Traduction du Coran 16 (Sourate 30)

Les Romains

Sourate 30

 

30:1 Alif, Lam, Mim.

30:2 Les Romains ont été vaincus

30:3 dans le territoire avoisinant. Et, après leur défaite, ils obtiendront à nouveau la victoire,

30:4 d’ici à quelques années. L’affaire toute entière n’appartient qu’à Dieu, et ce, du début à la fin. Et, ce jour-là, les croyants se réjouiront,

30:5 du secours de Dieu. Il apporte son secours à qui Il veut. Et, c’est Lui le Puissant, le Tout-Miséricordieux.

30:6 Promesse de Dieu. Et, Dieu ne faillit jamais à sa promesse. Mais, la plupart des gens ne savent pas.

carte-empire-perse

Voici le territoire avoisinant dont il est question dans ce verset. Ce territoire faisait partie de l’Empire Romain d’Orient, jusqu’à ce que les Perses s’en emparent entièrement.

Pour que Dieu fasse cette prédiction en particulier, c’est qu’elle représente en réalité un véritable miracle et constitue une preuve supplémentaire que le Coran ne peut provenir que de Lui. En effet, à ce moment précis de l’histoire, cette victoire des Romains annoncée par Dieu semblait totalement improbable, tant leur situation était alors critique. Dieu a non seulement prédit que les Romains allaient l’emporter contre toute attente, et les livres d’histoire le confirment comme vous allez le voir plus loin, mais en plus de cela, Il a même annoncé dans quel délai, ce qui montre bien, comme cela est dit dans ces versets, que toute l’affaire est entre les seules mains de Dieu, du début à la fin.

Dieu nous démontre ainsi que c’est bien Lui qui administre toutes les affaires de ce monde, et bien évidemment, cela continue d’être encore le cas aujourd’hui. Si, aujourd’hui, notre monde est dans sa configuration actuelle, c’est qu’il en a été voulu ainsi par Dieu. Prenez par exemple le cas du conflit qui se déroule en Ukraine en ce moment, les dirigeants du monde pensent que ce sont eux qui décident du déroulement des événements, alors que l’affaire toute entière est exclusivement entre les mains de Dieu. Il ne se passera donc uniquement que ce que Dieu décidera, et si les dirigeants du monde entier, de même que toute la population mondiale, voulaient la paix, tandis que Dieu veut la guerre, alors celle-ci aura inévitablement lieu. Quand on voit les gens du monde entier manifester contre la guerre en Ukraine, pensant que cela va changer quoi que ce soit, alors que l’affaire toute entière n’appartient en réalité qu’à Dieu, cela ne fait qu’illustrer leur égarement extrême. En effet, au lieu de manifester contre la guerre, les criminels feraient plutôt mieux de manifester contre leur propre rébellion et transgression, et alors seulement ils obtiendront la paix et la sécurité. Les criminels ne comprennent pas que la seule porte de sortie pour eux est de mettre fin à leur propre injustice et de revenir vers Dieu repentants, et non pas de lutter pour la liberté, la paix, ou pour leur nation, ce qui n’est qu’égarement. Rappelez-vous que j’avais annoncé dès le début de la pandémie de Covid-19, c’est à dire au début de l’année 2020, que cette pandémie est l’ultime chance que Dieu offre aux gens pour réfléchir à leurs choix de vie et pour revenir vers Lui, et que si jamais ils ne saisissaient pas cette chance, alors le châtiment de Dieu commencerait à tomber sur eux pour de bon. Et, cela n’a pas raté, avec ce conflit en Ukraine, qui du jour au lendemain a relégué aux oubliettes la pandémie pour ne faire désormais plus parler que de lui. Ce châtiment que je vous ai annoncé, et dont je ne connais pas la nature exacte, pourrait donc très bien prendre la forme d’une guerre mondiale nucléaire. Nous ne serions donc nullement étonnés si ce conflit Ukrainien dégénérait par la suite en quelque chose de bien plus gros. Dans tous les cas, ses effets se ressentent déjà sur le monde entier, avec la hausse des prix liée aux sanctions économiques contre la Russie. En réalité, peu importe la forme du châtiment à venir de Dieu, que ce soit une guerre mondiale nucléaire ou autre, ce qui est sûr, c’est que les criminels vont commencer à déguster du fait qu’ils n’aient pas répondu à l’appel de Dieu.

Pour en revenir aux événements dont il est question dans les versets ci-dessus, à l’époque de la révélation du Coran, les deux grandes puissances du moment étaient les empires Byzantin et Perse, ce dernier étant connu sous le nom d’empire Sassanide ou Iranien (224-661). Comme vous pouvez le constater sur cette carte, l’empire Perse enclavait totalement le territoire des Arabes, et les Perses exerçaient sur la société Arabe une influence importante, que ce soit dans les domaines culturel, politique, ou religieux. Ceci explique pourquoi ces versets disent que la défaite à venir des Perses constituerait une source de réjouissance pour les croyants, car elle va marquer la fin de cette domination.

empire-perse

En effet, les ennemis jurés des Arabes ont toujours été les Perses, et ce, depuis déjà l’époque du prophète Muhammad, et cela continue encore jusqu’à aujourd’hui. Avant que la religion musulmane ne commence à s’exporter en dehors du territoire des Arabes, l’empire Perse était la superpuissance locale, et ce, jusqu’à sa défaite annoncée dans ces versets contre les Romains, qui sera ensuite suivie par une autre défaite historique, celle contre les musulmans à Qadissiya en 636, qui marquera le début de sa chute finale. En effet, suite à cette dernière défaite, les Perses ont progressivement abandonné le Zoroastrisme pour se convertir à l’Islam, excepté que ce n’était là qu’une stratégie pour absorber le monde musulman de l’intérieur. Les élites Perses ont suivi exactement la même stratégie que les élites Romaines avant eux à l’époque des premiers chrétiens, à savoir qu’ils ont basculé du paganisme vers la Religion du Livre, non pas par conviction, mais par stratégie politique, afin de se servir de la religion comme outil de pouvoir. Pour ce qui est des Romains, Constantin a réussi à transformer progressivement la religion chrétienne originelle, telle qu’elle était enseignée par Jésus, en religion païenne déguisée, y introduisant petit à petit la plupart de leurs anciens cultes païens. Par exemple, au lieu de vouer un culte aux dieux païens, on vouait désormais un culte aux saints, au lieu de prier ouvertement le dieu soleil, Invictus, on l’honorait à travers toute une série de rites lui faisant indirectement référence.

Quest-ce-que-lEucharistie

Priest celebrate a mass at the church

On reconnaît aisément la référence au soleil dans ces symboles chrétiens.

patron-saints-1

Le culte des saints a remplacé celui des dieux païens, ce qui ne change rien, étant donné que cela demeure de l’idolâtrie.

De même que les Romains avant eux, les Perses ont changé de stratégie en embrassant l’islam plutôt qu’en le combattant ouvertement. On raconte que le Calife Omar aurait convié Rostam, le chef des armées Perses, pour lui demander la raison de leur défaite à Qadissiya, et ce dernier lui aurait répondu que la différence était qu’avant, c’était uniquement des hommes qu’ils avaient en face d’eux, tandis que maintenant, ces mêmes hommes étaient désormais accompagnés de Dieu. Il fallait donc pour les Perses ériger en urgence une stratégie pour dépouiller les gens de leur foi, et leur plan a été d’introduire l’usage des hadiths dans la religion, alors que jusque-là, ils en étaient totalement proscrits. Il est rapporté dans un hadith qu’Ibn Hisham aurait dit :

Quand un irakien (à savoir un perse) vous rapporte 1000 hadiths, vous devez en mettre 990 à la poubelle, et redoubler de vigilance concernant les 10 autres restants.

Il n’est donc pas vraiment surprenant de voir que les plus grands collecteurs de hadiths, qui sont au même titre, les plus grands noms de l’islam, sont majoritairement des Perses, alors qu’on aurait pu s’attendre à ce qu’ils soient plutôt en majorité des Arabes. En effet, Tabari, Boukhari, Mouslim, Dawoud , Bin Majah, Tirmidhi, étaient tous des Perses convertis à l’islam. Tabari, considéré comme le plus grand historien de l’islam, ayant produit la première et la plus importante collection de hadiths, explique dans ses écrits comment il s’y prenait pour authentifier un hadith. Il raconte grosso-modo qu’il ne se base aucunement sur le contenu du hadith en lui-même, mais uniquement sur sa chaîne de transmission, ce qui est totalement absurde. En effet, voici ce qu’il dit selon ses propres termes dans son ouvrage “Tarikh Al Rousoul Wal Moulouk”  (Histoire des Messagers et des Rois), plus précisément dans l’introduction générale du premier livre, au chapitre “De la Création au Déluge” :

Le lecteur doit savoir au sujet de tout ce que j’ai mentionné dans ce livre que je ne m’appuie que sur des traditions et des récits que j’ai transmis et que j’attribue à ceux qui me les ont transmis. Je ne me base que très exceptionnellement sur ce qui dériverait d’arguments rationnels et produits par de quelconques réflexions. Aucune connaissance de l’histoire de personnages du passé ainsi que d’hommes et événements récents ne sont accessibles à ceux qui n’ont pu les observer par eux-mêmes et n’ont pas vécu à leur époque.

[…]

Cette connaissance ne peut être fournie par la raison ou par la réflexion. Ce livre s’appuie sur des récits d’autres gens, hommes du passé, que le lecteur pourrait désapprouver et l’auditeur trouver détestables, car il n’y trouverait là rien de logique et sans aucun sens. Dans ces cas-là, qu’il sache que ce n’est pas notre faute si de telles informations nous parviennent, mais la faute de celui qui nous a transmis ces informations. Nous les avons seulement rapportées telles qu’elles nous ont été transmises.

En d’autres termes, Tabari considère un hadith comme étant authentique à partir du moment où sa chaîne de transmission est vérifiée, peu importe les gens qui le rapporte ou le contenu du hadith en lui-même. Mais, intéressons-nous davantage à la personne de Tabari afin que vous puissiez avoir une illustration concrète sur la manière dont les Perses ont contribué à déformer l’islam originel pour en faire la secte païenne et basée sur l’idolâtrie que l’on connait aujourd’hui. La seule lecture de la biographie de Tabari devrait susciter le doute chez les musulmans, tant elle est remplie d’aberrations et a tout l’air d’être un mensonge fabriqué de toutes pièces. Voici ce que vous pouvez lire dans un extrait de son ouvrage biographique : 

A une âge avancée, probablement vers les 70 ans, Tabari s’est remémoré qu’il connaissait le Coran par cœur à l’âge de 7 ans, et servait d’imam durant la prière dès l’âge de 8 ans, et étudiait les traditions du prophète quand il a eu 9 ans. Cette remarque peut paraître un peu présomptueuse, mais il n’y a pas raison d’en douter.

Rien que la façon dont cette histoire est racontée laisse à penser qu’elle a été forgée de toutes pièces : “à 7 ans … à 8 ans … à 9 ans”, n’est-ce pas là un peu caricatural comme tournures ? Mais, outre la façon de raconter, c’est le contenu en lui-même qui est encore plus choquant. À 7 ans, Tabari connaissait le Coran par cœur, voilà qui est tout juste impossible à un âge aussi précoce. Mais, plus c’est invraisemblable, et plus cela plait généralement aux musulmans et les impressionne. Cela fait bien partie de l’égarement des musulmans que de chercher à apprendre le Coran par cœur, sachant que Dieu ne nous a jamais prescrit de le faire. En effet, il ne sert strictement à rien d’apprendre le Coran par cœur, sachant que le véritable but est plutôt d’en comprendre le sens et de l’appliquer sur soi-même. À 8 ans, Tabari servait d’imam pour diriger la prière. Voilà encore un mensonge grossier, car cela n’a aucun sens pour des adultes de se laisser diriger par un enfant, et vous ne verrez cela que dans les vidéos de propagande de Daech. À 9 ans, Tabari aurait commencé l’étude des traditions du prophète, mais cela n’est en aucun cas un gage de bonne guidée, c’est plutôt même le contraire, sachant que le prophète avait strictement interdit l’usage des hadiths. L’auteur conclut en disant que même si ce qui est raconté au sujet de Tabari semble présomptueux, il n’y a aucune raison d’en douter. Le fait de dire cela nous persuade plutôt de l’inverse, et le terme “présomptueux” est trop faible pour qualifier cette histoire, qu’on qualifierait plutôt de “complétement invraisemblable”. Mais, les musulmans sont habitués à croire en ce genre de sornettes, et les hadiths ne manquent pas de récits encore bien plus invraisemblables que ce récit que nous venons de lire, ce qui montre bien à quel point les musulmans sont loin dans l’égarement. Pour en finir avec Tabari, je vous invite à lire cet extrait de la page 15 de son livre “Introduction Générale et de la Création au Déluge“, où Tarabi raconte un rêve que son père aurait eu à son sujet alors qu’il n’était encore qu’un enfant :

“Mon père”, se rappelle Tabari, “avait fait un rêve me concernant: il me vit me tenir debout devant le prophète avec un sac rempli de cailloux, et j’étais en train d’en répandre une partie devant lui”. Quelqu’un qui savait interpréter les rêves dit à mon père que ce rêve signifiait que j’allais devenir un bon musulman une fois adulte, et un solide défenseur des lois religieuses du prophète. Suite à cela, mon père était disposé à financer mes études alors que je n’étais encore qu’un petit garçon.”

Voilà donc un rêve bien pratique, qui semble forgé de toutes pièces, pour faire croire aux musulmans que suivre le prophète consiste à suivre les hadiths, ce qui est l’opposé même de la vérité. Si vous étudiez l’histoire de chacun des autres grands personnages de l’islam que sont les collecteurs de hadiths, vous ne trouverez que des récits similaires, tous aussi tirés par les cheveux les uns que les autres, ce qui en dit long sur l’égarement de l’islam et des musulmans. Après cette petite parenthèse, qui vous montre précisément en quoi les Perses étaient les pires ennemis des Arabes, puis ensuite des croyants, revenons à la prédiction qui est annoncée dans ces versets pour vous convaincre que le Coran ne peut provenir que de Dieu.

En effet, ces versets annoncent la victoire à venir des Romains, alors qu’à l’époque de leur révélation, les Romains venaient coup sur coup de perdre l’Egypte en 616, considérée comme le grenier à grain de l’Empire, et Chalcédoine en 617, ultime rempart avant Byzance, capitale de l’Empire Romain. À ce moment précis de l’histoire, il n’y avait donc quasiment plus aucun espoir pour que les Romains reprennent le dessus, à tel point qu’ils avaient eux-mêmes sérieusement songé à déplacer leur capitale de Byzance à Carthage.

chalcedoine

En 616, les forces de Shahrbaraz envahirent l’Égypte, une province qui n’avait pratiquement jamais connu la guerre depuis trois siècles. Les monophysites de la région, persécutés par les Byzantins orthodoxes, les accueillirent comme des sauveurs. Alexandrie, où la résistance était dirigée par Nicétas, dut se rendre au bout d’une année de siège, après qu’un traître eût indiqué aux Perses l’existence d’une canalisation abandonnée par laquelle ils purent entrer dans la ville. Nicétas s’enfuit vers Chypre en compagnie du patriarche Jean, l’un de ses plus fidèles appuis en Égypte. On ignore ce que devint Nicétas par la suite, les sources étant muettes à ce sujet ; chose certaine, Héraclius fut privé d’un général compétent. La perte de l’Égypte constituait un revers sérieux pour l’empire, puisque Constantinople dépendait des plaines fertiles de l’Égypte pour son approvisionnement en blé. La ration gratuite de blé distribuée aux citoyens de Constantinople, lointain écho de celle de Rome, dut être abolie en 618.

La situation devint encore plus sombre pour les Byzantins lorsque Chalcédoine, ville située sur l’entrée orientale du Pont-Euxin, face à Byzance et au sud de Chrysopolis, tomba aux mains de Shanin en 617. Des tentatives pour conclure la paix avec Shanin furent reçues avec courtoisie mais sans résultat, ce dernier affirmant que de telles négociations devaient être menées avec Khosro lui-même. L’offre d’Héraclius fut donc rejetée. Les Perses furent certes obligés de reculer, mais ils ne perdirent pas l’avantage et s’emparèrent d’Ancyre, importante base militaire du centre de l’Anatolie, en 620 ou 622. La base navale stratégique de Rhodes tomba peut-être en 622 ou 623 (mais il est difficile de certifier cet événement), rendant théoriquement possible une attaque de Constantinople par mer. Le désespoir était tel dans la ville qu’Héraclius songea à transférer le siège du gouvernement de Byzance à Carthage en Afrique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_perso-byzantine_de_602-628

Dans un ultime geste de désespoir, l’empereur Romain Héraclius a dû opérer des changements radicaux, et ce, dans tous les domaines, à la fois économique, politique, et militaire. Héraclius jouait donc là son va-tout, et rien ne garantissait à ce moment que ces changements allaient payer. Mais, contre toute attente, cette stratégie s’est avérée gagnante, car l’affaire toute entière n’appartient qu’à Dieu, et Dieu récompense toujours ceux qui savent se remettre profondément en question. En effet, les Romains remportèrent une victoire décisive contre les Perses en 622, dans ce qui fut appelé “la première croisade”, soit 5 ans après leur défaite mémorable à Chalcédoine en 617, confirmant ainsi la prédiction du Coran qui annonçait que les Romains prendraient leur revanche d’ici à “quelques années”. 

La lettre de Khosro n’intimida pas Héraclius ; au contraire, elle le poussa à tenter une attaque désespérée contre les Perses Pour continuer le combat, il réorganisa à fond l’économie de l’empire. Dès 614, une nouvelle pièce de monnaie en argent, plus légère (6,82 grammes) fit son apparition portant son effigie et celle de son fils, Héraclius Constantin, ainsi que la légende Deus adiuta Romanis ou « Dieu vienne en aide aux Romains ». Kaegi veut y voir un signe évident du désespoir de l’empire pendant cette période trouble. Le follis de cuivre vit également son poids passer de 11 à environ 8 ou 9 grammes. Cette dépréciation de la monnaie permit de compenser pour la perte de revenus et de maintenir les dépenses En effet, non seulement la perte de plusieurs provinces s’était-elle traduite par une chute des revenus mais une épidémie de peste qui se déclara en 619 réduisit considérablement le nombre de ceux qui payaient des impôts en plus de faire planer la menace d’un châtiment divin. Pour financer cette nouvelle contre-offensive, Héraclius se résolut à diminuer de moitié la solde des fonctionnaires, à augmenter les impôts et à frapper de lourdes amendes les fonctionnaires corrompus En dépit de son désaccord concernant le mariage incestueux de l’empereur avec Martine, le clergé appuya fermement ces réformes en proclamant qu’il en allait du devoir de chaque chrétien de combattre les Perses ; il offrit à l’empereur un prêt de guerre résultant de la fonte des objets d’argent et d’or de Constantinople. On enleva même les métaux précieux et le bronze qui recouvraient les monuments dont la cathédrale de la Sainte-Sagesse. Certains ont qualifié cette entreprise de « première croisade » même si d’aucuns comme Kaegi disputent ce qualificatif, la religion n’étant que l’un des mobiles de la guerre. Des milliers de volontaires s’enrôlèrent et furent équipés grâce à l’Église. Héraclius lui-même prit le commandement de l’armée. De la sorte, les forces byzantines virent leurs effectifs revenir à un niveau acceptable, furent rééquipées et conduites par un général compétent sans ruiner le trésor public. En 622, Héraclius était prêt à lancer sa contre-offensive. Ce qui suivit demeure confus, mais il est certain qu’Héraclius gagna une victoire écrasante sur Shahrbaraz à la bataille d’Issus en 622. La réussite de l’opération tient au fait qu’on avait découvert une embuche tendue par les Perses. Averti, Héraclius feignit de se retirer pendant la bataille; les Perses abandonnèrent alors leurs cachettes pour se ruer sur les Byzantins. L’élite des forces byzantines composée des optimatoi se jetèrent alors sur les Perses et les mirent en déroute. Cette victoire sauva l’Asie de la menace perse.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_perso-byzantine_de_602-628

Dieu nous démontre ainsi que c’est Lui qui décide de tout, et ce dans les moindres détails, et qu’il ne sert donc à rien de spéculer sur l’avenir, car sa connaissance n’appartient qu’à Lui. Ce ne sont donc pas les hommes qui décident de ce que sera le futur, et il ne sert strictement à rien de chercher à le deviner d’une quelconque manière que ce soit, mais il faut se contenter de suivre les signes que Dieu nous envoie, et pour ce qui est des détails, attendre que les choses se concrétisent pour savoir de quoi il s’agit vraiment. Dieu promet aux croyants à travers moi, son messager, le salut, et à ceux qui refusent de croire, la destruction. Avec les événements qui se déroulent en ce moment et les signes que Dieu nous envoie, il est très probable que le premier volet de cette destruction prenne la forme d’une guerre mondiale nucléaire. Mais, si tel n’est pas le cas, ce châtiment prendra alors une autre forme, et ce qui est sûr et certain, c’est que le châtiment de Dieu est aussi proche qu’inévitable, s’agissant des criminels.

30:7 Ils ne connaissent qu’un aspect de la vie ici-bas, tout en étant insouciants concernant l’au-delà.

La plupart des gens d’aujourd’hui vivent dans l’illusion complète, dans le mensonge absolu, ils ne connaissent qu’un aspect de ce monde, celui que le Diable veut bien leur montrer, ce qu’on appelle la “version officielle”, la face visible de ce monde, et sont persuadés après cela de connaître le vrai monde. Ce qui distingue particulièrement la fin du monde des autres époques, c’est son mensonge absolu, et dans ce domaine, rien n’a été épargné, que ce soit la religion, la politique, l’histoire, la science, le sens de la vie, etc. Le mensonge est aujourd’hui complet et répandu partout, à tel point qu’il est devenu diamétralement opposé à la vérité et qu’il a été adopté de tous comme étant la vérité. En effet, aujourd’hui, et je dis cela sans exagérer, le “mensonge” est devenu “vérité”, et la “vérité” est devenue “mensonge”, et la très grande majorité des gens marchent sur la tête, tout en étant persuadés de marcher à l’endroit. Pour vous en convaincre, vous n’avez pour cela qu’à voir à quel point les choix des croyants bien guidés et ceux des égarés sont drastiquement opposés. Ce qui pour le croyant est le chemin qui conduit à la vie est perçu par l’égaré comme celui qui mène à la mort, et inversement, et ce qui est totalement sensé pour l’un devient totalement insensé pour l’autre. C’est cela l’époque de la fin des temps, c’est l’inversement de tout : des valeurs, de la morale, de la vérité, de la logique, du bon sens, de la justice, et Dieu nous en montre le signe avec l’inversion des saisons et des pôles.

Les égarés pensent que nous sommes sur le point d’entrer dans un âge d’or, une sorte de paradis sur terre, alors que nous sommes plutôt en train d’entrer dans une ère de chaos extrême et de grands cataclysmes, et les choses vont continuer à aller de mal en pis jusqu’à conduire la terre et ses habitants à leur destruction complète. Les égarés, qui constituent plus de 99% des gens de ce monde, sont plein d’espoirs concernant l’avenir, alors qu’en réalité, il n’y a plus aucun espoir pour eux, et ceci, depuis bien longtemps. Ce que nous sommes en train de vivre, c‘est le paroxysme des ténèbres, du faux, du mensonge, de l’égarement, de l’aveuglement, de l’illusion, du vice, de l’immoralité, etc. Nous avons atteint le fond du trou, et nous ne pouvons désormais ni descendre plus bas ni remonter plus haut, mais nous sommes totalement pris au piège, dans l’attente qu’on vienne nous cueillir. Même les gens qui ne croient pas en Dieu, comme par exemple Yann Arthus Bertrand, sont arrivés à la conclusion que dans la configuration actuelle de ce monde, que ce soit en termes de nombre d’habitants, d’état de la planète, ou de mode de fonctionnement de nos sociétés, nous sommes dans une impasse totale, et il n’existe aucune solution pour inverser la tendance, ce qui est le signe que c’est tout simplement le bout du chemin, la fin de ce monde terrestre. Mais, cela, les égarés n’arrivent pas à s’y résoudre, car cela est trop dur à encaisser pour eux et leur semble trop énorme pour être vrai. Pourtant, le Coran ne fait qu’annoncer cet événement, l’Heure, du début à la fin. Seuls les croyants bien guidés, qui sont munis d’une lumière de la part de Dieu pour être en mesure de voir dans les ténèbres de ce monde actuel, et qui ont des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, une bouche pour parler, et un cerveau pour réfléchir, voient les signes de la fin des temps et sont persuadés plus que jamais que notre fin est inévitable, et qu’elle est désormais toute proche.

Si au début de l’humanité, comme cela est dit dans un autre verset du Coran, la majorité des hommes était bien guidée, à la toute fin, il est normal que tout soit inversé, et que le terre ne compte quasiment plus que des égarés. Ce verset auquel je fais allusion, dit qu’il y a une multitude de croyants parmi les dernières générations, sauf que ce qui est désigné par ce terme, ce n’est pas notre génération actuelle, mais toutes les générations qui se sont succédées depuis le prophète Muhammad jusqu’à la fin du monde. Il y a effectivement eu une multitude de croyants sur l’ensemble de ces générations, mais de moins en moins, jusqu’à la toute dernière génération, la nôtre, qui n’en compte quasiment plus, tel un robinet qui s’assèche progressivement, laissant couler un filet d’eau de plus en plus fin, pour ne laisser ensuite couler que quelques gouttes, jusqu’à la toute dernière goutte, et cette dernière goutte correspond aux croyants de la toute dernière génération, la nôtre. En tant que messager de Dieu, je peux vous confirmer que les croyants sont aujourd’hui très peu nombreux, ne dépassant pas le millier, ce qui peut vous paraître très peu, comparés aux huit milliards d’habitants que compte la terre, mais ce qui est en réalité beaucoup quand on sait qu’on est à la toute dernière génération. Dieu appelle l’époque de la fin des temps, l’époque du “Second Déluge”, sachant que les croyants n’étaient qu’une petite poignée lors du premier Déluge, il n’est donc pas étonnant de voir qu’ils demeurent dans les mêmes proportions lors du Second Déluge, celui qui marquera la venue de l’Heure.

Le fait que chaque croyant ne soit quasiment plus entouré que d’égarés est un des grands signes de la fin des temps, et représente une preuve concrète pour eux que ce monde est bel et bien arrivé à sa fin. Cela fait en réalité bien longtemps que le sort des criminels est déjà scellé, mais si Dieu retarde sa sentence, c’est uniquement parce qu’Il attend que les tous derniers croyants se manifestent, puis après cela, Dieu lancera l’assaut final contre les criminels. En tant que messager de Dieu, je peux vous dire que ce moment est désormais très proche, car je vois de moins en moins de nouveaux croyants rejoindre la voie, sachant que Dieu les dirige tous à moi, comme cela a toujours été le cas avec tous les précédents messagers. Quand le dernier croyant répondra à l’appel, cela signifiera alors que tout sera désormais accompli, et on entrera alors dans un cycle de destruction ininterrompu qui nous mènera jusqu’à l’Heure… et nous sommes sur le point d’entrer dans cette phase ultime.

30:8 Ne réfléchissent-ils pas à l’intérieur d’eux-mêmes ? Dieu n’a créé les cieux et la terre, et ce qu’il y a entre les deux, que pour une bonne raison et pour une durée déterminée. Beaucoup des gens cependant ne croient pas en la rencontre avec leur Seigneur.

La plupart des gens ne réfléchissent pas à l’intérieur d’eux-mêmes, mais se contentent de ne penser qu’aux aspects pratiques de la vie, sans se poser de questions quant à son sens profond. Ils vivent au jour le jour, avec pour devise : “carpe diem”, sans s’inquiéter de ce qu’il pourrait advenir d’eux le lendemain. Ils se contentent de vivre en véritables jouisseurs, ne cherchant que leur bon plaisir, sans vouloir donner un sens plus profond à leur vie. Quand ils observent les cieux et la terre, cela ne les interpelle pas outre mesure, et ils ne se disent pas que si Dieu a créé ce royaume extraordinaire et toutes les créatures qui l’habitent, c’est certainement pour une bonne raison, et d’arriver à la conclusion par eux-mêmes qu’il y a forcément un but plus important dans la vie que de seulement rechercher son bon plaisir, et qu’il nous faut donc absolument trouver ce but avant que notre vie ne touche à son terme. Parce que le temps leur paraît aujourd’hui très long, les égarés oublient qu’ils devront un jour mourir, et qu’il leur faut donc anticiper les choses et penser à l’après. Car, il viendra certainement un jour où ils seront totalement pris de court, et ce jour-là, il sera alors bien trop tard pour réagir. Mais, la plupart d’entre eux préfèrent plutôt ne penser qu’à leur futur proche, et tant que tout va bien pour eux, ils ne se disent pas que leur vie peut basculer du jour au lendemain, comme on le voit par exemple en ce moment avec les Ukrainiens. La vérité est que la plupart des gens ne se soucient pas de l’au-delà, y compris les gens des religions, autrement, ils lui consacreraient les efforts qu’il mérite. Au lieu de cela, les égarés sont dans l’insouciance totale et ne sont préoccupés que par leurs projets terrestres, tout en se détournant complétement de l’au-delà, pensant que c’est là une échéance très lointaine, ou n’y croyant pas du tout, sans jamais s’imaginer que Dieu pourrait les rappeler à Lui à tout moment. En effet, la plupart des gens vivent comme s’ils étaient éternels sur cette terre, et même la veille de leur mort, ils ne veulent toujours pas penser à la vie d’après, mais s’accrochent coûte que coûte à la vie terrestre jusqu’à leur dernier souffle. Voyez comment les grands égarés que sont les célébrités se produisent sur les scènes et les plateaux télévisés jusqu’à la veille de leur mort, sans jamais se dire qu’il serait temps pour eux de se mettre en retrait de la vie publique, pour penser à eux-mêmes et se préparer à leur rencontre prochaine avec Dieu. Mais, c’est ainsi qu’est la vie de tous les grands criminels de ce monde : une éternelle fuite en avant, jusqu’à ce que la mort finisse par les rattraper.

Les égarés vivent tout au long de leur vie comme des animaux, ne cherchant que leur bon plaisir et à vivre le plus longtemps possible. Leur vie n’est que jeux, distractions, et futilités, tandis que la vie des croyants est principalement faite de labeur, de privations, et de sacrifices, du fait qu’ils sont dans la crainte permanente de leur rencontre future avec Dieu et parce qu’ils cherchent par tous les moyens à obtenir sa satisfaction. La vie terrestre est exactement comme la fable de la cigale et la fourmi, à savoir que la plupart des gens de ce monde vivent comme la cigale, ne cherchant qu’à s’amuser, et oubliant complétement que l’hiver approche à grand pas, et qu’il faut donc s’y préparer à l’avance. Quand il s’agit de ce monde, les égarés se montrent extrêmement précautionneux, en souscrivant à toutes sortes d’assurances vies et en prenant toutes les sécurités possibles pour ne pas perdre leur situation. Mais, quand il s’agit de l’au-delà et de ce qu’il adviendra d’eux après la mort, ils ne s’en soucient absolument pas, comme si le fait de ne pas y penser allait leur éviter la mort. Car, au final, ils devront tous un jour mourir et comparaître devant Dieu, et ce qu’ils cherchaient à tout prix à éviter, se réalisera alors à leur détriment. La vérité, est que la plupart des gens ne croient pas en leur rencontre avec Dieu, y compris les gens des religions, qui disent y croire de leurs bouches, tandis que dans les faits, ils n’y croient pas du tout. En effet, si tel avait été vraiment leur cas, ils vivraient alors dans la crainte de Dieu, et donneraient la priorité à l’au-delà plutôt qu’à la vie terrestre, et cela se verrait donc clairement sur leur vie, ce qui n’est pas du tout leur cas.

30:9 Ne parcourent-ils pas la terre pour voir quelle a été la fin de ceux qui les ont précédés ? Ils étaient plus puissants qu’eux, et ont marqué la terre de leur empreinte et l’ont occupée bien plus qu’eux ne l’ont fait, et leurs messagers leur étaient venus avec les preuves évidentes. Dieu n’a donc en aucun cas été injuste avec eux, mais c’est plutôt eux qui étaient injustes envers eux-mêmes.

Aucun empire ne dure éternellement, et tous les grands empires ont connu la même fin tragique, à savoir qu’ils ont fini par subir une destruction aussi violente qu’inattendue pour eux. Les gens ne se demandent pas ce qui a bien pu se passer pour que des monuments aussi grandioses que les pyramides d’Egypte ou le Colysée à Rome finissent dans cet état de délabrement ? Imaginez un jour la ville de Paris, la Tour Effeil, le Louvre, l’Arc de Triomphe, complétement dévastés et à l’état d’abandon, et vous comprendrez alors que seule une catastrophe de grande ampleur peut expliquer qu’on puisse en arriver là, et cette catastrophe peut par exemple aujourd’hui prendre la forme d’une guerre nucléaire réduisant en poussière toutes les grandes villes de ce monde.

Dieu nous a délibérément laissés les vestiges des anciens grands empires les plus proches de nous dans le temps, afin de nous apporter la preuve que son châtiment est bien réel, et pour nous rappeler que nous aussi, nous pouvons en devenir victimes. Quand on voit la taille et la majesté des monuments érigés par ces anciens grands empires, l’étendue de leur territoire, et leur emprise passée sur le monde, on réalise sans mal que ces empires étaient en réalité bien plus puissants que ceux de notre époque. Car, même si notre technologie est aujourd’hui plus avancée, ce qui traduit vraiment la puissance, c’est davantage la capacité à se défaire aisément de tous ses ennemis, la grandeur et la robustesse des monuments érigés, et l’étendue du territoire. Aujourd’hui, aucun de nos empires actuels n’égale en puissance les anciens empires Romain, Perse, Grec, Babylonien, ou Egyptien, ni par sa capacité à se défaire à lui tout seul de tous ses ennemis, ni par la taille de ses monuments et leur solidité, ni par l’étendue de son territoire. Ces anciens grands empires, même s’ils semblaient à leur époque totalement invincibles, ont tous fini par être totalement détruits de façon aussi violente que soudaine, ce qui nous rappelle que nous ne devons pas être sûrs de notre propre puissance, car nous demeurons tout aussi vulnérables face à Dieu que ne l’étaient nos prédécesseurs. Eux aussi se croyaient invincibles, eux aussi avaient reçu en leur sein un avertisseur pour les rappeler à l’ordre, eux aussi ont rejeté le rappel et ont persisté dans leur injustice, pensant qu’il n’y aurait aucune conséquence sur eux, ce qui ne les a pas empêchés de goûter au châtiment, tout comme nous nous apprêtons à y goûter également. 

La plupart des gens se disent : “Il est impossible qu’il y ait une troisième guerre mondiale, car le monde entier finirait perdant, et parce qu’on a retenu la leçon des deux premières guerres mondiales”, et ils manifestent un peu partout pour la paix pensant que cela pourrait avoir un quelconque impact. Ils ne se doutent pas que l’affaire toute entière est entre les seules mains de Dieu, et que si Dieu voulait demain déclencher une guerre mondiale nucléaire pour punir de façon collective les criminels, peu importe l’opposition des dirigeants de ce monde et des différentes populations, cette guerre finira tout de même par éclater, car il n’existe aucun repoussoir au châtiment de Dieu. Au lieu de manifester pour la paix, ces grands égarés feraient mieux de mettre fin à leur propre injustice et de se soumettre à Dieu tant qu’il en est encore temps. Car, c’est la seule vraie façon pour eux d’obtenir la paix et la sécurité, tandis que s’ils persistent dans leur actuelle injustice et grand entêtement, la seule chose qu’ils auront avec certitude, c’est leur destruction complète et définitive.

Certes, il ne peut y avoir de vainqueur dans une guerre nucléaire, car une fois que toutes les grandes villes de ce monde auront été détruites et leurs populations décimées, parler de victoire n’a plus aucun sens. Mais, justement, c’est cela le véritable objectif de la guerre nucléaire, Dieu l’a prévu comme un châtiment pour punir de façon collective une grande partie des criminels de ce monde. Les gens, aujourd’hui, ne veulent pas répondre à l’appel de Dieu, et sont persuadés que son châtiment ne peut pas les atteindre. Pourtant, le châtiment a déjà commencé, avec la crise économique provoquée par la guerre en Ukraine qui fait monter les prix, et il se poursuivra avec les bombes atomiques qui vont probablement bientôt pleuvoir sur toutes les grandes villes de ce monde. Les criminels ne comprennent que par la force, et on voit par exemple aujourd’hui les Ukrainiens s’insurger contre ce qu’il leur arrive et parler d’injustice, oubliant que ce sont eux les véritables injustes en premier lieu. Ils ont beau prier et supplier Dieu de les épargner, et espérer qu’un hypothétique sauveur vienne les secourir, mais en fin de compte, personne ne viendra les sauver contre le châtiment de Dieu qui les attend. Les autres populations du monde, au lieu de se repentir tant qu’il en est encore temps, continuent de se persuader que la guerre n’arrivera pas chez eux, bercées par leurs propres illusions et abreuvées par la propagande de leurs horribles médias du mensonge. Ils s’accrochent tant bien que mal à ce qu’ils peuvent, jusqu’à ce qu’ils dégustent à leur tour, tout comme ce fut le cas de leurs prédécesseurs. Au lieu de répondre à l’appel de Dieu que voici, les criminels s’entêtent dans leur grand déni et injustice, tout en priant Dieu de leur amener la paix, ce qui montre à quel point ils sont aveugles, car il n’y aura jamais de paix pour eux s’ils ne répondent pas l’appel de Dieu. Puis, quand le châtiment de Dieu les atteindra, tout comme il a déjà commencé à atteindre une partie des Ukrainiens, ils crieront à l’injustice, oubliant que ce sont eux les véritables criminels. Que ceux qui refusent de croire et de répondre à cet appel de Dieu que voici soient donc maudits pour l’éternité !

30:10 Au final, le résultat pour ceux qui perpétraient le mal a été qu’ils ont traité de mensonges les preuves de Dieu et les ont tournées en dérision.

Ceux qui, tout au long de leur vie, ont commis le mal et se sont comportés avec injustice, finiront un jour par en payer le prix lourd. Car, quand Dieu enverra ses messagers avec ses preuves pour avertir de l’arrivée de son châtiment, ces gens-là ne croiront pas en eux et ne tiendront aucunement compte de leur avertissement, provoquant ainsi leur propre perte. Quand Dieu envoie ses messagers, cela signifie en réalité que les jeux sont déjà faits et que tout est désormais figé, et les messagers ne sont pas là pour changer les gens, mais seulement pour révéler leur véritable nature. Pour ce qui est des criminels, le fait de rejeter la vérité de Dieu apportera la preuve contre eux qu’ils ne sont que des menteurs et des injustes, tandis que pour les vrais croyants, le fait qu’ils aient reconnu le messager de Dieu et cru en son message, sera la confirmation de leur bonne guidée et le moyen pour eux d’obtenir leur salut.

Ce ne sont pas les gens qui décident de croire ou de ne pas croire, mais cette décision n’appartient qu’à Dieu, et Dieu ne guide jamais les injustes. Ce n’est donc pas seulement le fait de croire au messager qui sauve en réalité les gens, mais plutôt ce qu’il y a véritablement en eux, car nul ne peut duper Dieu. Je sais par exemple qu’il y a un certain nombre de criminels qui se reconnaîtront certainement en lisant ces lignes, qui suivent mes messages tout en ne reconnaissant pas mon statut de messager. Je tiens à dire à ces gens-là de la part de Dieu, que quoi qu’ils fassent, ils n’échapperont pas au châtiment qui les attend, car ils sont des injustes.

30:11 Dieu commence la Création, puis la regénère. Ensuite, c’est vers Lui que vous serez ramenés.

Dieu commence la Création, puis une fois celle-ci aura cessé d’exister, Il la regénère, et cela est en réalité encore plus facile pour Lui. Les criminels s’imaginent par exemple qu’ils peuvent redonner vie à ce qui est mort à travers la cryogénisation, pensant que leur technologie pourra un jour ramener leur cadavre congelé à la vie. Ou autre exemple, ils s’imaginent qu’ils peuvent réintroduire la vie sur la planète Mars de façon artificielle et reconstituer son atmosphère, mais tout cela n’est que le mensonge du Diable et n’est que de la pure science-fiction, car Dieu seul peut redonner vie à ce qui est mort. Dieu va détruire l’univers tout entier, de même que l’ensemble de la vie qu’il contient, pour qu’il ne demeure plus que sa Face, et ceux qu’Il a décidé d’épargner, nous montrant ainsi qu’Il est bien le Créateur originel de toute chose, et que Lui seul peut procéder à la Seconde Création. C’est seulement après cette Seconde Création que nous serons tous convoqués auprès de Dieu afin de rendre compte de nos actes.

30:12 Et, le jour où l’Heure se produira, les criminels seront dans le désespoir le plus complet.

30:13 Et, ils n’auront alors aucun intercesseur parmi ceux qu’ils associaient à Dieu, et renieront même leurs associés.

Les criminels se sentent aujourd’hui tout-puissants et ne craignent aucune menace, ils se confortent mutuellement et se bercent d’illusions, se disant que même s’ils se trompent, ils pourront toujours trouver une échappatoire. Mais, ce ne sont là que leurs propres délires, car Dieu avertit bien dans le Coran qu’une fois que l’Heure se produira, il n’y aura alors plus aucune échappatoire ou répit pour eux. Ce jour-là, les criminels seront forcés de faire face à la réalité, à savoir qu’ils devront brûler en Enfer pour l’éternité, sans aucune possibilité pour eux d’en sortir à jamais, ce qui les plongera dans le désespoir le plus complet. Aujourd’hui, ils demeurent persuadés que leurs associés que sont par exemple Muhammad, Jésus, ou Marie, pourront intercéder en leur faveur. Mais demain, quand ils comparaîtront seuls devant Dieu, ils seront bien obligés de reconnaître que ceux qu’ils associaient à Dieu n’ont pas voix au chapitre, mais qu’en plus de cela, ils seront des témoins contre eux, et seulement alors, ils cesseront de les considérer comme des associés de Dieu. Que les sectaires et les idolâtres parmi les musulmans, juifs, chrétiens, et autres, en profitent bien tant qu’ils en ont encore l’occasion, car quand l’Heure s’abattra sur eux, ils seront dans le désespoir le plus complet et paieront enfin le prix de leur horrible trahison. Il n’existe qu’une seule et unique voie de salut, celle que Dieu vous manifeste à travers moi, son ultime messager, la même voie que celle de tous les autres messagers, la voie pure monothéiste suivant le modèle d’Abraham, et ceux qui la rejetteront seront parmi les plus grands perdants.

30:14 Le jour où l’Heure se produira, ce jour-là, ils seront tous divisés.

30:15 Quant à ceux qui ont cru et qui ont accompli les bonnes œuvres, ceux-là seront fêtés dans la joie au sein d’un jardin bien fleuri.

30:16 Tandis que ceux qui ont refusé de croire et qui ont traité de mensonges nos preuves et la rencontre de l’au-delà, ceux-là seront trainés de force au châtiment.

Dans cette vie présente, ce qui plaît aux égarés et les rassure le plus, c’est avant tout leur grand nombre. Mais, le jour où l’Heure se produira, leur grand nombre ne servira à rien contre ce qui les attend, et ils seront totalement divisés, devenant tous des ennemis les uns pour les autres. Quand vous voyez par exemple les sectaires que sont les musulmans, chrétiens, juifs, bouddhistes, hindouistes, et autres, vous pouvez constater à quel point ils sont extrêmement fiers d’être nombreux, comme si cela était pour eux un gage de sécurité ou de bonne guidée. Or, la vérité est tout le contraire, à savoir que toutes les grandes “firmes”, que ce soit en religion, en politique, ou dans n’importe quel autre domaine, tout ce qui attire les gens en masse, n’est forcément qu’égarement. Dieu dit dans un autre verset que si on suivait la majorité des gens, on serait alors égarés, car la masse a toujours tort, et cela en a toujours été ainsi à travers toute l’histoire. Tandis que la voie des croyants est la voie rare et confidentielle, et elle consiste simplement à s’engager sincèrement auprès de Dieu et à avoir sa propre dévotion. Nul besoin d’autre chose, et Dieu suffit amplement comme Témoin pour les vrais croyants. En effet, le croyant ne cherche pas la compagnie des autres et ne se sent pas rassuré par le fait d’être entouré, mais se contente amplement de Dieu et des autres croyants, aussi faible puisse être le nombre, et ne se sent rassuré que quand il obéit à Dieu et qu’il ne compte que sur Lui. Les criminels ont beau penser aujourd’hui que leurs liens sont indéfectibles, mais quand Dieu s’en prendra à eux, leurs liens voleront alors instantanément en éclat comme s’ils n’avaient jamais existé. Comme Dieu le mentionne dans un autre verset, il n’y a rien de plus fragile que la maison de l’araignée, et cette toile représente en parabole les liens que les gens tissent entre eux pensant que cela va les protéger en quoi que ce soit contre Dieu. Le seul lien qui ne se brisera jamais est celui qui relie Dieu avec ses fidèles serviteurs, et celui qui obéit à Dieu et qui ne compte que sur Lui dans toutes les affaires de sa vie, celui-là s’accroche à ce qu’il y a de plus solide, et Dieu ne lui fera jamais faux bond. Voilà donc celui qui peut légitimement penser qu’il est en sécurité.

Ceux qui ont répondu à l’appel de Dieu, qui ont cru en ses messagers et en ses preuves, et qui ont accompli les bonnes œuvres tout au long de leur vie, ceux-là, seront fêtés dans la joie au sein d’un jardin bien fleuri. Tandis que ceux qui ont refusé de croire et qui ont traité de mensonges les preuves de Dieu et leur rencontre avec Lui, ceux-là, seront trainés de force au châtiment. Vous avez donc un seul choix à faire si vous voulez être sauvés, c’est de suivre la voie à laquelle je vous invite, moi, le messager de Dieu. Juifs, musulmans, chrétiens, et autres ! Vos communautés ne vous protègeront en rien contre le châtiment à venir de Dieu, et vos religions ne correspondent en rien à la vraie voie de Dieu, mais ne sont que des sectes. Sachez que les prières que vous adressez à Dieu ne servent strictement à rien, car Dieu ne répond pas à la prière des sectaires et des idolâtres. Répondez d’abord à la prière de Dieu qu’Il vous fait à travers moi, son messager, et seulement après, Dieu répondra à vos prières. Tandis que si vous persistez dans votre sectarisme, alors vous ne reposez sur rien et vous encourrez la colère de Dieu, car vous avez déjà obtenu votre réponse de la part Dieu, et vous n’avez donc plus aucune excuse pour ne pas Lui obéir.

30:17 Glorifiez donc Dieu quand vous vous couchez et quand vous vous réveillez.

30:18 Et, à Lui la louange dans les cieux et la terre, et en fin d’après-midi et à midi.

Le Coran est un livre universel et est donc parfaitement adapté à toutes les époques et à toutes les populations. Dans ces deux versets, Dieu nous énumère certains des moments-clés durant lesquels nous pouvons communier avec Lui à travers la Salat. Dans le premier verset, ces moments-clés correspondent à ceux de notre mode de vie moderne, à savoir les deux moments qui rythment la vie de tout homme sur cette terre aujourd’hui, que sont le réveil et le coucher. Tandis que dans le deuxième verset, ces moments-clés correspondent plutôt à ceux des hommes de l’époque du prophète Muhammad, et dont le mode de vie était plutôt calqué sur la position du soleil, étant donné que le soleil avait une très forte influence sur leur vie, du fait qu’ils vivaient dans le désert. Ces moments-clés correspondaient pour eux aux cinq moments marquants de leur journée, à savoir au lever du soleil quand ils se levaient pour profiter de la fraîcheur matinale, à midi, quand le soleil était au plus haut et qu’ils devaient rentrer chez eux pour se cacher du soleil, en fin d’après-midi, quand le soleil commençait à décliner et qu’ils ressortaient de chez eux pour retourner à leurs affaires, au coucher du soleil, quand ils avaient fini leur journée de travail et rentraient chez eux pour manger en famille, et à la nuit noire, quand ils s’apprêtaient à se coucher. Comme je vous l’ai déjà répété à plusieurs reprises, il n’existe pas un nombre fixe de prières, et Dieu en a modifié le nombre et le moment au fur et à mesure que le mode de vie des hommes a changé, ceci, afin que la Salat demeure toujours parfaitement adaptée à la vie de tous. Adam et Eve faisaient deux prières quotidiennes, les Enfants d’Israël en faisaient trois, les chrétiens, deux, les musulmans, cinq, et les croyants de notre époque moderne, deux. Quand Dieu change une règle, c’est toujours pour en apporter une équivalente ou meilleure, et la religion de Dieu est souple et légère, et peut être facilement mise en œuvre quelle que soit l’époque et l’individu, tandis que la voie des sectes est rigide et extrêmement lourde à mettre en œuvre, si ce n’est impossible à mettre en œuvre, comme aujourd’hui avec les 5 salats quotidiennes des musulmans.

30:19 Il extrait le vivant du mort, et il extrait le mort du vivant. Et, Il redonne vie à la terre une fois morte, et de la même manière, vous serez ressuscités.

30:20 Et, parmi ses signes, Il vous a créés à partir de terre, et vous voilà alors devenus des êtres animés de vie vous dispersant dans la terre entière.

Dieu seul donne l’essence de vie, et personne d’autre que Lui ne peut le faire, tout comme Il a créé le premier homme à partir d’argile, puis a ensuite soufflé en lui de son Esprit, et le voilà instantanément devenu un être animé de vie. Dieu extrait le mort du vivant, dans le sens où Lui seul décide du moment de notre mort. On voit par exemple des gens souffrir de toutes sortes de maux, et on se demande comment ils peuvent encore rester en vie avec tout ce qu’ils ont subi, et inversement, des gens qui sont en pleine santé, et qui meurent d’un seul coup sans qu’on ne puisse se l’expliquer, ce qui démontre bien que la mort ne tient qu’à la seule volonté de Dieu. En effet, il est tout à fait normal que ce soit Celui qui donne la vie, qui soit Le Seul à pouvoir la reprendre. Dieu est celui qui redonne vie à la terre morte, la faisant passer de l’état désertique à celui de nature verte et luxuriante. Dieu accomplit ce miracle sous nos yeux afin de nous prouver qu’Il est parfaitement capable de redonner vie à ce qui est mort. Et, selon ce même procédé, Dieu nous ressuscitera tous, et cela n’est en rien une parabole, à savoir que nous ressortirons, vivants et bien portants, tout seuls de terre, telles des plantes.

30:21 Et, parmi ses signes, Il a créé pour vous des épouses issues de vous-mêmes, afin que vous puissiez trouver le repos auprès d’elles, et Il a établi entre vous affection et bienveillance mutuelle. Il y a en cela des preuves pour les gens qui réfléchissent.

Dieu dit dans un autre verset du Coran qu’Il a tiré Eve directement à partir d’Adam, ce qui signifie qu’elle est lui-même au féminin, et il ne peut donc y avoir une plus grande harmonie entre deux êtres. Dieu a fait que nous puissions nous projeter en nos épouses, et inversement, que nos épouses puissent se projeter en nous, nous permettant ainsi de retrouver la paix intérieure et de nous ressourcer. Avec les gens extérieurs, on joue tous un rôle, on doit tous assumer une façade, tandis qu’avec notre conjoint, on peut être enfin nous-mêmes et enlever notre armure. C’est donc là une immense miséricorde de la part Dieu que de nous donner un mari ou une femme avec qui partager notre vie, formant ainsi la symbiose parfaite, nous permettant de trouver repos, apaisement, sécurité, amour, et joie. Quant aux couples qui vont mal, leur malheur vient d’eux-mêmes, et c’est donc à eux de résoudre leurs problèmes pour retrouver la paix et l’harmonie au sein de leur couple, ou bien de se séparer s’ils ne trouvent pas de solutions. Comme fruits de cette union parfaite, Dieu nous accorde aussi des enfants pour cimenter davantage nos liens, et pour nous permettre en tant qu’hommes et femmes de gagner en maturité, et de réaliser encore plus ses innombrables bienfaits sur nous. Mais, la plupart des gens ne réalisent pas que c’est Dieu qui leur a donné leurs époux et leurs enfants. Pour eux, c’est comme si cela n’était en rien lié à Dieu. Alors qu’en réalité, c’est Dieu qui a fait de nous des couples, puis nous a ensuite donné des enfants, et pour cela, il faut lui être grandement reconnaissants, car c’est là un bonheur et un soulagement du quotidien. Mais, peu de gens remercient Dieu pour cela.

30:22 Et, parmi ses signes, la création des cieux et de la terre, et la variété de vos langues et de vos couleurs [de peau]. Il y a en cela des preuves pour les gens du monde entier.

Une des plus grandes preuves de l’existence de Dieu est la création des cieux et de la terre. Une création aussi parfaite et grandiose constitue une preuve vivante que Dieu existe forcément et qu’Il n’y a que Lui pour être à l’origine d’une telle création. Il faudrait être dans l’aveuglement le plus complet pour contempler toutes les merveilles qui remplissent les cieux et la terre, et être témoin de leur extrême beauté, variété, et complexité, tout en niant qu’il existe un Créateur. Aussi loin que l’on pousse notre observation, aussi bien dans l’infiniment petit à l’aide de microscopes, que dans l’infiniment grand à l’aide de télescopes, on voit qu’il y a toujours quelque chose qui se trouve au-delà et qu’on ne percevait pas jusque-là. Une création aussi infinie que celle des cieux et de la terre ne peut être que l’œuvre d’un Être tout aussi infini et grandiose, à savoir Dieu Lui-Même. La preuve la plus concrète de l’existence de Dieu est tout simplement ce monde qui nous entoure, nul besoin donc d’aller chercher plus loin ou de demander des miracles à Dieu. Le miracle, vous l’avez juste sous vos yeux, et ce, tous les jours que Dieu fait. Et, pour réaliser ce miracle, il n’y a pas besoin de disposer d’une technologie avancée ou d’être un grand savant, il nous suffit juste d’utiliser nos propres perceptions, à savoir nos cinq sens et le cerveau que Dieu nous a donnés. Mais, peu de gens se donnent la peine de réfléchir à ce qui les entoure et sur leur propre existence, la plupart se contentant de suivre aveuglément les croyances établies de leurs ancêtres. Dieu nous invite à nous baser uniquement sur sa Parole, le Coran, et de constater par nous-même que tout ce qui y est écrit est absolument vrai. Ceci, chacun peut le faire tout seul dans son coin, quelle que soit l’époque et quel que soit l’individu, et personne ne peut donc dire qu’il est passé à côté des preuves de Dieu, excepté celui qui détourne le regard et qui ne se donne pas la peine de rechercher Dieu et la vérité. Rechercher Dieu et la vérité, c’est comme chercher de l’or, celui qui n’y consacre pas sa vie, ne risque donc pas de trouver quoi que ce soit. Aujourd’hui, ceux qui me reconnaissent en tant que messager et qui croient en mon message sont récompensés du fait qu’ils aient consacré leur vie à chercher Dieu et la vérité. Tandis que ceux qui y ont consacré peu d’efforts, voire même aucun effort, ceux-là passent complétement à côté de mon message et du messager de Dieu que je suis, et en paieront bientôt le prix lourd.

De même, quand on voit l’immense variété de nos langues et de nos couleurs de peau, on ne peut y voir que l’œuvre de Dieu, tant il nous semble impossible d’arriver à une telle différence en partant d’un seul couple d’homme et femme, Adam et Eve. En effet, pour quelqu’un qui parle le français, quand il entend par exemple parler le chinois, il se demande comment on a pu en arriver à une telle différence. De même, quand on voit un pur blond caucasien issu des pays nordiques et un noir africain couleur ébène, on imagine mal que tous deux viennent en réalité d’un même couple. Quand on voit l’immense variété de nos langues et de nos couleurs de peau, formant un dégradé parfait, partant d’un extrême pour arriver à l’extrême opposé, pour moi, cela constitue la plus belle preuve de l’existence de Dieu.

Il est extrêmement fascinant de côtoyer des gens qui nous semblent tellement différents de nous qu’on a l’impression qu’ils n’appartiennent pas à la même espèce que nous et qu’on n’a pas le même Créateur, ce qui bien évidemment n’est pas vrai du tout. Dieu les connait aussi bien qu’Il nous connaît nous, et Lui seul peut briser les barrières qui nous séparent, et qui nous semblent à priori insurmontables, pour faire ensuite de nous de véritables frères. Dieu nous illustre ce miracle à travers les croyants du monde entier, qui avant qu’Il ne les guide, semblaient être tellement éloignés les uns des autres, que jamais on ne s’imaginerait qu’ils puissent un jour devenir les véritables frères et sœurs que Dieu a fait d’eux en les prenant sous son aile. Dieu est comme un père qui adopte des enfants d’origines sociales et ethniques très différentes, pour en faire ensuite des frères, tous égaux entre eux et qui vivent dans une parfaite harmonie. En tant que messager de Dieu, j’occupe une place centrale au milieu des croyants, j’ai donc vu de mes yeux ce miracle de Dieu dont je vous parle là. En effet, Dieu m’a montré qu’il y avait des croyants dans le monde entier, même dans des zones aussi improbables que le Groenland, et pour avoir discuté avec un certain nombre d’entre eux, je suis toujours aussi épaté de voir qu’on puisse tout de suite s’entendre à merveille sans même se connaître, et de constater qu’on a reçu exactement le même enseignement et la même guidée de la part de Dieu. Aujourd’hui, le projet du Diable consiste à créer une nouvelle Tour de Babel, une union des hommes, mais sans Dieu. Mais, on voit bien que cela est impossible, tout comme cela a échoué par le passé, cela échouera dans le futur, car il n’y a que Dieu qui puisse unifier les hommes. En effet, on voit bien, par exemple à travers le projet Européen pour unifier les peuples d’Europe, que cela ne peut pas fonctionner, car chacun a des aspirations différentes, tandis que quand on est tournés vers Dieu, on a tous une seule et même aspiration, celle d’obéir à Dieu et de ne chercher que son agrément. En effet, Dieu seul est le chef d’orchestre qui puisse mettre au diapason l’ensemble de ses créatures, et qui sache parler à chacune d’entre elles de sorte à lui faire entendre raison, et ainsi à les rassembler dans un même groupe parfaitement uni autour de Lui. Dieu dit dans un autre verset que même si on dépensait l’argent de la terre entière pour unifier le cœur des hommes qu’on échouerait à le faire, car Lui seul peut faire une telle chose, et les seuls véritables frères et sœurs sont les croyants qui se soumettent à Dieu et qui obéissent à ses règles.

Aussi variée que la Création puisse être, on y retrouve comme dénominateur commun le Visage de Dieu, fonctionnant comme une marque de fabrique, et cette marque de fabrique c’est ce qui fait notre identité, ce qui fait de nous des êtres aussi uniques qu’exceptionnels. Sans Dieu, l’univers tout entier et les êtres qui le composent seraient comme un immense puzzle éparpillé, tandis que Dieu est la glue qui nous unit tous et qui nous montre notre place au sein de cet immense puzzle, ce qui nous révèle le véritable sens de notre vie. Et, une fois que ce puzzle est reconstitué, ce qu’on y voit, c’est ni plus ni moins que le Visage de Dieu.

30:23 Et, parmi ses signes, votre sommeil, de nuit comme de jour, de même que votre quête permanente de sa grâce. Il y a en cela des preuves pour les gens qui entendent.

Notre sommeil fait partie des signes de Dieu, car c’est là un état par lequel passe tout homme tous les jours de sa vie, et qui représente à peu près un tiers de son existence, pourtant, peu de gens réfléchissent à son véritable sens profond. Pour quelque chose d’aussi important dans notre vie, c’est qu’il y a forcément un enseignement tout aussi important à en tirer. Tous les jours, Dieu nous fait mourir au moment de notre sommeil et nous ramène à la vie à notre réveil. Tous les jours, Dieu nous montre qu’il existe un autre monde, un monde spirituel, et qu’il n’y a pas que le monde matériel dans la vie. Pourtant, la plupart des gens persistent à croire qu’il n’y a rien au-delà du monde visible, et pensent que le sommeil n’est qu’un phénomène purement physique qui ne sert à rien d’autre qu’à reposer notre corps, et s’ils pouvaient s’en affranchir, ils le feraient bien volontiers. Vous reconnaissez d’ailleurs les grands égarés de ce monde par ce signe, à savoir qu’ils dorment tous très peu, tellement ils sont attirés par le monde terrestre et détournés du monde spirituel.

Notre sommeil constitue une grande preuve de Dieu de par ses nombreux mystères, comme le fait de ne pas contrôler le moment précis où nous nous endormons et où nous nous réveillons, ni le contenu de nos rêves. La science explique un aspect de ce qui se passe sur le plan physique durant notre sommeil, mais n’explique pas l’ensemble de ce phénomène, car nos outils de mesure ne nous permettent d’en capter que la dimension physique. Pourtant, Dieu nous montre que les rêves ne sont pas juste qu’une projection de notre propre subconscient, mais contiennent parfois des messages qui ne peuvent pas provenir de nous-mêmes, mais viennent forcément de quelque chose d’extérieur à nous. En effet, quand Dieu nous communique l’avenir de façon extrêmement précise à travers nos rêves, cela constitue une preuve irréfutable qu’il existe un monde spirituel, celui de Dieu, de ses anges, et aussi des diables, et que ce monde est superposé au monde physique, et que ces deux mondes communiquent ensemble en permanence. Le monde spirituel et le monde physique communiquent de façon aussi intense que notre esprit communique avec notre corps. Mais, la plupart des gens préfèrent ignorer tout ce qui est en dehors du monde physique, alors que c’est pourtant là que se trouvent toutes les réponses à leurs questions, c’est pourquoi la plupart d’entre eux demeurent dans l’aveuglement et l’égarement le plus complet tout au long de leur vie.

Parmi les autres signes de Dieu, il y a aussi notre quête permanente de sa grâce, et de voir comment Dieu distribue ses bienfaits parmi ses serviteurs, accordant à chaque individu sa propre subsistance. En effet, quand on voit par exemple comment certains sont assistées, on se dit qu’heureusement que Dieu veille sur eux, autrement, il n’y aurait personne pour le faire à sa place. Même les gens qui sont dans la rue, Dieu veille sur eux, en envoyant par exemple d’autres gens pour les assister, et en créant tout un tas d’organismes pour les aider à supporter leur sort et pour leur donner les moyens de s’en sortir. Le fait que chacun d’entre nous jouisse de sa propre subsistance est une grande preuve de l’existence de Dieu, et de la même manière, Dieu accorde leur subsistance à tous les animaux, et si Dieu ne le faisait pas, alors aucun d’entre nous, hommes comme animaux, ne survivrait. Il nous faut donc nous rappeler que nous ne devons notre subsistance qu’à Dieu, et Dieu pourrait très bien nous en priver du jour au lendemain, et cela pourrait arriver à n’importe qui d’entre nous, même à ceux qui se croient le plus à l’abri. Il ne faut donc pas attendre d’en arriver là pour réaliser que tout ne tient qu’à Dieu et que nous ne maitrisons rien du tout, mais il faut dès à présent remercier Dieu de nous accorder notre pain quotidien.

30:24 Et, parmi ses signes, Il vous montre l’éclair, suscitant en vous crainte et espoir, et Il fait descendre du ciel une eau avec laquelle il redonne vie à la terre morte. Il y a en cela des preuves pour les gens qui raisonnent.

L’éclair est ce qu’il y a de plus représentatif et d’accessible pour illustrer la Toute-Puissance de Dieu aux petites créatures fragiles que nous sommes, car c’est là un phénomène tout aussi spectaculaire que terrifiant, tant par sa beauté que par la puissance qu’il dégage. En effet, de par sa rapidité extrême, nous empêchant d’anticiper où il va tomber, de par l’éclat intense de sa lumière, qui nous en ferait presque perdre la vue, de par son bruit assourdissant, qui nous en ferait presque perdre l’ouïe, et de par sa puissance phénoménale, qui pourrait nous tuer sur le coup, on a l’illustration à travers ce seul phénomène de toute l’étendue de la puissance de Dieu. Quand la foudre frappe, même les plus téméraires ne peuvent qu’avoir peur, car c’est là quelque chose qui est au-dessus de nous et qu’on ne peut pas contrôler. En cela, la foudre représente un des grands signes de Dieu, car que l’on croit en Dieu ou non, on ne peut s’empêcher de craindre qu’elle ne nous tombe dessus et d’y voir un acte divin. Cela explique d’ailleurs pourquoi le “dieu des dieux” Grec, Zeus, est représenté comme étant le Dieu de la foudre, car cet attribut n’appartient en réalité qu’à Dieu, sachant que Zeus n’est qu’une version païenne du véritable Dieu Unique. La foudre est également source d’espoir, car elle annonce l’orage, ce qui permet à nos cultures de pousser pour nous donner de quoi manger.

Si les gens raisonnaient un tant soit peu, ils ne pourraient s’empêcher de voir la main de Dieu derrière la foudre, notamment quand Dieu la jette juste à proximité de nous, tel un lanceur de couteau qui jetterait son arme à 1 cm de notre tête, ce qui démontre qu’elle ne frappe pas au hasard, mais que c’est là une frappe ciblée que Dieu lance sur nous en guise d’avertissement. De même, pour ce qui est de la pluie, le fait qu’elle tombe parfois sur une parcelle de terre sans tomber sur celle d’à côté, démontre que c’est Dieu seul qui décide de sa trajectoire, ceci, afin de nous montrer ses signes. Les gens qui vivent par exemple du travail de la terre sont en première ligne pour observer ce phénomène, et pour savoir qu’en termes de météo et de nature, tout est entre les seules mains de Dieu. Leur patron à eux, c’est directement Dieu, et ils sont donc bien placés pour savoir quand Dieu leur adresse un message particulier, notamment en faisant tomber la pluie sur le champs d’à côté sans la faire tomber sur le leur, ou en faisant tomber la grêle sur leur champs et pas sur celui d’à côté, etc. Malheureusement, peu de gens raisonnent et interprètent les signes de la nature comme étant des messages venant de Dieu. Mais, la plupart des gens ne font aucunement attention à ces signes et pensent qu’ils ne relèvent que du pur hasard de la météo. Or, s’il y a bien un domaine exclusif à Dieu, c’est bien tout ce qui concerne la nature, ce qui démontre que la plupart des gens ne comprennent absolument rien à rien, ni à Dieu, ni à ses signes.

30:25 Et, parmi ses signes, le ciel et la terre, qui agissent conformément à son Commandement. Puis, quand Il vous appellera par un certain appel, voilà que de la terre vous surgirez.

Parmi les signes de Dieu, il y a le fait que le ciel et la terre agissent selon ses ordres, et non pas de façon chaotique. Le fait que tout ce qui se trouve sur terre obéisse à des règles bien précises et fasse partie d’un ordre global, est le signe que tous agissent de concert conformément aux ordres de Dieu. Si le monde fonctionne de manière aussi ordonnée, ce n’est bien évidemment pas dû au hasard, mais c’est uniquement parce que c’est Dieu qui est aux commandes. Si on réfléchit sur comment les choses de ce monde fonctionnent, et qu’on analyse leur fonctionnement dans le moindre détail, on en tirerait alors un grand enseignement sur la sagesse de Dieu et sur sa miséricorde envers nous. 

Le contrôle de ce monde relève du domaine exclusif de Dieu, et si le soleil se lève par exemple à l’est plutôt qu’à l’ouest, c’est que cela a été décidé par Dieu pour une bonne raison, et personne d’autre que Dieu ne pourrait y changer quoi que ce soit. Si les faux dieux que les idolâtres invoquent avaient un quelconque pouvoir réel, en ce cas, qu’ils changent le fonctionnement des cieux et de la terre pour nous prouver qu’ils sont bien sous leur contrôle. Mais, la vérité est qu’ils ne contrôlent rien du tout, pas même leur propre destinée, autrement ce monde serait depuis bien longtemps dans le chaos le plus complet. Ce serait comme par exemple de confier l’entretien d’un jardin ou d’une culture à quelqu’un qui ne connaît rien au travail de la terre, ce serait donc l’échec garanti.

Le chaos que nous vivons en cette fin des temps ne signifie pas que Dieu a perdu le contrôle de ce monde, mais Dieu veut nous montrer ses signes en laissant le chaos se répandre et en bouleversant le fonctionnement de la nature et des éléments, afin de montrer aux gens le chaos de leur propre vie. Si ce monde va aujourd’hui très mal, c’est seulement à cause des gens qui le composent, dont la très grande majorité sont de grands injustes, qui se détournent de Dieu pour n’en faire qu’à leur tête, d’où le chaos qui sévit dans le monde. Dieu commande toute chose et Il lui suffit pour cela de dire “soit”, et son ordre s’exécute instantanément. Au jour de la Résurrection, Dieu nous commandera à travers un certain appel de sortir des profondeurs de la terre, et voilà que nous en surgirons instantanément, vivants et bien portants, et cela n’est vraiment pas plus difficile pour Dieu.

30:26 Et, à Lui appartiennent tous ceux qui sont dans les cieux et la terre. Tous lui obéissent sans exception.

Tous les êtres vivants qui peuplent cet univers ont été créés par Dieu, par conséquent, aucun d’entre eux ne peut contester son autorité ou bien s’opposer à sa volonté, mais tous Lui obéissent, bon gré mal gré. Il n’existe donc aucune soi-disant race extraterrestre qui puisse contester l’autorité de Dieu ou s’affranchir de ses lois, et si ce cas de figure se présentait un jour, alors soyez certains que ces entités ne sont que des diables qui ne font que nous mentir dans le but de nous égarer. Dieu est le Maître absolu, et son pouvoir s’étend sur l’univers tout entier. Celui qui obéit à Dieu et qui ne s’en remet qu’à Lui, est donc en sécurité, peu importe le lieu où il se trouve et à qui il est confronté.

30:27 Et, c’est Lui qui commence la Création, puis la regénère, et cela est encore plus facile pour Lui. Et, à Lui appartient la plus haute distinction, à la fois dans les cieux et sur la terre. Et, c’est Lui le Puissant, le Sage.

Dieu seul est à l’origine de la Création toute entière, et Lui seul pourra la recréer à nouveau une fois qu’elle aura été détruite. Le Diable cherche à nous faire croire à travers sa propagande que nous sommes par exemple capables de créer la vie de façon artificielle sur d’autres planètes une fois que notre planète sera morte, mais cela n’est que de la pure science-fiction, car Dieu seul est capable de faire cela. Prenez par exemple la planète Mars, aucune technologie humaine ou “extraterrestre” ne pourra jamais lui redonner vie pour qu’elle redevienne viable, mais Dieu seul pourrait le faire. Dieu possède la plus haute distinction à la fois dans les cieux et sur la terre, à savoir que sur la terre, Il occupe le poste suprême, en étant le seul Dieu et Souverain au-dessus de tous, et de même, dans les cieux, Il occupe également le poste suprême, en étant le seul Dieu et Souverain au-dessus de tous. Et, nul ne pourra jamais rivaliser avec Lui, ni Lui contester son autorité, ni de près ni de loin. 

30:28 Il vous a cité une parabole en prenant pour exemple votre propre cas : Comptez-vous parmi vos esclaves des associés avec qui vous partagez d’égal à égal les richesses que Nous vous attribuons et que vous craignez autant que vous vous craignez mutuellement ? Ainsi, Nous expliquons de façon claire les versets pour les gens qui raisonnent.

À l’époque où l’esclavage était encore répandu et où ce verset était certainement plus parlant qu’il ne l’est aujourd’hui, du fait que l’esclavage n’existe plus, il était impensable pour un homme libre de partager d’égal à égal ses richesses avec ses esclaves, ni de les craindre comme il craindrait ses semblables, sachant qu’il n’y avait rien de plus vulnérable et d’inoffensif qu’un esclave. Aujourd’hui, ce qu’il y a de plus proche d’un esclave, ce serait un sans-papier : Est-ce que le citoyen normal a quelque chose à craindre d’un sans-papier ? Non ! Sachant que le citoyen a la loi pour lui et qu’il bénéficie de tous ses droits, tandis que le sans-papier n’a aucun droit et doit vivre caché ? Est-ce que le citoyen partagerait son salaire d’égal à égal avec un sans-papier ? Certainement pas ! Il lui donnerait au mieux une petite part de son salaire, mais ne va certainement pas partager tout son salaire avec lui.  

De la même manière, il est tout aussi invraisemblable de penser que Dieu puisse partager d’égal à égal son pouvoir et ses réserves avec quiconque parmi ses serviteurs, ce qui montre bien à quel point il est totalement absurde d’attribuer un quelconque pouvoir à autre que Dieu. Cette parabole nous illustre aussi de façon très parlante qu’il n’y a pas lieu de craindre les autres plus qu’on ne craindrait Dieu. Pourtant, dans les faits, la plupart des gens, y compris nombre de croyants, craignent les autres plus qu’ils ne craignent Dieu, la preuve en est, ils cèdent devant eux par crainte en désobéissant à Dieu, plutôt que de craindre Dieu en priorité. Prenez par exemple le cas de ceux qui croient aux esprits et qui accomplissent pour eux des rituels par crainte de subir leur colère. Ces gens-là feraient plutôt mieux de craindre Dieu, sachant que nul ne peut les protéger contre Dieu s’Il voulait s’en prendre à eux, tandis que Dieu, Lui, peut les protéger contre n’importe qui, y compris contre les mauvais esprits. Dieu nous explique ainsi ses versets de façon très parlante afin que nous puissions raisonner, et ainsi réaliser à quel point cela n’a pas de sens de lui donner des associés et de craindre les autres, comme on Le craindrait, Lui.

30:29 Mais, ceux qui ont été injustes ont plutôt suivi leurs propres envies, sans connaissance aucune. Qui peut donc guider celui que Dieu a égaré ? Et, ils n’auront aucun secoureur.

À travers ce Coran, Dieu nous invite à la voie de la raison et nous explique les choses selon la vérité, la justice, le bon sens, la logique, et les preuves concrètes, mais les injustes préfèrent uniquement suivre leurs propres envies, sans même savoir ce qu’ils font et sans aucune preuve émanant de Dieu. Prenez l’exemple des sectaires que sont les juifs, musulmans, et chrétiens, on a beau leur montrer que leur voie est dénuée de sens et s’inscrit totalement dans le faux, ils n’en ont cure, même s’ils savent au fond d’eux-mêmes qu’ils ont tort, car ce qu’ils veulent, c’est avant tout de suivre leurs propres envies. Peu importe la voie, celui qui a pour boussole ses propres envies, ne pourra que s’égarer, et nul ne pourra alors le guider en dehors de Dieu. Aujourd’hui, peu importe leur croyance, la véritable religion de la plupart des gens consiste tout simplement à suivre leurs propres désirs. En effet, les gens qui adhérent aux sectes que sont l’islam, le judaïsme, et le christianisme, y adhérent avant tout parce que c’est la voie qu’ils ont choisie pour eux-mêmes, et non pas parce que c’est la vraie voie de Dieu. La preuve en est, quand on leur démontre que leurs religions sont en réalité des voies d’égarements, ils s’y accrochent malgré tout. C’est pourquoi la prière des sectaires n’a aucune valeur, et quand le châtiment de Dieu viendra, ils auront beau prier Dieu, ils n’auront aucun secoureur.

Ce verset concerne également en partie les croyants. En effet, Dieu nous met à l’épreuve en nous manifestant la vérité en nous-mêmes, et pour certaines choses, on est plus réticents à Lui obéir que pour d’autres, car notre cœur s’y oppose. Mais, c’est justement pour ce genre de choses que l’on prouve la sincérité de notre engagement envers Dieu, quand on choisit de Lui obéir au détriment de nos propres envies, en donnant la priorité à Dieu plutôt qu’à nous-mêmes. Ceux-là, Dieu guérira totalement leur cœur, de sorte qu’ils n’aiment que ce que Dieu aime, et qu’ils ne réprouvent que ce que Dieu réprouve. Tandis que ceux qui ne sont pas sincères envers Dieu, une fois qu’ils laisseront toutes leurs chances passer, car Dieu est patient et généreux, Dieu les laissera complétement s’aveugler sur eux-mêmes, leur faisant croire qu’ils sont des gens de bien, tandis qu’ils ne sont en réalité que des criminels. Ne jouez donc pas à ce double jeu avec Dieu, mais quand Dieu vous manifeste quelque chose de façon claire, alors obéissez-Lui quoi qu’il vous en coûte, autrement, vous apporterez la preuve contre vous-mêmes que vous êtes des injustes. Car, il ne sert à rien de supplier Dieu de vous guider, puis quand Dieu vous montre la voie, alors vous n’en faites qu’à votre tête, ne choisissant de Lui obéir que si cela correspond à vos propres aspirations. Dieu et ses messagers ne font qu’UN, par conséquent, ceux qui obéissent à mes ordres seulement quand cela leur plaît et qui font leur religion à la carte, ne se dupent en fin de compte qu’eux-mêmes, et finiront par en payer le prix lourd.

30:30 Conforme donc tout ton être à la Religion [de Dieu] en Lui vouant l’intégralité de ton culte, telle est la nature première que Dieu a originellement donnée aux hommes. Nul changement dans la création de Dieu. Voilà la Religion Droite. Mais, la plupart des gens ne savent pas.

La seule vraie voie, c’est de conformer tout son être à la Religion de Dieu, c’est à dire de se plier intégralement aux règles de Dieu sans opposer de résistance, et de consacrer la religion toute entière en exclusivité à Dieu. Car, la vraie religion, ce n’est pas une affaire de communautés, d’apparences, de traditions, d’intermédiaires, d’idoles, mais c’est une démarche individuelle, un engagement personnel que l’on prend envers Dieu, et qui ne concerne que l’individu et son Créateur. La Religion Droite relève du Divin, tandis que les sectes que sont l’islam, le judaïsme, et le christianisme, se cantonnent à l’humain. Voilà donc la vraie nature première que Dieu a donnée aux hommes : celle de se conformer en tous points à ses règles, et qui sont contenues dans les livres qu’Il nous a fait descendre, et de ne prendre que Lui pour seul Dieu et Maître. Et, cette nature première n’a jamais changé depuis notre toute première création, et la même règle s’applique donc encore à nous aujourd’hui, excepté que la plupart des gens ont trahi cette nature première pour ne plus devenir que des sectaires et des idolâtres. La Religion Droite est celle qui est consacrée à Dieu en exclusivité, ce qui n’est clairement pas le cas des sectes qui se font appeler religion, où la place de Dieu est de plus en plus réduite, comparée à la place qu’occupent la communauté et les idoles qu’ils associent à Dieu. En effet, allez donc dans une mosquée ou une église, et vous n’entendrez quasiment parler que de Jésus et de ses apôtres, ou de Muhammad et de ses compagnons. Mais, la plupart des gens ne font aujourd’hui plus aucune différence entre la vraie voie de Dieu et les sectes, car ils ne savent tout simplement pas ce qu’est la vraie voie de Dieu, du fait qu’ils n’ont jamais été de véritables croyants.

30:31 Revenez vers Lui repentants et craignez-Le, et observez la Salat et ne soyez pas du nombre des idolâtres,

30:32 parmi ceux qui ont divisé leur religion et qui se sont éparpillés en sectes, chaque faction exultant de ce qu’elle détenait. 

Il n’y a pas plus explicites que ces versets pour pointer du doigt les sectes que sont devenues l’islam, le judaïsme, et le christianisme. Quand on parle de ces “religions”, on parle avant tout d’idolâtres, car c’est précisément ce que sont les gens qui y adhérent. Et, leurs idoles qu’ils associent à Dieu ne sont autres que Muhammad, ses compagnons, Jésus, Marie, les apôtres, Moïse, David, Salomon, etc. Islam, judaïsme, christianisme ne sont pas seulement trois “religions”, car si on les observe à la loupe, on découvre qu’elles correspondent en réalité à une myriade de sectes, chacune prétendant détenir la vérité au détriment des autres, alors qu’elles sont toutes dans le faux. En effet, la seule vraie voie de Dieu est la voie pure monothéiste d’Abraham, celle que je vous enseigne, moi le messager de Dieu, et qui se met en œuvre en dehors de toute secte et qui ne compte aucune idole, excepté Dieu Lui-Même. Ces versets sont on ne peut plus explicites, pourtant, ils n’ont pas du tout l’air d’indisposer les sectaires, ce qui est la preuve que ces gens-là sont dans l’aveuglement le plus complet. Les religions d’aujourd’hui ne valent pas mieux que les partis politiques, les clubs de football, les groupes de musique, à savoir qu’elles ne sont guère plus que des regroupements d’hommes rassemblés autour d’idoles, et n’ont plus de divin que le nom.

Dieu et ses messagers ont expressément commandé aux croyants de ne pas faire de la religion un sujet de division, car la religion est une affaire strictement personnelle et non pas collective, et elle ne concerne donc que l’individu et son Créateur. Nul ne peut s’immiscer dans la relation qui nous unit à Dieu, pas même les messagers de Dieu, dont le rôle est simplement de transmettre, et non pas d’imposer par la force leurs préceptes comme les sectes le font. Le Coran répète encore et encore ce même principe : “Vous, les messagers, votre rôle n’est pas d’imposer ni de juger, mais simplement de transmettre mon message de la manière la plus claire possible”. Si même les messagers de Dieu, qui sont pourtant les représentants de Dieu sur terre, n’ont pas l’autorité pour imposer leur voie par la force sur les autres, qui peut donc prétendre pouvoir le faire ? Pourtant, c’est exactement ce qu’ont fait les musulmans, juifs, et chrétiens, ce qui a eu pour résultat de diviser leur religion en d’innombrables sectes. Les messagers de Dieu n’ont jamais dit aux gens de les prendre pour des maîtres, ni de prendre personne d’autre pour maître en dehors de Dieu. Mais, à leur mort, les gens ont fait d’eux des idoles , allant clairement à l’encontre de leurs instructions, et ont petit à petit poussé leur idolâtrie encore plus loin, jusqu’à faire de leurs compagnons et de leurs éminents savants des idoles à leur tour. Voilà pourquoi ces versets parlent des gens des sectes comme étant des idolâtres, car c’est exactement ce qu’ils sont devenus, même si la plupart d’entre eux ne le réalisent pas. En termes de religion, il n’y a de place que pour Dieu, et on doit donc lui consacrer la totalité de notre culte, sans y associer personne en dehors de Lui.

Ce verset n’exagère en rien quand il parle de “sectes” pour qualifier les religions, car si on prend la définition du mot “secte” dans le dictionnaire, et qu’on regarde de près le mode de fonctionnement des religions, on réalise que cette définition leur correspond en tous points. La Religion de Dieu est la voie de la liberté, tandis que les sectes ne sont que des prisons, autant pour le corps que pour l’esprit. Dieu ne nous commande pas d’être musulmans, juifs, ou chrétiens, mais nous commande de Lui consacrer l’intégralité de notre culte, de quitter les sectes pour avoir notre propre dévotion, et de mettre définitivement un terme à toutes formes d’idolâtrie. Dieu nous commande de Le craindre et de ne pas prendre à la légère son avertissement, et d’établir notre propre relation directe et personnelle avec Lui à travers la Salat. Les ordres de Dieu sont clairs et simples, mais la plupart des sectaires ne veulent rien entendre et continuent de faire la sourde oreille, jusqu’à ce que le châtiment de Dieu les emporte définitivement, comme il a emporté ceux avant eux.

30:33 Et, quand un mal touche les gens, ils invoquent leur Seigneur en revenant vers Lui repentants. Puis, quand Il leur fait goûter une miséricorde de sa part, voilà qu’une partie d’entre eux l’attribue aux idoles qu’ils associent à leur Seigneur,

30:34 reniant ainsi ce Nous avons fait pour eux. Profitez donc ! Car, bientôt, vous allez voir.

Quand un mal touche les gens, ils oublient d’un seul coup les idoles qu’ils invoquaient jusque-là pour ne plus invoquer que Dieu en exclusivité. Puis, quand Dieu les en libère, voilà qu’ils reviennent à leurs idoles et leur accordent le mérite de ce que Dieu a fait pour eux. Il n’y a rien de plus criminels que les gens qui agissent ainsi, car cela démontre qu’ils savent pertinemment que leurs idoles n’ont aucun pouvoir, étant donné que c’est Dieu seul qu’ils invoquent quand ils sont dos au mur, ce qui ne les empêche pas de retourner à leurs idoles et de les accréditer de ce que Dieu fait pour eux à peine se sentent-ils à nouveau en sécurité, trahissant ainsi complétement Dieu. La vérité les concernant est qu’ils savent très bien que Dieu seul mérite d’être invoqué, mais ils lui préfèrent malgré tout leurs idoles, car ce n’est pas Dieu qu’ils aiment vraiment, mais seulement leurs idoles. Prenez la plupart des musulmans, ce n’est pas Dieu ou “Allah” qu’ils aiment, mais plutôt Muhammad et ses compagnons. De même, chez les chrétiens, Jésus, Marie, et les apôtres occupent toute la place et reçoivent tous les honneurs, tandis que Dieu est relégué au second plan. Mais, Dieu conforte les criminels dans leur idolâtrie, leur faisant croire qu’il n’y aura pas de conséquences à leur trahison, jusqu’au jour où Il se vengera d’eux de façon impitoyable, et ce jour-là, ils auront beau le supplier de toutes leurs forces, cette fois-ci, Il ne le sauvera pas.

30:35 Ou bien, avons-Nous fait descendre sur eux une preuve incontestable qui conforte ce qu’ils avaient pour coutume de Lui associer ?

Les injustes sont habitués à accorder le mérite de ce que Dieu fait pour eux à leurs associés, et cela, sans la moindre preuve. Quand un malheur frappe les idolâtres, ils en appellent toujours à leurs idoles en premier, et s’ils n’obtiennent pas de réponse de leur part, c’est seulement à ce moment-là qu’ils se tournent vers Dieu. Dieu leur montre clairement ses signes, en demeurant sourd à leurs appels quand ils invoquent leurs idoles, et en y répondant favorablement quand ils n’invoquent que Lui. Mais, malgré les preuves évidentes, les idolâtres persistent dans leur idolâtrie, alors même que Dieu interdit formellement toutes formes d’idolâtrie dans ses Livres, et qu’ils n’ont jamais eu la moindre preuve que leurs associés font quoi que ce soit pour eux. Mais, les idolâtres parlent sans savoir, et font dire à leurs idoles ce qu’ils veulent, car ils ne veulent pas d’un Dieu qui leur dise quoi faire, mais préfèrent inventer leurs propres règles en inventant un faux “dieu” qui soit plus proche d’eux, et ce faux “dieu” prend la forme de toutes leurs idoles.

30:36 Et, quand Nous faisons goûter une Miséricorde aux gens, ils s’en réjouissent, tandis que si un mal les atteint du fait de ce que leurs mains ont acquis, les voilà complétement désemparés.

La plupart des gens ne se lassent jamais de recevoir le bien de la part de Dieu. Quand les choses vont dans leur sens, ils s’en réjouissent sans se poser de question. Mais, aussitôt que cela cesse et qu’un malheur les frappe à cause de leurs mauvaises œuvres, voilà qu’ils plongent dans une profonde dépression, oubliant ce que leurs propres mains ont commis. Quand il s’agit de recevoir le bien de la part de Dieu, les gens sont toujours preneurs et cela ne les incite pas à cesser leurs injustices pour ne pas abuser de la bonté de Dieu. C’est plutôt l’inverse, ils finissent par croire que cela leur est totalement dû, et sont persuadés qu’ils continueront à recevoir le bien indépendamment de la nature de leurs œuvres. Comme ils ont pour habitude de dire : “Profite, tant que tu peux profiter”, pensant que la vie n’est qu’une gigantesque loterie, et de ce fait, les injustes tirent la corde jusqu’au bout sans retenir le moindre enseignement de leurs diverses expériences. Comme Dieu dit dans un autre verset, ils sont comme un chien qui halète, qu’on lui tende un morceau de viande ou qu’on lève la main sur lui. Les gens qui agissent ainsi, et ils sont très nombreux aujourd’hui, ne peuvent que finir très mal, et leur vie ne sera qu’une succession de catastrophes, jusqu’à l’abus de trop, qui finira par avoir raison d’eux, car ils répètent encore et encore les mêmes erreurs, sans jamais en tirer les leçons.

30:37 Ne voient-ils pas que Dieu dispense ses bienfaits avec largesse à qui il veut, ou bien les restreint ? Il y a en cela des signes pour les gens qui croient.

Quand on voit comment les richesses sont réparties entre les gens, on réalise qu’il n’y a pas vraiment de règle en la matière, ce qui signifie que c’est Dieu qui distribue ses bienfaits selon son bon vouloir, et qu’il y a donc forcément un enseignement à tirer de cette répartition. Les égarés, eux, pensent que tout est arbitraire, comme une sorte de loterie géante, ou bien ils pensent qu’ils ne doivent leurs richesses qu’à eux-mêmes, ce qui est une autre forme d’égarement. Or, Dieu décrète pour nous la richesse ou la pauvreté afin de nous éprouver dans ce qu’ils nous a donné, mais peu de gens interprètent les choses de cette manière. Quand Dieu nous comble, il nous faut Le remercier et ne pas nous montrer ingrats en pensant que cela est dû à notre propre mérite, et il faut également veiller à ne pas laisser nos richesses nous détourner de Dieu, mais bien au contraire, il faut s’en servir pour accomplir davantage de bonnes œuvres et pour nous rapprocher de Dieu. Tandis que quand Dieu nous restreint ses bienfaits, il nous faut malgré tout Lui demeurer reconnaissants, et ne jamais oublier tous ses bienfaits passés sur nous, mais plutôt nous demander ce qui ne va pas dans notre attitude pour que Dieu décide de nous restreindre de la sorte. Toute chose qui nous arrive est en réalité une épreuve de Dieu. Par conséquent, celui qui réfléchit à ce qu’il fait et fait le lien avec ce qui lui arrive dans la vie, saura comprendre les épreuves de Dieu et les passera avec succès. Tandis que celui qui ne se pose aucune question, et qui ne tient pas compte des signes de Dieu, celui-là passera complétement à côté de son épreuve et ne pourra finir que grand perdant.

30:38 Donne donc au proche parent son dû, de même qu’à l’indigent et au voyageur en détresse. Ceci constituera un bien pour ceux qui recherchent la Face de Dieu. Et, ce sont ceux-là qui réussiront.

30:39 Et, tout ce que vous investissez en Riba pour accroître vos biens aux dépens des biens d’autrui, ne les accroîtront pas auprès de Dieu. Tandis que ce que vous dépensez en Zakat, à la recherche de la Face de Dieu, sera multiplié en votre faveur.

Le mieux à faire pour ceux qui recherchent à obtenir l’approbation de Dieu est de donner de leurs biens à qui de droit, dans l’ordre de priorité, d’abord aux proches parents, ensuite aux indigents, et enfin, aux voyageurs en difficulté financière. Ce sont ceux qui sont soucieux de mettre en œuvre ce précepte et qui acceptent de se séparer de leurs biens pour obtenir la satisfaction de Dieu qui réussiront dans la vie. Ceux dont la foi est authentique ne sont pas attachés aux biens terrestres, tandis que ceux dont la foi est factice ou faible y sont fortement attachés. Celui qui est avare envers les autres est en réalité avare envers lui-même, mais cela, il ne le réalise pas du fait que Dieu l’ait rendu aveugle vis à vis de lui-même. Ceux qui accordent une haute importance aux gains terrestres révèlent le faible niveau de leur âme, car ce sont les gens les plus vils qui courent derrière la richesse et la gloire sur terre. Cela fait partie de l’ADN du croyant que d’être généreux et soucieux du bien-être de son prochain, et on ne peut pas être un bon croyant si on n’est pas naturellement habité par ce sentiment. Cependant, Dieu est le Riche, aussi bien dans ce monde que dans l’au-delà, et il est donc normal de prendre aussi notre part dans cette vie, comme un acompte sur notre salaire, sans pour autant trop nous attacher aux biens terrestres. Car, rien ne dure sur cette terre, et la seule chose qu’on va emporter avec nous dans notre tombe seront nos bonnes œuvres, c’est donc plutôt là-dessus qu’il faut focaliser.

La plupart des gens préfèrent placer leur argent pour qu’il leur rapporte davantage, pensant ainsi assurer leur avenir. Or, s’ils voulaient vraiment assurer leur avenir, ils auraient alors mieux fait d’investir leur argent dans leur vie future, la vie éternelle auprès de Dieu, en donnant de leurs biens aux nécessiteux, car la demeure ultime est dans l’au-delà, et non pas dans cette vie terrestre. Le Riba est la pratique qui consiste à faire de l’argent avec de l’argent, et c’est là une pratique abjecte et qui est détestée de Dieu, et celui qui s’y adonne malgré tout, ne fait que consommer le feu dans son ventre et son argent sera maudit par Dieu. Le Riba est aujourd’hui la principale cause de la pauvreté et des inégalités sur terre, car cette pratique consiste à accaparer toutes les richesses entre les mains d’une minuscule minorité qui détient la quasi-totalité du capital, tandis que la majorité, qui, elle, produit vraiment la richesse, gagne à peine de quoi subsister. Le principe du Riba est que plus on est riche, plus on le devient encore plus, et ce, au détriment des gens les plus pauvres, ce qui n’est pas une pratique équitable. Le Riba, c’est la loi de la jungle, le plus fort qui écrase le plus faible, et c’est cette dure loi de la finance et de la spéculation à outrance qui gouverne aujourd’hui notre monde, avec pour seul “dieu”, le profit. Tandis que Dieu nous préconise plutôt la Zakat, qui est exactement la pratique opposée, à savoir que le plus fort se met au service du plus faible, pour effacer autant que possible la pauvreté et les inégalités. Contrairement au Riba, le but de la Zakat n’est pas que notre argent dévore celui des plus faibles, mais plutôt qu’il serve à aider les plus faibles à se remettre sur pied pour qu’ils puissent arriver à subsister par leurs propres moyens. Ceux qui pensent que le Riba rend plus riche se trompent, car la vraie richesse, c’est dans la tête, tandis que celui qui n’est jamais rassasié et dont l’argent a été maudit par Dieu, celui-là demeurera toujours pauvre dans sa tête et n’obtiendra jamais satisfaction, quel que soit le montant de sa fortune. Quant à ceux qui optent pour la Zakat et qui considèrent le fait d’aider leur prochain comme un véritable mode de vie, ceux-là n’auront jamais besoin de rien, quel que soit le niveau de leurs richesses, et seront pleinement satisfaits du sort que Dieu leur a donné, et dans l’au-delà, ils retrouvent tout leur investissement présent auprès de Dieu, et multiplié par centaines. Dieu dit dans un autre verset que la bonne œuvre est comme une graine qui pousse pour produire 7 épis, chaque épi contenant à lui tout seul cent nouvelles graines. Voilà donc le rendement de celui qui investit ses richesses dans la Zakat plutôt que dans le Riba, un rendement bien plus élevé que celui qui cherche à augmenter sa fortune à travers la spéculation.

Pour pratiquer moi-même la Zakat avec persévérance, et c’est là une énorme bénédiction de Dieu, je témoigne que la promesse de Dieu à ce sujet est vérité. Plus je donne en Zakat, et plus Dieu me rend riche dans ma tête, du coup, je n’ai besoin de rien et je suis pleinement satisfait de ma condition. Mais, cela ne se limite pas seulement à mon ressenti intérieur, mais aussi de façon concrète, car j’ai souvent des entrées d’argent inattendues, et mes dépenses sont souvent moins élevées que prévu. De plus, Dieu a béni mon argent, et le résultat est que j’ai beau dépenser, j’ai l’impression que mon argent est extensible à l’infini. De même, Dieu a béni mes biens en faisant qu’ils m’apportent satisfaction, en augmentant leur durée de vie, et en les protégeant contre tout mal. La Zakat fait partie de l’ADN du croyant, et celui qui la néglige n’est certainement pas un bon croyant, car cela montre qu’il n’a absolument rien compris à ce qu’est la foi en Dieu. En effet, il n’y a rien de mieux que la Zakat pour le croyant, car elle constitue la preuve la plus concrète de la sincérité de notre engagement envers Dieu, parce qu’elle nous permet d’aider notre prochain tout en investissant pour notre propre avenir, à la fois dans cette vie présente et dans notre vie future dans l’au-delà, et enfin, parce que c’est le meilleur moyen pour nous de nous purifier de nos péchés, et aucun croyant ne peut donc se payer le luxe de s’en passer.

30:40 C’est Dieu qui vous a créés, puis qui subvient à vos besoins, puis qui vous fera mourir, puis qui vous ramènera à la vie. Y en a-t-il un parmi vos associés qui fasse quoi que ce soit de cela ? Il est bien plus Glorieux et Haut que ceux qu’ils Lui associent !

Dieu nous montre une fois de plus à travers ce verset la grande injustice que représente le fait d’adopter les idoles. En effet, ces idoles ont-elles créé quoi que ce soit ? Nous donnent-elles notre pain quotidien ? Décident-elles du moment de notre mort ? Peuvent-elles nous ramener à la vie ? Ni Jésus, ni Marie, ni Muhammad, ni une quelconque entité ou divinité, n’est capable de faire cela. Ceux qui les invoquent le savent pourtant très bien, alors pourquoi continuent-ils malgré tout de leur vouer un culte au même titre qu’ils vouent un culte à Dieu ? N’est-ce pas là une immense injustice de leur part ? Dieu est infiniment plus Glorieux et plus Haut que toutes ces idoles que les gens invoquent en dehors de Lui, mais les injustes les préfèrent à Dieu, car ils n’ont jamais été de vrais serviteurs de Dieu, même s’ils prétendent le contraire de leurs bouches. Voyez par exemple la plupart des musulmans, ils vous jurent de leurs bouches qu’ils n’adorent que Dieu, mais dans les faits ce sont des idolâtres, car la majeure partie de leur culte est tournée autour de Muhammad et de ses compagnons.

30:41 La corruption s’est imposée à la fois sur terre et en mer, à cause de ce que les mains des hommes ont acquis. Ceci, afin qu’Il leur fasse goûter une partie de ce qu’ils ont commis, puissent-ils revenir [dans le droit chemin].

Si le mal domine aujourd’hui partout sur terre, ce n’est pas Dieu qu’il faut blâmer, mais plutôt notre propre injustice. Chacun commet aujourd’hui le mal, se disant que cela n’aura pas de répercussion sur le reste du monde. Or, l’action combinée de notre mal individuel résulte dans ce monde horrible dans lequel nous vivons aujourd’hui. Les gens voient l’injustice partout autour d’eux, ce qui les désensibilise au mal et les incite à le reproduire, chacun se disant qu’il ne fait pas pire que les autres. Mais, ce n’est pas le bon raisonnement à avoir, car chacun est responsable de son propre mal, et voir le mal partout autour de soi ne légitime en rien le fait de le commettre soi-même. La grande tentation aujourd’hui est donc de répondre au mal par le mal, ce qu’il ne faut surtout pas faire, car le croyant doit remplir ses obligations envers Dieu, et ce, en obéissant à ses préceptes, qui sont de répondre autant que possible au mal par le bien, afin de ne pas y laisser son âme.

Dieu nous fait goûter à une partie de notre propre mal en laissant parfois le mal des autres nous retomber dessus, ceci, afin de nous interpeller sur notre propre attitude. Mais, la plupart des gens sont des injustes, car ils passent leur temps à se plaindre du mal des autres, et au final, ils agissent exactement comme eux. L’origine du chaos et de l’injustice qui sévissent aujourd’hui dans le monde est cet esprit de rébellion et de transgression qui est désormais répandu partout. Les médias, tous vendus au Diable, utilisent les termes élogieux de “démocratie” ou de “liberté” pour qualifier cet esprit, et nous le présentent comme une avancée pour l’humanité. Or, cet esprit, c’est précisément celui du Diable, qui nous encourage à nous rebeller contre Dieu et à transgresser ses règles. La propagande du Diable, qui est désormais répandue partout dans le monde, affirme qu’on a le droit de faire ce que l’on veut dans la vie, et que transgresser n’est pas un péché mais signifie être libre, et elle dit aussi que l’on ne doit pas accepter d’autorité au-dessus de nous, mais que c’est à nous, les hommes, de nous gouverner par nous-mêmes. Les monarchies de droit divin ont donc laissé place aux démocraties, et le droit de Dieu, au droit du peuple. Le Diable se cache en réalité derrière la démocratie, la lutte pour la liberté, et les droits de l’homme, afin de cultiver en nous cet esprit de rébellion et de transgression qui est aujourd’hui répandu partout dans le monde, et qui une fois qu’il nous atteint, nous consume entièrement de l’intérieur, pour faire de nous des rebelles à Dieu et des tyrans. Il ne devrait pas exister de concept tel que “les droits de l’homme”, car revendiquer des droits, cela signifie s’insurger contre Dieu, se rebeller contre sa condition. Les droits de l’homme, la démocratie, et la lutte pour la liberté sont en réalité la révolte déguisée de Satan contre Dieu. C’est pourquoi, ceux qui sont aujourd’hui les plus attachés à cet esprit, comptent parmi les plus grands égarés de ce monde, et les meneurs de cette révolte ne sont autres que les diables hommes qui se cachent parmi nous.

Regardez ce qui se passe par exemple aujourd’hui en Ukraine, c’est précisément cet esprit de liberté, cet esprit transgressif et rebelle, qui est en train d’y sévir, et voyez les ravages que cela provoque sur les populations et ce que cela leur amène : le malheur, la peur, la faim, le chaos, la mort, et la destruction. Alors que la bonne voie à adopter serait plutôt de se soumettre à Dieu, de faire machine en arrière dans notre rébellion et transgression, et de revenir vers Dieu repentants en espérant qu’Il nous pardonne avant qu’il ne soit trop tard pour nous. Car, nous sommes désormais très proches du châtiment, et pour certains, comme les Ukrainiens, le châtiment a même déjà commencé. Dieu nous montre délibérément un échantillon de son châtiment sur toutes les télévisions du monde, à travers le sort que subissent les Ukrainiens, ceci, afin que les gens mettent un terme à leur rébellion. Or, c’est tout l’inverse qui se produit, à savoir que la plupart des gens considèrent les Ukrainiens comme des exemples à suivre, des héros, et adhérent à ce même esprit de rébellion, et le résultat est qu’ils partageront bientôt le même sort qu’eux.

La plupart des gens ont déjà été infectés par ce virus mortel de la “liberté”, et pensent qu’ils ont des droits et qu’ils sont des victimes, et réclament pour cela justice, alors que ce sont en réalité eux les véritables criminels. Au lieu de se remettre en question et de se rappeler à la réalité de cette épreuve terrestre, qui est qu’on a surtout des devoirs à remplir, et non pas des droits à revendiquer, les hommes continuent dans leur marche folle vers leur propre anéantissement. Notre seul véritable droit inaliénable, et celui-là, personne ne pourra jamais nous l’enlever, car c’est Dieu Lui-Même qui nous l’a donné, est notre droit à choisir pour nous-mêmes la voie qu’on veut, à savoir de se soumettre à Dieu ou bien de se rebeller contre Lui. Au lieu de revendiquer le droit de n’en faire qu’à votre tête plutôt que d’obéir à Dieu, revenez plutôt à la voie de la raison et cessez cette folle rébellion qui ne peut vous mener qu’à votre perte finale. Car, le Diable invite l’homme à se rebeller, puis une fois que celui-ci se rebelle, c’est lui seul qui en paiera le prix, tandis que le Diable s’en déclarera innocent et désavouera l’homme après l’avoir soutenu dans sa rébellion, pour se ranger du côté de Dieu. Voilà donc ce qui est en train de se passer aujourd’hui dans le monde entier : Le Diable incite les hommes à se rebeller contre leur condition, et à la fin, ce sont eux qui en paieront le prix, et qui se retrouveront grands perdants. En effet, pas un seul pays qui a fait la révolution n’y a gagné au change, mais à chaque fois, cela n’a fait qu’empirer sa situation. Cet esprit transgressif et rebelle a aujourd’hui gagné le monde entier, et tel un virus qui se propage d’individu à individu, il n’épargne personne, pas mêmes les zones les plus reculées du monde, car telle est l’épreuve de Dieu pour la fin des temps. Aujourd’hui, la bataille qui se déroule sous nos yeux, Armageddon, est avant tout spirituelle, et elle oppose ceux qui adhérent à cet esprit de rébellion, que l’Occident appelle “liberté”, et qu’il présente comme étant une avancée pour l’homme, à ceux qui demeurent soumis et fidèles à Dieu, et qui sont dépeints aux yeux du grand public comme étant des fanatiques religieux, des gens extrêmement dangereux tout juste bon à enfermer, des puritains, des hommes des cavernes. Ne tombez pas dans ce piège du Diable, car le châtiment de Dieu est désormais extrêmement proche, et le camp qui sera victorieux n’est pas celui qui semble aujourd’hui triompher. En effet, les gagnants d’aujourd’hui seront les perdants de demain, et ce que nous sommes en train de vivre en ce moment n’est que l’ultime illusion du Diable. Alors ne laissez le piège du Diable se renfermer sur vous, et venez dans le camp des vainqueurs, celui de Dieu, en suivant la voie que je vous montre, moi le messager de Dieu, car les ennemis de Dieu et leurs alliés finiront au plus mal.

30:42 Dis : « Parcourez la terre, et voyez quelle a été la fin de ceux qui ont vécu auparavant ». La plupart d’entre eux étaient des idolâtres.

Dieu nous invite à visiter les ruines des peuples qui ont été détruits dans le passé afin de voir de nos yeux que sa menace est bien réelle, et qu’il ne faut donc pas répéter les mêmes erreurs qu’eux, autrement, on sera assurés de subir le même sort. Dieu nous dit que la plupart des gens qui ont été détruits étaient des idolâtres, ce qui nous montre à quel point l’idolâtrie est quelque chose d’à la fois répandue et pernicieux. En effet, les musulmans, chrétiens, et juifs, n’ont pas l’impression qu’ils sont des idolâtres, pourtant, la majorité d’entre eux le sont bel et bien. Pour eux, les idolâtres sont ceux qui adorent les faux dieux ou les statues, alors que l’idolâtrie est en réalité quelque chose de bien plus large et de plus subtil. Les gens des religions pensent que c’est une bonne chose pour eux que d’évoquer sans cesse Muhammad, ses compagnons, Jésus, les apôtres, Marie, Moïse, alors que ce n’est là que de la pure idolâtrie, car la religion toute entière ne doit être consacrée qu’à Dieu. La plupart des gens des religions sont persuadés qu’ils sont des gens de bien, alors qu’ils ne sont en réalité que des criminels et n’ont rien de vrais croyants, car ils sont là avant tout pour leurs idoles, et non pas pour Dieu. En effet, la religion pour la plupart d’entre eux ne consiste pas en une démarche sincère et personnelle envers Dieu, mais c’est avant tout une histoire d’hommes, d’image qu’ils renvoient aux autres, et d’idoles. Comme Dieu dit dans un autre verset, quand Dieu est mentionné seul, leur cœur se crispe, tandis que quand Il est mentionné accompagné de ses associés, les voilà qui se réjouissent. N’est-ce pas là exactement le comportement des musulmans, juifs, et chrétiens ?

La voie la plus dangereuse et sournoise qui soit est celle de l’idolâtrie, c’est pourquoi Dieu ne cesse de nous avertir à son sujet. Au début, on n’a pas l’impression de commettre l’idolâtrie, et on pense même que c’est faire le bien, comme par exemple le fait de louer le prophète Muhammad à chaque fois que l’on évoque son nom, mais au final, l’idolâtrie nous sépare complétement de Dieu, pour ne laisser place qu’aux idoles. L’idolâtrie est comme une maladie très contagieuse, et elle se répand donc comme une trainée de poudre au milieu des hommes, pour les pousser toujours plus loin dans cette folle surenchère malsaine, qui consiste à afficher toujours plus de ferveur dans l’adoration des idoles. Vous n’avez pour cela qu’à voir dans quel état de transe se trouvent les gens, et l’hystérie qui les gagne dans les églises, les mosquées, les synagogues, mais aussi, dans les stades, les concerts, les rassemblements politiques, à peine sont-ils en présence de leurs idoles. Voyez par exemple comment un fan perd tous ses moyens quand il est face à son idole, pour voir à quel point cette pratique est diabolique et ne sert qu’à éteindre la foi en Dieu des gens. Seul Dieu mérite d’être adoré, et celui qui adore autre que Dieu ou qui accepte lui-même d’être adoré, commet un pêché impardonnable.

C’est pourquoi le Diable ne cesse de pousser à l’idolâtrie, en créant sans cesse de nouvelles idoles, et aujourd’hui, partout où on tourne la tête, on ne voit que des idoles et des idolâtres, mais la plupart des gens ne le réalisent même plus, tellement cette pratique est devenue banale et répandue. Et, cela va même plus loin avec les réseaux sociaux, où chacun devient sa propre idole, en se mettant lui-même en scène pour se vendre auprès des autres. Ce culte de l’image est aujourd’hui extrêmement développé, poussant les gens à se filmer et à se prendre en photo partout où ils se trouvent, et à afficher des photos d’eux-mêmes dans toutes les pièces de leurs maisons. Ainsi, on peut aisément reconnaître les égarés, même s’ils se disent croyants, ce sont précisément ceux qui adoptent des idoles et qui accordent une haute importance à leur propre image et à celles des autres. Tandis que les vrais croyants, eux, n’ont aucune idole en dehors de Dieu, ne vouent pas un culte à leur propre personne, et n’accordent pas d’importance à la forme, mais plutôt au fond. Quand on les voit, on se dit qu’ils ne paient pas de mine, à la fois par leur façon simple de s’habiller et par leur comportement discret, et l’égaré et l’ignorant sont loin de s’imaginer que ce sont eux les véritables élus de Dieu. Tandis qu’eux savent très bien que Dieu les connait, et cela leur suffit amplement.

30:43 Conforme donc l’intégralité de ton être à la Religion Droite avant que ne vienne un jour où il n’y aura aucun repoussoir possible face à Dieu. Ce jour-là, ils seront séparés.

La Religion Droite, comme je l’ai déjà définie, est la voie à laquelle je vous invite, la voie de Dieu et du Coran seuls, la voie pure monothéiste d’Abraham. Tandis que les religions d’aujourd’hui ne correspondent en rien à la Religion Droite, mais ne sont que des sectes menant tout droit en Enfer. La seule voie de salut possible est de s’engager auprès de Dieu pour Lui soumettre l’intégralité de son être, sans garder aucune part de rébellion. Bien évidemment, nul ne peut y arriver à la perfection durant cette vie terrestre, mais c’est ce à quoi tout croyant doit aspirer. Le croyant doit viser une rédemption totale, et se conformer à la volonté de Dieu, même dans les choses qui lui sont les plus difficiles, et je dirais même, surtout dans ces choses-là. Car, quand le Jour de Dieu arrivera, nul ne pourra repousser ce jour. Et, ce jour-là, chacun ne recevra que ce qu’il a œuvré, et il n’y aura alors ni négociation ni répit, et les hommes seront définitivement séparés en deux catégories, entre le paradis et l’Enfer.

30:44 Celui qui refuse de croire le fait à son propre détriment, tandis que celui qui accomplit une bonne œuvre ne fait que bâtir son propre avenir.

Les croyants ne doivent pas se décourager de voir les gens refuser de croire comme eux et se détourner de l’accomplissement des bonnes œuvres, car chacun n’œuvre en fin de compte que pour lui-même. Celui qui refuse de croire sera au final le seul perdant, tandis que celui qui croit et qui accomplit les bonnes œuvres ne fait qu’agir pour lui-même. Dieu et son messager que je suis n’avons pas à être reconnaissants envers celui qui croit, car chacun ne croit que pour lui-même. Par contre, le croyant, lui, se doit d’être reconnaissant envers Dieu et son messager pour lui avoir montré la voie alors qu’il était auparavant du nombre des égarés. Quand vous faites une bonne œuvre, n’attendez aucune éloge de la part de quiconque et ne cherchez pas forcément à ce que cela se sache, car ce que vous faites, vous le faites uniquement pour vous-mêmes, et Dieu voit votre bonne œuvre et la comptabilise pour vous auprès de Lui, et parce que la bonne œuvre qui n’est connue que de Dieu a encore plus de valeur. Contrairement au sectaire, qui, lui, a besoin d’être vu, car il agit surtout par ostentation, le vrai croyant, lui, se contente largement de Dieu comme seul Témoin de sa foi et de ses œuvres.

30:45 Ceci, afin qu’Il récompense ceux qui ont cru et qui ont accompli les bonnes œuvres [en leur accordant] de ses grâces. Assurément, Il n’aime pas les traîtres infidèles, incrédules, négateurs, ingrats.

Le Jour ou le règne de Dieu arrivera, ceux qui ont cru et qui ont accompli les bonnes œuvres obtiendront les bonnes grâces de Dieu et seront récompensés pour tous leurs efforts. Dieu n’aime assurément pas les “kafiroun”, terme arabe pour désigner à la fois les incrédules, les négateurs, les infidèles, les ingrats. Les criminels, eux, disent que Dieu aime tout le monde, ce qui les arrange bien, car cela leur permet de continuer d’agir en criminels, tout en prétendant être des gens de bien. Or, Dieu n’aime que ce qui est aimable, et donc certainement pas ceux qui Lui désobéissent, ou qui se montrent ingrats envers Lui, ou qui se détournent de Lui, ou qui contestent son existence. Si Dieu nous a mis un cœur dans notre poitrine et a créé les sentiments d’amour et de haine, c’est qu’il y a une bonne raison à cela. Un cœur sain aime ce qui est beau, bon, et sain, et déteste ce qui est laid, mauvais, et corrompu. Dieu aime les bons serviteurs, bienfaisants, reconnaissants, fidèles, et loyaux, et détestent les mauvais serviteurs, malfaisants, ingrats, infidèles, et déloyaux. Au lieu d’exiger que Dieu vous aime, commencez déjà par devenir vous-mêmes aimables en obéissant à ses préceptes, en Lui demandant pardon pour vos torts, en étant reconnaissants pour ses bienfaits, en recherchant activement son agrément, et en accomplissant les bonnes œuvres. Il n’y a que le criminel pour exiger que Dieu l’aime alors qu’il ne fait rien pour le mériter, tout comme l’enfant mauvais qui exige que ses parents l’aiment alors qu’il continue d’être un mauvais enfant et ne fait rien pour leur faire plaisir. Les criminels se permettent de juger Dieu, en disant que Dieu est censé être au-dessus de tout, et que par conséquent, Il devrait passer sur leurs péchés, ce qu’au passage Dieu fait déjà pour la plupart de leurs péchés. Mais, d’une, ce n’est pas aux criminels de dire ce que Dieu peut faire ou ne pas faire, et de deux, aucun pardon ne sera jamais possible sans repentir sincère. C’est donc aux criminels de se conformer aux règles de Dieu, et non pas à Dieu de se conformer à leur vision tordue et erronée. Les criminels réfléchissent comme l’enfant mauvais qui commet une bêtise et qui ne veut pas s’excuser, mais qui exige que ce soit ses parents qui le fassent, autrement, il se met à bouder.

30:46 Et, parmi ses signes, Il envoie les vents pour annoncer [la pluie] et pour vous faire goûter de sa miséricorde, et pour que les navires voguent selon son commandement et que vous puissiez aller en quête de sa grâce, puissiez-vous être reconnaissants.

Dieu est le seul qui soit capable d’amener la pluie, et cela fait donc partie de ses attributs exclusifs. Aujourd’hui, on ne réalise plus trop l’importance de la pluie, étant donné que la plupart des gens vivent dans les villes et n’en perçoivent pas le véritable bienfait, et vont jusqu’à penser que la pluie est quelque chose de mauvais. Tandis qu’autrefois, quand les gens vivaient encore proches de la nature et que leur survie dépendait directement de la pluie, cet exemple était beaucoup plus parlant. En effet, pour les gens du passé, la venue de la pluie était un évènement qui se fêtait, et était perçue comme un acte de Dieu. Aujourd’hui encore, malgré les avancées de notre technologie, nous sommes totalement incapables de provoquer la pluie de façon artificielle, ou même d’anticiper sa venue de façon précise et fiable. Le fait que la pluie n’obéisse à aucune règle déterminante, nous démontre que ce phénomène est entre les seules mains de Dieu. De même, cela fait partie des attributs exclusifs à Dieu que d’envoyer le vent sur la mer pour que nos bateaux puissent arriver à destination, autrement, ils resteraient immobiles à sa surface, ce qui nous empêcherait de poursuivre notre exploration de la terre ou d’acheminer à bon port les marchandises indispensables à notre survie quotidienne. Dieu nous cite la pluie et le vent comme faisant partie de ses grands signes, car peu importe l’époque, ces deux éléments demeurent inexpliqués et n’opèrent que sous le seul commandement de Dieu. La pluie est le vent sont deux éléments indispensables à notre survie, comme par exemple pour polliniser nos plantes et leur permettre de pousser, pourtant, peu de gens sont reconnaissants pour cela.

30:47 Et, Nous avons effectivement envoyé avant toi des messagers à leurs peuples, et ils vinrent donc à eux avec les preuves évidentes. Nous nous vengeâmes alors de ceux qui commettaient les crimes, tandis qu’il a toujours été de notre devoir de secourir les croyants.

L’histoire se répète encore et encore, mais la plupart des gens ne retiennent pas la leçon. En effet, chaque génération a refusé de croire que Dieu puisse leur envoyer un messager issu de leurs propres rangs pour les avertir, et malgré les preuves évidentes, ils ont persisté dans leur attitude criminelle, jusqu’à ce que Dieu se venge d’eux en les détruisant totalement, excepté ceux qui ont cru. Aujourd’hui, la même chose se passe encore, à savoir que Dieu m’a envoyé aux gens en tant que messager, pour leur demander de mettre un terme à leurs injustices et de revenir vers Lui repentants, et leur réponse est à peu près la même que celle de leurs prédécesseurs, c’est pourquoi la majorité des gens d’aujourd’hui vont bientôt déguster. Telle est la règle de Dieu, nul changement dans la règle de Dieu.

30:48 Dieu est Celui qui envoie les vents, qui soulèvent alors des nuages, qu’Il étend ensuite dans le ciel selon son bon vouloir et en fait différents morceaux, ce après quoi, tu vois la pluie sortir de leurs profondeurs. Puis, quand Il atteint avec qui Il veut parmi ses serviteurs, les voilà qui se réjouissent,

30:49 tandis qu’auparavant, avant qu’on ne l’ait fait descendre sur eux, ils avaient perdu tout espoir.

Des choses qui peuvent aujourd’hui nous paraître aussi banales que la pluie et les nuages, font en réalité partie des grandes merveilles de Dieu, et demeurent jusqu’à ce jour un mystère, même si on a réussi à en percer quelques secrets grâce aux progrès de la science. En effet, aussi évolués qu’on puisse devenir un jour, nous serons toujours dans l’impossibilité de créer les nuages ou la pluie de façon artificielle, car ces phénomènes relèvent du domaine exclusif de Dieu. Jusqu’à encore aujourd’hui, nul ne peut expliquer de façon exhaustive comment les nuages se forment et se répartissent dans le ciel, et pourquoi ils ont la forme qu’ils ont, et à quel moment précis ils vont libérer de la pluie. Comme tout ce qui relève de la Création, Dieu seul en a les commandes et la maîtrise, et la pluie et les nuages sont donc un signe de l’existence de Dieu et de sa Toute-Puissance.

Quand Dieu donne la pluie aux gens, voilà qu’ils se réjouissent, tandis qu’auparavant, ils n’espéraient plus qu’elle tombe. Dieu éprouve ainsi les gens afin de distinguer ceux qui gardent foi en Lui en toutes circonstances, de ceux qui n’ont foi en Lui que quand Il satisfait à leurs demandes. C’est pourquoi, le croyant ne doit jamais désespérer de la miséricorde de Dieu, car cela est une forme de trahison, cela revient à ne plus avoir foi. Donc, quoi que vous demandez à Dieu, s’Il ne vous l’accorde pas, même si cela doit demeurer ainsi toute votre vie, vous ne devez pas perdre foi que Dieu puisse vous l’accorder un jour. Car, tout est entre les mains de Dieu, et Lui seul décide de ce qui est bon et mauvais pour nous, tandis que nous, nous ne le savons pas. 

30:50 Regarde donc les effets visibles de la miséricorde de ton Seigneur, comment Il redonne vie à la terre une fois morte. Celui qui est capable de faire une telle chose est bien capable de ressusciter les morts. Et, Il est capable de toute chose.

En effet, quand on voit la terre nue, sèche, et sans vie, il nous paraît difficile de l’imaginer un jour verdoyante, pleine de volume, et grouillant de vie et de fraîcheur. Pourtant, il suffit pour Dieu de faire tomber la pluie sur la terre morte pour qu’elle reprenne aussitôt vie. Celui qui est capable d’accomplir un tel miracle sous nos yeux, est tout aussi capable de redonner vie aux morts. Dans un autre verset, Dieu dit que notre Résurrection sera exactement à l’image des plantes qui sortent de terre, et cela n’a rien d’une parabole, mais c’est vraiment de cette manière que la Résurrection aura lieu. Il n’y a rien qui ne doive nous étonner s’agissant de Dieu, car Dieu est capable de toute chose. En réalité, tout ce que notre imagination peut concevoir, même les choses qui nous semble les plus improbables, Dieu peut les réaliser si tel est son souhait, et cela est très facile pour Lui. Il nous faut donc croire en la promesse de Dieu, aussi invraisemblable que cela puisse nous sembler aujourd’hui. En effet, autant ce qui grouille de vie et qui nous semble être là pour encore des siècles et des siècles, peut mourir instantanément et sans prévenir, de la même manière, ce qui peut nous sembler définitivement mort et en état de décomposition complète, peut revenir à la vie comme s’il n’avait jamais connu la mort. Rappelez-vous de ce verset qui parle d’un homme qui est passé dans un village complétement en ruine, et qui s’est dit en lui-même que ce village ne pourrait jamais revenir à la vie. Dieu a fait mourir cet homme et son chien pendant cent ans, puis l’a ramené ensuite à la vie, pour lui montrer à lui, de même qu’à tous les hommes, que rien n’est impossible pour Lui, mais qu’il Lui suffit simplement d’en exprimer le souhait, pour que celui-ci se réalise instantanément. Dieu nous met ainsi des signes partout autour de nous pour nous inviter à réfléchir, et pour que nous ne nous laissions pas tromper par l’illusion de cette vie ici-bas, car toute cette vie n’est qu’apparences trompeuses et illusions, et rien n’est vraiment ce qu’il semble être. Craignez donc Dieu et revenez vers Lui repentants avant que ne vienne un jour terrible où la vie des hommes basculera définitivement du jour au lendemain ! 

30:51 Et, si Nous avions envoyé un vent et qu’ils voyaient leurs cultures demeurer tout aussi sèches, qu’ils continueraient après cela à manquer de foi.

Quand Dieu prive les gens de pluie durant une longue période, les voilà qui perdent tout espoir et cessent de croire qu’Il peut exaucer leurs prières. Puis, quand Dieu leur accorde la pluie, c’est seulement à ce moment qu’ils se remettent à croire en Lui, alors que juste avant, ils avaient perdu toute foi en Lui. Dieu nous apprend dans ce verset que ceux qui agissent ainsi seraient demeurés tout aussi incrédules et dénués de foi, si jamais Il leur avait envoyé un vent sans pour autant le faire suivre par de la pluie. Ceux qui agissent de cette manière, et ils sont très nombreux, y compris parmi les croyants, ont une foi sur courant alternatif, à savoir que quand Dieu répond à leurs prières, ils croient en Lui, et aussitôt qu’Il demeure silencieux pour un moment, voilà qu’ils en perdent leur foi et Lui tournent le dos. Le croyant ne doit jamais désespérer de Dieu, aussi bien dans l’abondance que dans la pénurie, aussi bien quand Dieu lui répond que quand Il demeure silencieux à ses prières. En effet, le croyant doit garder la même foi et la même confiance en Dieu, même si Dieu devait ne plus lui parler pour le restant de sa vie, car Dieu est bien réel, indépendamment de notre croyance.

30:52 Assurément, tu ne fais pas entendre les morts, ni tu ne fais entendre aux sourds l’appel, s’ils s’en vont et tournent le dos.

30:53 Et, ce n’est pas toi qui guide les aveugles hors de leur égarement. Tu ne fais entendre que ceux qui croient en nos preuves, ce après quoi, se soumettent.

Le messager de Dieu que je suis ne peut pas, comme par magie, transformer le criminel en homme de loi, ni l’égaré en bien guidé, ni le sectaire en authentique croyant, ni l’esclave en homme libre, ni l’idolâtre en pur monothéiste, ni le mort en vivant, ni le sourd en bien entendant, ni l’aveugle en voyant. Seuls les vrais croyants peuvent entendre, voir, et suivre la guidée de Dieu, et ils sont ceux qui croient aux preuves de Dieu par eux-mêmes, puis après cela, se soumettent sans broncher. Oubliez donc ce mythe que Jésus ou Muhammad avaient la capacité de convertir les gens à tour de bras, car la vérité est que seul Dieu a la capacité de guider celui qui jusque-là était égaré. Le rôle des messagers se limite à transmettre le message de Dieu de la façon la plus claire possible, mais ils n’ont pas la capacité de rentrer dans le cerveau des gens pour leur faire comprendre les choses comme elles doivent être comprises, ni de changer leur cœur pour qu’ils aient envie de se repentir et de se soumettre Dieu. Je peux vous garantir que si j’amenais avec moi tous les messagers de Dieu réunis autour de quelqu’un qui refuse aujourd’hui de me croire, que cela n’y changerait strictement rien. Dieu seul donne le repentir sincère et guide les gens vers sa voie, et Dieu n’accorde ce privilège qu’à celui qui se tourne vers Lui avec sincérité, qui demande pardon pour ses fautes, et qui est disposé à écouter et à se remettre en question. Ce qui n’est pas les cas de la très grande majorité des gens, voilà pourquoi, la plupart d’entre eux ne croiront jamais en ce rappel de Dieu que voici, ni en moi en tant que messager de Dieu, sachant que l’un ne va pas sans l’autre. L’équation est extrêmement simple : les seuls croyants bien guidés sont ceux qui, sans le moindre doute, me reconnaissent en tant que messager de Dieu et croient en l’intégralité de mon message comme étant la pure vérité émanant de Dieu. Tandis que ceux qui n’adhérent pas exactement à cette croyance, peu importe s’ils croient en une partie de mon message, ou s’ils laissent la porte ouverte à ce que je sois le messager de Dieu, ceux-là ne sont en rien bien guidés, et tant qu’ils ne seront pas convaincus à 100%, cela signifie qu’ils ne reposent sur rien et que Dieu ne veut pas d’eux. Car, il n’y a aucun doute possible à avoir quand il s’agit de Dieu, de ses messagers, du bien, de la justice, et de la vérité, et celui qui doute à ce sujet, cela signifie qu’il est en réalité très loin dans l’égarement.

30:54 Dieu est Celui qui vous a créés faibles. Puis, après votre faiblesse, Il vous a donné la force. Puis, après votre force, Il vous a réduits à la faiblesse et à la vieillesse. Il crée ce qu’Il veut. Et, Il sait tout, et Il est capable de tout.

Voilà donc les trois étapes par lesquelles passent tous les hommes de leur naissance à leur mort, excepté ceux qui meurent prématurément. En nous faisant passer successivement par ces différents états, Dieu veut nous éprouver dans ce qu’Il nous a donné et nous faire réaliser que cette vie présente n’est pas la vraie vie, étant donné que nous naissons tous faibles, pour croître jusqu’à notre pic de puissance, et après cela, décliner lentement jusqu’à notre mort. Si Dieu a découpé notre vie selon ces trois principales étapes, c’est qu’il y a un enseignement à tirer de chacune d’entre elles. En effet, quand nous ne sommes que des bébés, puis des enfants en bas âge, nous sommes extrêmement vulnérables à tous les dangers, et nos capacités sont très limitées. Dans cet état de faiblesse, nous sommes tous naturellement proches de Dieu et enclins à Lui être soumis. Ainsi, Dieu fait pénétrer en nous la flamme de la foi dès le plus jeune âge, et c’est ensuite à nous de l’entretenir pour qu’elle devienne un immense brasier, ou bien, l’étouffer jusqu’à ce qu’elle s’éteigne complétement. Vient ensuite la deuxième étape, quand nous atteignons notre maturité et que nous entrons dans l’âge adulte, nous acquérons alors l’indépendance matérielle, le savoir, et la force physique, et nous avons alors l’impression d’être tout-puissants et de pouvoir nous passer de Dieu. Lors de cette étape, Dieu nous teste pour voir si nous Lui demeurons malgré tout fidèles, ou si nous Lui tournons le dos, imbus de notre propre puissance. Comme l’enfant qui devient adulte et qui quitte le domicile parental pour prendre son indépendance, et qui continue de garder le même respect pour ses vieux parents et à leur rendre régulièrement visite, ou bien celui qui leur tourne le dos et les néglige, du fait qu’il n’ait plus besoin d’eux. C’est durant cette étape, l’âge adulte, que la très grande majorité des gens s’égarent définitivement de la voie de Dieu, en prenant totalement leur indépendance vis à vis de Dieu, pensant qu’ils peuvent se suffire à eux-mêmes. Ceci constitue une véritable trahison, car seuls les traîtres ingrats peuvent tourner le dos à Dieu et oublier tous ses bienfaits sur eux au quotidien, du fait qu’ils pensent pouvoir se passer de Lui, mais cela n’est en réalité qu’une illusion, et un jour, ils le réaliseront à leur détriment. Enfin, vient le dernier âge, celui de la vieillesse, où nous retombons dans la dépendance et redevenons à nouveau fragiles, ce qui est une miséricorde de Dieu envers nous, pour nous inciter à nous remettre en question et à revenir vers Lui repentants avant de mourir. Mais, ceux qui ont mal agi tout au long de leur vie d’adulte continueront sur leur lancée une fois devenus des vieillards, et au lieu de se remettre en question et de prendre la voie du repentir, bien au contraire, ils deviendront encore plus aigris à cause de leur condition, ce qui ne fera qu’accroître davantage leur rébellion. L’égaré est celui qui, tout au long de sa vie, trahit Dieu et se rebelle contre Lui, et finit par subir la vieillesse et la maladie comme une punition et une humiliation, du fait qu’il refuse jusqu’au bout de se soumettre à Dieu. Tandis que le bien guidé demeure la même personne tout au long de sa vie, car il garde cette même foi, cette même candeur, cette même humanité, cette même bonté naturelle, que Dieu lui a donnés à la naissance, et il devient même encore meilleur avec l’âge, car il acquiert en plus de cela l’expérience et la sagesse, ce qui lui permet de réaliser encore plus les bienfaits de Dieu sur lui. Une fois atteint par la vieillesse, il ne se rebelle pas contre sa condition, mais l’accepte en gardant la même reconnaissance envers Dieu, et se réjouit de la fin que Dieu lui a réservée dans cette vie et de ce qui l’attend ensuite dans l’au-delà. En effet, la vie et la mort de l’égaré et du bien guidé n’ont absolument rien à voir, la première se résume à une succession de catastrophes, et est une véritable tragédie, tandis que la seconde est une succession de bonnes nouvelles, et constitue un véritable miracle permanent.

Ces trois étapes de la vie font partie intégrante de notre épreuve terrestre, et représentent en réalité trois épreuves distinctes, avec des objectifs très différents : durant notre enfance, nous sommes extrêmement vulnérables, et le plus important est de nous efforcer à ne pas laisser le Diable nous faire perdre notre innocence, jusqu’à atteindre un âge suffisamment mûr pour être en mesure de nous défendre par nous-mêmes, et pour cela, il nous faut absolument, et ceci dès le plus jeune âge, obéir à Dieu et à nos parents. Une fois atteints l’âge adulte, on devient totalement livrés à nous-mêmes, mais si on a fait ce qu’il fallait durant notre enfance, on est alors parfaitement armés pour affronter la vie d’adulte et faire face à ses différentes tentations. Le danger majeur de l’âge adulte étant de nous laisser détourner par la vie terrestre et de succomber à ses charmes, car c’est l’étape de loin la plus longue de notre vie, et on a donc l’impression qu’elle va durer une éternité, ce qui a tendance à nous faire oublier l’au-delà. La clé de la réussite à l’âge adulte est donc de faire preuve de patience et d’endurance, et de demeurer orientés vers l’au-delà sans jamais perdre le cap de Dieu, et pour cela, il faut faire le bien activement et maintenir coûte que coûte un lien durable et quotidien avec Dieu. Une fois entrés dans l’âge mûr, la difficulté est d’accepter notre propre décadence, tout en maintenant notre confiance en Dieu, et d’accepter petit à petit de nous effacer de ce monde, pour tout laisser derrière nous et retourner auprès de Dieu. La vieillesse est très facile à vivre et complétement naturelle pour celui qui a fait ce qu’il fallait tout au long de sa vie, et elle est perçue par lui comme un repos bien mérité, la récompense pour avoir œuvré toute sa vie, et plus la mort approche, et plus la réjouissance est grande de rejoindre Dieu et d’en finir avec cette épreuve terrestre. Voilà donc le déroulement de la vie du croyant, voilà donc ce qu’on peut appeler une vie totalement réussie. Tandis que l’égaré, lui, dès le plus jeune âge, transgresse et désobéit à Dieu et à ses parents, pensant que cela n’aura pas de répercussions sur lui. Puis, entré dans l’âge adulte, son âme s’est habituée à la rébellion et à la transgression, et maintenant qu’il n’a plus personne pour lui dire quoi faire, il va s’égarer encore plus loin à cause de toutes les tentations qui existent dans le monde. Il profitera donc pour un temps de cet âge d’or de sa vie où il a pour lui à la fois la santé, la jeunesse, et le sentiment d’impunité, jusqu’à ce que la vie finisse par le rattraper et qu’il entre dans l’âge de la vieillesse, et alors, il commencera à payer le prix de son égarement passé, et sa vie ne sera désormais plus qu’une lente agonie et une succession de malheurs qui le plongeront dans une profonde dépression, jusqu’au couperet final de la mort, qui sera ensuite suivi de l’Enfer éternel.

30:55 Et, le jour ou l’Heure se produira, les criminels jureront qu’ils n’ont séjourné [sur terre] qu’une heure à peine. De la même manière, ils se laissaient auparavant [facilement] duper.

Autant, dans cette vie, les criminels ont une vision totalement déformée, pensant que la vie est très longue, alors qu’elle est en réalité bien plus courte qu’ils ne se l’imaginent pour le moment. Autant, ils garderont cette même vision déformée dans l’au-delà, cette fois-ci pensant le contraire, à savoir qu’ils n’ont vécu qu’une heure sur terre, alors que cela n’est absolument pas le cas. En effet, la vision des criminels est déformée, car ils ont passé leur vie à s’amuser au lieu d’œuvrer, c’est pourquoi, à leur mort, ils auront l’impression que leur vie est passée très vite. C’est comme celui qui passe sa journée à s’amuser et à faire la fête, bien évidemment, sa perception du temps n’aura rien à voir avec celui qui a passé sa journée à travailler sans relâche. C’est pourquoi les criminels penseront dans l’au-delà que leur vie terrestre n’a duré à peine qu’une heure, tandis que dans la présente vie, ils ont l’impression contraire, à savoir qu’elle dure une éternité. Ainsi, Dieu conforte les criminels dans leurs propres illusions.

30:56 Et, ceux à qui le savoir et la foi ont été donnés diront : « Vous êtes restés [sur terre], d’après le décret de Dieu, jusqu’au jour de la Résurrection. Voici donc le jour de la Résurrection, mais c’est là quelque chose que vous ignoriez. »

Quand les criminels seront ressuscités, ils ne comprendront rien à ce qu’il leur arrive. Ils auront juste l’impression d’être sortis d’un mauvais cauchemar qui n’aura duré que le temps d’une petite sieste. Alors que la réalité est qu’ils ont vécu des décennies et des décennies sur cette terre, à s’amuser dans l’insouciance sans voir le temps passer, jusqu’à ce que la mort les rattrape sans qu’ils ne s’y soient préparés, les plongeant dans un profond sommeil dont ils ne vont sortir qu’au jour de la Résurrection. Quand les criminels seront ressuscités, ils seront complétement déboussolés, comme le cancre qui s’est absenté de la classe durant une très longue période, et qui arrive le jour de l’examen, sans s’y être préparé et sans même savoir que c’est le jour de l’examen. De même, les criminels ont passé leur vie dans l’insouciance, ne croyant pas en l’au-delà ou ne lui accordant que peu d’importance, et une fois ressuscités, ils seront donc totalement pris de court, et seront encore plus égarés qu’ils ne le sont aujourd’hui. Les serviteurs de Dieu les sortiront alors de leur profonde amnésie, en leur rappelant le déroulement des faits, à savoir qu’ils ont bel et bien vécu plusieurs décennies durant leur vie terrestre, et qu’ils ont ensuite séjourné dans le royaume de la mort sous forme d’un très long sommeil, et que c’est désormais le jour de la Résurrection, ce qui explique pourquoi ils sont à nouveau en vie, et que ce qui les attend, c’est le Jugement Dernier, et de recevoir leur juste sentence, le feu de l’Enfer pour l’éternité.

30:57 Ce jour-là, il ne servira strictement à rien pour ceux qui ont été injustes de s’excuser, ni on ne leur demandera de le faire.

Au jour de la Rétribution, aucune excuse ne pourra fonctionner, mais chacun sera totalement tributaire de ses actes et ne recevra que ce qu’il faisait. Ce jour-là, tout sera accompli et les jeux seront totalement faits, et plus aucune action ne sera désormais possible. Ce jour-là, on ne demandera même pas aux criminels de s’excuser, car leurs excuses ne serviront strictement à rien, tout comme les excuses du criminel devant la cour du tribunal. En effet, ce n’est pas au moment où on est convoqué devant le juge qu’on doit s’excuser, car il est déjà alors bien trop tard pour le faire. Une fois devant le juge, c’est plutôt le moment de payer pour ses crimes et de les assumer, et c’est seulement après avoir exécuté sa peine que le criminel pourra prétendre être sincère, et que ses excuses vaudront quelque chose.

30:58 Et, Nous avons assurément donné toutes sortes d’exemples aux gens dans ce Coran. Et, quand bien même tu leur produirais un miracle, que ceux qui ont refusé de croire diraient : « Vous n’êtes que des imposteurs. »

30:59 Ainsi, Dieu scelle le cœur de ceux qui ne savent pas.

Dieu nous a donné dans ce Coran suffisamment de preuves et d’exemples, pour que celui qui est sincère et qui est disposé à croire puissent largement être convaincus. En effet, Dieu nous fournit dans ce Coran toutes les raisons du monde pour croire en Lui et nous soumettre, mais aussi, toutes les raisons du monde pour ne pas faire l’inverse. D’abord, en mettant en avant sa légitimité, au titre qu’Il est notre Créateur, et le Créateur de toute chose, et le seul Souverain et Maître de l’univers tout entier. Ensuite, en nous montrant pourquoi on doit lui être reconnaissants, listant une partie de ses innombrables bienfaits sur nous au quotidien. Puis, en nous faisant miroiter sa récompense, nous promettant que si on œuvre et qu’on Lui demeure soumis, alors on obtiendra la vie éternelle auprès de Lui au Paradis. D’autre part, Dieu nous montre aussi tout le mal qu’il y a à Lui désobéir et le terrible châtiment qui attend celui qui le fait. Nous avons donc toutes les raisons du monde pour croire en Dieu et Lui obéir, mais les criminels sont bien déterminés à n’en faire qu’à leur tête et à persister jusqu’au bout dans leur grande injustice et entêtement. Soyez-en certains, quand bien même je ressusciterais les morts devant vous ou que j’ouvrirais une porte à travers laquelle vous pouvez accéder au Ciel, que ceux qui refusent aujourd’hui de me croire persisteraient dans leur grand déni, car Dieu a définitivement scellé le cœur des criminels. Au passage, le fait de croire en moi en tant que messager de Dieu ne suffit pas, encore faut-il prouver votre sincérité en vous engageant dans la voie que je vous ai prescrite pour le restant de votre vie.

30:60 Sois donc patient. Assurément, la promesse de Dieu est vérité. Et, ne te laisse pas ébranler par ceux qui ne croient pas avec conviction.

La seule chose à faire pour moi, le messager de Dieu, de même que pour tous les croyants, c’est de faire preuve de patience et d’abnégation jusqu’à ce que la promesse de Dieu se réalise. N’ayez donc aucun doute me concernant et concernant la promesse que je vous ai faite de la part de Dieu, car je suis bel et bien le messager de Dieu et je ne fais que dire la pure vérité venant de Dieu. Ne laissez donc pas le doute vous envahir à cause de ceux de votre entourage qui ne croient pas, ou qui ne sont pas totalement convaincus, car le vrai problème est en eux, et non pas en ceux qui croient avec certitude. Je vous le répète encore : ne seront sauvés, uniquement que ceux qui croient en moi et en mon message avec certitude. Quant à ceux qui ont le moindre doute, ceux-là, ne sont en rien de vrais croyants, car c’est Dieu qui a mis ce doute en eux du fait de leur propre injustice. La foi, c’est comme un nœud, soit il est parfaitement serré, et en ce cas, il résistera à toutes les épreuves, soit il ne l’est pas, et alors, il se défera complétement une fois l’épreuve de Dieu arrivée. Je vous annonce le châtiment de Dieu, et vous en voyez déjà un petit échantillon aujourd’hui. Croyez en moi, le messager de Dieu, et obéissez-moi, et alors vous serez sauvés. Persistez dans votre grand déni, et alors vous serez assurément détruits.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s