Traduction du Coran 9 (Sourate 37)

Ceux alignés en rangs parfaits

Sourate 37

37:1 Par ceux alignés en rangs parfaits,

37:2 et qui parlent tous d’une même voix,

37:3 pour délivrer un Rappel :

Les anges du Ciel constituent la garde rapprochée de Dieu. Lorsque Dieu les convoque, ils sont alignés en rangs parfaits, et aussitôt qu’un ordre leur est donné, il n’y a pas besoin de s’y prendre à deux fois ou à discuter plus en détail, ils l’exécutent à la seconde près et parlent tous d’une même voix, servant ainsi de véhicules à la Parole de Dieu pour délivrer un rappel aux hommes, à savoir que notre Dieu est un Dieu Unique. On ne peut pas rêver mieux comme garde rapprochée que les anges, qui à la vitesse de la lumière font tout ce que Dieu leur dit, et qui sont invincibles du fait de la puissance qu’ils tiennent de Dieu. En effet, les anges du Ciel ne connaissent ni échec ni défaite, et réussissent à la perfection toutes les missions que Dieu leur confie. 

37:4 « Votre Dieu est assurément [un Dieu] Unique,

Cela coupe court à tout débat concernant tous ceux qui adorent de fausses divinités comme les bouddhistes ou les hindous, et également tous ceux qui adorent une trinité comme les chrétiens. Dieu n’est pas multiple, Dieu n’est pas trois, Dieu est Un et Indivisible.

37:5 le Seigneur des cieux et de la terre et de ce qu’il y a entre les deux, et le Seigneur des Levants. »

“Le Seigneur des Levants”, dans le sens où Dieu est le Seigneur de tout lieu sur lequel sa Lumière se lève. Sachant que le Lumière de Dieu n’a pas de limite, cela signifie donc que Dieu est aussi bien le Seigneur de la terre, que des autres planètes, que de l’univers tout entier. Ainsi, cela répond à la question de ceux qui se demandent si Dieu est bien également le même Dieu que celui des extraterrestres, si tant est qu’ils existent vraiment… et ils n’existent pas. En effet, Dieu ne mentionne seulement que deux espèces qui peuplent pour le moment l’univers: les djinns et les hommes.

37:6 Nous avons assurément décoré le ciel du monde ici-bas d’un décor, celui des astres,

37:7 et ceux-ci servent également de protection contre tout diable récalcitrant.

Les astres servent donc de protection pour empêcher l’accès au Ciel aux diables qui en ont été bannis. Dans un autre verset, il est dit que si les hommes avaient la capacité d’approcher les limites du Ciel, ils seraient de la même manière bombardés par des projectiles de feu de tous les côtés. Car, les hommes, comme les djinns, ont été bannis du Ciel, et ne pourront y revenir qu’une fois qu’ils auront passé avec succès le Jugement Dernier.

37:8 Ainsi, ils ne peuvent pas écouter les hauts dignitaires au Ciel, et sont bombardés de tous les côtés

Les diables essaient de glaner des informations quant à ce qui se décide au Ciel, afin de contrer le plan de Dieu. En effet, tout ce qui se passe sur terre n’est que le résultat de ce qui a été décidé au Ciel, de façon aussi certaine que tout ce qui se passe dans notre corps n’est que le fruit de ce que notre esprit a décidé. Le Ciel est l’esprit, et la terre est le corps physique, et c’est donc le combat qui se livre au Ciel entre les esprits fidèles à Dieu, les anges, et les esprits rebelles, les diables, qui gouverne en réalité la vie des gens. Nous ne sommes que des réceptacles, accueillant soit la pensée des esprits de Dieu, la bonne pensée, soit la pensée des esprits du Diable, la mauvaise pensée. Les hommes sont telles des montures et sont dans l’incapacité de se diriger par eux-mêmes, mais peuvent par contre choisir ce qui va gouverner sur leur esprit. Ceux qui se livrent à Dieu suivent ce que leur inspirent les esprits émanant de Dieu, alors que ceux qui se détournent de lui, préfèrent suivre ce que leur inspirent les esprits émanant du Diable.

37:9 de façon à être refoulés — et ils auront un châtiment perpétuel — ,

37:10 à l’exception de celui qui arrive à glaner une bribe d’information en plein vol, auquel cas, il est automatiquement pourchassé par un météore transperçant.

En effet, il arrive parfois que les diables arrivent à grappiller des bribes de discussions de ce qui se dit au Ciel en frôlant à pleine vitesse le Ciel sans s’arrêter. Ceci explique comment les diables peuvent parfois avoir en leur possession des informations authentiques quant aux événements futurs ou qui relèvent de l’Inconnaissable. Mais, leurs informations sont bien souvent incomplètes, et ne servent donc pas à grand-chose, car il ne sert à rien de ne connaître uniquement qu’un bout de l’histoire. De plus, connaître l’avenir ou l’Inconnaissable ne nous aide en rien, et ne va rien changer à ce que Dieu a décidé pour nous, et cela ne fera donc que nous gâcher la vie et nous perturber. Les diables se servent de ces informations qu’ils arrivent à glaner du Ciel afin d’égarer les gens du sentier de Dieu, et pour faire croire à ceux qui les consultent qu’ils connaissent vraiment l’avenir ou qu’ils ont vraiment un contrôle sur la vie des gens, alors qu’il n’en est rien. En effet, les diables djinns ne connaissent pas l’avenir et n’ont aucun contrôle sur la vie des gens, pas même sur leurs propres vies, mais c’est ce qu’ils se plaisent à faire croire aux gens qui les invoquent et qui les prennent pour guides.

37:11 Demande-leur donc s’ils sont plus coriaces comme créatures, que celles-ci que Nous avons également créées ? Quant à eux, Nous les avons créés à partir d’une argile collante.

Ceux qui refusent de croire pensent que Dieu ne peut rien faire contre eux. Or, Dieu leur montre qu’il arrive à maîtriser des êtres bien plus redoutables qu’eux, à savoir les diables parmi les djinns. Dieu rappelle aussi à ces gens que c’est Lui qui les a créés, quand ils n’étaient encore qu’un tas de boue collante. Alors ces gens-là qui s’opposent à Dieu et qui refusent de croire en son Rappel, pensent-ils vraiment pouvoir mettre en échec Dieu ou Lui échapper d’une quelconque manière que ce soit, quand même les diables parmi les djinns n’arrivent pas à lui résister ?

37:12 Mais, tu t’étonnes, tandis qu’eux se moquent,

Les messagers de Dieu et les croyants ne cesseront jamais de s’étonner de voir des gens que Dieu a créés comme eux, s’aveugler à ce point et pousser aussi loin leur injustice et égarement. C’est à croire que nous n’appartenons pas à la même espèce, tant notre perception du monde et notre façon de réfléchir et d’agir, s’opposent. Ce qui n’est pas tout à fait faux, car en réalité, nous ne sommes effectivement pas faits pour vivre dans le même monde: les serviteurs de Dieu seront d’un côté au Paradis, et de l’autre, il y aura les traîtres à Dieu en Enfer, et ces deux mondes ne se côtoieront plus jamais.

37:13 et quand on leur prodigue le Rappel, ils ne se rappellent pas,

37:14 et quand ils voient un prodige, ils s’incitent mutuellement à la moquerie,

Ceux qui refusent de croire sont dans la surenchère permanente, en poussant toujours plus loin leurs moqueries et leur déni, et en s’incitant mutuellement à aller encore plus loin dans leur mauvaise conduite. Ils sont dans une attitude de supériorité, de confiance totale en eux, et de mépris, et ne prennent au sérieux aucun signe de Dieu. Pour eux, tout est sujet à rire et à se moquer, et il est impossible de discuter sérieusement avec eux de quoi que ce soit … qu’ils profitent donc, car ils verront bientôt.

37:15 et disent: « Ce n’est là que pure magie !

37:16 Une fois morts et réduits à de la poussière et des os, serions-nous vraiment ressuscités ?

37:17 Qu’en est-il alors de nos premiers ancêtres ? »

Est-ce que Celui qui a créé les hommes à partir de rien n’est-Il pas capable de les ramener à la vie une fois mort ? Quand bien même, leurs cendres seraient dispersées dans l’océan ou dans l’espace, qu’il serait tout aussi aisé pour Dieu de les rassembler pour reformer avec leurs corps physiques et ensuite les ramener à la vie. Ceux qui ne croient pas en l’au-delà avancent toujours le même argument quand on leur dit que Dieu va les ressusciter après leur mort, à savoir d’objecter que leurs ancêtres, eux, ne sont jamais revenus à la vie, ce qui constitue pour eux une preuve que cette histoire de résurrection n’est rien d’autre qu’un vieux mythe qu’on ressasse encore et encore à travers le temps. Mais, Dieu dit qu’eux et leurs ancêtres seront ressuscités tous en même temps au jour de la Résurrection, ET NON PAS AVANT. Ceux qui avancent ce genre d’arguments ne sont de toute façon que des menteurs, car même si Dieu ramenait à la vie leurs ancêtres, ils continueraient tout autant à ne pas croire en l’au-delà, se disant que ce sont juste leurs sens qui leur jouent des tours. En effet, Dieu a déjà ressuscité les morts à travers son messager, Jésus, et pourtant, cela n’a pas changé la croyance de ceux qui refusaient de le croire à son époque. La foi et la bonne guidée ne sont pas liées au fait de voir des miracles, mais dépendent uniquement de la justice des actes. En effet, pensez-vous qu’un criminel dans l’âme va changer en quoi que ce soit sa nature par le simple fait d’avoir été témoin d’un miracle ? Celui qui est mauvais par nature ne peut espérer devenir bon par un simple coup de baguette magique, mais uniquement par une prise de conscience profonde et par une remise en question totale de son comportement, et cela est le processus de toute une vie. Les vrais croyants ne sont pas guidés par les miracles, par leurs propres désirs, ou par les croyances de leurs ancêtres, mais uniquement par la vérité, le bien, et la justice. Alors, pour ceux qui exigent de moi un miracle avant de croire en moi en tant que messager, qu’ils passent donc leur chemin et ne perdent pas leur temps avec moi, car de toute façon, ils ne croiront jamais.

37:18 Dis : « Oui ! Et, vous vous couvrirez même d’humiliation. »

Quand ils seront ressuscités, les criminels sauront alors que rien de bon ne les attend, et ils seront tellement désespérés qu’ils seront prêts à tout pour se sauver eux-mêmes, y compris à s’humilier de la pire des manières. Ils seront à l’image du criminel sur cette terre, obligé de s’humilier pour sauver sa peau, et qui dans un geste de désespoir, se terre sous un lit, saute dans une poubelle, ou se jette en petite tenue par la fenêtre ou tout habillé dans un cours d’eau. Ce jour-là, ceux qui refusaient de croire seront couverts d’humiliation et d’ignominie, car il faut être vraiment vil et ignoble pour rejeter la vérité quand elle nous parvient, et pour ignorer les appels de Dieu malgré son immense bienfait sur nous.

37:19 Assurément, il suffira d’une seule sommation, et les voilà tous [les yeux grand ouverts] à regarder.

37:20 Et, ils diront : « Malheur à nous ! Ceci est le jour de la Rétribution ! »

En revenant à la vie, ceux qui ne croyaient pas en l’au-delà se rendront à l’évidence qu’ils s’étaient trompés, et ils retrouveront alors enfin la mémoire qu’ils sont en réalité des criminels. Aujourd’hui, les gens qui se détournent de Dieu et qui commettent les injustices ne savent pas qu’ils sont des criminels, car aussitôt qu’ils commettent un crime, ils l’enfouissent au plus profond d’eux-mêmes, et le Diable est aussi là pour leur enjoliver leurs œuvres de sorte à leur faire croire qu’ils sont des gens de bien. Mais, une fois ressuscités, toutes les horreurs qu’ils ont commises durant leur vie remonteront à la surface, et ils seront les premiers à en être horrifiés, et ils seront alors persuadés qu’ils n’échapperont pas au châtiment.

37:21 « Voilà le jour de la Grande Séparation que vous traitiez de mensonge ! »

Le jour de la Résurrection marquera le jour de la Grande Séparation entre les gens du Paradis et les gens de l’Enfer, une séparation totale et définitive. Car, comme je le disais plus haut, les serviteurs de Dieu et les traîtres à Dieu ne sont pas faits pour vivre ensemble. Sur terre, cette cohabitation est encore possible, car Dieu veut nous éprouver les uns par les autres. Mais, dans l’au-delà, plus aucune cohabitation ne sera possible, car l’épreuve sera finie et chacun occupera la place qu’il mérite.

37:22 « Rassemblez ceux qui ont été injustes, de même que leurs épouses, et tous ceux qu’ils adoraient

37:23 en dehors de Dieu, puis guidez-les vers le chemin de la Fournaise.

37:24 Et, mettez-les aux arrêts, car ils doivent être interrogés. »

37:25 « Pourquoi ne vous portez-vous pas secours mutuellement ? »

37:26 Mais, ce jour-là, ils n’opposeront plus la moindre résistance.

Au jour du Jugement Dernier, les gens de l’Enfer seront totalement désemparés et ne se porteront pas secours mutuellement, comme ils pourraient s’imaginer le faire aujourd’hui. Ce sera pour eux la reddition totale, et chacun d’entre eux sera tellement préoccupé par son propre cas qu’il n’aura que faire de celui des autres. Aujourd’hui, les criminels se promettent toute sorte de choses et pensent que les liens qui les unissent sont indéfectibles, mais au jour de la Résurrection, leurs liens, aussi forts qu’ils sont aujourd’hui sur terre, voleront en éclat, et les gens de l’Enfer en viendront même à offrir leur propre famille en compensation pour échapper au sort qui les attend… bien évidemment, sans succès. Il n’y a même pas besoin d’attendre l’au-delà pour être témoin de ce genre de trahison entre eux, car aujourd’hui, ces criminels qui se disent alliés, peuvent très facilement se retourner les uns contre les autres, il suffit pour cela de leur manifester la bonne circonstance, et ils sont alors capables de trahir même leurs propres enfants. Prenez, par exemple, un homme ou une femme qui rencontre ce que les égarés appellent le soi-disant “grand amour”, ils sont alors prêts à briser leur famille et à abandonner leurs propres enfants uniquement pour aller jusqu’au bout de leur passion.

37:27 Et, ils se tourneront les uns vers les autres, s’interrogeant mutuellement :

37:28 ils diront : « C’est vous qui nous approchiez en jouant sur notre foi »

Tout le monde prétend aujourd’hui parler au nom de Dieu, du bien, et de la vérité, mais cela n’est pas le cas de la plupart. En effet, aujourd’hui, les imams, les rabbins, les prêtres, les moines, les prêcheurs, les gourous, les maîtres spirituels en tout genre, les faux messagers … tous prétendent parler au nom de Dieu et guider vers le bien et la vérité, pourtant, la très grande majorité d’entre eux se fourvoient sur eux-mêmes ou savent pertinemment qu’ils ne sont que des menteurs. Ne parlent vraiment au nom de Dieu que les authentiques messagers de Dieu et ceux qui sont vraiment sous la guidée de Dieu, et ceux-là, contrairement aux autres, ne guident uniquement que vers Dieu Seul et vers ce qu’Il a fait descendre comme livres. Le business de la foi est devenu un business très profitable, et beaucoup de vautours et de bons à rien en tout genre profitent allégrement de la crédulité des égarés pour acquérir pouvoir, gloire, respectabilité, et argent facile. Mais, ceux qui se font abuser par ces charognards ne peuvent faire de reproches qu’à eux-mêmes, car c’est de leurs propres pas qu’ils se sont livrés à ces gens-là et parce qu’ils ont ignorés toutes les alertes leur indiquant qu’il y avait danger, et ils ne font ainsi que payer le prix de leur ignorance et de leur égarement. L’ignorance devient un péché quand on se complaît dedans, et quand on ne cherche à pas acquérir le savoir, et quand on ne fait pas usage de son cerveau… ce qui est le cas de la plupart des gens aujourd’hui.

37:29 Ce à quoi ils leur répondront : « Excepté que vous n’avez jamais vraiment été de vrais croyants !

En effet, ceux qui sont dupés par les fausses voies que sont devenues aujourd’hui les religions, de même que les innombrables autres voies d’égarement comme les coaching personnalisés et tout ce qui tourne autour du soi-disant “bien-être”, n’ont en réalité jamais été de vrais croyants. Car, s’ils l’avaient vraiment été, ils n’auraient pas mis bien longtemps avant de réaliser l’imposture et l’égarement de ces voies, en opposition totale avec ce que Dieu nous prescrit dans ses livres, et s’en seraient donc rapidement détourné. En réalité, ces gens étaient déjà des criminels avant même d’adopter ces voies d’égarement, et ce ne sont donc pas ceux qui les y ont invités qui sont coupables de leur égarement. La seule et unique voie acceptée par Dieu est celle que je vous propose là, moi le messager de Dieu, à savoir la même voie que celle d’Abraham, qui consiste à consacrer la religion toute entière à Dieu, et à Le prendre pour seul et unique guide, et à suivre uniquement ce qu’Il nous a fait descendre dans ses livres. La vraie religion de Dieu n’est pas une simple affaire de croyances, mais est surtout une affaire d’œuvres. Les vrais croyants sont non seulement ceux qui adorent Dieu sans lui donner ni d’associé ni d’intermédiaire, mais qui en plus, condition indispensable, accomplissent les bonnes œuvres et s’abstiennent autant que possible des péchés. Quant aux autres, ils peuvent penser ce qu’ils veulent et croire en ce qu’ils veulent d’eux-mêmes, ils ne sont en rien de vrais croyants et leur destinée est irrémédiablement l’Enfer. La voie que je vous présente-là n’a donc rien à voir avec celle des religions et des autres voies qui prétendent aujourd’hui détenir la vérité, et c’est la seule voie de salut possible. La plupart des gens des religions pensent qu’il suffit juste de détenir une carte de membre de leurs religions respectives pour être assurés du Paradis, alors que Dieu dit que le Paradis est conditionné par les bonnes œuvres et par une foi pure qui n’est empreinte d’aucune forme d’association.

37:30 Nous n’avions aucune autorité sur vous, c’est plutôt que vous étiez déjà vous-mêmes des hors-la-loi.

37:31 Ainsi, la parole de notre Seigneur a fini par se réaliser sur nous, et maintenant, nous allons déguster.

37:32 Si nous vous avons égarés, c’est uniquement parce que nous étions nous-mêmes égarés. »

37:33 Au final, ils seront, ce jour-là, associés dans le châtiment.

Voilà une discussion qui reviendra encore et encore entre les gens de l’Enfer au jour de la Résurrection. Tous ces gens qui suivent aujourd’hui les fausses voies des religions et autres, se confortent mutuellement dans leur égarement, chacun ne cherchant en réalité que son propre intérêt. Mais, au jour du Jugement Dernier, ils se retourneront les uns contre les autres et se diront leurs quatre vérités, à savoir qu’aucun d’entre eux n’a jamais été un vrai croyant, mais que chacun se servait de l’autre pour se justifier à lui-même son propre égarement… c’est pourquoi, les uns comme les autres, finiront logiquement associés en Enfer.

37:34 C’est ainsi que Nous procéderons avec les criminels.

37:35 En effet, quand on leur disait : « Pas de Dieu, si ce n’est Dieu », ils persistaient à s’enfler d’orgueil,

37:36 et disaient: « Allons-nous abandonner nos dieux pour un poète fou ? »

37:37 Il est plutôt venu avec la vérité et n’a fait que réaffirmer [ce que disaient] les [précédents] messagers.

Certains qui ne croient pas que je suis le messager de Dieu me prennent aussi pour un fou. Excepté, que je n’ai rien d’un fou, et tous les aspects de ma vie le prouvent, et parce que je ne fais que dire la vérité basée sur le Coran et réaffirmer ce que disaient les précédents messagers. Pour les injustes, aucun discours ne sera jamais suffisant pour eux, car quand on leur parle, Dieu dit que, pour eux, ce n’est là que du bruit, à savoir qu’ils n’écoutent en réalité rien de ce qu’on leur dit et ne se servent pas de leur raison. Aucun miracle n’a jamais donné foi à quiconque, mais ce qui donne vraiment foi aux gens, c’est uniquement la vérité et ce qui a du sens. Les injustes s’arrêtent au fait que Dieu ne peut pas envoyer de messager parmi eux, et par conséquent, se ferment à tout discours dès lors qu’on se présente comme tel. Même s’il y a toujours eu une multitude de faux messagers sur terre, ce n’est pas pour autant qu’il faut automatiquement traiter d’imposteur toute personne prétendant l’être sans même l’écouter, car en ce cas, on est assuré de passer à côté des vrais messagers de Dieu s’il y en a. Dieu nous commande de faire usage de notre raison et de juger avec justice, et par conséquent, la bonne attitude serait plutôt de juger les gens sur pièces et non pas par paquet.

37:38 Vous allez assurément goûter au châtiment douloureux,

37:39 et vous ne récolterez que ce que vous avez semé,

37:40 excepté les fidèles et loyaux serviteurs de Dieu,

37:41 ceux-là auront une rétribution qui est déjà bien connue [d’eux] :

La récompense de Dieu est en partie annoncée et détaillée dans le Coran et dans les précédents livres de Dieu, et par conséquent, les gens du Paradis sauront a peu près à quoi s’attendre et retrouveront ce que Dieu leur a promis. De même, les gens de l’Enfer retrouveront également ce que Dieu leur a promis, à savoir le châtiment du Feu de l’Enfer, à la différence qu’eux n’y croyaient pas avant.

37:42 des fruits [de toutes sortes]… et ils seront honorés

37:43 dans des jardins de délices,

37:44 [confortablement installés] sur des matelas, ils se feront face les uns aux autres.

37:45 On fera circuler parmi eux une coupe contenant une boisson issue d’une source,

37:46 d’un blanc immaculé… un délice pour les buveurs,

37:47 ne provoquant ni maux de tête ni ivresse,

37:48 et ils y auront [des femmes] au regard chaste et [au physique] agréable,

37:49 semblables à un blanc d’œuf immaculé.

Tel un blanc d’œuf immaculé, les femmes du Paradis n’auront pas le moindre défaut physique ou disgrâce en elles, et la texture de leur peau sera aussi parfaite et aussi lisse que celle du blanc d’œuf immaculé.

37:50 Ils se tourneront alors les uns vers les autres s’interrogeant mutuellement :

37:51 un interlocuteur parmi eux dira : « J’avais un ami proche,

37:52 qui disait : « Vas-tu croire cela ?

37:53 Est-ce qu’une fois morts et réduits à de la poussière et des os, nous devrions vraiment rendre compte [de nos actes] ? »

37:54 Il dira : « Voulez-vous bien vous pencher ? »

37:55 Il se pencha, et le vit alors en plein dans la Fournaise.

37:56 Il dit : « [Je jure] sur Dieu ! Tu as bien failli me faire renier ma foi !

37:57 Et, sans le bienfait de mon Seigneur, j’aurais certainement été de ceux qu’on amène de force [au châtiment]. »

Dieu met dans l’entourage de chacun des personnes aux croyances très différentes, afin de nous éprouver les uns par les autres. Ceux qui n’acceptent de côtoyer uniquement que les gens qui partagent les mêmes croyances qu’eux, ne font pas le bon choix, car cela ne fait que les aveugler quant à leur propre égarement. Dieu préconise aux croyants de côtoyer tous ceux qu’Il met sur leur chemin, peu importe leurs croyances, afin qu’ils puissent apprendre d’eux en les observant et pour servir eux-mêmes de modèles à travers leur bon comportement, mais également, pour leur délivrer son Rappel et jouer le rôle de témoins lors du Jugement Dernier. Les vrais croyants sont des lumières, et ils doivent donc être pleinement intégrés dans leur société afin de diffuser la lumière de Dieu sur les autres, et pour accomplir le bien et la justice de Dieu au sein de la société. Les gens qui font le choix de se replier sur eux-mêmes demeurent figés dans leurs croyances établies, alors qu’en étant ouverts aux autres, ils arriveraient à élargir leur vision d’eux-mêmes et du monde et à dépasser leurs propres limitations, et ainsi à devenir petit à petit de meilleurs hommes. Toutes les sociétés qui sont demeurées cloîtrées sur elles-mêmes et qui ont tourné le dos au reste du monde, notamment les sociétés tribales, sont restées au stade primitif et ont fini par complétement disparaître, et cela fait partie des signes de Dieu pour nous inviter à en tirer les bonnes leçons.

Aujourd’hui, par exemple, un pays aussi grand que la Chine essaie d’en faire de même, à savoir de tourner le dos au monde entier pour la jouer solo, pensant pouvoir se passer totalement des autres… et bien mal leur en a pris. Car, quand bien même leur nombre dépasse le milliard et leur territoire est vaste comme un continent, leur choix égoïste, et leur sentiment de supériorité et de mépris vis à vis du reste du monde, et également, leur rejet total de Dieu et leur attrait immodéré pour les biens terrestres, vont certainement provoquer une fois de plus leur chute, sachant que cela leur est déjà arrivé à de nombreuses reprises dans le passé, et ce, exactement pour les mêmes raisons qu’aujourd’hui. Dieu dit dans un autre verset du Coran qu’Il nous a créés différents, en couleurs, en langues, et en usages, afin qu’on puisse se rencontrer et apprendre mutuellement les uns des autres. Peu importe les croyances de chacun, être ouverts aux autres est ce qui nous permet d’apprendre sur les autres et sur nous-mêmes, et celui qui est ouvert à la différence, est celui qui sera gagnant sur toute la ligne et qui apprendra à mieux connaître Dieu. En effet, Dieu et sa vraie religion sont pour l’ouverture, et il n’y a rien de plus universel que Dieu, sachant que c’est Lui qui a créé tous les habitants de la terre. Il n’y a donc rien qui puisse davantage réunir les hommes que Dieu et sa vraie religion, à l’inverse de ces maudites sectes du Diable qui sont pour le repli sur soi-même et le rejet d’autrui.

37:58 « N’allons-nous plus connaître la mort,

37:59 en dehors de notre première mort, et n’allons-nous pas être châtiés ? »

37:60 C’est cela qu’est vraiment le Succès suprême…

Voilà donc le succès que tout le monde sur cette terre doit rechercher, car il ne sert strictement à rien de vouloir le succès terrestre, si c’est pour passer complétement à côté du succès dans l’au-delà. En effet, il n’y a pas plus grand succès que d’échapper au châtiment de l’Enfer et d’avoir la vie éternelle au Paradis auprès de Dieu. Il n’existe pas de solution intermédiaire, il y a soit le Paradis, soit l’Enfer, et rien entre les deux, il n’y a donc pas d’autre choix que d’œuvrer dans cette vie présente pour espérer obtenir le Paradis dans l’au-delà, et par la même occasion d’échapper à l’Enfer. Et, pour cela, la seule voie possible est de demeurer fidèle à Dieu sans lui donner ni d’associé ni d’intermédiaire, et d’obéir à ce qu’Il a fait descendre comme livres, et d’accomplir les bonnes œuvres et de s’abstenir des mauvaises. Ceux qui veulent accéder au Paradis par une autre voie que celle-là, cela ne sera pas accepté d’eux, et ils finiront irrémédiablement en Enfer, car la seule voie possible est celle préconisée par Dieu et ses messagers. C’est maintenant ou jamais qu’il vous faut tenir compte de ce message et agir, et non pas à la veille de votre mort, car votre croyance ne servirait alors à rien et ne vous sauvera pas du châtiment à venir. Ne vous laissez pas distraire par l’illusion de cette vie ici-bas en cherchant à courir uniquement derrière le succès terrestre, car le succès terrestre n’est qu’un mirage, et une fois qu’on l’a atteint, il disparaît aussitôt. Donnez plutôt la priorité dans votre vie actuelle, à Dieu et à votre vie future dans l’au-delà, car c’est là qu’est la vraie demeure permanente, et c’est là qu’est le vrai succès ultime et incontestable.

37:61 C’est pour pareille chose que doivent œuvrer ceux qui œuvrent.

37:62 N’est-ce pas mieux comme accueil plutôt que l’arbre de Zakoum ?

37:63 Nous en avons fait une épreuve pour les injustes.

Manger de cet arbre est une horrible torture, car ses fruits contiennent des épines qui déchirent la bouche, la gorge, et les entrailles, et brûlent ensuite l’estomac comme du métal en fusion. Les damnés seront condamnés à en manger jusqu’à s’en remplir les ventres, et c’est là un supplice atroce et extrêmement redouté par eux, tout autant que celui du feu. Dieu alterne les deux châtiments pour ne pas que les gens de l’Enfer finissent par s’y habituer, car le châtiment de Dieu doit par définition être insoutenable, sinon les criminels s’en accommoderaient. Si l’Enfer était quelque chose de supportable, alors et en ce cas, le châtiment de Dieu ne servirait à rien. Car, si le châtiment de l’Enfer est aussi atroce, c’est que les crimes des gens de l’Enfer le sont tout autant, et aucun d’entre nous n’en réalise vraiment l’ampleur aujourd’hui.

Mais, le plan de Dieu a toujours le bien pour finalité, et ce châtiment ne sert donc pas seulement à punir les criminels sans autre but, mais il leur sert également de vraie purification et d’incitation à la remise en question. En effet, Dieu dit dans un autre verset qu’il se pourrait un jour que les gens de l’Enfer en sortent si jamais leur repentir est sincère, et pour cela, il est inévitable que leur châtiment soit suffisamment intense pour les inciter vraiment à changer. Les gens de l’Enfer sont tellement récalcitrants à l’idée d’obéir à Dieu, et leur personnalité veut tellement s’affirmer face aux autres et face à Dieu Lui-Même, qu’il n’y a que le châtiment de l’Enfer comme traitement suffisant pour leur permettre de réellement changer en profondeur. Il y a les enfants faciles, qui obéissent sans trop rechigner, à savoir les gens du Paradis, et il y a les enfants turbulents, à savoir les gens de l’Enfer, qui requièrent en permanence le bâton pour obéir, et Dieu est capable de soumettre tous ses enfants sans exception. Simplement, Dieu ne veut pas leur imposer par la force sa volonté, mais veut qu’ils l’embrassent d’eux-mêmes et de bonne grâce, quitte à passer par la case châtiment. L’Enfer fonctionne donc comme une sorte de centre de rééducation pour délinquants, et pour ce genre de délinquants que sont les gens de l’Enfer, seul un traitement de choc comme celui du Feu peut consumer l’horrible ego qui les habite. Mais, même si l’Enfer ne sera peut-être pas aussi éternel qu’on ne le pense aujourd’hui, il ne faut pas pour autant vouloir s’y risquer, car Dieu dit qu’un seul souffle de l’Enfer suffirait à dissuader n’importe qui de vouloir y aller. Tout homme qui se prétend sensé et qui a du respect pour lui-même, doit donc obéir à Dieu par la méthode douce, plutôt que par la méthode forte, car nous finirons de toute façon tous par obéir à Dieu de notre plein gré. Car, si tel n’était pas le cas, alors cela signifiera que Dieu n’est pas capable d’accomplir sa volonté, en échouant à soumettre à Lui les gens de l’Enfer, or rien n’est impossible pour Dieu. Soyez donc raisonnables et obéissez dès maintenant à ce rappel de Dieu, et tournez-vous vers Lui et cessez vos injustices, si vous voulez garder votre dignité en vous évitant de passer des siècles et des siècles à brûler en Enfer.

37:64 C’est un arbre qui pousse au fin fond de la Fournaise.

37:65 Ses fruits sont semblables à des têtes de diables.

37:66 Assurément, Ils devront en manger jusqu’à s’en remplir les ventres.

37:67 Puis, ils devront boire par-dessus une mixture d’eau bouillante.

37:68 Puis, leur retour ne sera nulle part ailleurs que dans la Fournaise.

37:69 C’est qu’ils avaient trouvé leurs ancêtres égarés,

38:70 et les voilà se précipitant sur leurs traces.

Au lieu de faire l’effort de vérifier par eux-mêmes les croyances de leurs ancêtres, les égarés ne les questionnent même pas, bien contraire, ils s’empressent de les suivre aveuglément et de les perpétuer coûte que coûte en dépit du fait qu’elles n’aient aucun sens. C’est là une erreur que commettent la plupart des gens, et qui montre que leur objectif n’est pas de suivre la vérité, le bien, et la guidée de Dieu, mais uniquement leurs propres désirs, en marchant fièrement dans les pas de leurs ancêtres, car cela flatte en réalité leur ego. C’est avec ce genre de raisonnement que des peuples entiers ont fini par être décimés par Dieu, à l’image de toutes ces tribus païennes dont il ne reste plus que quelques rares représentants sur terre, et que Dieu a délibérément laissées en vie afin de nous montrer que ceux qui agissent ainsi ne réussissent pas, et vivent dans la contrainte et l’humiliation, et finissent inévitablement par être totalement anéantis.

37:71 En effet, avant eux, la plupart des premières générations s’étaient égarées.

37:72 Et pourtant, Nous avions envoyé parmi eux des avertisseurs.

37:73 Regarde donc ce qu’il est advenu de ceux qui ont été avertis,

37:74 à l’exception des fidèles et loyaux serviteurs de Dieu.

37:75 Et, Noé avait fait appel à Nous, et Nous l’avons alors exaucé de la plus belle des manières,

37:76 en le sauvant, lui et sa famille, de la grande angoisse,

L’angoisse devait être extrêmement grande quand les eaux ont commencé à monter, sans trouver le moindre abri pour y échapper. Noé et sa famille étaient les seuls à être demeurés fidèles à Dieu, et quand la détresse s’était répandue partout à cause de la montée des eaux qui engloutissaient les populations contrée après contrée, ce fût un énorme soulagement pour Noé et sa famille que d’être à l’abri à bord de l’arche, et ceux qui avaient refusé de le croire ont alors amèrement regretté de ne l’avoir pas écouté. L’ampleur de ce cataclysme était tel qu’il n’a d’égal que le châtiment de l’Heure, et qui d’ailleurs le surpassera. Quand la grande angoisse frappera de nouveau, avec les énormes cataclysmes qui vont bientôt sévir dans le monde, il n’y aura personne pour nous en sauver excepté Dieu, et à ce moment-là, tout le monde appellera Dieu à l’aide, excepté que seuls ceux qui auront répondu à son Rappel que voici seront secourus. Mieux vaut donc dès maintenant répondre à l’appel de Dieu et faire la paix avec Lui et se repentir, car il sera bien trop tard après. Je vous conjure par ce que vous avez de plus cher, à savoir vos enfants, de ne pas prendre à la légère mon avertissement émanant de Dieu, car il est tout ce qu’il y a de plus réel. Voulez-vous un jour voir vos enfants mourir devant vos yeux sans que vous ne puissiez rien y faire, et que vous supplierez Dieu de toutes vos forces de vous sauver, mais que Dieu ne répondra pas vos appels ? Car, moi le messager et avertisseur de Dieu, je vous jure sur Dieu que ce jour arrivera si vous ne tenez pas compte de son Rappel que voici.

37:77 et Nous fîmes que ses descendants soient les uniques survivants,

37:78 et Nous perpétuâmes sa mémoire dans la postérité.

Dieu a en effet perpétué la mémoire de Noé, sachant que tout le monde connaît aujourd’hui Noé, aussi bien les croyants que les égarés, alors même qu’il a vécu il y a plusieurs milliers d’années. Car, la leçon que Dieu veut nous donner à travers Noé demeure encore, et la même menace plane aujourd’hui au-dessus de nos têtes. Dieu ne cesse de répéter dans le Coran que l’Heure constituera un Second Déluge, et que nul ne pourra y échapper, excepté ceux qui Lui sont demeurés fidèles, à savoir ceux qui n’adorent que Lui sans lui donner ni d’associé ni d’intermédiaire, et qui obéissent à ce qu’Il a fait descendre comme livres. J’ignore quand ce châtiment interviendra exactement, mais une chose est sure et certaine, c’est que je suis l’authentique messager et avertisseur de Dieu, et que ce châtiment dont je vous parle est inévitable et tombera de notre vivant. En effet, le châtiment tombe toujours sur ceux qui ont été avertis et qui ont ignoré le Rappel de Dieu, et il concerne donc bien les gens que je suis en train d’avertir là. Faites donc le nécessaire dès maintenant pour espérer obtenir le salut de Dieu, et ainsi assurer votre sécurité et celle de votre famille au moment où le châtiment tombera.

Noé n’a eu de cesse d’avertir son peuple pendant des siècles, mais le châtiment tardant à venir, plus personne n’y croyait, et pourtant, il a bel et bien fini par tomber sur eux. De même, aujourd’hui, les gens ne croient plus en la fin du monde, car on leur annonce cela depuis tellement longtemps, que pour eux, seuls les fous peuvent encore continuer à y croire ou à croire qu’elle tombera de leur vivant. Ces gens-là qui ne croient pas en la venue de la fin du monde ont-ils une science certaine pour affirmer une telle chose ? Non ! Ils n’en savent absolument rien, mais prennent simplement leurs désirs pour des réalités, car tout indique aujourd’hui qu’elle est sur le point de se produire.

Que cette présente génération retienne donc les leçons du passé, car le peuple de Noé pensait également que Noé était fou et ne croyait pas du tout à son avertissement, et pourtant, on sait tous maintenant qu’il était loin d’être fou et que sa menace était tout ce qu’il y a de plus réel. Pour les égarés d’aujourd’hui, je dois certainement sembler aussi fou que Noé quand je les avertis de ce Second Déluge à venir, et pourtant, la même chose qui était arrivé au peuple de Noé ne va pas tarder à leur arriver également. Quand on voit le grand état d’égarement de ce monde et l’immense chaos qui y règne aujourd’hui, est-ce vraiment si surprenant ? Le monde peut-il continuer longtemps à vivre ainsi ? On voit bien que non, et qu’il n’y a aucune solution ni espoir dans l’avenir, car nous sommes dans une impasse totale, et c’est donc bien normal que cela se termine maintenant. Sans l’exprimer directement, ce monde supplie Dieu de mettre un terme à son agonie, et c’est justement quand on est tout proche de la mort que les gens s’accrochent le plus à la vie. Voilà donc dans quel état d’esprit sont la plupart des gens aujourd’hui: ils s’accrochent désespérément à la vie et la savourent plus que jamais, car leur subconscient leur dit que leur vie est sur le point de se terminer. Il faut maintenant voir la réalité en face et vous rendre à l’évidence que je suis le messager de la fin des temps, et que nous sommes la dernière génération, et que la destruction dont je vous parle a en réalité déjà commencé, sauf qu’elle est à ce stade imperceptible pour la plupart des gens. C’est comme une bombe lâchée du ciel, tant qu’elle n’atteint pas le sol, les gens n’en perçoivent pas les effets… et cette bombe a déjà été lâchée, et est en train d’approcher le sole à une vitesse vertigineuse ! Et, là je m’adresse uniquement à ceux qui refusent d’écouter: en fin de compte, que le monde finisse ou pas, que je sois le messager de Dieu ou pas, est-ce vraiment si horrible pour vous de vous tourner vers Dieu, de cesser votre injustice, et d’être plus vertueux ?

37:79 Que la paix soit sur Noé parmi [les habitants] de l’Univers tout entier !

Dieu a distingué Noé parmi tous les habitants de l’Univers, car il a fait preuve d’une constance et d’une loyauté exceptionnelle, rappelant inlassablement les gens à Dieu, sans jamais douter de Lui, jusqu’à ce que son Ordre intervienne. Imaginez-vous être le seul habitant de la terre à suivre la voie de Dieu, et que tous les autres vous disent en permanence que c’est vous qui êtes égarés, tout en vous traitant de fou, et cela, pendant des siècles et des siècles, et que malgré tout, vous arrivez à garder toute votre raison, et sans jamais douter de Dieu. Même pour quelqu’un qui a toute sa tête, il y aurait réellement de quoi devenir fou que d’être entouré de fous qui ne ne cessent de dire que c’est vous qui l’êtes, et ce, aussi longtemps que Noé ne l’a enduré. Voilà donc une épreuve insurmontable, que seul Noé a su relever avec succès sur cette terre, ce qui explique pourquoi Dieu l’a particulièrement distingué parmi tous les autres habitants de l’Univers. Notez bien que seul Noé a eu le droit de la part de Dieu à cette distinction particulière : “Que la paix soit sur Noé, parmi [les habitants] de l’Univers tout entier !“, alors que dans les versets à venir contenant la même bénédiction, cette fois-ci adressée aux autres messagers de Dieu, il est simplement dit : “Que la paix soit sur Lot/Abraham/Moïse/Aaron/Eli !”, ce qui vous confirme ce que je viens de vous dire à propos du caractère unique de Noé.

La folie n’est ni plus ni moins que l’égarement poussé à son extrême, et ce mal affecte aujourd’hui la plupart des gens sans même qu’ils ne le réalisent, et leur nombre est devenu tel qu’il y a de quoi rendre fou même celui qui a toute sa raison. J’invite donc les croyants à s’inspirer de l’exemple de Noé, qui, lui, a certainement été plus patient qu’aucun d’entre nous ne le sera jamais. Nous vivons aujourd’hui dans une époque extrêmement similaire à celle de Noé, ce qui est bien normal, car le début et la fin des temps sont censés être symétriques. Les croyants vivent aujourd’hui ce que Noé avait vécu à son époque, à savoir qu’ils sont noyés au milieu de milliards d’injustes, qui ne cessent de les dénigrer et de les traiter de fous et d’égarés. Mais, comme Noé, il ne faut jamais douter de la guidée de Dieu et de sa promesse, et il faut invariablement persister sur sa Vraie Voie, celle que moi, le messager de Dieu, vous ai clairement exposée. Le Second Déluge, à savoir le châtiment final de l’Heure, arrivera inévitablement du vivant de cette présente génération, et il nous faut juste être patients, de même que l’avaient été toutes les générations de croyants avant nous. Noé a bien attendu des siècles avant de voir la promesse de Dieu se réaliser, cette fois-ci, Dieu ne nous demande pas d’attendre aussi longtemps, alors soyez patients, que ce châtiment vienne dans 1 mois, 1 an, 10 ans, ou 50 ans, car de toute façon, il ne dépassera pas la durée de vie de cette présente génération.

37:80 C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.

37:81 Il fait assurément partie de nos serviteurs de confiance.

37:82 Puis… Nous noyâmes tous les autres.

37:83 Et, professant la même doctrine que lui, il y avait certainement Abraham.

37:84 Quand il se présenta à son Seigneur avec un cœur totalement sain.

Ce qui compte avant tout c’est la sincérité des cœurs, c’est pourquoi quand Abraham s’est tourné vers Dieu avec un cœur sain, Dieu l’a accepté de lui. Celui qui se tourne vers Dieu de façon sincère et qui cherche réellement à Lui obéir, en public comme en secret, et cela, dans l’unique but d’obtenir son pardon et son agrément, assurément, Dieu ne le repoussera pas, et le guidera de la meilleure des manières, et accomplira sa guérison sur lui. Aujourd’hui, la plupart des gens manquent cruellement de sincérité envers Dieu, car ils disent de leurs bouches ce que leurs cœurs ne pensent pas, et même s’ils pensent vraiment ce qu’ils disent, cela n’est pas ensuite suivi par des actes, et aussi, parce qu’ils agissent en public différemment de comment ils agissent en privé. En agissant ainsi, certains croient duper Dieu et leurs prochains, mais ils ne dupent en fin de compte qu’eux-mêmes et les gens qui réfléchissent comme eux. Celui qui a une démarche sincère envers Dieu, et qui ne prend que Dieu pour seul et unique témoin de ses actes et de sa foi, et qui apporte suffisamment ses preuves à travers le temps, c’est précisément celui-là que Dieu va guider, et à qui Il accordera le statut ô combien enviable de “serviteur de confiance” auprès de Dieu, ou “moumin”. Mais, la plupart des gens ne sont pas assez sincères et constants dans leur démarche envers Dieu, et ils s’étonnent ensuite de faire du surplace, voire même de régresser. Ils se demandent pourquoi Dieu ne les guide pas, ils envient, voire jalousent, ceux qui sont comblés par Dieu, mais font-ils seulement ce qu’il faut pour obtenir ce qu’ils demandent ? Vont-ils vraiment jusqu’au bout de leur démarche envers Dieu ? Certainement que non, sinon le résultat serait là.

37:85 Quand il dit à son père et à son peuple : « Qu’adorez-vous là ?

37:86 Est-ce une pure invention ? De faux dieux en dehors de Dieu, que vous voulez ?

37:87 Que diriez-vous plutôt [d’adorer] le Maître de l’Univers ? »

37:88 Puis, il jeta un regard vers les étoiles,

37:89 et dit : « Cela me rend malade. »

Abraham était le seul de son peuple, les Babyloniens, à rejeter l’adoration des faux dieux païens inventés par leurs ancêtres. Sans l’influence de personne, si ce n’est du fruit de sa propre réflexion, il avait trouvé son propre concept de Dieu, qui est celui du Créateur et Maître de l’Univers. En effet, tout vrai croyant est amené à un moment ou un autre de sa vie à avoir cette même réflexion, à savoir de rechercher Dieu selon ses propres perceptions, et d’arriver à la conclusion que Dieu existe forcément, et qu’Il est le Créateur et Maître de toute chose. En effet, si tel n’était pas le cas, cela signifierait alors qu’on ne peut rien déterminer en se basant directement sur nos sens, notre intelligence, notre raisonnement, et en ce cas, cela voudrait dire que nous sommes tous fous et que rien n’a vraiment de sens, et que cette vie ne vaut même pas la peine d’être vécue. Certains refusent de croire que je suis le messager de Dieu, car ils disent que mon message est issu de ma propre réflexion, ce à quoi je leur réponds un grand OUI. Sachant que c’est Dieu qui guide mes pas vers la bonne information, qui m’inspire mes pensées, qui organise ma réflexion, et qui m’amène aux bonnes conclusions… et cela en a toujours été ainsi avec tous les autres messagers de Dieu. Donc, en ce sens, oui, mon message est issu de ma propre réflexion, et le contraire, qui serait de recevoir des informations venue de l’au-delà, totalement inconnues de mon cerveau, aurait été inquiétant, et signifierait alors que je ne suis qu’un possédé. Dans ce verset, Abraham exprime le profond mal-être qui l’habite du fait de côtoyer en permanence des gens extrêmement injustes et égarés, qui croient dur comme fer en de fausses croyances totalement dénuées de sens et purement inventées par leurs ancêtres. Il s’est donc tourné vers les étoiles pour appeler Dieu à son secours, et Dieu va l’exaucer la plus belle des manières comme vous allez le voir dans les versets suivants.

37:90 Ils se détournèrent alors de lui et lui tournèrent le dos.

Abraham s’était complétement mis à dos l’ensemble de son peuple du fait qu’il avait rejeté publiquement leurs faux dieux, en affirmant qu’ils n’étaient que pure invention. Tout comme Noé avant lui, il était le seul de son peuple à être bien guidé, à savoir à adorer le vrai Dieu et à rejeter les faux dieux et leurs cultes associés. De la même manière, aujourd’hui, les vrais croyants ont rejeté les idoles, les associés, les intermédiaires, et les faux cultes inventés par les sectes qui se font appeler “religions”, et du coup, se sont mis à dos tous leurs adhérents. Mais, qu’importe d’être très peu en nombre ou d’être rejetés par les égarés, car ce qui compte avant tout c’est de suivre Dieu et la vérité quand elle se manifeste à nous, et c’est là une faveur exceptionnelle que Dieu nous a accordée à nous les vrais croyants en nous guidant sur sa vraie voie. En tout temps, le nombre de vrais croyants a toujours été extrêmement faible à l’approche du châtiment, et le fait que les croyants soient aujourd’hui très peu nombreux est donc un des signes que le châtiment est désormais tout proche. En effet, il n’y a rien d’étonnant à cela, quand on constate que dans le monde actuel, l’égarement et la propagande du Diable sont partout et rencontrent un franc succès auprès des populations. De même, il n’y a pas lieu de s’étonner que Dieu ait envoyé maintenant son messager et avertisseur que je suis, car il en a toujours été ainsi à l’approche du châtiment, et Dieu ne détruit jamais un peuple sans l’avertir préalablement. Si nous sommes à la fin de ce monde et que la destruction est inéluctable, c’est aussi parce qu’il n’y a plus aucun croyant à naître, et il est donc tout à fait normal que ce monde prenne fin, à l’image d’un arbre que l’on abat une fois que toutes ses branches sont complétement mortes et qu’il n’y a plus aucune vie en lui.

37:91 Et, c’est là qu’il se faufila auprès de leurs dieux, et dit : « Ne mangez-vous pas ?

37:92 Qu’avez-vous donc à ne pas dire un mot ? »

37:93 Puis, il se mit en cachette à les frapper de sa main droite,

37:94 et très rapidement, ils affluèrent vers lui à toute vitesse.

37:95 Il dit : « Adorez-vous ce que vous sculptez ?

37:96 Alors que Dieu vous a créés, ainsi que ce que vous fabriquez ? »

Tout ce que les hommes créent, est en réalité issu de la création de Dieu, sachant que c’est Dieu qui nous a créés nous-mêmes, et qui nous a donné le savoir-faire et l’intelligence pour réaliser à notre tour de nouvelles créations. Excepté que toutes ces créations, nous ne les créons pas à partir de rien comme c’est le cas avec Dieu, mais uniquement à partir d’éléments que Dieu a mis à notre disposition. Comme le dénonce Abraham dans ces versets, il est donc totalement insensé d’adorer des statues sculptées de nos propres mains, en disant qu’ils sont des dieux, alors que ce ne sont là que des objets inanimés. Adorer les statues, comme le font aujourd’hui les hindous et les bouddhistes, pour ne citer qu’eux, est donc une pure folie et une énorme injustice, et représente une offense impardonnable envers Dieu. Ce n’est pas pour rien que Dieu punit d’Enfer toute forme d’association, mais c’est parce qu’il n’y a rien de plus injuste que d’attribuer un quelconque pouvoir à ce qui est autre que Dieu. Ceux, par exemple, qui prient Jésus Christ en pensant qu’il est Dieu et qu’il entend et répond à leurs prières, commettent une énorme injustice en faisant cela, car Jésus n’a jamais exaucé la moindre de leurs prières, mais c’est plutôt Dieu qui les a exaucés pour eux, et ces gens-là attribuent donc à Jésus ce qui n’appartient qu’à Dieu. C’est ce qui s’appelle être complétement à côté de la plaque, ou se tromper du tout au tout, c’est pourquoi la plupart des chrétiens sont dans l’égarement complet, et sont totalement passés à côté du Coran et du prophète Muhammad, et très certainement, vont également ignorer le messager que je suis et le message dont je suis porteur. Les chrétiens, de même que les autres associateurs, et ils sont très nombreux dans toutes les religions, comme ceux par exemple qui accordent un quelconque pouvoir aux saints ou au prophète Muhammad, croient avoir une vraie relation avec Dieu et croient que leur foi est basée sur quelque chose de solide, alors qu’en réalité, ils n’ont jamais eu le moindre lien avec Dieu et leur foi est extrêmement faible, voire même inexistante. C’est pourquoi, comme le dit le Coran, la place des associateurs sera en Enfer avec ceux qui ne croient pas du tout en Dieu, ou qui croient en Lui mais se revendiquent comme ses ennemis déclarés, à savoir les diables. Imprimez bien au fer rouge dans votre tête qu’il n’y a pas pire égarement que de commettre l’association, et aujourd’hui, les gens des religions nagent en plein dedans sans même le réaliser, ce qui montre à quel point ils sont tous dans l’égarement extrême.

37:97 Ils dirent : « Construisez pour lui un bûcher, et jetez-le dans la fournaise ! »

Le peuple d’Abraham a rejeté ce qu’il avait à dire sans même l’écouter, et a voulu le faire taire définitivement en le brûlant sur le bûcher, mais Dieu a protégé son serviteur et retourné ce complot contre ses auteurs, en faisant que ce soit eux qui brûlent à sa place. De même, aujourd’hui, les injustes me ferment totalement la porte sans même écouter ce que j’ai à dire, et s’ils pouvaient me faire taire à jamais, comme ceux avant eux ont voulu le faire avec Abraham, qu’ils le feraient certainement. Mais, Dieu protège son serviteur que je suis, et pas un seul de mes cheveux n’a jusqu’à présent été touché par personne, et si cela devait arriver un jour, alors cela signifie que telle est la volonté de Dieu, et que mes ennemis et les ennemis de Dieu sachent bien une chose: je ne crains personne si ce n’est Dieu.

37:98 Ils voulurent ainsi monter un complot contre lui, mais Nous fîmes que ce soient eux les perdants.

37:99 Et, il dit : « Je vais migrer vers mon Seigneur, Il saura assurément me guider »

Après l’épisode du bûcher, Abraham a annoncé son départ à son peuple, car le divorce entre eux était définitivement prononcé et parce qu’aucune cohabitation n’était désormais possible avec eux. A cette époque, vivre loin de son peuple d’origine équivalait quasiment à une condamnation à mort, mais Abraham n’a pas eu peur de partir et avait une foi inébranlable en Dieu, surtout après le grand miracle dont il avait été témoin avec le feu qui ne le brûlait pas, et il était donc persuadé que Dieu allait le prendre totalement à sa charge et le guider dans le droit chemin, et c’est ce qui s’est effectivement passé. De même, me concernant, depuis plusieurs décennies maintenant, j’ai tourné le dos à toutes ces fausses religions et à tous les injustes qui y adhérent, pour migrer vers Dieu, et Dieu a su me protéger de tous les dangers et me guider dans sa voie droite, en m’enseignant sa vraie religion, de la même manière qu’Il l’avait fait avec ses précédents messagers, et en faisant de moi son messager, afin de guider vers sa Vraie Voie et délivrer son Rappel et Avertissement.

37:100 « Seigneur ! Accorde moi [une progéniture] d’entre les vertueux. »

37:101 Nous lui annonçâmes alors [la naissance] d’un garçon particulièrement conciliant.

Abraham a complétement tourné le dos à son peuple et s’est installé là où Dieu avait guidé ses pas pour prendre un nouveau départ, à savoir dans un désert impitoyable, là où est aujourd’hui située la Mecque, sachant qu’il n’y avait encore aucune ville à cet emplacement à cette époque-là. Mais, Dieu a fait que cet enfer devienne très vite un paradis, en y faisant d’abord jaillir la source d’eau miraculeuse, Zamzam, et en faisant que les gens y affluent de toute part pour y accomplir leur pèlerinage auprès de la Maison de Dieu, la Kaaba, faisant de ce lieu jadis désertique, une oasis en plein milieu du désert et une ville extrêmement prospère du fait du commerce lié au pèlerinage. Étant le seul croyant sur terre, Abraham a voulu qu’il y en ait d’autres comme lui, en demandant à Dieu de lui faire don d’une progéniture composée de vertueux. Dieu l’a alors exaucé et a béni sa descendance en faisant qu’elle soit aussi innombrable que les étoiles et que sa lignée ne soit jamais coupée jusqu’à la fin des temps, et qu’en toute époque, ses descendants composent le gros du contingent des croyants, et que tous ses messagers en soient issus… et l’histoire a montré que Dieu a parfaitement tenu sa promesse. Je l’affirme sans aucune prétention, mais parce que c’est la pure vérité, je fais partie des descendants d’Abraham en ma qualité de messager, et par la proximité exceptionnelle que j’ai toujours ressentie avec lui. Depuis bien avant que Dieu ne fasse de moi son messager, j’ai toujours ressenti un lien particulier et extrêmement fort avec Abraham, et une très grande ressemblance dans nos caractères, bien plus qu’avec les autres messagers, qui certes, descendent aussi d’Abraham, mais avec qui je ne partage pas la même branche. Et, certainement que la plupart des croyants, aujourd’hui, descendent également d’Abraham, étant donné que Dieu a promis que ses descendants formeraient le gros du contingent des croyants en toute époque. C’est pourquoi, je suis certain que la plupart des croyants, aujourd’hui, ressentent ce même lien particulier avec Abraham que je ressens également avec lui. Quand bien même, je ne descendrais pas d’Abraham, ni les vrais croyants aujourd’hui, ceux qui sont les plus légitimes pour se revendiquer de lui sont assurément ceux qui partagent la même doctrine que lui, à savoir qui vouent l’intégralité de leur culte à Dieu et qui ne sont pas des associateurs, ce qui n’est absolument pas le cas des juifs, chrétiens, et musulmans, malgré le fait qu’ils se présentent comme ses héritiers en dehors des autres.

Dieu dit qu’il a donné à Abraham un garçon particulièrement conciliant. En effet, rien de mieux pour un père que d’avoir un enfant conciliant, qui s’accommode de tout ce qu’on lui commande et qui ne cherche jamais l’opposition ou la complication, mais bien au contraire, qui se remet en question de lui-même en cas de désaccord et qui fait en sorte de devenir celui que son père voudrait qu’il soit. De même, c’est là le modèle du meilleur serviteur que Dieu puisse apprécier, à savoir le serviteur facile à gérer, et qui n’a qu’un seul but, celui de plaire à Dieu, et qui ne demande qu’une chose, c’est que Dieu forge son être selon son bon plaisir. Alors que le stéréotype du mauvais fils ou du mauvais serviteur de Dieu, est celui qui crée sans cesse des problèmes et avec qui rien n’est facile, qui se montre ingrat et qui est irréconciliable, et qui n’a aucune envie de faire le plaisir de son père ou de son Créateur, ni de devenir ce qu’il voudrait qu’il devienne, mais bien au contraire, voudrait être à l’exact opposé, à l’image de Satan avec Dieu.

37:102 Puis, quand ce dernier fut en âge de l’accompagner, [Abraham] dit : « Mon fils, je vois en songe que je t’égorge, alors réfléchis-y [de ton côté] et dis-moi ce que toi tu vois ». Il dit : « Ô mon père chéri, fais ce qui t’est commandé, tu me trouveras, si Dieu le veut, du nombre des endurants. »

Voilà le summum de ce qu’on peut appeler être conciliant, arrangeant, accommodant, et là je parle aussi bien d’Abraham en tant que serviteur de Dieu, que d’Ismaël en tant que fils d’Abraham. Voilà donc ce qu’un père peut rêver de mieux d’avoir comme fils, Ismaël, et ce que Dieu a créé de mieux comme serviteur, Abraham. Nous appartenons intégralement à Dieu, et Dieu est libre de faire de nous ce qu’Il veut, car Dieu fait ce qu’Il veut, tout court, et n’a de compte à rendre à personne, et nous n’avons été créé uniquement que pour le servir, l’adorer, et lui obéir, peu importe ce qu’Il nous commande. Certains pourraient penser qu’un tel épisode est injuste et horrible, et ne reflète que le propre égarement d’Abraham, or il n’en est rien. Car, ce n’est pas là une simple projection de l’esprit d’Abraham, mais bel et bien une vision émanant de Dieu. Si je disais aujourd’hui que Dieu me commandait d’égorger mon propre fils, les gens me mettraient aussitôt en prison et me traiteraient d’imposteur et de grand fou, et certainement pas de messager de Dieu, ce qui est bien la preuve que la plupart des gens aujourd’hui ne comprennent rien à rien et ne sont en aucun cas bien guidés. Ces mêmes gens de religion qui se revendiquent allégrement d’Abraham seraient les premiers à ne pas croire en lui et à rejeter ses croyances avec force s’ils avaient vécu à son époque ou lui à la nôtre.

Les gens destinés à l’Enfer passent leur temps à juger Dieu et ne comprennent rien à ses voies, comme s’ils étaient meilleurs que Lui et croyaient comprendre les choses mieux que Lui. Alors que la vérité est que Dieu est l’infiniment bon et juste, et qu’Il a raison sur tout, et qu’eux sont l’infiniment mauvais et injuste, et qu’ils n’ont raison sur rien. Quand bien même, Dieu choisirait d’être injuste, qu’Il demeure totalement dans son bon droit et est libre de faire de nous, ses serviteurs, ce que bon Lui semble. Beaucoup de gens qui ne croient pas en Dieu aujourd’hui, le justifient parce qu’ils estiment que s’Il existait, Il serait injuste du fait des innombrables injustices qu’il y a dans ce monde. Ces gens-là ne pensent pas du tout de la bonne façon, et cela ne montre que leur propre injustice, car ce monde n’est pas injuste parce que Dieu est injuste, mais parce que ce sont les gens qui le composent qui le sont. En réalité, ce n’est pas en faisant un procès à Dieu que les gens risquent de trouver Dieu, car Dieu n’est pas tel un animal de compagnie qui doit se vendre pour qu’on l’adopte, mais c’est plutôt aux gens de faire des pieds et des mains, de se comporter avec justice et de rechercher âprement la vérité, pour espérer que Dieu les guide et leur donne foi en Lui… Sauf que la plupart de ceux qui ne croient pas en Dieu sont à des années lumières de faire cela. Qui sont donc ces gens horribles qui croient savoir ce qui est juste et injuste, et qui croient pouvoir juger Dieu ? Ces gens-là sont en réalité les plus grands criminels, rebelles, ignorants, qui existent sur cette terre, et ne sont rien d’autre que des tyrans irréconciliables. La vérité est que Dieu a ses raisons que l’homme ignore, car seul Lui connaît vraiment ce qui est juste et injuste, et Il n’a pas besoin de se justifier devant quiconque. Nous devons nous inspirer du bon exemple d’Abraham et d’Ismaël, en acceptant de bonne grâce toutes les épreuves que Dieu nous impose dans la vie, et en le priant de nous donner la patience pour les endurer tout en demeurant soumis, et la sagesse pour les comprendre et apprendre à travers à elles, et nous devons tout faire pour plaire à Dieu, et nous faire violence au plus haut point pour Lui obéir et pour lutter contre la corruption de nos âmes. Voilà donc la bonne attitude qui plaît à Dieu.

37:103 Puis, quand tous deux se résignèrent, et qu’il l’eut couché sur le front,

37:104 Nous l’appelâmes: « Ô Abraham !

37:105 Tu as accompli la vision ! »… C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.

Le fait qu’Abraham ait réalisé la vision que Dieu lui avait donnée sans faire machine arrière, est en réalité une bénédiction de Dieu pour l’excellent homme de bien qu’il était, et à travers cette épreuve, Dieu voulait accomplir sur lui un énorme bienfait, et les événements à suivre le confirmeront pour lui. En effet, Dieu a toujours été du côté d’Abraham, d’abord en lui donnant foi et en le guidant alors que tout son peuple était égaré, ensuite en le protégeant contre le complot érigé contre lui par son peuple, puis en guidant ses pas et en le protégeant après son départ de Babylone, pour lui donner une nouvelle vie confortable et agréable dans ce qui deviendra ensuite la Mecque, enfin en lui donnant un fils en dépit de son âge avancé et de celui de sa femme, lui qui s’était résigné depuis bien longtemps au fait qu’il n’en aura jamais et qui l’avait totalement accepté. Pourquoi Dieu voudrait-Il donc d’un seul coup faire du mal à Abraham en lui demandant d’égorger son fils après tout le bien qu’Il a jusque-là accompli sur lui ? En fait, en lui demandant une telle chose, Dieu ne voulait pas du tout affecter Abraham d’un mal, mais bien au contraire, il voulait accomplir sur lui un grand bien, et cela, Abraham le savait aussi. Après qu’Abraham se soit persuadé que sa vision lui venait bien de Dieu, étant donné que cette vision était revenue à plusieurs reprises, et qu’à chaque fois, Abraham priait Dieu pour qu’il l’éclaire à son sujet, jusqu’à ce qu’il finisse par comprendre que c’était vraiment ce que Dieu voulait qu’il fasse. Contrairement à n’importe qui dans ce cas, Abraham n’a rien oublié de tous les bienfaits que Dieu a accomplis sur lui, il n’a pas un seul instant douté de Dieu ou pensé à mal de Lui, il n’a pas reculé dans son chemin qui le mène à Dieu, il n’a pas fait faux bond à Dieu parce que ce qu’Il lui commandait était trop difficile pour lui, mais a prouvé à Dieu qu’il Lui était pleinement soumis en s’exécutant même s’il tenait plus que tout à son fils. Au final, aucun mal ne l’a touché, ni lui ni son fils, bien au contraire, et Dieu l’a récompensé en lui envoyant un autre sacrifice à la place, et en faisant de lui le père et le modèle de tous les croyants jusqu’à la fin des temps, et en ressuscitant les morts devant ses yeux sur simple demande de sa part, et en tirant de sa descendance tous les messagers après lui.

Dieu nous invite tous à nous inspirer de l’exemple d’Abraham, car il est facile pour un croyant de faire des choses qui lui sont accessibles et qui plaisent à son cœur. Mais, il est beaucoup moins facile d’obéir à Dieu quand il s’agit de choses qui nous coûtent particulièrement. Seuls ceux qui suivent l’inspiration de Dieu, aussi bien dans les choses faciles que difficiles, apportent la preuve de leur entière soumission à Dieu, et verront leur foi croître de manière exponentielle et obtiendront de la part de Dieu un bienfait qu’ils n’imaginent même pas, et seront honorés du statut de serviteur de confiance auprès de Dieu, “moumin”. Quant aux autres, ils ne doivent pas s’étonner de faire du surplace et de voir leur foi stagner, car ceux qui échouent à obéir à Dieu quand l’épreuve devient trop difficile et qui finissent à un moment ou un autre par se tourner sur leurs talons, apportent la preuve qu’ils ne sont pas dignes de recevoir la confiance de Dieu. L’épreuve difficile consiste par exemple à se débarrasser d’une mauvaise addiction qui nous colle tout au long de notre vie, à mettre un terme à un péché récurrent chez nous, à faire quelque chose que notre cœur n’a pas du tout envie de faire, à suivre l’inspiration de Dieu même si cela met en péril notre propre sécurité et celle de nos familles, même si cela nous coûte nos biens, notre situation professionnelle, nos relations avec les autres, notre image dans la société, etc. Voilà donc les croyants que Dieu apprécie le plus et à qui Il accorde les plus hauts rangs… et aujourd’hui, je vois très peu de gens pousser leur expérience avec Dieu jusqu’au bout, car il arrive toujours un stade, où ça en devient trop pour eux, et où ils rebroussent chemin, faisant faux bond à Dieu, pensant ainsi à mal de Lui, comme si Dieu pouvait leur souhaiter le moindre mal ou d’un seul coup les trahir. En réalité, quand Dieu nous impose ce genre d’épreuve difficile, c’est une bénédiction de sa part et cela signifie qu’Il veut accomplir sur nous un énorme bienfait, et il ne faut donc surtout pas douter de Dieu ou reculer, mais Lui faire totalement confiance et aller de l’avant… et si jamais, cette inspiration ne nous vient pas de Dieu et qu’on se trompe, alors soyez assurés que Dieu vous le fera savoir d’une manière ou d’une autre sans qu’aucun mal ne vous touche.

Je vais vous raconter mon expérience personnelle afin que vous puissiez vous en inspirer, et pour vous convaincre d’emprunter la même voie que j’ai moi-même emprunté, et que je n’ai depuis jamais regrettée. Il y a maintenant treize ans de cela, juste avant que Dieu ne me donne ce rêve que je vous avais déjà raconté, où je me voyais en présence de Dieu et de celle des autres messagers de Dieu, je cherchais Dieu par mes propres moyens, tout comme Abraham l’avait fait avant, mais je n’arrivais à le trouver nulle part dans aucune des religions connues, car Il n’y était tout simplement pas, même si la brochure prétendait le contraire. Je me suis alors rappelé de l’exemple d’Abraham, quand il a pris le risque de détruire les statues quitte à subir une mort horrible, brûlé sur le bûcher, et qu’il a quitté son peuple et son pays d’origine pour aller à l’inconnu en quête de Dieu. Dieu m’avait donné une très bonne femme, une très bonne famille, de nombreux amis excellents, une bonne situation professionnelle et sociale, une bonne santé mentale et physique, mais j’ai préféré tout quitter pour aller en quête de Dieu à travers le monde, et j’étais prêt pour cela à prendre tous les risques imaginables, en prenant exemple sur Abraham et en me disant que Dieu serait certainement là pour moi comme il l’a été pour lui. Le soir même où j’avais fermement pris cette décision, Dieu m’a donné ce rêve capital qui a marqué un tournant décisif dans ma vie. Résultat des courses, non seulement, Dieu m’a permis de conserver tout ce qu’Il m’avait donné, mais Il m’a donné bien plus encore en termes de biens et de famille, et m’a guidé sur sa voie, et m’a enseigné le Livre et accordé une part de savoir et de sagesse, pour en fin de compte, faire de moi son ultime messager, chose qui était totalement inconcevable pour moi. Voilà donc le chemin que je vous invite tous à prendre à votre niveau, car chacun de vous sait au fond de lui-même ce qu’il doit faire, mais ne le fait pas toujours, par peur de l’inconnu et parce que le Diable le fait douter. Mais, il faut savoir vous lancer et faire totalement confiance en Dieu, et suivre tout ce qu’Il vous inspire sans reculer ni trembler, et accepter de prendre tous les risques pour Le servir et être même prêt à vous jeter dans le vide en comptant sur Dieu, et je vous garantis que Dieu sera toujours là pour vous, et qu’au final, c’est bien vous qui serez à 100% gagnants et à 0% perdants, promesse de Dieu.

37:106 C’est ce qu’on peut vraiment appeler là une épreuve.

Cette épreuve qu’Abraham a passée avec succès, personne sur terre ne peut prétendre pouvoir la réussir, et Abraham ne doit cela uniquement qu’à sa simple foi, voilà pourquoi Dieu a béni Abraham pour l’éternité. Les gens ne comprennent pas que les messagers de Dieu ne sont pas des robots programmés pour obéir, mais qu’ils obéissent à Dieu de leur plein gré, et qu’ils n’ont pas de ligne directe avec Dieu et n’entendent pas en eux une voix audible venant de Dieu, mais que tout ce qu’ils accomplissent, ne repose uniquement que sur la base de leur simple foi en Dieu… et cela s’applique également à moi. En réalité, il n’existe pas un vrai dialogue en direct entre Dieu et ses messagers comme cela est rapporté de façon métaphorique dans le Coran, excepté dans l’épisode du buisson ardent de Moïse, qui est le seul cas où il y a bel et bien eu un vrai dialogue en direct entre Dieu et un des messagers, en l’occurrence Moïse. En ce cas, comment le dialogue se déroule-t-il entre Dieu et ses messagers ? En réalité, Dieu décrète quelque chose dans le Ciel, et un Esprit venant de Lui le transmet sous forme de pensée ou d’inspiration dans la tête de ses messagers. De cette manière, les messagers se font littéralement dicter la parole de Dieu, mais cela nécessite qu’ils soient totalement orientés vers Dieu et purs de tout péché, et cela requiert aussi un haut degré de concentration. Cela va même plus loin, car la plupart des prières des messagers leur sont en réalité inspirées par Dieu, c’est pourquoi celles-ci sont automatiquement exaucées. Dieu fait en réalité les questions et les réponses, et ses messagers ont juste à livrer totalement à Lui, en Lui faisant don de l’intégralité de leur être afin de servir de réceptacles pour sa Parole. Ceci devrait également inspirer l’ensemble des croyants, car au lieu de prier Dieu pour Lui demander telle ou telle chose, demandez-Lui plutôt qu’Il vous inspire vos prières et qu’ils vous prennent à son service, ainsi, Dieu se servira de vous pour accomplir son bienfait sur les autres, et au passage, c’est vous qui serez les plus grands gagnants.

37:107 Et, Nous lui donnâmes, en remplacement, une immolation miraculeuse.

Dieu a fait descendre en compensation au sacrifice d’Ismaël, un holocauste miraculeux venant du Ciel, et cela a été pour Abraham une confirmation qu’il avait réussi l’épreuve que Dieu lui avait imposée, et ce don du Ciel représente également un premier acompte de la récompense que Dieu lui réserve.

37:108 Et, Nous perpétuâmes sa renommée dans la postérité.

Abraham et Noé font partie des gens les plus connus sur terre, et ce, en toute époque, bien plus que n’importe quel grand monarque ne l’a jamais été. Ainsi, Dieu a perpétué leur mémoire, non pas pour en faire des idoles, mais pour que les gens s’inspirent de leur exemple à tous les deux: Noé pour son endurance extrême et pour avoir persisté dans la voie de Dieu malgré le fait qu’il ait été seul contre tous, et Abraham, pour n’avoir jamais reculé devant l’épreuve, même la plus difficile, et pour avoir suivi l’inspiration de Dieu sans jamais douter de Lui. Inspirez-vous de ces deux modèles, comme moi je m’en inspire, et vous verrez alors de vos propres yeux les miracles de Dieu s’accomplir les uns après les autres en votre faveur.

37:109 Que la paix soit sur Abraham !

37:110 C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.

37:111 Il fait assurément partie de nos serviteurs de confiance.

37:112 Et, Nous lui annonçâmes [la naissance] d’Isaac, [et qui deviendra par la suite] un prophète d’entre les vertueux.

Ce verset montre clairement que le fils aîné d’Abraham, à savoir le fils qu’il s’est vu égorger en rêve, est bien Ismaël, et non pas Isaac. En effet, on voit bien dans la chronologie des faits que la naissance d’Isaac intervient après l’épisode de l’immolation. Les juifs veulent créer une rivalité entre Isaac et Ismaël, et veulent à tout prix qu’Isaac soit celui qui a vécu l’épisode de l’immolation, car ils descendent de lui, tandis que les Arabes descendent d’Ismaël. Les vrais croyants n’ont pas cette façon de penser sectaire qui consiste à accepter certains messagers, à savoir ceux issus de leur propre lignée, et à rejeter les autres, mais acceptent au même titre tous les messagers de Dieu et leur accordent exactement la même importance. Cette rivalité entre juifs et musulmans n’a donc pas lieu d’être, et les vrais croyants accordent autant d’importance à Isaac qu’à Ismaël, tous deux étant des prophètes de Dieu d’entre les vertueux. Simplement, la vérité est qu’Ismaël est bien le fils aîné d’Abraham, et que c’est bel et bien lui qui a vécu l’épisode de l’immolation.

37:113 Et, Nous le bénîmes, ainsi qu’Isaac, et parmi leurs descendants à tous les deux, on trouve aussi bien le bienfaisant que celui qui est manifestement injuste envers lui-même.

Être un descendant d’Abraham n’est en rien une garantie d’être un homme de bien, car chacun n’est tributaire que de ses propres actions. Cependant, Dieu a béni la descendance d’Abraham, faisant qu’en toute époque, le gros du contingent des croyants fasse partie de la descendance d’Abraham, et que les meilleurs croyants et tous les messagers sans exception après lui en soient issus également. En effet, quand on trouve une graine exceptionnelle comme celle d’Abraham, on la perpétue pour l’éternité et on la croise avec d’autres graines afin d’en produire les meilleurs hommes pour l’éternité.

37:114 Et, Nous avons effectivement comblé Moïse et Aaron.

37:115 Et, Nous les sauvâmes, ainsi que leur peuple, de la grande angoisse.

37:116 Et, Nous leur apportâmes notre soutien, de sorte que ce furent eux les vainqueurs.

Ce n’est pas du tout pour insulter Moïse, paix sur lui, mais Dieu a donné la victoire à un repris de justice recherché pour meurtre, Moïse, et à son peuple composé d’esclaves, contre le pharaon et son armée, qui dominaient à cette époque-là sur le monde entier, ce qui montre bien qu’il n’y a de vraie puissance qu’avec Dieu. En effet, si Dieu venait à apporter son soutien à une simple fourmi, qu’elle dominerait aujourd’hui le monde entier sans difficulté, et croyez-moi, je n’exagère en rien. Les croyants qui se pensent faibles, parce qu’isolés, ou qui craignent les autres, parce qu’ils pensent qu’ils n’ont aucun soutien, doivent apprendre à mettre leur confiance en Dieu, car celui qui a Dieu avec lui ne craint rien ni personne. Mais pour avoir une telle foi, il faut faire ses preuves avant, en multipliant les bonnes œuvres, en agissant selon la justice de Dieu, en s’abstenant autant que possible de transgresser, et en répondant présent lors des différentes épreuves que Dieu nous soumet. Ceux qui acquièrent une telle foi n’ont peur de rien ni de personne, et même quand les apparences semblent jouer totalement en leur défaveur, savent demeurer calmes et ne pas douter de Dieu, et acceptent sa volonté quelle qu’elle soit, car tout ce qui arrive n’est en fin de compte que ce que Dieu a voulu. Ceux qui cèdent à la panique, ou qui sont dans la crainte des autres, ou qui ont tendance à douter, oui qui manquent de confiance en eux, sont en réalité ceux qui doivent travailler sur leur foi et éviter de commettre les péchés, car le Diable se sert en réalité de leurs péchés pour leur faire peur, et les faire douter et reculer.

37:117 Et, Nous leur apportâmes le livre qui s’explique par lui-même.

La Torah, le Coran, et l’Évangile, n’ont besoin d’aucun autre livre pour être compris, mais contiennent leur propre explication incluse en eux-mêmes. Cela montre une fois de plus à quel point ceux qui s’accrochent aux Hadiths pour dire qu’ils sont indispensables à la compréhension du Coran, de même, ceux qui s’accrochent au Talmud pour expliquer la Torah, vont totalement à l’encontre de la parole de Dieu et s’égarent au plus haut point en se guidant à travers ces faux livres, plutôt qu’à travers les livres de Dieu uniquement.

37:118 Et, Nous les guidâmes dans le droit chemin.

37:119 Et, Nous perpétuâmes leur renommée à tous les deux dans la postérité.

L’exemple de Moïse et d’Aaron montre qu’aucune puissance ne peut s’opposer à celle de Dieu, et que peu importe notre degré de faiblesse, celui qui s’engage sur la voie de Dieu et qui ne compte que sur Lui, celui-là, rien ne peut l’arrêter, excepté si Dieu en décide autrement. Aujourd’hui, les croyants sont pour la plupart isolés et affaiblis du fait qu’ils soient entourés d’égarés de tous les côtés, mais peu importe qui s’oppose à eux, que ce soit les gouvernements ou les gens en général, Dieu est leur allié, et ils ne doivent donc pas avoir peur des autres s’ils n’ont rien à se reprocher, car ce sont en réalité eux les plus forts. La vérité est que ce ne sont pas aujourd’hui les croyants qui sont faibles et marginaux, mais plutôt les égarés, sauf que ces derniers n’en sont pas conscients. En effet, Dieu et ses anges sont du côté des croyants, aussi bien dans ce monde ici-bas que dans l’au-delà, et il ne faut donc pas se laisser tromper par l’illusion de ce monde. Les égarés sont aujourd’hui dans l’illusion de la puissance et de la sécurité, alors qu’en réalité, leur force ne tient sur rien et leurs protecteurs ne pourront en rien les protéger de Dieu.

37:120 Que la paix soit sur Moïse et Aaron.

37:121 C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.

37:122 Tous deux font assurément partie de nos serviteurs de confiance.

37:123 Et, Eli était, assurément, du nombre des messagers.

Eli est le messager qui a passé la main à Samuel, lui-même devenu messager du temps du roi Saül (Talut dans le Coran) et des débuts de David, à l’époque où il n’était encore qu’un simple soldat dans l’armée de Saül. Eli a vécu à une époque où les Enfants d’Israël commençaient déjà à bien s’égarer, nombre d’entre eux s’adonnant aux cultes des faux dieux païens, et commettant les péchés sans aucune crainte de Dieu. C’est pourquoi, Dieu leur avait infligé de nombreuses déconvenues, étant régulièrement harcelés par les royaumes avoisinant et subissant sans cesse des pertes.

37:124 Quand il dit à son peuple: « Ne craignez-vous pas [Dieu] ? »

37:125 « Invoquez-vous Baal, et délaissez-vous le meilleur des créateurs,

Baal est le nom de la divinité suprême du panthéon cananéen et phénicien antique. Par association, les Enfants d’Israël appelaient de façon générale tous les faux dieux, les “Baals”, ce que le Coran appelle le “Taghout”.

37:126 Dieu, votre Seigneur et le Seigneur de vos premiers pères ? »

37:127 Mais, ils le traitèrent de menteur, et pour cela, ils seront parmi ceux qu’on amènera de force [au châtiment],

37:128 à l’exception des fidèles et loyaux serviteurs de Dieu.

37:129 Et, Nous perpétuâmes sa renommée dans la postérité.

37:130 Que la paix soit sur Eli.

37:131 C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants.

37:132 Il fait assurément partie de nos serviteurs de confiance.

37:133 Et, Lot était, assurément, du nombre des messagers.

37:134 Quand Nous le sauvâmes, ainsi que toute sa famille,

37:135 excepté une vieille femme qui comptait parmi ceux qui devaient être anéantis.

La femme de Lot, tout comme la femme de Noé, avaient toutes les deux trahi leurs maris respectifs, bien qu’ils fussent du nombre des prophètes. Elles leur disaient de leurs bouches qu’elles croyaient en eux et en leur message, alors que leur foi était mauvaise et leur coeur corrompu, ce qui montre bien qu’il ne suffit pas de croire pour être sauvé. Tout comme certains aujourd’hui peuvent très bien croire que je suis le messager de Dieu et adhérer à mon message, alors qu’en réalité ils n’y comprennent rien et demeurent de mauvaises personnes. Ceux qui croient qu’il suffit juste de miser sur la bonne croyance pour être sauvés sont exactement comme tous les faux croyants parmi les musulmans, juifs, et chrétiens, qui pensent qu’il suffit juste de prendre leur carte de membre et d’adhérer à telles ou telles croyances pour être assurés du Paradis. En effet, il ne suffit pas de miser sur le bon poulain pour gagner, mais pour remporter cette épreuve terrestre, il faut tout simplement être un homme de bien et un bon serviteur de Dieu.

Les femmes de Lot et de Noé pensaient ainsi pouvoir s’en tirer à bon compte rien que par le fait qu’elles croyaient en leurs maris, mais cela n’est en rien suffisant, car chacun n’est tributaire que de sa propre foi et de ses propres actes… et au final, elles furent détruites avec les autres criminels. Dieu nous montre par la même occasion que ce ne sont pas les messagers qui décident qui sera bien guidé et qui ne le sera pas, et que ce n’est pas leur force de conviction qui donne foi aux gens, mais uniquement Lui, qui guide les cœurs de ceux qui se tournent sincèrement vers Lui et qui sont bienfaisants…quant aux injustes, peu importe leur lien de parenté avec les messagers de Dieu, peu importe leurs croyances, ils demeurent de mauvaises personnes et leur destruction est irrémédiable.

37:136 Puis… Nous détruisîmes tous les autres.

37:137 Et, vous passez certainement devant eux, matin

37:138 et soir. Ne raisonnez-vous donc pas ?

Dieu a délibérément laissé les ruines du peuple de Lot visibles afin de servir de rappel aux gens. Visiblement, ces ruines étaient situées le long des routes commerciales qu’empruntaient quotidiennement les Anciens Arabes avec leurs caravanes, pourtant cela ne les a pas incités à réfléchir et à se demander ce qui a pu les mener à leur destruction, ni à en tirer les bonnes leçons en cherchant à ne pas reproduire leurs fautes. Le problème des gens qui ne croient pas, c’est qu’ils ne réfléchissent pas, ils préfèrent se voiler la face et se tourner vers les futilités et vers ce tout ce qui les rassure, plutôt que d’être attentifs aux signes de Dieu et d’en tenir compte. Tout comme ceux qui ne croient pas aujourd’hui, pensent vraiment qu’il leur suffit juste de détourner leur visage et de regarder ailleurs, en direction de là où cela les rassure, pour échapper au châtiment, mais le châtiment finira malgré tout par s’abattre sur eux. 

37:139 Et, Jonas était, assurément, du nombre des messagers.

37:140 Quand il prit la fuite à bord du bateau regorgeant [de passagers],

37:141 puis qu’il participa au tirage au sort qui le désigna pour être jeté [à la mer].

Dieu a fait en sorte que ce bateau ait à son bord des passagers aux multiples religions, chacun priant un Dieu différent. Quand la mer commença à se déchaîner de façon aussi inattendue qu’anormale, les passagers y virent incontestablement un signe de Dieu, car la tempête semblait particulièrement s’acharner contre eux… Mais alors quel Dieu, sachant qu’ils croyaient tous en un Dieu différent ? Ils se mirent donc chacun à prier leur Dieu respectif pour leur venir en aide, mais sans succès. Ils eurent alors l’idée de procéder à un tirage au sort, se disant que ce Dieu Tout-Puissant qui a l’air de parfaitement contrôler les éléments, et qui est à l’origine de cette tempête, doit certainement être le seul vrai Dieu, et par conséquent, saura sans mal  désigner le coupable pour qu’il soit jeté à la mer et que les autres soient ainsi épargnés. Jonas fut alors tiré au sort à cause de sa désobéissance à Dieu, et cela servit par la même occasion de leçon aux autres passagers, à savoir que le Dieu de Jonas, le Maître et le Créateur de l’Univers, est le seul et unique vrai Dieu.

37:142 Le poisson l’avala alors, tandis qu’il était blâmable,

37:143 et s’il n’avait pas été de ceux qui glorifient [Dieu],

37:144 il serait assurément resté dans son ventre jusqu’au jour où ils (les habitants de Ninive) seront ressuscités.

Si Jonas n’avait pas été un authentique serviteur de Dieu, il serait alors resté vivant dans le ventre de ce gros poisson jusqu’au jour où les habitants de Ninive seront ressuscités, du fait qu’il avait refusé de les avertir comme Dieu le lui avait commandé. Malgré cet acte de rébellion intolérable, Dieu a tout de même pardonné à Jonas une fois qu’il avait demandé pardon et qu’il avaient accepté de se conformer à son ordre, ce qui montre à quel point Dieu est bon et miséricordieux envers à ses serviteurs, pour pouvoir pardonner une faute aussi grave. Les seuls à qui Dieu ne pardonnera jamais sont ceux qui ne veulent pas se soumettre et qui refusent de reconnaître leurs torts jusqu’au bout, à l’image de Satan et de tous ceux, en toute époque, qui ont refusé de croire en la vérité de Dieu quand elle leur est parvenue. On ne gagne pas en tenant tête à Dieu, mais on ne gagne qu’en se soumettant pleinement à Lui. 

37:145 Nous fîmes alors qu’il soit rejeté, tout mal en point qu’il était, sur une terre vierge.

37:146 Et, Nous fîmes pousser sur lui un arbre de courge.

Nous savons aujourd’hui que les différentes variétés de courges possèdent des vertus pour régénérer la peau.

Riche en vitamine C et en bêta-carotène, la citrouille peut largement être qualifiée d’ingrédient anti-âge et antioxydant. Non seulement elle aide la peau à se défendre contre les effets néfastes du soleil et des radicaux libres, mais en plus elle favorise la production naturelle de collagène.

source: https://www.puretrend.com/article/citrouille-ses-vertus-et-bienfaits-pour-la-peau_a187992/1

En effet, Jonas devait avoir la peau très abîmée du fait de son long séjour dans le ventre de ce gros poisson, baignant dans son suc gastrique. Mais, en plus de le guérir de son mal à travers cet arbre de courge qu’Il avait fait pousser sur lui, Dieu lui a fait comprendre par la même occasion là où résidait sa faute, et cet épisode est raconté plus en détail dans l’extrait suivant :

Jonas le prit très mal et fut irrité. Il pria l’Eternel en disant: « Ah! Eternel, n’est-ce pas ce que je disais quand j’étais encore dans mon pays? C’est ce que je voulais éviter en fuyant à Tarsis. En effet, je savais que tu es un Dieu de grâce et de compassion, lent à la colère et riche en bonté, et qui regrettes le mal que tu envoies. Maintenant, Eternel, prends-moi donc la vie, car mourir vaut mieux pour moi que vivre.» L’Eternel répondit: «Fais-tu bien de t’irriter?» Jonas sortit de la ville et s’assit à l’est de la ville. Là il se fit une cabane et s’y tint à l’ombre en attendant de voir ce qui arriverait dans la ville. L’Eternel Dieu fit pousser une plante qui s’éleva au-dessus de Jonas pour donner de l’ombre à sa tête et le délivrer de son mal. Jonas éprouva une grande joie à cause de cette plante, mais le lendemain à l’aurore, Dieu fit venir un ver qui la rongea, et la plante sécha. Au lever du soleil, Dieu fit souffler un vent chaud d’est, et le soleil frappa la tête de Jonas au point qu’il tomba en défaillance. Il demanda la mort en disant: «Il vaut mieux pour moi mourir que vivre.» Dieu dit à Jonas: «Fais-tu bien de t’irriter à cause de la plante?» Il répondit: «Je fais bien de m’irriter jusqu’à la mort.» L’Eternel dit: «Tu as pitié de la plante qui ne t’a coûté aucune peine et que tu n’as pas fait pousser, qui est née une nuit et qui a disparu l’autre nuit, et moi, je n’aurais pas pitié de Ninive, la grande ville, dans laquelle se trouvent plus de 120’000 êtres humains incapables de distinguer leur droite de leur gauche et un grand nombre d’animaux!» Chapitre 4, Jonas

Jonas a donc fini par réaliser à quel point Dieu était miséricordieux, et abandonna sa colère pour s’inspirer de la miséricorde de Dieu, en allant après cela avertir les habitants la ville de Ninive de bonne grâce. Par la même occasion, Dieu a restauré le vrai ordre des événements, car dans l’Ancien Testament, cet épisode de l’arbre de courge a lieu seulement après que Jonas ait averti les habitants de la ville de Ninive, ce qui n’a pas de sens, car c’est seulement quand Jonas avait compris son erreur qu’il fut enclin à aller les avertir.

37:147 Et, Nous l’envoyâmes [en tant qu’avertisseur] à cent mille hommes ou plus

37:148 … et ils crurent. Nous les laissâmes donc jouir encore de la vie pour un temps.

Jonas avait catégoriquement refusé la mission que Dieu lui avait confiée, qui était d’avertir du châtiment à venir les habitants de la ville de Ninive, capitale de l’empire Assyrien. En effet, les Assyriens causaient beaucoup de tort au peuple d’Israël, dont Jonas faisait partie, et Jonas avait donc une haine et une rancune envers eux sans limite. Alors, quand Dieu lui demanda de les avertir que son châtiment allait tomber sur eux s’ils ne corrigeaient pas leur attitude, Jonas fut heureux d’apprendre que leur destruction était imminente, et aveuglé par sa propre haine envers eux, jugea  qu’ils ne valaient pas la peine qu’on les avertisse, ignorant ainsi l’ordre que Dieu lui avait donné. Il décida alors d’embarquer à bord d’un bateau à destination de Tarsis, pour être le plus loin possible au moment où le châtiment de Dieu s’abattra sur eux. Jonas a vraiment cru qu’il pouvait ouvertement désobéir à un ordre direct de Dieu et s’en sortir à bon compte, mais Dieu lui a montré sa toute-puissance en déclenchant cette tempête présentant tous les signes de la colère divine, et en accomplissant sur lui ce miracle, faisant qu’il soit jeté à la mer, pour être ensuite avalé par un gros poisson, puis recraché vivant sur la terre ferme, le ramenant ainsi à son point de départ. 

Cela nous montre bien que nul ne peut s’opposer à la décision de Dieu, et que quand Dieu donne un ordre, il ne peut qu’être exécuté, bon gré mal gré. Beaucoup de gens qui ne croient pas que je sois le messager de Dieu, ne comprennent pas pourquoi j’affirme une telle chose. Ils croient que c’est une affaire d’ego, ou une soif de briller, ou une revanche à prendre sur les autres, ou un ras le bol de la vie, ou une colère profonde en moi qui m’incite à souhaiter le mal aux autres, etc. Ils ne réalisent pas que la vérité n’a rien à voir avec tout cela, mais que c’est Dieu Lui-Même qui m’a élu en tant que messager et chargé de cette mission, et que je n’ai moi-même pas d’autre choix que d’accepter sa décision. Après que Dieu m’ait élu, j’ai pleuré et supplié Dieu des mois durant afin qu’Il me libère de cette mission et me redonne ma vie d’avant, mais Dieu m’a clairement fait comprendre à travers de multiples signes qu’il m’était impossible d’ignorer, que c’était bel et bien ce qu’Il voulait pour moi, et qu’il fallait simplement que je l’accepte et me soumette pleinement à sa volonté, ce que j’ai fini par faire. Alors, quand je dis que je suis le messager de Dieu, ce n’est pas du tout pour assouvir un désir profond en moi, car je n’ai jamais eu ce désir ni même pensé qu’il y avait encore un messager à veni. Et, quand je menace les gens du châtiment de Dieu, ce n’est pas que je souhaite personnellement leur destruction, ou que j’ai moi-même une rancune profonde contre eux, mais parce que cette menace est bien réelle et vient de Dieu. Et, si jamais je décidais de saborder ma mission et de déserter, il est plus qu’évident que Dieu ferait tomber sur moi une avalanche de catastrophes, à l’image de celles qu’avait subies Jonas, et ce n’est pas là mon souhait. Aujourd’hui, c’est plutôt l’inverse pour moi, Dieu me confirme tous les jours plus que je suis bel et bien son authentique messager et avertisseur, en me facilitant ma mission, en aplanissant tous les problèmes qui se présentent devant moi, en bénissant ma vie, et en m’accordant tout le temps nécessaire et le cadre de vie idéal pour que je puisse accomplir cette mission qu’Il m’a confiée dans les meilleures conditions.

Pour être totalement honnête avec vous, avant que Dieu ne fasse de moi son messager, moi aussi, comme Jonas, je n’avais pas spécialement envie d’avertir les gens. Car, cela faisait déjà en réalité une décennie que je n’avais eu de cesse de les avertir de se tourner vers Dieu, et que je n’ai vu d’eux qu’indifférence et mépris. Dieu m’est témoin que c’est le jour même où j’avais pris la ferme décision d’arrêter d’avertir les gens et de clôturer mes chaînes Youtube et mon site internet, las de leur attitude mauvaise et ayant perdu tout espoir en eux, que Dieu m’a fait savoir que j’étais son messager et avertisseur, et qu’il m’a commandé de délivrer son Rappel et Avertissement. Être le messager de Dieu et avertir les gens n’était donc pas du tout quelque chose qui me tenait à cœur, mais j’ai appris un peu de tous les autres messagers, et Dieu a fait de moi leur synthèse à tous en mettant en moi un bout de chacun d’entre eux, et j’ai donc appris de Jonas qu’il ne fallait pas que je m’oppose à la volonté de Dieu, et parce que je sais que Dieu ne commande que le bien, et qu’il faut donc le suivre malgré toutes les réticences qu’on pourrait avoir.

La leçon que Dieu voulait donner à Jonas est qu’il n’avait pas à être en colère contre les Assyriens, car ils n’étaient pas la vraie cause du malheur de son peuple, le peuple d’Israël, mais la vraie cause de leur malheur était leur transgression de la loi divine et leur infidélité à Dieu, du fait qu’ils vouaient en même qu’à Dieu un culte aux faux dieux païens. La deuxième leçon est que la miséricorde de Dieu n’a pas de limite, et que seul Lui peut juger les gens, et ce n’est donc pas à nous de décréter qui mérite son châtiment. Ce n’était donc pas le rôle de Jonas de condamner à mort les habitants de la ville de Ninive, car seul Dieu sait ce qu’il y a vraiment dans leurs cœurs. Ce n’est pas parce qu’aucun peuple avant celui de Jonas n’a jamais tenu compte de l’avertissement de Dieu, que cela signifie pour autant que cela ne sert à rien d’avertir les gens, et qu’ils sont déjà en réalité condamnés à l’avance. Dieu laisse une vraie chance aux gens, et Il l’a montré en faisant que le seul peuple à n’avoir jamais été averti et à avoir tenu compte de l’avertissement, soit précisément celui de Jonas. Ce qui est la preuve que Dieu n’envoie pas des avertisseurs juste pour la forme, et que sa miséricorde est bien réelle, et qu’avant de punir les gens, Il leur donne toujours une vraie chance… excepté que la plupart des gens ne la saisissent pas. Allez-vous donc apprendre les leçons du passé, comme moi j’ai appris de Jonas, et saisir votre chance en tenant compte de cet avertissement que voici ?

Dieu tient à ses créatures plus que tout, même les plus mauvaises, et ne veut en réalité que leur bien et leur salut, mais au final, ce sont les gens qui provoquent leur propre perte en Lui tournant le dos, et en refusant de cesser leurs iniquités. Dieu n’est pas un tyran ou un dictateur qui punit d’Enfer quiconque Lui désobéit, mais Dieu est le Roi de cet Univers, le Garant du Bien et de la Justice, et s’Il met les gens en Enfer c’est avant tout parce qu’en lui désobéissant, ils commettent un grand mal vis à vis des autres, et tout mal doit nécessairement être puni.

Dieu nous apprend à travers Jonas qu’il ne faut pas se laisser guider par la haine, la colère, et l’esprit de revanche, car cela ne peut nous faire que du mal et nous aveugler quant à nos propres injustices. La miséricorde de Dieu n’a pas de limite, on doit donc s’en inspirer en étant plus doux et en apprenant nous aussi à pardonner, plutôt que d’être trop sévères et de ne chercher qu’à punir. En effet, ce n’est pas notre rôle de juger les autres, mais uniquement le rôle de Dieu, qui Lui seul sait exactement ce qui se cache en chacun d’entre nous. Ceux qui me jugent trop sévère pour être un vrai messager, doivent se rappeler de Jonas, qui bien qu’il fut vraiment un authentique messager, a été bien plus sévère et plus en colère que je ne l’ai jamais été. À ce propos, j’assume totalement mon caractère, et je ne cherche absolument pas à jouer un rôle, et Dieu m’apprend au fur et à mesure de ma vie, et par sa grâce, je m’adoucis et m’apaise de plus en plus.

37:149 Demande-leur donc : « Ton Seigneur aurait-il les filles, tandis qu’eux auraient les garçons ?

Les Anciens Arabes disaient qu’Al-Lat, Manat, et Al-Uzza, étaient les 3 filles d’Allah, alors qu’ils considéraient pour eux-mêmes que c’est un déshonneur extrême que d’avoir des filles. Les Anciens Arabes se pensent-ils plus nobles que Dieu Lui-Même ? Dieu les met ainsi face à leurs propres contradictions afin qu’ils réalisent que leurs croyances n’ont pas de sens, et qu’ils abandonnent l’adoration de leurs faux dieux pour n’adorer que Lui.

37:150 Ou bien, avons-Nous créé les anges de genre féminin, en les prenant, eux, pour témoins ? »

Les Anciens Arabes pensaient que les anges étaient des femmes, mais cela est une pure invention du Diable pour les pousser à blasphémer contre Dieu. Étant donné que Dieu a placé le genre maculin au-dessus du genre féminin, on se doute que les anges sont forcément de genre masculin, car Dieu ne s’entoure que par ce qu’il y a de plus noble parmi ce qu’Il a créé. Dans l’histoire de l’humanité, les hommes ont toujours dominé la terre, et cela, dans tous les domaines, à la fois physique, intellectuel, artistique, et spirituel. Les gens importants de ce monde ont toujours été des hommes, sauf exception, mais c’est justement l’exception qui confirme la règle. En effet, les grands monarques, les grands guerriers, les grands penseurs, les grands savants, les grands inventeurs, les grands artistes, étaient quasiment tous des hommes, de même tous les messagers de Dieu. Ceci, parce que Dieu a avantagé au moment de leur création, les hommes par rapport aux femmes, tout comme il a avantagé les Hommes, cette fois-ci avec un grand H, mâles comme femelles, par rapport au reste de la création. Nous devons nous soumettre pleinement à la volonté de Dieu sans nous révolter, et si demain, Dieu venait à créer une nouvelle espèce qu’Il placerait au-dessus de nous, alors il nous aussi faudrait l’accepter de bonne grâce, peu importe le rang qu’Il nous attribue au sein de sa création, car Dieu ne décide que le bien et ne fait jamais rien sans raison. L’homme est certes supérieur à la femme, du moins quand il occupe son rôle, ce qui est de moins en moins le cas aujourd’hui.

Dans notre société actuelle, plus rien ne va plus, car le Diable cherche à inverser cette hiérarchie naturelle afin de provoquer notre perte à tous, en poussant les femmes à la rébellion contre les hommes, et en poussant les enfants à la rébellion contre leurs parents. Aujourd’hui, pas un jour ne passe sans que la propagande du Diable en faveur du féminisme ne prenne encore plus d’ampleur, et la plupart des femmes sont séduites par ce mouvement, pensant qu’il défend leurs droits, alors qu’en réalité, ce sont elles qui sont les premières perdantes. Car, en jouant le jeu du féminisme, les femmes entrent en concurrence directe avec les hommes, et à ce jeu elles ne peuvent qu’être perdantes, et on le voit bien à travers le fonctionnement actuel de notre société. La meilleure option pour les femmes est tout simplement de rester bien confortablement dans le rôle que Dieu leur a attribué, en étant les fidèles alliés des hommes, et en laissant aux hommes le rôle de responsabilité que Dieu leur a confié, qui est d’assurer la sécurité de leur foyer, de subvenir à leurs besoins, et de choisir la direction qu’il doit prendre. Toute femme intelligente laisse volontiers ce rôle ô combien difficile à son mari, ce qui ne l’empêche pas de le conseiller et de l’assister du mieux qu’elle peut, avec son accord. C’est en agissant ainsi que les femmes auront une vie heureuse et confortable, et qu’elles obéiront à Dieu et remporteront avec succès leur épreuve terrestre.

37:151 Et, parmi les mensonges qu’ils ont inventés, ils disent:

37:152 « Dieu a enfanté »… et ils ne sont assurément que des menteurs.

37:153 [ou bien, ils disent encore] : « Il a préféré les filles aux garçons. »

37:154 Qu’avez-vous donc à juger ainsi ?

37:155 Ne réfléchissez-vous donc pas ?

Affirmer de tels mensonges est à la fois très injuste et très faux, mais représente également une énorme offense à Dieu et un grand blasphème. Car, premièrement, il ne convient pas de parler de ce qui dépasse notre savoir, et deuxièmement, parce que tout indique que ce ne sont là que des mensonges. En effet, Dieu ne peut pas avoir de fils, pour la bonne et simple raison qu’il ne peut y avoir qu’un seul Dieu dans tout l’Univers. D’autre part, Dieu ne peut pas avoir préféré les filles aux garçons, étant donné que le genre masculin a été placé au-dessus du genre féminin, et cela, au moment même de la création. En effet, le genre féminin n’est qu’une simple déclinaison du genre masculin, à savoir que le genre masculin a été créé en premier, et que son féminin en a ensuite été tiré, tout comme Adam a été créé en premier, et Eve a ensuite été tirée de lui. Cependant, rien n’est impossible pour Dieu, et Dieu pourrait donc très bien s’octroyer un fils s’Il le voulait, mais en ce cas, ce fils n’aura jamais les mêmes attributs que Dieu Lui-Même, étant donné que contrairement à Dieu, ce fils, lui, aura été créé. Et, de toute façon, c’est très bien qu’il en soit ainsi, car ce n’est pas dans l’ordre des choses que Dieu ait un fils, et si tel était le cas, cela provoquerait certainement notre jalousie et mettrait une barrière infranchissable entre Dieu et le reste de ses créatures, et au passage, cela nous compliquerait  grandement la vie, nous obligeant à adorer en même temps Dieu et son fils. De toute façon, il ne faut pas réfléchir de cette manière, à s’imaginer des scénarios improbables pour ce monde, car le seul scénario possible est celui que Dieu a mis en place dans le monde actuel, car Dieu ne fait pas des choix arbitraires, mais chacune de ses décisions repose sur la vérité, le bien, et la justice. 

37:156 Ou bien, disposez-vous d’une preuve qui fasse incontestablement autorité ?

Ces gens-là ne font que répéter les mensonges qu’ils entendent chez les autres, sans réfléchir ni raisonner, et rien que de croire en de tels mensonges est déjà une énorme injustice en soi. Bien évidemment, ils n’ont pas la moindre preuve ou autorité pour affirmer ce qu’ils affirment, pour la bonne et simple raison qu’ils ne pourront jamais démontrer ce qui est faux.

37:157 Apportez donc votre livre si vous êtes véridiques !

Dieu a fait descendre ses livres avec la vérité et avec toutes les preuves, alors que ceux qui affirment des choses différentes de ce qui est dit dans ses livres, n’ont aucun livre à présenter comme preuve pour justifier leurs inventions, mais ne se reposent uniquement sur des bribes d’histoires rapportées, des livres forgés par eux-mêmes, et la tradition orale de leurs ancêtres. Dans ce cas de figure, on retrouve les Hadiths et le Talmud, qui ne font qu’égarer les gens qui y croient et les empêcher de comprendre ce qui est dit dans les livres de Dieu, tout en les persuadant du contraire. La prescription de Dieu est pourtant simple à ce sujet: “N’OBÉISSEZ QU’AUX LIVRES QUE J’AI FAIT DESCENDRE”, est-ce que les Hadiths ou le Talmud tombent dans ce cas de figure ? Absolument pas ! Et, pourtant, les musulmans et les juifs continuent de s’y accrocher et à ignorer l’avertissement de Dieu, et ils en paient un prix cher de par leur grand égarement.

37:158 Et, ils ont établi entre Lui et les djinns un lien de parenté, alors que les djinns, eux, savent pertinemment qu’ils seront de ceux qu’on amènera de force [au châtiment]

Les adorateurs d’esprits, et ils sont très nombreux en Afrique et en Amérique, pensent que les djinns sont les fils de Dieu ou qu’ils sont des intermédiaires entre eux et Dieu. Or, les djinns sont comme nous, à savoir qu’ils ont été créés par Dieu, et qu’ils ont chuté et sont soumis à cette épreuve terrestre, et qu’ils devront, comme nous, passer par le Jugement Dernier. Tous ces gens qui invoquent les djinns et leur prêtent toute sorte de pouvoirs, ne sont rien d’autres que de grands égarés, car les djinns ne décident de rien, ni pour eux-mêmes ni pour les autres, et ne connaissent ni l’Inconnaissable ni le futur. Toutes les divinités païennes, notamment tout le panthéeon des dieux hindous et bouddhistes, ne sont en réalité que des diables parmi les djinns. Tous les djinns qui entrent en contact avec les hommes, savent pertinemment qu’ils sont destinés à l’Enfer, et ils ne font que mentir aux hommes et les tromper, afin de les entraîner en Enfer avec eux.

37:159 — Gloire à Dieu ! Il est bien au-dessus de ce qu’ils décrivent de Lui —,

37:160 excepté les fidèles et loyaux serviteurs de Dieu [parmi eux].

Les djinns qui seront demeurés fidèles à Dieu, ceux-là seront épargnés du châtiment de l’Enfer. Donc, tous les djinns ne vont pas en Enfer, il y a de bons djinns, sauf que ce ne sont pas ceux-là qui entrent en contact physique avec les gens ou qui les possèdent. Par conséquent, peu importe qu’ils se présentent comme étant bons ou mauvais, tous les djinns qui communiquent avec le monde des hommes sont unanimement de mauvais djinns, à savoir des diables.

37:161 En vérité, vous et ce que vous adorez,

37:162 ne saurez tenter personne,

37:163 si ce n’est celui qui est destiné à brûler dans la Fournaise.

Les égarés ne s’égarent qu’eux-mêmes et leurs semblables, et n’égarent nullement les fidèles serviteurs de Dieu. Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter de tout l’égarement qu’il y a dans ce monde, car il ne sert de tentation qu’aux gens dont la nature est mauvaise et qui sont destinés à l’Enfer.

37:164 « Il n’y en pas un seul parmi nous (les anges), qui n’ait pas sa place assignée,

Dieu distribue les rôles à chaque ange pour mettre en œuvre son plan, et ces derniers exécutent ses ordres à la perfection et à la seconde où ils les reçoivent. Le plan divin est un plan collectif, où Dieu décide de toute chose, et les anges exécutent ses décisions au niveau céleste, et leur action se traduit ensuite inévitablement au niveau terrestre, accomplissant ainsi la volonté de Dieu. Ce qui se passe sur cette terre a pour origine ce qui est décidé au Ciel, de façon aussi certaine que ce qui se passe dans notre corps a pour origine ce qui est décidé dans notre esprit.

37:165 et, nous sommes, effectivement, ceux alignés en rangs,

37:166 et, nous sommes, effectivement, ceux qui glorifient [Dieu]. »

37:167 Et, alors même qu’ils disaient :

37:168 « Si seulement nous avions un rappel des premières générations,

37:169 nous serions certainement de fidèles et loyaux serviteurs de Dieu. »

37:170 Ils refusèrent malgré tout d’y croire (au Coran)… ils sauront donc bientôt !

Ceux qui refusaient de croire disaient que s’il leur venait un rappel des premières générations, ils seraient alors les premiers croyants, puis quand le Coran est venu avec ce rappel, ils ont refusé d’y croire. Ceci est bien la preuve que ceux qui ne croient pas ne sont en réalité que des menteurs, et qu’ils ne font toujours que se cacher derrière de faux prétextes pour justifier le fait qu’ils ne veulent pas croire. En effet, en quoi les croyances des premières générations ont-elles un quelconque rapport avec le fait de croire ou de ne pas croire ? Les vrais croyants croient en ce que Dieu a fait descendre parce que c’est tout simplement la vérité, le bien, et la justice, alors que les autres n’acceptent de croire qu’en ce que leurs ancêtres croyaient, quand bien même leurs croyances seraient fausses. Rien que le fait d’exiger un rappel des premières générations comme condition préalable avant de croire, suffit à démontrer que ces gens-là ne seront jamais de vrais croyants.

37:171 Et, notre mot est déjà parvenu à nos serviteurs, les messagers,

37:172 à savoir que ce sont eux qui seront secourus,

37:173 et que ce sont nos soldats qui seront assurément les vainqueurs.

37:174 Éloigne-toi donc d’eux juste pour un temps,

37:175 et observe-les bien, car ils verront bientôt.

C’est ce que j’annonce à tous ceux qui ne croient pas en ce Rappel de Dieu. Je vous laisse donc en paix pour un temps, et je garde un œil sur vous, car bientôt, le châtiment de Dieu tombera inévitablement sur vous, exactement de la même manière qu’il était tombé sur toutes les précédentes générations qui,  comme vous, avaient également refusé de croire.

37:176 Quoi ! Est-ce notre châtiment qu’ils cherchent à hâter ?

Les injustes poussent à l’extrême leur déni, au point d’en demander de hâter le châtiment sur eux. Ils veulent hâter le châtiment car c’est pour eux une façon de se rassurer sur le fait que le châtiment ne les atteindra jamais. Sauf que le châtiment est inéluctable pour les criminels, et ils auront beau se persuader du contraire, ils y goûteront irrémédiablement, comme ceux avant eux. En fin de compte, je ne fais qu’appeler les gens à être plus vertueux, et à se tourner vers leur Créateur et à n’adorer que Lui, y a-t-il besoin que je sois le messager de Dieu ou d’une quelconque menace pour répondre à cet appel ? Ceux pour qui ce simple appel ne suffit pas, sont ceux qui ne croiront jamais, peu importe l’avertisseur, peu importe la menace. 

37:177 Car, quand il s’abattra dans leur périmètre, ce sera alors un très mauvais matin pour ceux qui ont été avertis.

Dieu nous montre ses signes, car de même que dans notre monde, les forces de l’ordre interpellent les criminels toujours au petit matin, de façon similaire, les soldats de Dieu que sont les anges interviennent également au petit matin pour abattre le châtiment de Dieu sur les criminels.

37:178 Et, éloigne-toi donc d’eux juste pour un temps,

37:179 et ouvre grand les yeux, car ils verront bientôt.

37:180 Gloire à ton Seigneur ! Le Seigneur de la Puissance, comparé à ce qu’ils décrivent de Lui,

Il n’y a que les criminels pour sous-estimer la puissance de Dieu ou pour prendre à la légère son châtiment. Qui d’autre que celui qui ne craint pas Dieu pour persister dans son injustice, en continuant à se détourner de Lui et à ignorer son Rappel ? Les gens devraient aujourd’hui trembler du fait de leur grande injustice, mais au lieu de cela ils rigolent et se moquent de mon avertissement, comme si tout était sujet au jeu et à la moquerie… Mais, ces gens-là verront bien.

37:181 et que la paix soit sur les messagers,

37:182 et louange à Dieu, le Maître de l’Univers.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s