. Mais, heureusement pour nous, Dieu finit toujours par manifester la vérité, et celle-ci fait disparaître le faux instantanément. Malheur donc à ceux qui inventent des mensonges sur Dieu, car tel un boomerang, leurs mensonges leur reviendront tôt ou tard au visage.

21:19 Et à Lui appartiennent tous ceux qui sont dans les cieux et sur terre. Et ceux auprès de Lui ne s’offusquent pas de L’adorer et ne s’en lassent jamais.

21:20 Bien au contraire, ils Le glorifient, nuit et jour, sans interruption.

Tous les rebelles, aussi bien les diables que leurs partisans, ont une trop haute image d’eux-mêmes pour accepter d’adorer Dieu comme tout le monde, et perçoivent cela comme l’ultime humiliation. Tandis que ceux qui occupent les plus hauts rangs, à savoir ceux qui siègent au Ciel, eux ne ressentent aucune gêne à adorer Dieu et ne se lassent jamais de le faire. Bien au contraire, ils ne peuvent s’empêcher de Le glorifier à chaque instant, de jour comme de nuit, tant ses bienfaits sont innombrables et sa création extraordinaire. Dieu est un être extraordinaire au sens superlatif du terme, et on ne se lassera donc jamais de Le glorifier pour l’éternité. Ceux qui s’offusquent d’adorer Dieu sont les êtres les plus vils et méprisables qui soient, et ils ne méritent en aucun cas de faire partie des serviteurs de Dieu, car c’est là le plus grand des honneurs.

21:21 Ou bien, ont-ils pris à sa place des divinités qui soient capables de sortir les morts de sous terre ?

Les divinités qu’ils ont adoptées en place de Dieu, ont-elles comme Lui le pouvoir de ressusciter les morts ? Non ! Alors comment peuvent-ils les mettre en compétition avec Dieu ? C’est là, en effet, une très grande injustice, et un égarement extrêmement profond.

21:22 S’il y avait dans les cieux et sur terre d’autres divinités que Dieu, ce serait alors le chaos le plus complet. Gloire donc à Dieu, le Seul Véritable Maître du Trône. Il est infiniment au-dessus de tout ce qu’ils Lui prêtent.

S’il y avait d’autres dieux que Dieu au sein de cet univers, ce serait alors le chaos le plus complet, car chacun d’entre eux chercherait à s’imposer au détriment des autres. Nous en avons la preuve avec le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, où la plupart des gens ont adopté d’autres maîtres que Dieu, ce qui ne fait qu’accroître leurs divisons. Si tous les hommes de la terre avaient pris Dieu pour Seul et Unique Maître, nous vivrions tous dans la paix et l’harmonie, et la terre serait alors un véritable paradis. Dieu est le Seul Véritable Maître, et Il est infiniment au-dessus de tous ceux que les idolâtres Lui préfèrent, et Il n’a strictement rien à voir avec ce que ces derniers conçoivent de Lui.

21:23 Il n’a de compte à rendre à personne, tandis que leurs soi-disant divinités devront, elles, bien rendre des comptes.

Si ces divinités avaient été de vrais dieux comme le prétendent leurs partisans, alors pourquoi doivent-elles, au même titre qu’eux, rendre des comptes ? Le Seul Véritable Dieu est Celui qui n’a de compte à rendre à personne et qui fait absolument ce qu’Il veut.

21:24 Et à ceux qui prennent des divinités en dehors de Lui, dis leur : « Apportez donc votre preuve irréfutable. Ceci contient le rappel de ceux qui vivent en cette époque qui est la mienne, de même que le rappel de ceux qui ont vécu avant. »  Mais, la plupart d’entre eux ne connaissent rien à la vérité, les voilà donc qui s’en détournent.

Ceux qui adorent d’autres divinités en dehors de Dieu, quelles sont leurs preuves ? Car, Dieu, Lui, a apporté toutes ses preuves à travers le Coran, que ce soit pour les hommes qui ont vécu du temps du prophète Muhammad, que pour ceux qui ont vécu avant. Mais les gens qui prennent d’autres divinités en dehors de Dieu ne connaissent strictement rien à la vérité, ce qui fait que quand ils la croisent, ils lui tournent le dos sans la reconnaître.

21:25 Et à tous les messagers que Nous avons envoyés avant toi, Nous avons inspiré exactement la même chose : « Il n’existe pas d’autre Dieu que Moi. Adorez-Moi donc ! »

Tous les messagers de Dieu ont été envoyés avec un même et seul message, à savoir que les hommes ne doivent adorer que Dieu, car il n’existe pas d’autre Dieu que Lui. En toutes époques, les hommes ont créé leurs propres idoles en dehors de Dieu, que ce soit les djinns qu’ils assimilent à des dieux ou à des anges, ou bien, de simples hommes comme eux qu’ils ont élevés, de leur vivant ou après leur mort, au rang de divinités. Or, il n’existe qu’un Seul Véritable Dieu et Maître, le Créateur de toute chose, et c’est Lui Seul qu’il faut adorer. Notre génération actuelle n’échappe pas à ce fléau, bien au contraire, il n’y a jamais eu autant d’idoles qu’en notre époque, que ce soit les idoles persistantes du passé, comme Jésus, Marie, Muhammad, Bouddha, et bien d’autres, ou les idoles plus récentes que sont toutes ces stars du cinéma, du sport, de la musique, des réseaux sociaux, etc.

21:26 Et ils disent : « Le Tout-Puissant s’est attribué untel ou untel pour fils. » Exalté soit sa pureté ! Ce ne sont plutôt là que d’humbles serviteurs que Nous avons honorés.

21:27 Ils ne font rien de leur propre initiative et n’opèrent que selon ses ordres.

Les gens disent qu’untel ou untel serait le fils de Dieu, comme par exemple Jésus Christ ou les anges. Or, ce ne sont tous là que d’humbles serviteurs que Dieu a honorés en les rapprochant de Lui, à savoir de simples créatures qui ne font rien de leur propre initiative et qui n’opèrent que selon ses ordres. Ceux qui pensent que ces derniers ont un quelconque pouvoir qu’ils tiennent d’eux-mêmes ou lien de parenté avec Dieu n’ont absolument rien compris à ce que ces derniers représentent vraiment.

21:28 Il connaît leurs moindres faits et gestes, que ce soit dans le présent ou dans le futur. Et ces derniers n’intercèdent qu’en faveur de ceux qu’Il agrée et sont remplis de crainte à son égard.

Les serviteurs privilégiés que sont les anges et les messagers sont aux ordres de Dieu et ne font strictement rien sans son consentement. Dieu connait leurs moindres faits et gestes, que ce soit dans le présent ou dans le futur, et ces derniers sont donc totalement sous son contrôle. Il ne sont rien d’autres que d’humbles serviteurs, et ceux qui leur prêtent une quelconque divinité ne réalisent pas qu’ils n’ont aucun pouvoir qui leur appartienne en propre, et qu’ils ne peuvent en aucun cas interférer dans les décisions de Dieu. En effet, ces derniers n’intercèdent qu’en faveur de ceux que Dieu agrée, et jamais ils ne prennent le parti de ceux qui ont encouru sa colère. Ils sont loin de se prendre pour des êtres supérieurs et sont remplis de crainte à l’égard de Dieu, et il n’y a pas plus soumis qu’eux dans toute la Création. On est donc très loin de l’image de demi-dieux ou d’intermédiaires que dressent d’eux les associateurs.

21:29 Et quiconque parmi eux dit : « Je suis un dieu, au même titre que Lui », celui-là, Nous lui donnerons l’Enfer en rétribution. Ainsi rétribuons-Nous les injustes.

Quand Iblis a pensé qu’il pouvait devenir son propre dieu et faire ses propres règles, c’est l’Enfer qu’il reçut en rétribution. De même il en sera pour tous les injustes qui suivront son chemin.

21:30 Ceux qui refusent de croire, n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre étaient initialement rattachés avant que Nous ne les séparions ? Et que Nous avons créé toute chose vivante à partir d’eau ? Que leur faut-il donc de plus pour croire ?

La terre était initialement rattachée aux cieux, puis quand Adam et Eve ont fait le choix de désobéir à Dieu, la terre et ses habitants ont chuté et se sont retrouvés séparés des cieux. Une barrière infranchissable a été érigée entre les deux, empêchant les habitants de la terre d’accéder aux cieux. Nos origines sont donc à la fois terrestres et célestes, et cela n’a rien de contradictoire, étant donné que la terre était autrefois rattachée aux cieux. Dieu nous présente sans cesse ses preuves, comme le fait de nous révéler que tous les êtres vivants ont été créés à partir d’eau. Ce n’est, en effet, que très récemment que cette découverte a été faite, ce qui est la preuve que le Coran ne peut provenir que de Dieu. Que faut-il donc de plus aux gens pour croire ?

21:31 Et Nous avons placé sur terre des fixations afin que son sol ne défile pas sous leurs pieds, et Nous y avons aménagé de larges voies afin qu’ils puissent s’y déplacer aisément.

21:32 Et Nous avons fait de son atmosphère un toit sûr. Mais, les hommes ne prêtent que peu d’attention à tout ce qu’elle compte de merveilles.

21:33 Et c’est Lui qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune. Et tous gravitent dans l’espace suivant leur propre orbite.

Ce n’est que récemment que nous avons découvert que les montagnes s’enfoncent en réalité très profondément dans la croûte terrestre, servant ainsi de points d’ancrage solides. De même, pendant longtemps, nous ne savions pas que la terre était entourée d’une atmosphère invisible à l’œil nu, qui lui sert de protection contre tous les dangers qui viennent de l’espace, que ce soit les radiations cosmiques ou les météorites. Aussi, l’alternance du jour et de la nuit fait partie des merveilles de Dieu et rythme la vie de tous les êtres vivants. Tandis que le soleil et la lune nous apportent lumière et chaleur, deux éléments indispensables à la vie. Et chaque astre gravite dans l’espace suivant sa propre orbite. Tous ces éléments prouvent que le Coran ne peut provenir que de Dieu, et pourtant, bien des gens persistent à refuser de croire.

21:34 Et Nous n’avons donné l’immortalité à aucun être humain avant toi. Alors si même toi, tu demeures un simple mortel, pensent-ils, eux, pouvoir devenir immortels ?

21:35 Chaque âme goutera à la mort. Et Nous vous éprouvons par le mal comme que par le bien, en guise de test. Et c’est à Nous que vous serez ramenés.

Ce verset rétablit la vérité concernant toutes les légendes octroyant une prétendue immortalité à untel ou untel, comme par exemple le personnage mythique d’Al-Khidr inventé par les musulmans, et bien d’autres comme lui. La vie et la mort sont entre les seules mains de Dieu, alors si quelqu’un devait prétendre à l’immortalité, la logique voudrait que ce privilège soit accordé en priorité à ses meilleurs serviteurs que sont les messagers. Or, si même eux ne sont pas des immortels, les autres ne risquent certainement pas de le devenir. Le Diable a toujours voulu faire croire aux hommes qu’il pouvait leur procurer l’immortalité, déjà du temps d’Adam et Eve, avec l’épisode du fruit défendu censé leur ouvrir les portes de la divinité, et cela continue jusqu’à aujourd’hui, avec la promesse que la science pourra un jour nous permettre d’obtenir la vie éternelle. Mais, le Diable ne fait que nous donner de faux espoirs, car il sait pertinemment que cela n’est pas entre ses mains. En réalité, en ayant fait le choix de désobéir à Dieu, l’Homme s’est indirectement condamné à mort, alors qu’à l’origine il était immortel sans le savoir. L’immortalité ne fait donc pas partie de cette vie, mais appartient à l’au-delà, une fois que nous serons tous morts et ressuscités. Cette vie n’est rien d’autre qu’un test, et Dieu nous éprouve par le bien comme par le mal, et la mort est sans doute la plus grande de toutes les épreuves, l’examen final qui scellera notre sort pour l’éternité.

21:36 Et quand ceux qui ont refusé de croire te voient, ils ne font que te dénigrer : « Voilà donc l’homme qui dit du mal de vos divinités. » Tandis qu’eux nient le Rappel du Tout-Puissant.

Ceux qui refusent de croire se moquent du prophète, car pour eux, seul un fou pourrait dire du mal de leurs divinités. Mais, ce sont plutôt eux les fous pour traiter de mensonge le Rappel de Dieu.

21:37 L’Homme a été créé impatient de nature. « Je vais vous montrer mes preuves. Ne me hâtez donc pas ! »

21:38 Et ils disent : « À quand cette promesse, si vous êtes véridiques ? »

21:39 Si seulement ceux qui ont refusé de croire pouvaient voir le moment où ils seront dans l’impossibilité de soustraire leurs visages et leurs dos hors du Feu, sans aucun espoir d’être secourus.

21:40 Mais, le châtiment leur tombera dessus subitement, et il les stupéfiera. Et ils ne pourront alors ni le repousser ni l’ajourner.

L’Homme a été créé impatient de nature, et il a donc tendance à vouloir tout et tout de suite. Mais, dès lors que l’on se place à l’échelle de l’univers, on réalise que chaque chose a son propre délai, et qu’il ne sert strictement à rien de vouloir hâter Dieu. Ceux qui refusent de croire ne réfléchissent qu’à l’échelle de leur vie terrestre, tandis que s’ils pouvaient voir le moment où ils seront dans l’impossibilité de se soustraire aux flammes de l’Enfer, ils seraient alors beaucoup moins pressés de voir le châtiment. En fin de compte, qu’ils cherchent à le hâter ou non, le châtiment viendra à eux en son temps, et il les prendra totalement de court, et ils ne pourront alors ni le repousser ni l’ajourner.

21:41 Et bien des messagers avant toi avaient également été dénigrés. Mais, au final, ceux qui se moquaient d’eux ont fini par devenir les victimes de l’objet même de leurs railleries.

C’est là une constante que l’on retrouve avec tous les messagers de Dieu, à savoir que tous ont été dénigrés par les injustes. Mais, au final, ceux qui les dénigraient ont fini par être les victimes de l’objet même de leurs railleries, et ce, en subissant le châtiment de Dieu qu’ils persistaient à traiter de mensonge.

21:42 Dis : « Qui peut donc vous protéger, que ce soit la nuit ou le jour, contre le Tout-Puissant ? » Et pourtant, ils persistent à se détourner du Rappel de leur Seigneur.

21:43 Ont-ils des divinités en dehors de Nous qui puissent les protéger ? Celles-ci ne sont même pas capables de se secourir elles-mêmes, et encore moins de prendre leur défense contre Nous.

21:44 Malgré tout, Nous leur avons permis de profiter des différents bienfaits de la vie, de même que leurs ancêtres, jusqu’à ce qu’ils en finissent par eux-mêmes trouver le temps trop long. Ne voient-ils pas comment la terre se réduit à tous ses extrêmes sous notre effet ? Pensent-ils donc, eux, pouvoir Nous résister ?

Les injustes n’ont aucune protection contre Dieu, et pourtant, ils persistent à ignorer toutes ses mises en garde. Ces divinités sur lesquelles ils comptent ne peuvent même pas se secourir elles-mêmes, alors de là à croire qu’elles peuvent prendre leur défense, c’est être très optimiste. Malgré tout, Dieu a permis à ces injustes, de même qu’à leurs ancêtres, de profiter des différents bienfaits la vie, jusqu’à ce qu’ils en finissent par eux-mêmes trouver le temps trop long, c’est dire la patience et la générosité de Dieu à leur égard. Ce n’est qu’une fois qu’ils arrivent à la conviction que tout cela est automatique, et que Dieu n’a rien à voir là-dedans, que le châtiment tombe sur eux, les prenant totalement au dépourvu. Mais, tant que Dieu choisit de les épargner, Ils demeurent persuadés qu’ils sont invincibles. Or, ne voient-ils pas comment tout finit par s’éroder sous l’action du Dieu, que ce soit les continents, les montagnes, les pierres, les arbres, jusqu’aux extrémités mêmes de la terre qui s’aplatit au niveau des pôles. Pensent-ils donc, eux, pouvoir résister à Dieu ? 

21:45 Dis : « Je vous avertis conformément à ce qui m’est inspiré. » Excepté que les sourds n’entendent pas lorsqu’on les met en garde.

Les messagers de Dieu ne font que transmettre ce que Dieu leur inspire, et eux ne menacent personne, mais la menace vient de Dieu. Le problème avec les sourds, c’est que les mises en garde ne servent à rien, car ils n’écoutent tout simplement pas.

21:46 Mais, si un souffle du châtiment de ton Seigneur venait à les effleurer, ils diraient alors : « Malheur à nous ! Nous étions vraiment injustes. »

Tant que la menace de Dieu leur semble lointaine, les criminels persistent à n’en faire qu’à leur tête. Mais, à peine sentent-ils ne serait-ce qu’un souffle de son châtiment, qu’ils commencent déjà à s’apitoyer sur eux-mêmes, alors que c’était en réalité bien avant qu’il fallait réagir.

21:47 Et, au jour du Jugement Dernier, Nous dresserons les justes balances, et aucune âme ne subira le moindre préjudice. Fût-ce même un grain de moutarde, que Nous le comptabiliserons. Et Nous suffisons amplement en tant que Juge.

La justice de Dieu est parfaite, et au jour du Jugement Dernier, nulle âme ne sera lésée. La moindre de nos actions sera pesée et soupesée, et chacun verra le véritable poids de ses actes, même ceux qui nous semblent les plus insignifiants. Dieu suffit amplement en tant que Juge, car Lui Seul a la connaissance et la légitimité requises pour être en mesure de délivrer un jugement qui soit parfaitement juste.

21:48 Et Nous avons apporté à Moïse et à Aaron le discernement, une lumière, et un rappel pour les pieux.

21:49 Pour ceux qui craignent leur Seigneur sans même L’avoir vu, et qui redoutent l’Heure plus que tout.

21:50 Et ceci est un rappel béni que Nous avons fait descendre. Allez-vous également le contester ?

Les injustes du temps de Muhammad avaient rejeté la Torah alors qu’elle est source de lumière et de discernement, et qu’elle contient le rappel de Dieu. Il était donc tout à fait prévisible que ces derniers en fassent de même avec le Coran. Que ce soit la Torah ou le Coran, on retrouve le même rappel émanant de Dieu. Mais ne le reconnaissent que les pieux, à savoir ceux qui craignent Dieu sans même L’avoir vu et qui redoutent plus que tout le jour du Jugement Dernier.

21:51 Et avant eux, Nous avions mis Abraham sur la bonne voie. Et Nous savons absolument tout à son sujet.

21:52 Notamment, quand il demanda à son père et à son peuple : « Quelles sont ces statues auprès desquelles vous vous recueillez ? »

21:53 « Nous avons trouvé nos pères agissant ainsi », lui répondirent-ils.

21:54 « En ce cas, dit Abraham, vous et vos pères êtes clairement égarés. »

21:55 « Prétends-tu donc nous apporter la vérité ou es-tu juste en train de plaisanter ? », lui demandèrent-ils.

21:56 « Votre véritable Maître, déclara Abraham, c’est plutôt le Maître des cieux et de la terre. Celui qui est à l’origine de leur création. Et moi, je fais partie de ceux qui en témoignent. »

En toutes époques, la plupart des hommes se contentent de perpétuer les croyances de leurs ancêtres, sans même les questionner. La religion pour ces gens-là est avant tout un outil qui leur permet de tisser leurs liens sociaux, et ils n’accordent que peu d’importance à la vérité. Et quand vous les questionnez sur leurs croyances, ils vous prennent tout de suite de haut et vous traitent comme un guignol. Ils ont toujours la même réaction qui consiste à dire : “Est-ce donc toi qui va nous apporter la vérité, alors même que nous et nos ancêtres suivons la même voie depuis des générations ?”.  Et la réponse est : “Hé bien oui ! Si la religion consiste pour vous à prendre des idoles en dehors de Dieu, alors en ce cas, vous et vos ancêtres êtes clairement égarés.” La voie droite consiste à n’adorer que le Maître des cieux et de la terre, le Créateur de toute chose, et à ne prendre aucune idole en dehors de Lui. 

21:57 Et d’ajouter : « Je jure sur Dieu que je m’en prendrai à vos statues, dès lors que vous aurez le dos tourné. »

21:58 Il les réduisit alors en pièces, excepté la plus grande, afin qu’ils reviennent à elle.

21:59 « Quiconque a fait cela à nos divinités est forcément quelqu’un d’injuste ! », s’indignèrent-ils.

21:60 « Nous avons entendu parler d’un jeune homme qui disait du mal d’elles, leur rapporta-t-on. On dit qu’il s’appelle Abraham. 

21:61 Amenez le donc sous le regard des gens, peut-être réussiront-ils à l’identifier. »

21:62 Suivit alors son interrogatoire : « Est-ce toi, Abraham, qui a fait cela à nos divinités ? »

21:63 « C’est plutôt leur grand chef que voici qui l’a fait, leur répondit-il sur le ton de l’ironie. Demandez-leur donc, si tant est qu’elles puissent s’exprimer. »

21:64 Ils se concertèrent alors en eux-mêmes et se dirent : « En réalité, ce sont plutôt nous les injustes. »

21:65 Mais, ce moment de lucidité ne fut que de courte durée, et très rapidement, ils firent volte-face : « Tu sais pertinemment que celles-ci ne parlent pas. »

21:66 « Adorez-vous en dehors de Dieu ce qui ne peut ni vous profiter ni vous nuire ? Les interpella-t-il.

21:67 Fi de vous et de ce vous adorez en dehors de Dieu ! Ne raisonnez-vous donc pas ? »

21:68 « Qu’on le mette sur le bûcher ! Lança un groupe parmi eux. Vengez vos divinités si vous êtes déterminés à agir. »

21:69 Nous dîmes : « Ô feu, sois fraîcheur et source d’apaisement pour Abraham. »

21:70 Et ils voulurent ainsi provoquer sa perte, mais Nous fîmes, qu’au final, ce soit plutôt eux les grands perdants.

Dieu a inspiré à Abraham ce stratagème afin de confronter son peuple face à ses propres contradictions. En effet, cela leur a permis de réaliser que ce ne sont là que des statues inanimées et qu’il n’y a donc pas lieu de les adorer, et que c’est donc Abraham qui a  raison. Mais, ce moment de lucidité ne fut que de courte durée, car très vite, ils retombèrent dans leur profonde injustice, condamnant Abraham au bûcher, alors que ce dernier n’a fait que leur rappeler la vérité. Mais, Dieu mit en échec leur plan, en commandant au feu d’épargner Abraham, ce qui représente l’un des plus grands miracles à ce jour. Ceci n’a visiblement pas suffi à leur ouvrir les yeux, étant donné que son peuple a persisté dans sa mauvaise voie, jusqu’à aller à sa perte finale.

21:71 Et Nous le sauvâmes, de même que Lot, en leur donnant refuge dans la terre que Nous avions bénie à l’intention des hommes du monde entier.

21:72 Et Nous lui donnâmes Isaac pour fils, qui lui donnera a son tour, Jacob. Et Nous en fîmes tous des gens de bien.

21:73 Et Nous en fîmes des modèles qui guident suivant nos commandements, et Nous les inspirâmes pour qu’ils fassent le bien, accomplissent la Salat, et acquittent la Zakat. Et ils furent pour Nous des serviteurs ô combien dévoués.

Dieu sauva ainsi Abraham, de même que son neveu, Lot, qui était le seul à l’avoir suivi, et leur donna refuge dans la terre qu’Il avait bénie à l’intention des hommes du monde entier, à savoir la vallée sacrée de la Mecque. Et en récompense pour son dévouement sans faille, Dieu donna à Abraham une descendance alors qu’il n’espérait plus en avoir, lui donnant pour fils, Isaac, qui lui donnera à son tour, Jacob. Dieu en fit tous des gens de bien, et les érigea en modèles guidant selon ses commandements. Et Il les inspira pour qu’ils fassent le bien, accomplissent la Salat, et acquittent la Zakat. Et tous furent pour Lui des serviteurs ô combien dévoués. C’est ce même modèle qui a été repris par Moïse, Aaron, Muhammad, et par moi-même, l’ultime messager de Dieu, et ce modèle est à l’opposé même de celui des sectes que sont aujourd’hui devenues toutes les religions. Suivez seulement ce que Dieu a fait descendre, consacrez toute la religion à Dieu, abandonnez les idoles, faites le bien, accomplissez la Salat, et acquittez la Zakat. Voilà donc la voie droite de Dieu.

21:74 Et à Lot, Nous donnâmes la faculté de bien juger et un savoir émanant de Nous. Et Nous le sauvâmes de la cité qui commettait les abominations. C’était des gens d’une extrême cruauté, doublés de très grands pervers.

21:75 Et Nous lui ouvrîmes les portes de notre Miséricorde. Il était vraiment quelqu’un de bien.

Dieu récompensa Lot en lui donnant la faculté de bien juger et un savoir émanant de Lui. Et Il le sauva des habitants de sa cité, qui en plus d’être des gens extrêmement cruels, étaient aussi de très grands pervers. Dieu lui ouvrit les portes de sa miséricorde, car c’est ainsi que Dieu récompense les gens de bien. En effet, ceux qui migrent vers Dieu et qui Lui sont dévoués, Dieu les protège contre tous les dangers et les comble à tous les niveaux.

21:76 Et avant eux encore, Noé, quand il fit appel à Nous. Nous exauçâmes alors sa prière en le sauvant lui et les siens de la terrible angoisse.

21:77 Et Nous le secourûmes contre le peuple qui traitait de mensonges nos preuves. C’était des gens extrêmement mauvais. Nous les noyâmes tous sans exception.

Et avant eux encore, Noé, qui fit appel à Dieu et dont la prière a été exaucée. En effet, Dieu le sauva lui et les siens de la terrible angoisse, quand les flots commencèrent à envahir toutes les terres et que c’était la panique partout. Ainsi, Dieu le sauva du peuple mauvais, en le sauvant lui et ceux qui sont montés avec lui à bord de l’arche, et en noyant tous les autres sans exception.

21:78 De même, David et Salomon, lorsqu’ils jugeaient le cas du champ qui avait été dévasté par un troupeau de moutons qui appartenait à des étrangers, et que Nous étions présent au moment de leur délibération.

21:79 Nous inspirâmes alors à Salomon le bon jugement. Et aux deux, Nous donnâmes la faculté de bien juger et un savoir émanant de Nous. Et à David, Nous assujettîmes pour lui les montagnes et les oiseaux, afin qu’ils Nous glorifient en sa compagnie. Et il n’y a rien qui ne soit impossible pour Nous.

Ce verset fait allusion à un épisode qui est également mentionné dans la Torah, et que le Coran ne fait que reprendre pour en confirmer la véracité et pour rappeler que Salomon ne doit sa sagesse qu’à Dieu. À chacun de ses messagers, Dieu a donné la faculté de bien juger et un savoir émanant de Lui, ce qui les distingue des autres hommes. À David, Dieu a assujetti pour lui les montagnes et les oiseaux, afin qu’ils le glorifient en sa compagnie. Et c’est là une preuve que tout obéit à Dieu, et qu’il n’y a rien que Dieu ne puisse faire.

21:80 Et Nous lui apprîmes la fabrication de cottes de mailles, afin que vous puissiez vous protéger contre vos violences mutuelles. Quand serez-vous donc reconnaissants ?

21:81 Et à Salomon, Nous assujettîmes pour lui le vent, qui souffle en rafale et se déplace selon ses ordres, jusqu’aux confins de la terre que Nous avions bénie. Et il n’y a rien qui échappe à notre connaissance.

21:82 Et Nous lui donnâmes autorité sur les diables. Parmi eux, il en est qui explorent les fonds marins selon ses ordres, et qui accomplissent aussi pour lui toutes sortes d’autres tâches. Et c’est directement Nous-Mêmes qui les protégions d’eux.

Dieu nous montre à travers David et Salomon qu’Il a autorité sur tout, en leur déléguant une partie de ses pouvoirs, comme le fait de commander les montagnes, les oiseaux, le vent, mais aussi les diables parmi les djinns. Ainsi, ceux qui pensaient que les forces de la nature et les animaux suivaient leurs propres règles, doivent se rendre à l’évidence que tout obéit en réalité à Dieu. De même, les diables ont beau être des rebelles, ils n’échappent en rien à l’autorité de Dieu, et n’ont d’autre choix que de Lui obéir. Aussi, en mettant au service de Salomon les facultés extraordinaires qu’Il a données aux djinns, Dieu nous montre une partie de ses merveilles qu’il nous aurait été impossible de découvrir par nous-mêmes. Malgré le fait que ces diables soient des êtres extrêmement dangereux, Salomon et David n’avaient rien à craindre d’eux, étant donné que c’était directement Dieu Lui-Même qui leur servait de Protecteur.

21:83 De même, Job, quand il invoqua son Seigneur : « Je suis accablé de maux, ô Toi le plus miséricordieux des miséricordieux. »

21:84 Nous répondîmes alors à son invocation et Nous le délivrâmes de tous ses maux. Et Nous lui rendîmes sa famille, et Nous en doublâmes l’effectif, et ce, par pure miséricorde de notre part et en guise de souvenir pour tous nos adorateurs.

Job était accablé de maux, il souffrait d’une rare maladie de la peau et d’un ulcère à l’estomac, qui l’avaient laissé exsangue durant de très nombreuses années. En plus de cela, il avait perdu dans des conditions tragiques presque toute sa famille, et quasiment tous ses amis avaient fini par lui tourner le dos. Et pour clore le tout, il a petit à petit été dépouillé de toutes ses richesses, jusqu’à être contraint de mendier pour survivre. Malgré tout cela, Job ne se détourna pas de Dieu et lui demeura tout autant dévoué. Du fait de son dévouement, Dieu finit par lui envoyer un ange sous forme humaine, pour lui faire comprendre quelle était la vraie source de son malheur. Et ce n’est qu’une fois qu’il avait compris la leçon et reconnu ses torts, qu’il fut rétabli dans sa précédente situation, recevant le double de ce qu’il possédait auparavant. Dans cette affaire, Job était le seul et unique fautif, et c’est donc vraiment par pure miséricorde que Dieu l’a sauvé, ce qui nous montre à quel point Dieu est bon envers ses serviteurs qui Lui sont dévoués. Cette histoire doit nous rappeler que tout mal qui nous atteint vient de nous-mêmes, et qu’il faut donc toujours être prêt à se remettre en question. Et aussi, quelle que soit la faute que l’on a commise, Dieu demeure dans tous les cas le plus miséricordieux des miséricordieux, et l’on ne doit jamais désespérer de son pardon et de sa miséricorde.

21:85 Et Ismaël, Idris, et Dhul Kifl, tous faisaient partie des endurants.

21:86 Et à eux aussi, Nous ouvrîmes les portes de notre Miséricorde. Ils étaient effectivement des gens de bien.

Telle est la marque de fabrique des messagers de Dieu, leur qualité première est avant tout l’endurance. En effet, tous sont habités par un profond attachement à Dieu qui leur permet de repousser leurs limites beaucoup plus loin que la moyenne des gens. Si Dieu les a ainsi dotés de ce caractère fort, c’est que c’est là un critère indispensable pour qu’ils puissent mener à bien leur mission jusqu’au bout. Moi, l’ultime messager de Dieu, je partage cette même endurance, sans quoi il m’aurait été impossible de poursuivre jusque-là ma mission. Dieu a ouvert les portes de sa miséricorde à tous ses messagers, les comblant à tous les niveaux, en récompense pour leur dévouement et parce qu’ils sont des gens de bien. Concernant le personnage de Dhul Kifl, le Coran ne donne pas plus de détails à son sujet, mais il est clair qu’il fait partie des messagers de Dieu, étant donné que cette sourate leur est consacrée. Je vous avais dit par le passé qu’il s’agissait de Zacharie, car parmi les différents sens possibles que peut prendre le nom de “Dhul Kifl”, il y a “celui qui a obtenu la garde”, ce qui laisse à penser qu’il peut s’agir là de la garde de Marie, qui justement avait été confiée à Zacharie. Mais, cette sourate nous montre que cela n’est pas possible, étant donné que ce même Zacharie est mentionné quelques versets plus bas, ce qui prouve incontestablement qu’il ne peut s’agir du même personnage.

21:87 De même, Dhul Nun (Jonas), quand il quitta son peuple, en colère, pensant que Nous ne pouvions rien faire pour le stopper. Il s’adressa ensuite à Nous du fond des ténèbres : « Il n’y a pas d’autre Dieu que Toi. Gloire à Toi ! Je reconnais avoir été du nombre des injustes. »

21:88 Nous répondîmes alors à son appel et Nous le sauvâmes de la terrible angoisse. C’est ainsi que Nous sauvons ceux qui ont foi en Nous.

Jonas désobéit à l’ordre de Dieu d’aller avertir les habitants de la ville de Ninive, jugeant que ces derniers ne méritaient pas d’être sauvés. L’histoire raconte que le Roi de Ninive et ses habitants menaient la vie dure au peuple d’Israël, dont Jonas faisait justement partie. C’est pourquoi, quand Jonas apprit que Dieu menaçait de les détruire, il se réjouit de cette nouvelle, et au lieu d’aller les avertir conformément à ce que Dieu lui avait ordonné, il s’empressa d’embarquer à bord du premier bateau pour aller le plus loin possible de la ville de Ninive, afin d’être sûr que ses habitants soient détruits. Jonas pensait qu’en agissant ainsi, Dieu ne pourrait rien faire pour le stopper, mais c’était mal connaître Dieu. En effet, les ordres de Dieu ne sont pas prendre à la légère, et c’est là une très grande injustice que d’ignorer un ordre direct de Dieu, et qui plus est, de souhaiter la destruction de ses prochains, alors que Dieu veut leur donner une chance de se racheter. Dieu déclencha alors une terrible tempête contre le bateau à bord duquel il se trouvait, obligeant ses passagers à procéder à un tirage au sort afin de déterminer qui parmi eux avait provoqué la colère divine. Jonas fut tiré au sort et on le jeta donc à la mer, et la tempête s’arrêta instantanément. Dieu en donna ensuite l’ordre à la baleine, et celle-ci avala Jonas, le laissant vivant dans son estomac. C’était là une immense angoisse pour lui que de se trouver dans pareille situation, et du fond des ténèbres dans lesquelles il était plongé, il reconnut pleinement ses torts et supplia Dieu de lui pardonner. Et Dieu entendit sa prière et accepta son repentir, car Jonas était un serviteur dévoué, en dépit du fait qu’il Lui avait désobéi. Dieu nous montre ainsi à travers cette histoire comment Il sauve ses serviteurs dévoués, quand l’angoisse est à son paroxysme et que la situation semble plus que désespérée. Une autre leçon à retenir est que quand Dieu avertit les gens, c’est pour leur donner une vraie chance d’être sauvés. La preuve en est que les habitants de Ninive ont été le seul peuple à n’avoir jamais été averti, et qui ait tenu compte de l’avertissement de Dieu, ce qui les a sauvés de la destruction imminente qui planait juste au-dessus de leurs têtes. 

21:89 Et aussi Zacharie, quand il en appela à son Seigneur : « Seigneur, ne me laisse pas seul sans descendance. Qui mieux que Toi pour me donner un héritier ? »

21:90 Nous répondîmes alors à son appel, en guérissant sa femme de sa stérilité, et en lui donnant pour fils, Yahya (Jean). En effet, Lui et sa femme étaient prompts à faire le bien, et Nous invoquaient à la fois par amour et par crainte, et faisaient preuve d’humilité face à Nous.

21:91 De même, celle qui avait fait vœu de préserver sa chasteté, Nous soufflâmes alors en elle de notre Esprit, et Nous fîmes d’elle et de son fils un miracle pour l’humanité toute entière.

Quand Zacharie a vu que les Imran, qui cherchaient eux aussi à avoir un enfant depuis de nombreuses années, ont fini par avoir une fille, Marie, il se mit alors à espérer pour lui-même, et pria Dieu pour qu’Il lui donne à son tour une descendance. Dieu répondit alors à sa prière, en guérissant sa femme de sa stérilité et en lui donnant pour fils, Yahya (Jean), un enfant béni de Dieu de sa naissance à sa mort, et qui comptera parmi ses messagers. C’est ainsi que Dieu récompense ses bons et loyaux serviteurs, ceux qui sont prompts à faire le bien, qui l’invoquent à la fois par amour et par crainte, et qui se montrent humbles devant Lui. Et enfin, Marie, qui s’est offerte à Dieu et qui a fait vœu de préserver sa chasteté, Dieu souffla alors de son Esprit en elle, faisant d’elle et de son fils un miracle pour l’humanité toute entière. Dieu nous montre à travers tous ces récits, que rien n’est impossible quand on a la foi et que l’on pratique le bien. Dieu accède alors à toutes nos requêtes, accomplit pour nous les plus grands miracles, et nous ouvre en grand les portes de sa miséricorde.

21:92 Telle est votre communauté. C’est là une seule et même communauté. Et Moi je suis votre Seul et Unique Maître. C’est donc Moi Seul que vous devez adorer.

21:93 Au lieu de cela, ils ont brisé les liens qui les unissaient. Mais tous, retourneront à Nous.

À l’origine, Dieu a créé les hommes pour en faire une seule et même communauté de frères et sœurs, sous sa seule autorité. Mais, la plupart des hommes ont suivi les pas du Diable, dont le but était de les monter les uns contre les autres et de les inciter à la rébellion. Les hommes sont alors devenus des ennemis les uns pour les autres, et ont pris d’autres maîtres que Dieu. Mais, il est encore possible d’inverser cette tendance et de retrouver cette nature première que la plupart d’entre nous avons aujourd’hui perdue, et ce, en nous percevant à nouveau comme de simples créatures de Dieu, et non pas comme les membres de telle ou telle communauté, en tournant le dos à toutes les idoles et en prenant Dieu pour Seul et Unique Maître, et enfin, en obéissant aux règles que Dieu nous a révélées à travers ses messagers. Car, au final, peu importe le choix que l’on fait, nous retournerons tous vers Dieu, et ceux qui auront fait le mauvais choix en paieront le prix lourd. 

21:94 Quiconque pratique les bonnes œuvres tout en étant croyant, ses efforts ne seront pas vains, et Nous les inscrirons à son actif.

Au lieu de penser et d’agir en sectaires, les hommes devraient plutôt se focaliser sur leurs œuvres, à savoir l’accomplissement du bien. Car, celui qui est bienfaisant tout en ne s’en remettant qu’à Dieu, celui-là, Dieu le guidera sur son chemin et agréera ses œuvres. Ce sont uniquement nos œuvres qui nous ouvrirons les portes du Paradis, et non pas la simple appartenance à telle ou telle religion, comme le pensent les grands égarés que sont les sectaires et les idolâtres.

21:95 Et il a été défendu aux habitants de toute cité que Nous avons détruite de retourner parmi les vivants.

21:96 Excepté quand Gog et Magog seront libérés et qu’ils dévaleront de toutes les hauteurs de la terre.

21:97 Cela signifiera alors que notre Promesse est très proche. Et celle-ci figera de stupeur le regard de ceux qui avaient refusé de croire, et ces derniers se diront : « Malheur à nous ! Nous ne nous attendions vraiment pas à cela. C’est surtout que nous étions des injustes. »

Gog et Magog sont les diables parmi les entités physiques et spirituelles. Ils sont ce qu’on désigne aujourd’hui sous le terme générique de “monstres”. Ces êtres maléfiques existent bel et bien, et ne relèvent pas de la simple fiction, comme on cherche à nous le faire croire. Le Diable et son armée siègent actuellement dans les profondeurs de la terre et ont interdiction d’en sortir, jusqu’à ce que Dieu les y autorise. Et quand ce moment arrivera, ils dévaleront alors en très grand nombre de tous les points hauts de la terre. Car, les accès au monde souterrain sont cachées un peu partout sur terre, dans les hauteurs des montagnes, à des endroits la plupart du temps inaccessibles pour les hommes. Quant à son entrée principale, elle se trouve au Pôle Nord, sous l’épaisse couche de glace qui recouvre le continent. Le fait que celle-ci soit en train de fondre à vitesse grand V est donc un signe majeur de l’approche de l’Heure. Quand Gog et Magog sortiront, tous les morts qui ont été par le passé détruits par Dieu pourront revenir parmi les vivants, ce qui n’est pas sans nous rappeler l’armée des morts dans la saga Game of Thrones, car comme je vous l’ai dit, le Diable cherche à mélanger vérité et fiction afin de mieux nous embrouiller. Les criminels seront alors totalement pris de court et n’en croiront pas leurs yeux, et c’est seulement à ce moment-là qu’ils réaliseront à quel point ils étaient des injustes.

21:98 « Vous et ceux que vous adorez en dehors de Dieu, servirez de combustible pour l’Enfer. Vous allez y être exposés. » leur annoncera-t-on.

21:99 « Si vos soi-disant divinités avaient été de vrais dieux, elles n’y seraient pas exposées. » Et tous y brûleront pour l’éternité.

21:100 Ils y pousseront des gémissements et des cris de douleur. Voilà la seule chose qu’ils pourront y entendre.

Ceux qui prennent des divinités en dehors de Dieu sont tous voués à l’Enfer pour l’éternité, et il en sera de même pour leurs divinités. Si leurs soi-disant divinités avaient été de vrais dieux, ils n’y brûleraient pas également. En Enfer, le vacarme y sera tel, en raison de son souffle et à cause des cris et des gémissements de tous ceux qui y brûleront, que ces derniers ne pourront rien y entendre d’autre.

21:101 Tandis que ceux qui ont déjà reçu un acompte de notre part en seront écartés.

21:102 Ils n’entendront rien de son vacarme assourdissant, et y obtiendront tout ce que leur âme désirera pour l’éternité.

21:103 Le jour de la Grande Terreur ne les affligera aucunement, et les anges viendront à leur rencontre en leur disant : « Voici donc le jour qui vous a été promis. »

Quant à ceux qui ont déjà reçu un acompte de la part de Dieu durant leur vie terrestre, ceux-là sont ses authentiques serviteurs, et ils ne seront nullement inquiétés. Les anges viendront à leur rencontre pour les rassurer quant à leur sort et leur annoncer que le moment est venu pour eux de recevoir la récompense qui leur a été promise. Ils obtiendront alors tout ce que leurs âmes désirent pour l’éternité, et la paix infinie qui les habitera ne sera en rien perturbée par ce qui se passe en Enfer.

21:104 Le jour où Nous plierons le ciel tel un rouleau de papyrus, tout comme Nous avons créé le monde la toute première fois, Nous le recréerons alors à nouveau. C’est là une promesse qui Nous incombe. Et Nous avons bien l’intention de la tenir.

Quand la fin du monde arrivera, Dieu fermera sa main sur l’univers tout entier, et celui-ci se pliera tel un rouleau de papyrus. Ceci n’est pas une métaphore, mais bel et bien ce qui va se produire : l’univers sera broyé en une fraction de seconde pour s’effondrer sur lui-même. Car, Dieu est Grand et Puissant, et rien ne Lui résiste. Puis, tout comme Dieu a créé la toute première fois le monde, Il le recréera à nouveau, et cela est encore plus facile pour Lui. C’est là une promesse que Dieu s’est fait à Lui-Même. Et Dieu tient toujours ses promesses. 

21:105 Et Nous l’avons déjà écrit dans les précédentes Ecritures, et Nous le réitérons dans ce Coran : la terre sera donnée en héritage à nos serviteurs vertueux.

21:106 C’est là une source de motivation supplémentaire pour tout vrai croyant.

Dieu a promis à ses serviteurs qu’Il leur donnera la terre en héritage, et c’est là une source de motivation supplémentaire pour tout vrai croyant. La terre redeviendra alors le paradis qu’elle était à ses débuts, quand elle faisait encore partie des cieux. Dans ce monde, Dieu a toujours donné la terre en héritage à ses serviteurs fidèles, et dans l’au-delà, celle-ci leur sera exclusivement réservée.

21:107 Et Nous ne t’avons envoyé qu’à titre de miséricorde pour les hommes du monde entier.

Les messagers de Dieu sont envoyés à titre de miséricorde, car les gens sont censés se débrouiller tout seul et n’ont à priori besoin de personne, si ce n’est de Dieu. Mais, dans son immense bonté, Dieu leur envoie malgré tout des messagers pour leur transmettre son rappel de façon claire et pour les mettre en garde contre son châtiment à venir.

21:108 Dis : « Il m’a été révélé que votre Dieu est un Dieu Unique. Allez-vous enfin vous soumettre ? »

Ce que Dieu m’a chargé de vous transmettre est très clair : c’est de vous soumettre à Dieu, Le Créateur de toute chose, et de suivre la voie qu’il a révélée à travers ses messagers. Allez-vous enfin vous soumettre ?

21:109 Et s’ils s’y refusent, dis leur alors : « Je vous ai prévenus en toute équité. Et j’ignore si ce qui vous est promis est proche ou lointain.

Moi, le messager de Dieu, je n’ai été chargé que d’avertir les gens du châtiment à venir, et ce, en toute clarté et équité. Pour ce qui est du châtiment en lui-même, Dieu seul en connait la forme et l’échéance exacte, mais ce qui est certain, c’est qu’il se produira pour de bon. Car, Dieu met toujours à exécution ses menaces.

21:110 Dieu sait ce que vous dites à voix haute et ce que vous dissimulez en vous-mêmes.

Ceux qui rejettent le rappel de Dieu ne cherchent qu’à se trouver de fausses excuses pour ne pas croire. En effet, ils disent de leurs bouches ce qu’ils ne pensent pas à l’intérieur d’eux-mêmes. Mais, ce que ces gens-là semblent ignorer, c’est que Dieu lit dans leurs pensées, et les jugera en conséquence.

21:111 Et j’ignore si ce délai qui vous est accordé constitue une épreuve supplémentaire pour vous et n’est qu’un simple sursis à vos jouissances. »

Dieu Seul sait si le délai qu’Il accorde aux gens va leur servir à reprendre leur vie en main, ou bien, va constituer une preuve supplémentaire de leur culpabilité, et n’est là que pour leur permettre de profiter encore un temps de la vie. Chaque cas est différent, et une chose est sûre, c’est que le châtiment de Dieu tombera en son temps, quand tout aura été décidé. En effet, si Dieu frappait les criminels sans prévenir, ces derniers Lui reprocheraient de ne pas leur avoir donné un délai de réflexion pour qu’ils puissent se raviser. Dieu leur accorde donc ce délai, afin qu’ils n’aient aucune excuse à Lui présenter au jour du Jugement Dernier, et comme preuves supplémentaires de leur culpabilité, mais aussi pour leur solder l’intégralité de leur compte dans ce monde ici-bas. Quant à ceux dont le sort est encore en suspens, ce délai est là pour les inciter à sortir de leur inaction, et d’agir dans le but d’apporter la preuve de leur sincérité. Enfin, pour les serviteurs de Dieu les plus avancés, ce délai sert à les bonifier davantage et à les purifier du mal qui reste encore en eux.

21:112 Dis : « Seigneur, amène ton Jugement en toute équité ! Notre Seigneur est le Tout-Puissant, c’est sur Lui que nous comptons pour déjouer tous vos plans. »

Tous les messagers de Dieu, moi y compris, avons fait cette même prière, qui est d’appeler Dieu à amener sa justice. Car, plus le temps passe, plus l’attente devient insupportable, tant les gens de ce monde sont pour la plupart des injustes. En attendant, le messager et les vrais croyants se contentent largement de la protection de Dieu, et ne craignent aucune menace. Car, peu importe la nature de la menace, tout est entre les mains de Dieu, et il ne se passera en fin de compte que ce que Dieu aura décidé.